Stéphane Rieux

Eau, Terre, Air et Feu, les éléments de la discorde ou de l’harmonie en chaque être humain

 Les éléments (AIR,EAU,TERRE et FEU)

Control emotions and power over nature.

Élargir son champ de conscience en objectivant le plus possible la vision du monde par l’introduction du symbole est une démarche particulièrement intéressante. Elle permet d’appréhender différents niveaux de réalité en un claquement de doigts.

Par exemple, si le Soleil évoque la lumière et la chaleur dans son acception la plus courante, il évoque également la pleine conscience, l’amour plein et entier, la générosité et le principe de réalité, un centre qui fédère et organise notre système planétaire, présidant ainsi à l’organisation, etc.

Définition du symbole : représentation figurative abstraite permettant de relier des situations où des faits situés sur des niveaux de réalité différents.

En tentant d’objectiver sa vision du monde, on tend à développer une conscience qui ne juge pas ou qui regarde le monde avec moins de préjugés. Le lâcher prise, qui est pour l’essentiel une prise de distance, conjugué à une approche symboliste nous y aide.

En effet, cette démarche permet de se détacher de nos schémas de pensée habituels. Le regard devient multiple comme s’il pouvait embrasser une multitude de possibilités en une fois, comme si la multiplicité du monde pouvait apparaître dans un seul regard, même si notre condition d’humain nous impose des limites.

Pour ma part, seul Dieu embrasse la totalité de la réalité en un instant, à tous les instants, dans et pour l’éternité.

Si le symbole est une des clés pour développer une telle vision, comment approcher le symbole? Quel genre de symbole? S’il en est une multitude, je vous en propose une, la symbolique des éléments (eau-terre-air et feu).

Pour se l’approprier, il faut l’appréhender dans son acception la plus banale et la méditer en tentant de l’appréhender sur des plans de l’existence différents. En changeant notre regard sur le monde, nous changeons de paradigme.

Pour essayer de vous aider à appréhender ces différents symboles, vous pouvez prendre connaissance d’un article que j’ai publié sur les quatre éléments. Toutefois, la lecture ne suffit jamais pour les assimiler. Il est nécessaire de les conscientiser de manière très fréquente en faisant l’effort de les relier à un maximum de situations, de rencontres, de phénomènes et d’objets, comme je l’ai mentionné plus haut. Je commencerai par l’élément feu.

Le feu solaire réchauffe l’eau des océans, qui la condense et la purifie. Puis l’air, par le souffle, rejette cette eau sur la Terre pour en assurer sa fertilité. Ainsi, par un jeu subtil des quatre  éléments la vie s’exprime. Celle-ci est caractérisée par différentes propriétés qui sous-tendent l’ensemble de la manifestation (la réalité, la vie). Ces propriétés sont de différents ordres et propre à la diversité de la création.

Pour les êtres humains, les considérations physiques ne sont pas les seules à définir sa complexité. Le psychisme est une de ces propriétés qui le caractérise dans ce qu’il a, si j’ose dire, de plus « humain ». Il en fait l’être à part conscient d’une partie de lui-même. Il peut penser ses actes et « agir » sur sa propre destinée.

L’Astrologie, permettant de décoder les correspondances des mouvements célestes avec l’ensemble des phénomènes terrestres, défend l’idée que tout ici-bas est comme ce qui est en haut, développant ainsi l’hypothèse que tout est régi par des lois universelles communes, même si elles ont des actions différenciées selon les plans sur lesquels elles vont produire leurs effets (sur le plan collectif, sur le plan individuel, sur le plan physique, sur le plan psychique…..)

L’Astrologie utilise un certain nombre de facteurs qui aide à sa lecture. Elle prend en compte, pour l’essentiel, les douze signes du zodiaque, les dix planètes du système solaire, les douze secteurs -maisons- et enfin les quatre éléments (Feu, Air, Eau et Terre).

Je m’attacherai dans cet essai à la seule étude des quatre éléments fondamentaux, véritables lignes de forces des autres facteurs astrologiques. Ne dit-on pas que telles planètes ou tels signes dépendent de tel ou tel élément? De fait, on peut les solliciter pour, d’une part, déterminer les tendances comportementales d’un individu dans un contexte donné avec son profil, et d’autre part, appréhender ses points forts et ses faiblesses.

Comme tout phénomène physique, l’homme et la femme dans leur complexité perfectible sont caractérisés par les quatre éléments  répartis dans des proportions inégales. Au travers de cette étude, vous pourrez prendre connaissance de différents traits de caractères possibles qui sont fonction de ces différentes combinaisons élémentaires. Dans une combinaison idéale chaque élément a besoin de la présence des trois autres pour pouvoir satisfaire à l’exigence d’une certaine harmonie. Imaginez l’eau et le feu avec une faiblesse remarquée des éléments terre et air, la relation directe eau et feu peut être explosive. Je vous laisse imaginer les conséquences sur la vie d’une personne et de son entourage.

Ce travail empirique que je vous restitue ci-dessous est la résultante de l’assimilation des attributs réels que l’on associe communément à chacun des éléments.

A titre d’exemple, voici un petit tableau de correspondances possibles :

Eau

Terre Feu

Air

Etat liquide Etat solide Etat plasmique Etat gazeux
Fluide froid Matière à l’apparence figée Energie Vapeur
Les liquides corporels Le corps physique et tous ses constituants solides L’énergie vitale, L’activité du cerveau et du cœur L’air qu’on respire
La mémoire, l’inconscient, la sphère émotionnelle La raison La conscience, la Volonté Le mental
Le rêve, l’idéal d’universalité, la spiritualité L’attachement, le matérialisme, le concret, l’ordre, l’organisation La générosité, l’enthousiasme, l’énergie Le détachement, l’agilité, le mouvement
Le corps astral Le corps éthérique L’esprit Le corps mental
L’Omega L’Alpha

Le FEU

Le plus volontaire de tous les éléments, il est la chaleur d’un soleil qui réchauffe, par sa proximité, notre planète Terre.

Il est cette énergie lumineuse qui permet de prendre conscience de l’existence de ce qui nous environne. Il communique donc avec nos yeux et avec notre corps par la chaleur qu’il procure. Il est spontané et agit sans détour. Il peut modeler tout ce qu’il côtoie par la stimulation qu’il opère sur l’existence en général. Il est le plus puissant des éléments.

Il est la lumière, la chaleur et il est agissant. Pour toutes ces raisons, il représente la volonté, le départ d’une action, la vision instantanée (intuition), la pulsion de vie… l’énergie porteuse de sens en cela qu’elle permet à la vie de subsister le temps qui lui est imparti. Lorsque celle-ci se défait du sujet qu’elle anime, celui-ci s’apprête à disparaître.

Il est par conséquent ce bras séculier, sans pitié, qui peut faire disparaître ce qu’il a initié. La pulsion de vie devient une pulsion de mort. Il marque le début mais désigne aussi la fin du processus existentiel, soit par son action sur l‘existence soit par son retrait de l‘ « objet » qu‘il anime.

Par sa nature imprévisible, il est l’élément le plus difficilement contrôlable. Il fait l’objet de beaucoup de fascinations.

Il est aussi un centre. Le plus grand Feu de notre système est le Soleil. Par son rôle central il anime toute la matière environnante.

L’élément Feu est sec et chaud.

L’EAU

L’un des plus mystérieux des éléments dans le sens qu‘il semble le plus difficile à cerner. L’Eau s’adapte aux contours de son environnement. Elle est cette mémoire qui s’approprie une infime partie de tout ce qu’elle côtoie, elle participe à la cohésion et à la fluidité des « corps » qu’elle investit. Par sa nature réfléchissante elle participe à la vision du monde et à sa prise de conscience. C’est la raison pour laquelle elle aura un rôle important dans le domaine spirituel en tant que porteuse de la Connaissance. L’Eau peut aussi altérer la réalité objective; ainsi, elle peut mettre en évidence ce qui ne l’est pas et rendre opaque ce qui l’est. Par conséquent, elle peut apporter une grande lucidité, ou l’inverse provoquant ainsi des moments d’égarement et des jugements approximatifs, voire erronés. Le caractère double de l’eau est ainsi mis en évidence.

L’Eau porte en elle la connaissance du monde avant qu’il ne voie le jour. En effet, sa capacité à recevoir dénote une grande sensibilité et réceptivité (sans doute le plus sensible des éléments); c’est la raison pour laquelle elle sera ce réceptacle qui portera la pensée de ce qui verra le jour, comme la pensée précède le verbe et ensuite l’acte, la manifestation, l’expression, la réalisation…

De fait, elle représente, la vie émotionnelle dans son ensemble avec tous ses modes de sensibilité qui lui sont reliés, ainsi que la mémoire.

L’élément Eau est froid et humide.

L’AIR

Le moins dense d’entre tous, il relie tous les éléments entre eux. Il rend possible la vie et permet la circulation des énergies. Il est et participe au mouvement de toute chose. Il unit ou disperse toute chose ici-bas. Il véhicule la connaissance du monde, en tant qu’elle n’est pas manifestée, jusqu’au seuil de sa propre réalité; comme un nouveau-né promis au monde dans son liquide et projeté dans son individualité dès sa première expiration…perpétuant« sans cesse »,au travers de son existence, ce principe d’inspiration et d’expiration grâce au lien privilégié avec la matrice contenant en germe sa possible réalité enfin incarnée.

L’inspiration est donc le véhicule connectant la réalité objective différenciée (définition de la vie sous toutes ses formes)- en opposition à l’Universalité du Monde (toute forme de vie devenant informe par dilution)- à la dimension spirituelle de son être et l’expiration, l’acte qui rend concevable l’individualisation de cet être dans le monde différencié. Nous passons de l’Universalité fusionnelle et indifférenciée à la Réalité différenciée, de l’unité au singulier et sa pluralité, de l’être transcendant à l’ego.

Pour toutes ces raisons, il représente l’expansion, la communication et le mental. Il permet aussi la connexion avec notre dimension spirituelle.

L’élément Air est chaud et humide.

La TERRE

Le plus dense de tous éléments, il engendre une force centripète. C’est l’aboutissement d’un processus alchimique. L’énergie s’organise et se donne un sens. Cet élément porte la concrétisation du Monde, de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Son caractère inerte implique que sa survie dépende des éléments vitaux en jeu et du temps. Il est l’aboutissement final de la manifestation et le prélude à son renouveau. Il est le plus éloigné du principe qui l’a « vu » naître mais il est aussi au plus près du même principe qui le fera renaître. La boucle est bouclée, telle un cercle qui se replie en son point pour se redéployer ensuite sur un autre cercle; ce qui n’est pas sans rappeler la spirale.

Il représente la matière caractérisée par un processus de dégradation inévitable jusqu‘à la disparition totale. Il suggère le paramètre temps, la limite, la permanence relative liée à l’image figée et stable qu’il montre de lui-même dans son aspect le plus grossier (visible). Il alimente la chronique d’une mort annoncée.

L’élément Terre est froid et sec.

Nous allons voir un peu plus loin de quelle manière il semble possible d’appréhender un individu à travers le prisme des éléments après avoir répondu à certaines questions me paraissant essentielles.

L’être humain pourrait-il être accompli au point d’avoir un rapport équilibré aux éléments ? Même s’il est possible de tendre vers cet équilibre, il apparaît difficile de l’envisager, car l’évolution de l’humanité implique, d’une part, une dynamique née du déséquilibre de ses composantes, et d’autre part, une volonté de tendre vers un certain équilibre afin de ne pas finir dans un chaos absolu.

A l’échelle du monde, soit l’humanité dans son ensemble – nous ne tiendrons pas compte des cas individuels qui peuvent aller à contre sens – est en marche vers son progrès et développe, ainsi, une prise de conscience « supérieure » afin de satisfaire à une exigence cosmologique qui renvoie à la cohérence universelle, à sa compréhension et a un équilibre global ; Soit l’humanité, dans son ensemble, est en marche vers son involution et se laisse gagner par une espèce d’insouciance, laissant dériver notre imperfection originelle vers un plus grand déséquilibre.

Il est probable que l’humanité se situe entre ces deux polarités avec la coexistence de phénomènes évolutifs et involutifs, comme pour l’être humain dont voici exposés les différents traits de caractères qui peuvent servir de base à une étude astrologique plus précise, sachant que dans la plupart des cas les individus sont caractérisés par tout au plus trois éléments dominants.

Si l’évolution tend vers un rapport équilibré des éléments, l’involution correspond à une accentuation du déséquilibre.

Au début de notre existence, nous bénéficions de ce que veut bien nous donner la vie. Puis la volonté, en conscience, s’exerçant à travers soi, peut modifier notre rapport aux éléments par un rééquilibrage ou au contraire agrandir la dissonance par une dérive. Du déterminisme nous passons à la liberté de choisir une direction pour tendre vers un objectif. Les moyens que l’on se donne détermineront le résultat, partant du principe que les éléments ne sont pas connotés négativement et que c’est la nature des interactions entre les éléments qui permet d’apprécier sa qualité (positive ou négative).

Parmi les deux approches que j’utilise pour déterminer les dominantes élémentaires des personnes, je vous propose la plus intuitive nécessitant de bien connaître les attributs de chacun des éléments. La méthode astrologique est plus objective car elle prend en compte la répartition des planètes en signe et la nature élémentaire des planètes dominantes d’un thème astrologique.

En préambule, je rappelle qu’il ne suffit pas de bien connaître les correspondances élémentaires pour un usage facilité. Il s’agit de s’en faire une grille de lecture permanente pour que cette lecture soit naturellement rendue possible sans que l’on ait à en prendre conscience, jusqu’à oublier que l’on porte de nouvelles lunettes, si j’ose dire.

Les cas présentés ci-dessous sont des stéréotypes permettant, je pense, de comprendre la portée des interactions entre les éléments.

Cas où un seul élément prédomine chez une personne

Chez de tels sujets pouvant tendre vers cette configuration, le progrès est particulièrement difficile. L’absence ou la présence minime des autres éléments va engendrer un développement excessif des attributs de l’élément dominant.

AIR

Idéaliste avec un manque de réalisme total. L’individu ne se donne pas les moyens de ses ambitions. Propension au verbiage et à l’agitation.

EAU

Rêveur à souhait, il évolue dans des sphères intangibles. Il se conforme ainsi pour ne point avoir à subir quelque contrainte que ce soit. Il prend ses désirs pour des réalités pour ne pas avoir à réaliser ce qu’est la réalité. L’individu fragilisé est traversé par une très grande émotivité. Il a une propension à la déprime et à la fuite. A contrario, mais toujours dans l’esprit de l’élément, l’individu peut être envahissant pour ne pas avoir à se confronter à son environnement. Il remplit les vides et submerge d’actes et de paroles ses interlocuteurs. Il est vampirisant.

TERRE 

Sujet primaire, matérialiste et borné. Les idées sont ancrées et figées jusqu’à la « fin » des temps. Rien ne peut perturber cet individu, si ce n‘est sa déchéance matérielle liée à un manque d‘intelligence et de sensibilité.

FEU

Sujet incontrôlable, impossibilité pour lui de rester en place, il est colérique et violent. Esprit révolutionnaire. Sa volonté de créer se heurte à son incapacité de pouvoir le faire.

Cas où 2 éléments prédominent chez une personne

1. Les combinaisons simples :

1.2 Les combinaisons simples et harmonieuses :
AIR – FEU
TERRE – EAU

La combinaison complémentaire AIR – FEU engendre un tempérament, volontaire, dynamique qui ne pourra se satisfaire d’une existence établie. La routine est inconcevable. L’individu sera un communicant, un homme ou une femme d’action et possédera une grande capacité d’improvisation. Mais cette complémentarité, engendrant par essence un développement constructif, se heurte à un certain déséquilibre provoqué par l’insignifiance des deux autres éléments. On observera de l’inconstance et une nature influençable parce que peu réfléchie. Si la « chance » n’intervient pas, la concrétisation d’idées prometteuses sera difficile avec une telle signature (lié au manque d’Eau et de Terre). C’est une des raisons pour lesquelles, l’individu ne s’attachera pas au processus de matérialisation d’une idée mais passera immédiatement à une autre et ainsi de suite.

Si l’Air domine, le Feu se consume trop rapidement, on observera de l’agitation et de l’épuisement. Le verbiage et l’agressivité verbale sont de mises avec une telle configuration.

Si le Feu domine, l’Air rencontrera des difficultés pour dissiper et gérer cette énergie prolifique, d’où une certaine frustration qui se traduira par de l’agressivité et des accès de colères.

La combinaison complémentaire TERRE – EAU engendre un tempérament, stable, fertile et sujet à une lente maturation. L’individu aura une nature réfléchie, attentive et réceptive. L’individu sera un organisateur passif, exécutant les missions qu’on lui aura dictées au préalable. L’absence d‘Air et de Feu ne permettant pas d‘élaborer soi-même ses propres plans et de les mettre en oeuvre. La construction n’est donc possible que dans un contexte social qui oriente l’individu.

Si la Terre domine, dans de justes proportions, l’imagination est au pouvoir et sert la concrétisation, sinon le matérialisme et le rationalisme l’emporteront sur la sensibilité, l’imagination.

Si l’Eau domine, dans de justes proportions on notera un certain conformisme, cette faculté qu’à l’eau de s’adapter à son environnement. A l’excès, le conformisme confinera à la soumission.

Signature : Cancer, Capricorne, Poissons Vierge.

1.3 Les combinaisons simples et inharmonieuses  :

AIR – TERRE
FEU – EAU

La combinaison AIR – TERRE peu encline à une complémentarité constructive met en exergue un tempérament contradictoire. En effet, le caractère introverti et pesant distillé par l’élément Terre est en opposition avec l’élément Air qui aspire à l’émancipation de l’être. L’individu sera donc tiraillé par la nécessité de s’en tenir à des repères stables, à des idées qui rassurent et par la nécessité de satisfaire à l’exigence de se libérer des contraintes idéologiques et sociales. On a à faire au syndrome de celui ou de celle qui peste vive la liberté pour mieux s’en convaincre et ainsi s’arracher à une norme sociale qui pèse sur son quotidien, comme s’il avait besoin de convaincre les autres pour asseoir sa propre conviction de l’idée qu‘il porte.

Si la Terre domine, le désir de se préserver du monde extérieur est contrarié par un Air communiquant.

Si l’Air domine, le désir de déploiement de soi vers les autres est contrarié par une Terre encline à la retenue.

La combinaison FEU – EAU peu encline à une complémentarité constructive met en exergue un tempérament contradictoire. En effet, le caractère actif et brûlant de l’élément Feu est en opposition avec un élément Eau de nature passive et contemplative. L’agressivité est assurée avec une telle combinaison. Le Feu constamment orienté vers l’avenir n’a de cesse de vouloir consumer le présent qu’il côtoie, au contraire d’une Eau qui garde en mémoire ce présent pour servir l’expérience du Monde. L’Eau porte en elle les images de la Tradition. La révolution en marche se heurte à l’instinct de survie de l’histoire. On a affaire à un individu qui n’assume pas son passé, son déterminisme social, il ou elle veut en découdre. Tout ceci n’a naturellement rien de constructif.

Si le FEU domine, la virilité du FEU est contrariée par une eau qui manifestement dévoile une sensibilité féminine, d’où une agressivité récurrente naturellement tournée vers les autres de par la nature extravertie du FEU.

Si L’EAU domine, la vie émotionnelle dans son ensemble est sujette à des réactions violentes. Toute émotion se consume dans l’instant. L’agressivité est davantage tournée vers soi de par la nature introvertie de l‘EAU.

AIR – EAU
TERRE – FEU

La combinaison AIR – EAU peu encline à une complémentarité constructive met en exergue un tempérament contradictoire. En effet, la dimension mystérieuse et irrationnelle de l’Eau est en désaccord avec un Air « désireux » de clarification et de diffusion de la connaissance. La pudeur d’un monde à soi est contrariée par un besoin d’émancipation. Il en découle des contrariétés et des regrets. On a affaire à celui ou celle qui parle trop de ce qu’il ou elle sait, car le contrôle est rendu difficile.

Si l’AIR domine, la dimension irrationnelle de l’eau contrarie le cérébral qui veut mentalement tout contrôler. L’émotivité prend un chemin trop verbeux, plus abstrait, au détriment d’une expression plus visuelle propre à l’émotion. L’imagination est au service de la parole prolixe mais peu pertinente, le manque de terre ne permettant de satisfaire l’exigence nécessaire à la construction d’une pensée claire. L’individu est brouillon, et s’il a un profil de grand communicant, il sera capable de faire passer les « vessies » pour des « lanternes » à l’insu du plus grand nombre. Il peut être un grand manipulateur. L’individu influence son entourage.

Si l’EAU domine, la vie émotionnelle est contrariée par un AIR en proie à vouloir la canaliser par un processus mental. La pensée est submergée par une vie émotionnelle intense, le psychisme connecté au monde environnant est très influençable, si la dominante eau est trop marquée, la réflexion ne sera pas à la hauteur de l’enjeu consistant à porter un jugement de valeur sur les influences extérieures. L’individu est influençable.

La combinaison TERRE – FEU peu encline à une complémentarité constructive met en exergue un tempérament contradictoire. En effet, le caractère actif et brûlant de l’élément Feu est en opposition avec un élément Terre stable et abouti. L’aspect achevé de la matière (Terre) insupporte un Feu qui initie, sans cesse, toute chose. Le Feu est l’Alpha, la Terre l’Omega, le commencement et la fin s‘affrontent. On a affaire à celui ou celle qui dévaste tout pour s’imposer et s’affirmer. Ce besoin de renouvellement est tel qu’il engendre une automutilation, développe un sentiment de frustration lié au caractère inachevé de l’ensemble de ses actes, et qui finit par ne laisser aucune trace dans la mémoire collective. Avec une telle signature on existe que par le fait d’agir.

Si la TERRE domine, la réflexion nécessaire à l’émergence d’une idée ou d’une action constructive est contrariée par un FEU dévastateur qui brûle la vie par les 2 bouts et ne laisse pas du temps au temps – L’énergie n’est pas faite pour être contenue mais consumée dans l’instant -.La violence est essentiellement tournée vers soi, par l’effet centripète de la terre qui le retient.

Si LE FEU domine, la dynamique et la vitalité sont contrariées par une TERRE réalisée et qui n’aspire qu’à une lente évolution. On observera des accès de colères rentrées et destructrices. Cette introversion contre nature pour une individualité marquée par le feu est incontrôlable pouvant provoquer une violence physique envers la société.

Cette combinaison évoque le SadoMasochisme, l‘action et la passivité, le début et la fin, l’organisation et la destruction.

Cas où 3 éléments prédominent chez une personne

2. Les combinaisons complexes :

Ces combinaisons sont les plus courantes. Elles dénotent un équilibre imparfait, certes, mais donnent plus facilement les moyens de dépasser les difficultés liées, par exemple, à un élément air défaillant qui peut dénoter une difficulté à raisonner, à échanger ou à communiquer avec autrui. Un élément Terre défaillant détonera un manque de sens pratique une difficulté à concrétiser des projets. L’élément feu défaillant dénotera une difficulté à prendre des initiatives et un manque d’ambition. Pour ce qui concerne l’élément Eau, cela dénotera un manque de sensibilité, une difficulté à ressentir les événements, à rentrer en empathie avec les gens.

Néanmoins, la proportion manquante de l’élément en question par rapport aux autres fera toute la différence quant à la manière dont l’individu évoluera dans la vie. Il va de soi qu’un élément presque totalement manquant est davantage problématique pour l’intéressé.

AIR – FEU – TERRE

La dynamique (feu) engendrée par une telle combinaison repose sur des bases stables (terre), réfléchies et constructives. L’oiseau de feu prend appui sur une terre ferme pour se lancer vers une destination mûrie à l’avance. On perçoit les traits caractéristiques de l’entité capable de soulever des montagnes et de bâtir. On peut noter un manque d’humanité avec une telle signature et une ambition effrénée (manque d‘eau=sensibilité altérée).

AIR – FEU – EAU

La dynamique (feu) engendrée par une telle combinaison prend appui sur une sensibilité et une imagination prolifique (eau). On perçoit les traits caractéristiques de l’idéaliste (air) dont le manque de réalisme (absence de terre) pourra être compensé par une intuition omniprésente. C’est l’espiègle, le romantique par excellence.

AIR – EAU – TERRE

On assiste à l’émancipation d’une nature plutôt bien établie qui va communiquer son savoir. On notera un certain conformisme et un manque de dynamisme (absence du feu). Nature peu chaleureuse mais ne manquant d’humanité (élément eau rattaché à la sensibilité).

EAU – TERRE – FEU

Cette combinaison est particulièrement difficile (absence d‘air). Il peut s’agir d’une stérilisation des promesses contenues dans la combinaison TERRE, EAU. La détermination est sans faille et peut sous-tendre un profil psychologique plutôt primaire. Au mieux on observera un homme ou une femme d’action qui trouvera la motivation à travers le stress. La sublimation permettant de passer d’un état solide à un état gazeux (élément air) est possible par l’usage d’une volonté et d’une prise de conscience sans faille (feu) permettant de développer l’éveil du mental (air). Cette signature est laborieuse mais volontaire, les obstacles sont faits pour être franchis. Avec une telle signature, il est possible de se réaliser à travers une créativité qui s’exprimerait dans n’importe qu’elle contexte social, artistique ou professionnel. Il est important de s’ouvrir, de se mettre en situation de communiquer afin de développer l’élément Air.

Les éléments qui sont plus ou moins manquants caractérisent un déséquilibre plus ou moins perceptible pouvant être surmonté. En fonction de la personnalité et de la combinaison élémentaire en cause, le travail à opérer sur soi pourra être adapté afin de permettre un meilleur équilibre des forces élémentaires en jeu. Les méthodes douces qui donnent du temps au temps me semblent être les meilleures à suivre car elles éviteront de provoquer un déséquilibre nouveau trop radical.  Se « déconstruire » partiellement pour se « reconstruire » est un exercice délicat qu’il vaut mieux ne pas entreprendre seul d’une manière générale.

Ces méthodes sont multiples et doivent provoquer dans tous les cas de figures une déstabilisation de la combinaison établie, comme un électrochoc qui viendrait perturber le caractère irrégulier du cœur pour le rétablir dans sa fonction primordiale; un déséquilibre provoqué qui participe au rétablissement d’un équilibre, joli paradoxe.

Tout d’abord, notre parcours de vie peut être un véritable chemin initiatique nous permettant de nous accomplir pleinement, pour notre plus grande satisfaction. De nombreuses personnes réussissent globalement cet exercice dans leur vie plus ou moins jalonnée de difficultés.  Toutefois, une prise de conscience – support de la volonté – est nécessaire pour agir sur la répartition initiale des éléments.

Il existe tout un tas de méthodes permettant de faire ce travail expérimental et salvateur pour développer le ou les éléments défaillants : le Yoga, le Tai-chi et toute pratique de méditation et de travail  œuvrant à l’émancipation et à la plénitude de l’être, le théâtre, le sport de haut niveau, la créativité artistique et artisanale,  l’écriture…

Tout ce qui procède de la concentration permet de densifier l’être et de provoquer une immobilisation temporaire des énergies pour laisser place à l’émancipation du ou des éléments lésés (Yoga). Ce travail sera de peu d’efficacité pour les individus possédant une nature Terre et Eau et beaucoup plus adaptés à ceux possédant des dominantes Air et Feu. En effet, pour une combinaison Terre et Eau il serait préférable d’opérer un travail d’émancipation et d’extériorisation de l’être afin de stimuler l’Air et le Feu.

Quelle que soit la méthode employée, qu’elle soit formalisée par un enseignement particulier ou pas, il me paraît difficile, dans la plupart des cas, d’envisager de faire ce travail tout seul. En effet, un jeu de miroir est nécessaire à la prise de conscience de ce que l’on est. Si l’on envisage de s’en référer à son propre miroir, le risque est grand de s’entendre dire ce que l’on envie. Notre envie n’est pas toujours notre meilleur conseil car elle se construit sur nos carences élémentaires, comme pour combler un vide existentiel. L’exercice de la volonté permet cet état de conscience nécessaire pour s’affranchir au mieux de nos liens qui nous empêchent de nous accomplir. La confrontation au monde qui nous entoure et la confrontation à l’autre me paraît importante dans ce travail.

La nature de cet « autre » doit dépendre, naturellement, de ce que l’on est dans son individualité. De mon point de vue, il n’existe pas une méthode qui soit universelle et qui réponde aux besoins de cette multiplicité d’êtres – différenciés de par la nature unique de leur condition -. C’est une des raisons pour lesquelles il faudra se méfier des groupements défendant leur seul méthode de travail, dans la négation des autres groupements. Cette attitude suffit à exclure la méthode en question qui porte forcément en elle les ferments d’une déviance qui accentuera le déséquilibre.

Article publié par Stéphane RIEUX le 21 mai 2017

Tous droits réservés

 

Le cycle Saturne-Pluton, le cycle des remises en question

Si Saturne évoque le point culminant de toute réalisation humaine, Pluton évoque sa chute. Alors que Saturne (Chronos) est maître du temps, Pluton est le maître d’oeuvre de cette temporalité par la dégradation progressive induite par son action, finissant par engloutir la matière et le temps lui-même. Le duo Saturne-Pluton nous renvoie également à cette accélération du temps que l’on peut constater avec le climat, aujourd’hui, dont l’évolution est sans pareil. (Chronos en lisière du trou noir depuis la découverte de Pluton modifie nos repères temporels en accélérant le mouvement à chaque fois que ces deux astres se rencontrent.)

Au contact de Pluton, Saturne résiste mais finit par lâcher l’affaire, pour un temps. Nécessité cosmique fait loi. La rencontre de ces deux astres majeurs confère une remise en question des acquis destinés par nature à se transformer ou à disparaître. De nouvelles réalités s’imposent de manière inéluctable.

Ce fut le cas des années 80 qui ont vu la carte géopolitique se modifier après la dissolution du bloc soviétique et la présence du cycle Uranus-Neptune-Pluton qui a parachevé le processus engagé par la conjonction Saturne-Pluton en Balance.

La conjonction Saturne-Pluton illustre parfaitement cette lutte incessante entre un monde finissant et un monde en devenir. Lorsque ces deux astres sont en conflit, c’est encore plus vrai; lorsqu’ils sont en accord, la transition est facilitée. Une conjonction, comme celle qui se dessine actuellement, est ambiguë, car elle contient en germe toutes les possibilités de la configuration (harmonieuse et conflictuelle), et marque de son sceau tous les événements qui sont initiés dès lors; un processus de transformation s’engage, en même temps qu’une résistance s’organise.

Lorsque les signes cardinaux sont impactés par les astres lents, l’impact sur nos sociétés est majeur et inéluctable, surtout lorsqu’il s’agit de Saturne et de Pluton (astres symboliquement reliés à la fatalité). Les grands équilibres sont également en jeu.

Le cycle Saturne-Pluton nous engage sur plus de 30 ans, c’est dire son importance, à l’échelle de la société et dans une vie d’homme. Sa présence, à nouveau, dans un signe cardinal, le Capricorne, engage notre monde dans un processus de transformation profonde, car c’est de cela qu’il s’agit avec Pluton.

Dans le Capricorne, cela touche aux structures fondamentales de la société : Il n’y a qu’à observer la crise en Europe, un système financier en  crise qui perfuse la plupart des pays, la Chine en passe de devenir la première puissance économique mondiale alors que ce cycle passe sur le Jupiter natal de la Chine (Jupiter évoquant la reconnaissance, l’expansion dans le domaine structurel et politique par sa présence en Capricorne). Toutefois, même si le cycle évoque la reconnaissance et l’expansion, la présence de ce cycle est à double tranchant. En tous cas, la Chine devrait être marquée par de profondes transformations pouvant affecter l’équilibre du monde, le cycle Saturne-Pluton étant en conflit céleste avec le signe de la Balance, d’où son action sur les grands équilibres.

Pluton étant engagé dans la bataille, il cible son action sur tout ce qui a trait à l’économie, à la finance. Ce cycle qui fait face également au signe du Cancer fait reconsidérer, de manière plus importante encore, toutes les questions relatives à l’idée qu’on peut se faire d’une famille en général (PMA, par exemple), de l’idée de la nation, etc.

La famille traditionnelle est reconsidérée en profondeur avec un tel cycle. A l’échelle du monde, c’est l’idée de la nation qui est mise à mal. Toutefois, tout ne se fait pas sans résistance. L’Europe est un des continents les plus concernés par cette question. La révolte de Hong Kong à l’encontre du pouvoir chinois plus pressant en est un autre exemple. La recrudescence du nationalisme (terme employé dans son acception prévalent au XVIIIème siècle, tendant à légitimer l’Etat-nation) aux Etats-Unis et en Inde l’atteste. Je gage qu’il y en aura bien d’autres dans d’autres régions du monde. Le vieux monde se révolte contre celui qui se profile.

Les quatre signes cardinaux que sont le Capricorne, le Cancer, le Bélier et la Balance sont particulièrement concernés par ce cycle (surtout ceux du troisième décan). Suivant le thème individuel, cette profonde transformation opérera dans des domaines de la vie (finances, entourages, travail, quotidien, famille, relations sociales, etc.).

Pour les signes du Scorpion, du Poisson, du Taureau et de la Vierge, cette transformation sera un appui dans le secteur identifié dans le thème.

Cette configuration permet, pour ceux qui y sont préparés, une prise de recul et une prise de conscience sur leur parcours de vie. C’est un peu l’heure du bilan avec la possibilité de jeter les bases d’une nouvelle vie. Pour les autres, le changement inéluctable n’ayant pu être anticipé pourra se faire sentir plus durement. Les Capricornes, Béliers, Cancers et Balances du deuxième et du troisième décan devront être particulièrement attentifs à la période actuelle.

Tous ces changements individuels s’inscrivent dans un mouvement d’ensemble de nos sociétés.

On est dépouillé de quelque chose avec cette configuration, et dans le même temps ce qui a été initié auparavant peut finir par germer. Ce qui n’était plus attendu peut éclore, surtout avec l’arrivée de Jupiter en Capricorne prévue en 2020.

Voici jetées les bases de ce que peut engendrer ce cycle Saturne-Pluton sur un plan individuel et sur un plan collectif, sachant que les Capricornes des deuxième et troisième décans seront les plus concernés par la genèse du cycle et de ses promesses articulées avec le reste du thème astral. Si j’avais à formuler un petit conseil, je dirais qu’il ne faut pas trop résister à la mue qu’impose une telle configuration, et dans le même temps, ne pas tout jeter avec l’eau du bain. C’est le risque lorsque Saturne est impliqué dans un climat révolutionnaire.

En aparté, je voudrais passer un peu de temps pour vous signifier à quel point il est important de nuancer l’interprétation des cycles en astrologie. Si ces signes représentés par les grands cycles marquent des moments de bouleversement et de transformation majeurs à l’échelle de la société, il peut en être plus ou moins de même pour les individus qui sont pris par ce mouvement d’ensemble. De plus, tout changement peut être plus ou moins bien vécu selon l’impact du cycle dans le thème astrologique.

Parfois ce qui est vécu comme un bouleversement peut être considéré comme salvateur avec le temps, mais on ne le comprend que plus tard.

Et comme on ne le précisera jamais assez, tout facteur mis en exergue dans un thème par un transit planétaire doit être mis en perspective avec le reste des facteurs.

Tous droits réservés-Le 22 septembre 2019

Stéphane RIEUX

Renouer avec le désir, l’amour et l’espoir


Cette dernière décennie a été le témoin de l’apparition d’une multitude de cycles de planètes lentes accompagnant les grands bouleversements auxquels nos sociétés sont confrontées depuis la crise économique de 2008. Certains astrologues ont écrit à de multiples reprises sur les conséquences de ces cycles.

À l’échelle de l’humanité, 10 ans ce n’est rien, d’où l’intensité de la crise ressentie et l’ampleur des dégâts engendrés. Je vous laisse imaginer ce que ce climat anxiogène devenu chronique d’une société en quête de solutions peut engendrer à l’échelle d’un individu.

Il finit par nous faire broyer du noir de façon persistante, alimentant un climat collectif plutôt grisâtre. Nous assistons à l’émergence et à l’expansion d’un cercle vicieux dont il apparaît difficile de se défaire.

Reste que si les solutions politiques pour en sortir sont multiples, les plus pertinentes ne peuvent se passer d’un certain consensus éclairé et réciproque entre les élites et le peuple sur des valeurs communes pour alimenter un cercle vertueux.

En période de crise, les postures des uns et des autres se durcissent. L’intransigeance est la règle et ne permet pas toujours d’établir un climat propice au dialogue, fondamental dans une société apaisée.

Dans un tel contexte, comment un idéal de société, produit par la pensée de quelques élites et ne tenant pas compte des aspirations de l’individu et de son désir, pourrait-il porter un quelconque espoir?

Au vingtième siècle, tous les systèmes politiques qui voulurent imposer une idéologie au nom d’un prétendu idéal de société ont essayé d’anéantir le désir de chaque individu.

Je me méfie de ce que le cerveau peut engendrer comme idéal quand il est coupé du cœur, de son propre désir, que je ne confonds pas avec le désir de possession qui n’est qu’un des aspects du désir et que la société, fréquemment, a tendance à confondre.

Comment renouer avec la notion de désir qui sous-tend tout espoir dans une époque où règne un tel marasme ?

Le désir est un sentiment très fort et très intense. Il est fusionnel, voire obsessionnel. Il invite notre regard à se porter vers un souhait, une envie, un idéal qui nous dépassent dans l’instant présent. Notre regard irrémédiablement tourné vers l’avenir envisage un futur, alimentant ainsi l’espoir qu’un meilleur est possible pour nous-mêmes et pour les autres. Toutefois, cette option n’est possible qu’en considérant le désir dans son acception la plus noble, exempt d’un désir d’appropriation excessif. Pour cela, se réjouir du bonheur des autres est un bon début, car il permet de ressentir leur désir et leur motivation. En fait, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une forme d’écoute favorisant l’échange, la communion des esprits et le rapprochement des individus.

Il faut bien se dire que le désir est un sentiment ne procédant pas de la raison. Il ne faut pas essayer de le raisonner; la raison n’évolue pas dans la même sphère que celle du cœur. D’ailleurs, le cœur et la raison sont rarement en phase.

Cultiver la satisfaction au présent est capital si on veut pouvoir espérer. Mais comment la cultiver ?

Au préalable, je mets de côté les moments de souffrances liés à des événements à forte charge affective, déstabilisants par nature, tels que les maladies, la souffrance des proches, les ruptures sentimentales et tous ces moments plus ou moins tragiques jetant un voile opaque sur nos espoirs.

Ceci étant dit, la profusion d’envies mêlées à notre empressement à satisfaire nos désirs est responsable de notre difficulté à cultiver la satisfaction. Dans une société qui nous incite à nous comparer, à nous faire croire que tout le monde peut devenir l’autre, nous éloigne de notre identité. Ainsi, au lieu d’être proche de ce que nous désirons, nous désirons et envions ce que veulent les autres, tout ou partiellement.

La profusion d’informations véhiculées par une multitude d’outils de communication nous expose à des influences extérieures nous éloignant de nos véritables envies.

Sauf à se couper du monde, chemin plus ou moins difficile, il me paraît important de s’isoler du monde par intermittence afin que naisse en soi un désir le plus épuré possible de toute influence.

Mais, le paradoxe dans tout cela est que nous ne pouvons pas nous contenter de cette seule posture. Nous avons également besoin de nous confronter à notre environnement pour apprendre à ressentir ce qui nous convient et ce qui ne nous convient pas. En cela, chaque étape de notre vie est une expérience. Pour en tirer profit, il faut être conscient de ce que nous vivons, goûter chaque moment pour en apprécier les éventuelles saveurs et ne pas passer à côté de nos plus beaux sentiments.

N’importe quel moment de notre vie est l’occasion d’en être le témoin pour ne pas rester sur notre faim. Même si on ne vient jamais vraiment à bout de toutes nos frustrations, on peut toutefois réussir à leur donner une place moins invasive pour ne pas altérer cet espérance qu’un meilleur est toujours possible dans le futur.

Porter un regard systématique sur ce que nous sommes censés voir en dehors ou à l’intérieur de nous pour ne plus avoir à y penser nous mettra en éveil, développant un sentiment d’appartenance, d’unité et d’amour à notre monde du dedans et du dehors.

L’amour nourrit l’espoir, et l’espoir entretien l’amour, tel un cercle vertueux.

Tous droits réservés

Stéphane Rieux le 24 février 2019

Le Soleil, un axe essentiel

Imaginons notre système planétaire sans Soleil. En fait, il n’y aurait pas de système, pas de planètes, pas de Terre et de vie pour l’habiter. Je pourrais m’arrêter à cette démonstration pour souligner l’importance de notre étoile.

Ainsi, le Soleil est au centre d’un système autour duquel tout s’organise. Sans lui, notre référentiel astronomique proche, tel que nous le connaissons, disparaît. Il a un rôle essentiel, et pourtant notre étoile est un peu l’oubliée dans les interprétations astrologiques.

Je vais essayer de m’employer à réhabiliter ce corps céleste en développant ses aspects symboliques et les implications qu’il a dans le monde réel.

Il est un centre immobile, même si on observe une rotation différentielle autour de son axe. Malgré son apparence fixe, il incarne la mobilité, ou plutôt le principe de mobilité, car même s’il ne bouge pas dans le référentiel classique prévalant à la course des astres, il fait tourner tous les corps célestes situés dans son périmètre. Ce qui tout de même n’est pas rien !

Toutefois, il n’incarne pas l’action comme l’incarne Mars, mais la volonté et l’intention. Il nous permet de conscientiser notre monde en éclairant notre regard pour l’appréhender et l’imaginer ensuite grâce au deuxième luminaire : la Lune, car l’imagination ne relève pas des prérogatives du Soleil, même si la prise de conscience qu’il induit peut nous faire appréhender un ou plusieurs niveaux de réalité. Je citerai comme exemple un scientifique pouvant avoir une vision moléculaire d’un objet, perception ne s’opposant naturellement pas à la vision commune de l’objet en question.

On peut également évoquer les mondes subtils qui ne sont visibles ou ressentis que par les personnes ayant des prédispositions.

S’il est en interaction avec tout ce qui est contenu dans le système planétaire, il préside à son organisation, rôle légitime par le fait qu’il en est un des géniteurs.

Éclairant notre regard sur le monde, il anime notre conscience et notre prise de conscience du réel. De fait, il symbolise le principe de réalité, et par corollaire, le principe de vitalité qui nous maintient dans le réel. Organisant le système planétaire, il est structurant. Il est la colonne vertébrale et le cœur du système par sa position centrale.

Rien n’est le fait du hasard dans les attributs que l’on confère aux planètes. Par le principe d’analogie, le symbole s’incarne dans le réel, et l’on retrouve dans le réel les attributs du symbole.

Fort de ce qu’il représente, sa présence dans un thème natal nous éclaire sur la qualité de l’énergie disponible et mobilisable dans la maison où il se trouve. Il met en exergue les facilités ou les difficultés que l’on peut rencontrer en fonction de sa qualité relative qu’il a dans un thème natal et des transits planétaires le concernant.

Au-delà de son action dans la maison où il se situe, il donne toujours des indications sur la vitalité; de fait, les transits auront une importance particulière sur celle-ci.

Gérard Depardieu possède un Soleil très valorisé à l’ascendant en Capricorne en proie à l’opposition d’Uranus, au trigone de Saturne et à la conjonction avec Jupiter. C’est la position du Soleil en signe et en maison, et les relations qu’il a avec d’autres astres qui caractérisent sa qualité. Le Soleil de Gérard Depardieu donne beaucoup de vitalité, mêlant l’excès avec Jupiter et la mesure avec Saturne. Toutefois, l’opposition avec Uranus intensifie le côté excessif. Cette configuration délivre une capacité à mobiliser beaucoup d’énergie jusqu’à l’épuisement, tout en ayant une capacité à se raisonner, à se gérer grâce à Saturne. Un beau mélange contrasté. La relation du Soleil à Jupiter et à Uranus donne de grands atouts sur un plan social. Elle permet d’obtenir une notoriété par un besoin irrépressible de reconnaissance et par une capacité à se faire remarquer par une posture singulière.

Macron, quant à lui, a un Soleil dans la maison XI qui le relie aux réseaux et à la politique. La tension du Soleil avec Jupiter exacerbe ce besoin irrépressible de reconnaissance. La triple conjonction en Sagittaire donne beaucoup de force à ce Soleil dans le thème de naissance de Macron. Il a une capacité à mobiliser son énergie sur différentes thématiques liées aux attributs planétaires. Cette configuration lui procure une assez grande polyvalence et de l’adaptabilité. La présence de cette configuration en signe double confirme cet état de fait. Le trigone contrarié du Soleil avec Saturne lui donne une rigidité certaine, contrastant avec la souplesse et l’habileté que lui procure son amas planétaire en Sagittaire. Cette ambivalence peut provoquer des maladresses.

On constate à quel point on peut obtenir des informations essentielles à partir de l’interprétation du Soleil tenant un rôle central, quelle que soit sa position dans le natal, même si l’importance de son action dépend de son caractère dominant dans le thème d’une personne.

 

Stéphane Rieux le 3 février 2019

Tous droits réservés 

Le point d’équilibre, un point vital

Voir une pierre lancée vers le ciel, se mettre à ralentir, s’arrêter un instant comme suspendue dans les airs, puis amorcer sa chute inéluctable mettant ainsi un terme à cette lutte incessante entre sa force d’élévation et la force de gravité, peut nous faire saisir les étapes essentielles du mouvement quand on y réfléchit.

Quant à ce moment si particulier précédant le basculement, il est le point d’équilibre, ce marqueur délimitant un monde en devenir et un monde finissant, un mouvement ascensionnel et en chute, une inspiration et une expiration, un processus vital et un processus mortel.

On peut décliner à « l’infini » ce genre de mise en perspective nous faisant appréhender ce point d’équilibre à la croisée des contraires, caractérisés par les forces ascensionnelles et les forces de gravité, qui s’opposent pour répondre à la nécessité du mouvement, à celle de la dualité et de la vie.

Ainsi, nous assistons à une lutte incessante entre les forces de gravité, par nature écrasantes et chaotiques, et les forces ascensionnelles par nature émancipatrices et expansives. C’est bien d’ailleurs dans ce type de lutte que l’homme et la femme évoluent tout au long de leur vie.

De fait, partant de ce point d’équilibre, deux niveaux de réalités antagonistes s’expriment pleinement, caractérisant parfaitement un mouvement impliquant que l’une des deux forces l’emporte systématiquement sur l’autre à chaque instant, sinon ce mouvement se figerait en générant une tension extrême entre deux forces opposées jusqu’au point de rupture. Il n’y a qu’au point 0 que les forces sont en équilibre sans être en tension, au moment où la force ascensionnelle se meurt pendant que la force gravitationnelle prend le dessus.

Toute évolution passe par cet instant de silence paroxysmique. Il en est de même dans l’autre sens. A un moment donné, la force gravitationnelle, toujours en lutte avec les forces de vie, perd l’avantage et l’on repart sur un processus ascensionnel.

Ce point 0 est-il un passage unique, intemporel et nécessaire à la manifestation de toutes choses?

Possible, car ce n’est pas un état à proprement parler, puisque son identification n’est révélée que par ce moment ultime où tout bascule. Mais alors, comment attribuer un espace-temps défini à un point de basculement dont l’étendue semble tendre vers l’infiniment petit, le rendant invisible et non quantifiable, voire non réel alors qu’il semble doté d’un certain niveau de réalité pour pouvoir agir?

Je doute que l’on puisse lui attribuer des paramètres physiques d’espace et de temps. Toutefois, il témoigne du mouvement apparent comme la particule de lumière qui n’est visible que par le mouvement qu’elle décrit.

Mais que peut nous apporter une notion semblant aussi abstraite?

Je la ressens comme l’espoir que toute fatalité semblant inéluctable n’est peut-être pas définitive, car elle est sous-tendue par la notion de cycle. Je la ressens comme une puissance intangible capable de nous donner la possibilité d’agir ou de ne pas agir, générant des postures pouvant solutionner une situation inextricable dans laquelle nous sommes empêtrés.

Et puis, sans évoquer une situation extrême où tout bascule, ce qui arrive parfois, toute situation finissante est l’occasion de nouvelles perspectives.

Cette notion de décomposition du mouvement d’un objet lancé en l’air fait écho aux cycles plus ou moins grands régulant notre existence et nos énergies vitales. On ne peut en tirer profit que si l’on en prend conscience par une observation attentive et répétée de ce qui se passe. On finit par s’imprégner de cette dynamique ascensionnelle et gravitationnelle de toutes les situations. On passe ainsi de la connaissance au savoir-faire, et pourquoi pas, au savoir être en toute circonstance pour le meilleur de nous-mêmes.

Article publié par Stéphane RIEUX le 13 janvier 2019

Tous droits réservés

Mai 68 et notre époque

Au regard du climat pré insurrectionnel actuel qui semble s’instaurer, je ressors un article que j’avais écrit en 2016 faisant le parallèle entre l’époque actuelle et mai 68 et mettant en exergue la puissance des cycles astrologiques.

Cliquer ici pour lire l’article

Le corps énergétique, un enjeu capital

Je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement entre le ressenti que l’on peut avoir en exerçant le chi kong et celui que l’on peut avoir lors d’une séance de magnétisme tel que je le pratique, comme si le chi kong avait influencé ma façon d’exercer le magnétisme.

En général, ce ressenti se traduit par une sensation de plénitude et de légèreté, comme si disparaissaient dans le sol des scories d’énergie responsables de blocages corporels et énergétiques qui se seraient accumulées sous forme de strats au fil du temps.

En exerçant le chi kong, on apprend à restaurer son équilibre en travaillant autour de son centre de gravité quelles que soient les contraintes exercées sur notre corps. De là en découle une plus grande fluidité corporelle, mentale et énergétique qui part du haut de la tête jusqu’à la plante des pieds.

Dans cet exercice, la simple observation de toutes les étapes accompagnant nos mouvements imposés par des contraintes inhabituelles, jusqu’au point limite au-delà duquel il peut y avoir rupture, nous fait prendre conscience des degrés de liberté supplémentaires qu’il est possible de gagner au fil du temps. Cette dynamique a pour effet, d’une part, de développer notre capacité à gérer les contraintes, et d’autre part, d’évacuer de notre mémoire des informations propres à notre conditionnement.

Cette difficulté à nous libérer de nos rigidités engendrées par notre éducation, notre personnalité, notre physiologie et par les contingences de la vie explique, pour l’essentiel, ces blocages infligés à notre corps. Il suffit de regarder ce que devient un enfant en bas âge au fil du temps. Il perd sa souplesse, sa spontanéité et sa capacité d’émerveillement. C’est ce que la pratique du chi kong peut nous inculquer : une prise de conscience de notre état afin de nous faire ressentir l’enfant que nous avons été.

Ainsi, nous sommes chargés d’une mémoire constituée de cet empilement de strats pouvant finir par générer ces blocages à différents niveaux. C’est pour cela qu’il est utile, d’une manière ou d’une autre, de nous nettoyer des scories énergétiques qui chargent notre aura pouvant finir par affecter ce qui nous constitue. Tout impact sur le corps énergétique agit sur notre corps physique, et vice-versa.

Comment retrouver cette aisance naturelle que nous avons à la naissance et quelle notion devons-nous avoir en tête pour visualiser la pratique?

La réponse réside, entre autres, dans le lâcher-prise. Si le premier réflexe est de s’en convaincre en usant de la méthode coué, méthode pertinente pour se fixer et atteindre des objectifs précis, cette méthode est incompatible avec le lâcher-prise, car elle a comme support le mental, alors que le principe du chi kong est de nous en libérer.

Pour autant, si ce lâcher-prise dont on parle souvent peut nous permettre de nous libérer, il ne faut pas qu’il s’apparente à une fuite en avant, car trop de détachement peut nous déconnecter de notre réalité en ne résolvant que temporairement les difficultés que l’on essaie de dépasser.

De quelle manière peut-on gérer la contrainte ? La première est de la repousser si notre zone de confort n’est pas trop affectée. La deuxième est de ne pas faire obstacle et de tenter d’accompagner cette force contraignante afin de l’évacuer pour ne pas mettre notre zone de confort en danger, au risque de se retrouver dans une situation de stress ou de cassure. La troisième est de faire le pas de côté nécessaire permettant d’éviter toute situation compromettante.

Concrètement, cela revient à dire qu’il vaut mieux essayer de faire face à la difficulté en essayant d’entrevoir les portes de sortie les plus favorables que de faire systématiquement front, sauf pour les situations où nous sommes à l’aise. Et parfois, il vaut mieux ne pas rester accrochés à une situation quand notre survie ou notre intégrité sont en jeu.

Si le chi kong permet de travailler sur le corps physique, les bénéfices sur les corps énergétiques et psychiques peuvent être longs, voire impossibles dans certains cas à défaut d’une prise de conscience. Bref, le chi kong est une voie sans raccourci dont les résultats prennent du temps.

Si le corps physique est palpable par tous, le corps énergétique n’est préhensible que par les personnes en capacité de le ressentir, en particulier les magnétiseurs. Ce corps énergétique est d’une importance capitale, car l’action qui est menée sur celui-ci peut avoir des conséquences sur nos corps physiques et psychiques. Il est une porte qui relie le monde extérieur à notre monde intérieur, et vice-versa, générant des interactions pouvant-être plus ou moins favorables. C’est une des raisons pour lesquelles il faut en prendre soin.

Je conclurai en précisant que si ces deux pratiques ont des points communs, elles sont toutefois bien distinctes et complémentaires, le magnétisme ayant davantage une vocation réparatrice que le chi kong dont l’objectif est de réaliser un travail de fond pour tirer meilleure partie de nos capacités.

Stéphane Rieux, le 1er décembre 2018

Tous droits réservés

Les ferments astrologiques de la célébrité

Où commence la célébrité?

Par définition, lorsque votre renommée passe du stade d’une reconnaissance seulement limitée à un groupe de public qui vous est acquis pour ce que ce vous faites à la reconnaissance d’un public plus large ne portant pas forcément un intérêt particulier à ce que vous faites. Cela passe par un retentissement médiatique, point capital pour apprécier une célébrité, mais également par l’importance, en nombre, du public qu’une personnalité peut toucher.

Que l’on soit peu connu, connu, reconnu, que l’on ait une renommée ou que l’on soit célèbre, dans tous les cas on se sent exister dans le regard des autres.

Il existe la célébrité désirée et celle que l’on subit. Il y a ceux qui la recherchent volontiers et ceux qui ne la recherchent pas. Il existe également ceux dont la célébrité ne dépend que des circonstances de la vie.

Les mécanismes qui mènent à la célébrité et à une reconnaissance hors norme sont multiples, car ils peuvent faire intervenir l’envie, des facteurs qui nous permettent de nous singulariser par rapport au plus grand nombre tels que l’originalité, l’amplitude de nos actions, les possibilités d’être reconnus internationalement, les circonstances de la vie et les rencontres que nous faisons. Et puis n’oublions pas l’essentiel : l’importance du destin qui finalement nous met face à des opportunités qui peuvent être déterminantes et qui peuvent expliquer également les raisons pour lesquelles deux jumeaux astrologiques n’auront pas la même notoriété, même si par ailleurs, ils seront amenés à vivre des événements synchrones et similaires.

De fait, la recette de la célébrité ne pouvant se réduire à un seul facteur, comme pour tout autre plan de l’existence, les configurations astrales en jeu ne peuvent être que multiples.

Voici les thèmes de quelques personnalités connues. Le premier sera celui d’Albert Einstein.

EINSTEIN

Déjà, ce qui est remarquable, c’est la présence des deux astres culminants dans son ciel de naissance permettant une visibilité importante et une reconnaissance certaine, car il s’agit du Soleil et de Jupiter. Le secteur de la profession situé en Sagittaire avec son maître planétaire dans le secteur IX procure à la profession une dimension internationale. Son Milieu du ciel en Poisson dépendant de Neptune peut accorder une renommée internationale. L’axe III-IX, axe de la communication avec l’extérieur  valorisé par la présence de la tension de Jupiter avec Uranus angulaire intensifie tous les attributs jupitériens symbolisant l’expansion. Beaucoup de faisceaux vont dans le sens d’une reconnaissance hors du commun, bien dans l’esprit d’Uranus d’ailleurs. Si l’absence de liens entre Jupiter et des planètes personnelles laisse entrevoir l’idée que sa célébrité a été davantage le fruit de circonstances que d’envies, il a toutefois été soutenu par des réseaux de pouvoirs très influents (Mars trigone Pluton de la VII-VIII à la XI).

CHEVALIER

Avec Maurice Chevalier, nous sommes en présence du thème d’un artiste ambitieux et marqué par le désir de reconnaissance. Un ascendant Lion, un MC en Bélier avec son maître Mars en Sagittaire se projetant sur des valeurs jupitériennes va dans le sens d’une reconnaissance internationale. Le duo Mars-Jupiter signifie le désir de reconnaissance. La fusion avec la Lune fait intervenir la popularité. Le maître de VI en Lion à l’ascendant confère une mise en lumière dans le cadre de l’exercice de sa profession.

Gérard Depardieu a bénéficié d’atouts considérables pour se faire connaître d’un large public. Déjà, il est marqué par des signes d’extériorisation manifestes tels que les conjonctions Soleil-Jupiter, Soleil-Uranus et Mercure-Mars-Jupiter-Soleil. Sa dominante uranienne lui permet de se singulariser. Le maître de la maison X, Vénus, est en Sagittaire, reliant la dimension sociale à l’étranger. Vénus est également le maître de la maison VI reliant la profession avec l’étranger. La présence de Neptune en maison IX va dans le sens d’un élargissement de la notoriété au-delà des frontières, élargissement appuyé par une conjonction Soleil-Jupiter avec Mercure, maître de la maison IX (l’étranger).

En ce qui concerne Johnny Hallyday, sa notoriété indéniable est davantage circonscrite à la France ou à certains pays francophones. Tout d’abord, ce qui est frappant dans son thème, c’est la présence de Mercure, maître de son ascendant et de son MC en IX, secteur de l’étranger et conjoint à un Uranus culminant, lui-même maître de la VI : la profession. Pour ce qui concerne les limites de sa notoriété, elles résident dans la présence de Jupiter, maître de la IV (ses origines, son attachement originel) dans le signe du Cancer, signe qui désigne la nation, alors que Jupiter maître du Sagittaire et du Poisson est en lien avec l’étranger. Son confinement en Cancer révèle une restriction relative sur le plan de la notoriété internationale. Je pense également que la présence de Saturne dominant sur le MC y est pour quelque chose.

Un autre acteur spécialisé dans les seconds rôles ayant eu une notoriété remarquable en son temps est Robert Dalban. Il possède un Soleil au trigone de Jupiter, angulaire dans le thème astrologique. (La relation du Soleil avec Jupiter est fréquente chez les acteurs.) Son maître d’ascendant et du MC (sphère sociale) est en conjonction avec deux astres : le Soleil, astre de la représentation et Neptune astre de l’inspiration artistique. Ainsi, si la possibilité de notoriété est bien marquée dans le thème, la présence de tous ces astres en Cancer fait ressortir le caractère national de la notoriété. Avec la présence d’Uranus, maître de VI en IV, la profession a vocation à plutôt être nationale.

Alain Delon fait partie de ces rares acteurs français qui ont eu une carrière avec une reconnaissance internationale. Il est de ces acteurs mythiques de leur vivant, ce qui va bien dans le sens d’un Scorpion sachant distiller le mystère. Son Soleil en aspect avec Neptune le confirme. L’image sociale qu’incarne le Soleil peut dépasser toutes les frontières avec Neptune. Sa conjonction avec Jupiter lui donne cette puissance d’extériorisation, nécessaire à qui veut se faire connaître. Vénus, son maître d’ascendant, se confond avec Neptune, maître de VI, reliant les valeurs du travail à une dimension qui peut être internationale.

AZNAVOUR

Je terminerai par un personnage illustre qui vient de nous quitter, Charles Aznavour. Son maître d’ascendant est en IX, symbolisant l’étranger. Le maître de IX est en VI. Le maître de X fusionne avec le maître de IX en VI. La Lune, maître de la VI, désignant la profession, dépend de Saturne en IX. Toutefois, si tout concourt à un destin international, cela ne suffit pas à expliquer la puissance d’un tel destin. On trouve cette puissance dans la présence du Soleil angulaire et d’un Mars fort proche de l’ascendant. Quant à sa réussite, même s’il la devait à son immense talent, il la devait également à une détermination sans faille.

Si les prérequis de la célébrité sont signifiés dans un thème, tout le monde ne devient pas célèbre pour autant, comme si une part inhérente à la destinée, qui est unique, intervenait pour décider du plan où le clavier symbolique s’exprime. A moins qu’intervienne également la notion de libre arbitre, mais ceci est une autre histoire…

Stéphane Rieux le 22/11/2018

Tous droits réservés 

 

Maîtrise, dignités, débilités planétaires ou l’exaltation de Pluton en Bélier

dwarf planet Pluto isolated on black background, part of the solar system

On prend toujours le risque de rajouter de la confusion à une matière qui peut sembler confuse par sa dimension en partie subjective. Toutefois, je me risque à défendre l’idée que Pluton est en chute dans le signe de la Balance et en exaltation dans celui du Bélier, comme certains astrologues ont pu le suggérer par le passé.

Avant d’aborder précisément la question de Pluton, je vais m’attarder un petit peu sur l’esprit des maîtrises, des exaltations, des exils et des chutes.

Le triptyque -planète, maison et signe- caractérise une multitude de réalités possibles nous permettant d’appréhender notre propre réalité. Si le signe nous dévoile l’étendue des possibilités existentielles en affinité avec les symboles qui les représentent (Bélier, Taureau, Gémeau, etc.), la maison nous apporte des précisions sur les domaines de nos vies concernés. Quant à la planète, elle symbolise cet embryon projeté dans le signe et dans la maison qui donne des précisions sur cette réalité. Il faut toujours 2 entités pour engendrer une troisième. D’un homme et d’une femme naît l’enfant. Le 2 engendre le 3 qui lui-même incarne l’avenir. L’astrologie est là pour refléter cette loi universelle par le prisme : signe, maison et planète.

J’aime à croire que les affinités entre les planètes et les signes dont elles sont maîtresses procèdent du principe d’analogie qui veut qu’un lien intangible et subtil relie une multitude de plans correspondant à des niveaux de réalités différents. Toutefois, pour les exhaltations, je ne me risquerai pas à restreindre ce lien à de simples affinités telles qu’elles sont préconisées pour définir les maîtrises.

La maîtrise incarne cette relation si particulière existant entre une planète et son signe. Les 7 planètes traditionnelles et les transaturniennes ont élu domicile dans les 12 signes du zodiaque.

Le Bélier est le premier signe du zodiaque. Il exprime cet élan vers une action, une incarnation nouvelle, le dynamisme, la spontanéité. Ce signe procède d’une nature instinctive, à contrario du signe de la Balance lui faisant face qui procède d’une nature pondérée, réfléchie, équilibrée. Mars, planète instinctive, entreprenante, désireuse et guerrière, trouve naturellement sa place dans le Bélier comme dans celui du Scorpion, siège de l’instinct, de la puissance de transformation, de la mort et de la survie, deux notions antagonistes ne pouvant se passer l’une de l’autre. Dans le signe opposé, le Taureau, Mars n’est pas à son aise, car ce signe évoque la fertilité, la construction, le matérialisme et l’inertie. De fait, il est en domicile en Bélier et en Scorpion, et en exil dans les signes qui leur sont opposés, à savoir : la Balance et le Taureau.

Pour ce qui concerne l’exaltation, on assisterait à une dimension supérieure, à un élan vers le plus haut que soi, rendus visibles par l’expression d’un être qui s’émanciperait de sa condition humaine d’origine, par exemple. L’exaltation porterait-elle en germe une certaine ambition dans son acception la plus élevée, la plus désintéressée ? En tout cas, l’astre concerné par l’exaltation peut s’exprimer pleinement même s’il n’est pas en affinité avec le signe. Toutefois, il servira les intérêts du signe et de l’astre qui en est maître, comme nous le verrons un peu plus loin.

Par effet de miroir, d’inversion ou d’opposition, la chute ne nous renverrait-elle pas à une planète dotée d’un handicap qui la ferait s’exprimer dans un sens contraire à sa propre nature ? Je m’explique : Mars, planète de l’effort, prompte à agir et volontaire, agira dans le signe du Cancer, lieu de sa chute, en étant sur la défensive (ce qui est contraire à sa propre nature). De plus, comment pourrait-elle trouver sa place dans l’espace clos qu’impose un tel signe?

La chute de Saturne en Bélier est tout aussi intéressante, car Saturne, secondaire, renvoyant au principe de fixité sur le plan existentiel n’est pas très à l’aise dans un signe primaire qui symbolise la mobilité, l’élan, une force spontanée qui jaillit. Dans les faits, Saturne aura du mal à faire valoir ses valeurs d’élévation, d’édification et d’ambition. Il est beaucoup trop tôt pour que la fonction martienne participe aux valeurs d’élévation de Saturne. Il lui faudra attendre son arrivée dans le Capricorne pour qu’il s’accorde avec Saturne, maître de ce signe.

Toutefois, lors de l’interprétation d’un thème individuel, il ne faudrait pas faire l’erreur de transposer l’interprétation de Saturne en chute en affirmant que l’ambition, la capacité à édifier ou à s’élever est impossible avec Saturne en chute en Bélier; en effet, cela peut accentuer un sentiment de manque, une frustration qui peut pousser une personne à redoubler de force pour compenser la carence générée par la chute de la planète. Les aspects à Saturne et l’ensemble du thème nous éclairereront sur ce point.

Si Mars est en chute dans le Cancer, il est en exaltation dans le Capricorne. Toutefois, comment Mars, planète de mobilité, peut-elle être exaltée dans le Capricorne, signe de fixité, dans son acception la plus courante ? Si on ne raisonnait que par affinité pour définir les exaltations, un certain nombre d’entre elles, largement admises aujourd’hui, ne seraient pas crédibles. Comment Saturne pourrait être en exaltation dans le signe de la Balance, siège de Vénus?

En ce qui concerne le Capricorne, celui-ci peut se départir de son immobilisme ou d’un certain fatalisme inhérent à sa planète maîtresse, Saturne, par le haut, l’ambition, l’émancipation, la verticalité, l’ascèse. Rappelons-nous cette illustration de la chèvre qui grimpe une falaise pour atteindre une des extrémités du monde. Il y a une dimension jusqu’au-boutiste dans les valeurs que portent le signe du Capricorne et la planète qui la maîtrise. La notion d’effort qui en résulte fait écho à un Mars pourvu de l’énergie nécessaire à la mise en œuvre de telles ambitions.

L’esprit de l’exaltation serait de donner la possibilité d’accéder à un plan supérieur (aussi bien dans un sens spirituel que matériel) et de donner une direction, du sens, un certain ordre. Le Soleil est exalté en Bélier, car ses attributs permettent de donner à l’énergie de création du Bélier une direction, un ordre, le Soleil organisant tout notre système solaire. Il est en chute en Balance, signe marquant le point d’équinoxe où les jours vont décroître et la fin d’un processus de croissance des forces de vie préparant l’avènement du signe qui suit : le Scorpion.

L’exaltation de Saturne dans ce signe n’est point le fait du hasard, car il met un point d’arrêt à un processus où les forces vives sont en pleine expansion. Toutefois, il permet d’élever ce sentiment de plénitude à un autre niveau qui pourrait passer par l’abandon de son propre ego, du désir pour soi. L’épanouissement peut passer par une relation à l’autre moins tactile et plus platonique, voire spirituelle. La chute de Saturne dans le signe du Bélier s’explique par le fait qu’elle ne peut s’exprimer pleinement dans le signe qui incarne une dynamique incessante et les forces vives de la création.

Voilà, j’interromps temporairement cette balade pour me concentrer sur Pluton, astre maître incontesté du Scorpion. Pluton situé aux confins de notre système solaire représente le pouvoir de transformation, la mort, la résurrection. Il incarne la pulsion de mort et de transformation nécessaire à la renaissance. Il est en exil dans le signe du Taureau, signe incarnant le processus de vie en pleine expansion.

Pourquoi attribuer une exaltation à Pluton dans le signe du Bélier ? Peut-être parce qu’il incarne cette grande dynamique permettant le renouvellement de la vie. Il initie le printemps cosmique. D’autre part, il représente cette pulsion de vie contenant en germe la pulsion de mort. A partir du moment où la dynamique de vie s’incarne, son processus destructeur est à l’oeuvre. Paradoxalement, le processus de destruction alimente cette pulsion de vie qui finalement n’est qu’un processus de survie. L’un est la nécessité de l’autre, et vice versa. Dans le signe du Bélier, le Soleil et Pluton sont les deux octaves supérieures de Mars qui donnent du sens à son action, alimentant aussi bien la dynamique de vie que celle de la mort. N’oublions pas la dimension conflictuelle et destructrice du Bélier. Si Pluton est en exaltation dans le Bélier, il est en chute dans la Balance. En effet, comment cet astre pourrait-il s’exprimer pleinement dans un signe qui symbolise l’équilibre, l’amour, une forme d’ascétisme, une verticalité en direction d’en haut ? Si Saturne évoque le plafond de verre marquant la limite de notre monde, Pluton évoque la disparition de ce même monde préparant ainsi sa rénovation en profondeur. Si une conjonction Vénus-Saturne peut évoquer un amour platonique ne remettant pas en question l’intégrité des valeurs portées par le signe de la Balance, il en est tout autrement au sujet de la conjonction Vénus-Pluton qui parlera d’amour mort ou renouvelé.

En ce qui concerne l’exaltation de Jupiter dans le signe du Cancer, elle permet à ce signe lunaire, siège de l’intime, de l’entourage familial, une évolution vers d’autres modes de filiation non génétiques, si j’ose dire. On va dans le sens d’un élargissement du cercle. Il est en chute dans le signe du Capricorne, car ce signe s’oppose à l’idée de filiation et d’expansion. D’ailleurs, Jupiter, en chute dans ce signe, peut expliquer la voracité ou la boulimie de ceux qui l’ont dans leur thème, s’appuyant sur un sentiment d’insatisfaction chronique (exemple : Gérard Depardieu qui a développé un véritable appétit jupitérien).

Neptune, quant à lui, est en exaltation dans le signe du Lion, car il donne aux valeurs du signe, porteur des valeurs solaires et des valeurs d’amour, sa dimension universelle.

Uranus, quant à lui, apporte au Scorpion l’éveil nécessaire à la résurrection, au renouveau, en exhortant Pluton à servir un tel dessein. Sa chute en Taureau inaugure un désordre remettant en question tout acquis.

En fait, l’exaltation nous renvoie à plusieurs niveaux de réalités possibles à partir d’une même idée, voire d’un même destin. Elle nous renvoie également à cette idée que la notion de fatalité n’est peut-être pas inéluctable dans une certaine mesure. Elle nous renvoie à l’idée que nos vies peuvent prendre une dimension supérieure en élargissant nos perspectives existentielles ou spirituelles.

Article publié par Stéphane RIEUX le 5 octobre 2018

Tous droits réservés

Trump et Macron, deux visions du monde

交渉決裂Si le système économique a souvent été la pierre angulaire autour de laquelle les groupements politiques se sont définis, opposant ainsi une vision étatique de l’économie à une vision plutôt libérale, les divergences aujourd’hui sont bien ailleurs. Elles opposent une vision économique mondialiste à une vision économique plus protectionniste. De fait, les cartes idéologiques en sont brouillées, les partis traditionnellement de gauche et de droite peuvent se retrouver sur ces deux visions du monde, d’où la confusion qui peut en résulter. Macron incarne peut-être, pour la France, cette synthèse dans laquelle ne se retrouvent pas les partis traditionnels, incarnant sans conteste une politique mondialiste qui lui a permis d’attirer aussi bien des personnalités politiques de gauche que de droite.

Trump est un mélange d’ultralibéralisme et de protectionnisme bien assumé alors que Macron est un mélange d’ultralibéralisme et de protectionnisme peu assumé. Leur complémentarité leur assure une certaine complicité. Cette complémentarité est  soulignée par le fait qu’ils sont l’un par rapport à  l’autre du signe opposé. 

Le protectionnisme est caractérisé par la nécessité de se protéger de ce qui provient de l’extérieur, avec la volonté de le réguler pour garder le contrôle sur les conséquences des interactions générées. C’est le rôle d’un Etat que d’assurer une telle régulation.

L’ultralibéralisme est caractérisé par la nécessité d’assurer les conditions d’un développement économique sans que l’acteur politique intervienne, arguant d’un postulat que toute règle restrictive peut nuire à l’expansion économique. La mondialisation est un des prérequis nécessaires au développement de cet ultralibéralisme.

Aujourd’hui, les partis politiques se définissent principalement par rapport à ces deux axes idéologiques majeurs.

D’un point de vue astrologique, tout ce qui a trait à la politique est, pour l’essentiel, en relation avec la maison 11 (les réseaux, les relations amicales, le développement de nos acquis liés à notre investissement public rattaché à la maison X). Si d’autres maisons astrologiques interviennent dans la question de la politique, la maison 11 garde la primeur.

Pour Macron, le secteur de la politique se projette sur des valeurs sagittairiennes (maison 11 en Sagittaire) et neptuniennes (Neptune en 11 dominant l’amas planétaire situé dans le même secteur). Le Sagittaire porte les attributs de tout ce qui est en lien avec l’étranger (hors de la nation) et Neptune, quant à elle, fait tomber toutes barrières quelles qu’elles soient (la notion de frontière par exemple).

En ce qui concerne Trump, le secteur de la politique se projette sur des valeurs cancériennes et saturniennes qui sont par nature limitatives, telles que la nation, les frontières, etc.

Quant à la dimension ultralibérale de ces deux hommes d’état, elle est pour l’essentiel caractérisée par la culmination d’Uranus dans leur thème respectif appliquant des aspects à certaines de leurs planètes personnelles (Soleil, Lune, Mars, Venus, Mercure).

 

TRUMP

MACRON

Article publié par Stéphane RIEUX le 24 juin 2018

Tous droits réservés

Uranus en Taureau, perspectives nouvelles

Global Warming and Pollution Concept - Sustainability (Elements of this image furnished by NASA)

De 2011 à 2017, les effets d’Uranus dans le signe du Bélier, doublés du passage de Pluton dans le signe du Capricorne ont dû particulièrement impacter la vie de nombreux Capricornes, Cancers et Balances des deux premiers décans qui ont probablement dû reconsidérer leur positionnement social ou personnel (par rapport à des questions liées à la santé, à la famille, à l’argent, aux enfants, etc.) pour ne pas avoir à subir, avec trop de dommages, les conséquences destructrices d’un Uranus en conflit avec Pluton. Sur un plan collectif, il n’a pas été en reste en précarisant les équilibres mondiaux (Uranus dans l’axe Bélier-Balance).

L’entrée d’une planète lente dans un nouveau signe n’est jamais anodine car elle ouvre des perspectives nouvelles (surtout avec Uranus). Elle agit autant sur un plan collectif que sur un plan individuel, car nous sommes tous en tant qu’individus en interaction avec notre environnement sociétal.

Avec l’arrivée d’Uranus dans le signe le plus terrestre du zodiaque, le Taureau, c’est un peu comme si le ciel nous tombait sur la tête, avec son cortège de faits inattendus et déstabilisants. Les bouleversements engendrés par Uranus brisent les repères habituels.

Sur un plan collectif, la révolution technologique engagée progressivement depuis les années 2000 correspond au passage d’Uranus en Verseau, et plus tard en Poisson, qui présidera la généralisation du processus de digitalisation de la société, préparant ainsi l’avènement de la énième révolution industrielle.

Avec l’arrivée d’Uranus dans le Taureau (axe Taureau-Scorpion, axe de l’avoir et de la finance, de la renaissance et de la mort, de la matérialisation et de la dématérialisation, etc.) la révolution industrielle devrait passer à une étape décisive. D’ailleurs, d’ors et déjà, certains métiers ont presque disparu ou au mieux se sont transformés avec la numérisation. Voici quelques-unes de ces transformations majeures : démocratisation de la domotique, généralisation des moyens de paiement digitaux, modernisation des outils économiques tels que les banques et les places boursières, développement du transhumanisme à grande échelle mêlant l’humain à la technologie, et modernisation de l’agriculture malgré les tentatives de minorités essayant de revenir à une agriculture plus traditionnelle, etc. En tout état de cause, on arrête pas le progrès technique.

Fort de ces bouleversements majeurs, le contexte nous invite à nous adapter ou à nous opposer (Pour ce qui est de s’opposer, ce n’est jamais sans conséquences.) ou à nous émanciper de certaines situations. Pas de demi-mesure avec Uranus. Les personnes nées sous le signe du Taureau, avec un ascendant Taureau ou avec des planètes clés dans ce même signe, devraient être particulièrement concernées par ces changements. Sur un plan individuel, la nature de ces changements dépendront du secteur concerné en fonction des coordonnées de naissance précises (date, heure et lieu de naissance). Les autres signes pourront être également concernés par ce transit d’Uranus tels que le Scorpion, le Lion et le Verseau. Uranus, en conflit avec ces signes, devrait provoquer des bouleversements majeurs remettant en question de manière irréversible et radicale des situations bien établies. (Plutôt que de trop résister à ces bouleversements, il est préférable de les accompagner pour en tirer un meilleur profit.) Les signes du Capricorne et de la Vierge devront pouvoir bénéficier d’opportunités favorables, même si elles sont déstabilisantes par nature. Les signes du Poisson et du Cancer pourront également être concernés par ces périodes de changements.

Sur un plan collectif, voici quelques configurations célestes majeures affectant Uranus durant son passage en Taureau jusqu’en fin d’année 2025 :

Cet été 2018, le trigone de Saturne à Uranus devrait apporter un soutien à ce passage de relais de l’ancien monde au « nouveau » dans un contexte où existe un conflit céleste entre Uranus et Neptune expliquant la crise politique majeure dans laquelle l’Europe se trouve aujourd’hui.  Cette tension planétaire devrait perdurer jusqu’en 2020 environ. L’Europe étant reliée à ce cycle, elle pâtit d’une confusion politique majeure, avec un mode de fonctionnement qui ne convient plus à de plus en plus de monde. Cet ultralibéralisme parfaitement caractérisé par le duo Uranus-Neptune est mis à mal par la tension entre ces deux astres qui porte en germe toute la problématique entre les valeurs individuelles et collectives, voire mondialistes, les valeurs de conformisme et la rébellion, et les valeurs de dépendance et d’autonomie ou de liberté. Le soutien de Jupiter à Uranus en 2020 devrait marquer le soutien à l’expansion inéluctable de l’ultralibéralisme. Toutefois, ce processus d’expansion pourrait être contrarié par un Uranus affecté par le transit de Saturne en Verseau en 2021 qui devrait mettre en exergue un conflit entre le nouveau et l’ancien monde, entre une vision économique ultralibérale et une vision économique plus raisonnable, avec les difficultés que posent les nouvelles technologies dans la transition économique. Sans compter que cela pourrait correspondre à une possible crise économique majeure, préfigurée par la triple conjonction Jupiter-Pluton-Saturne dans le signe du Capricorne qui sera en place quelques mois auparavant. Cette triple conjonction générera des situations contradictoires liées à la nature même des planètes en jeu (Jupiter présidant aux règles de droit, à l’expansion, Pluton présidant à la finance, au pétrole, aux grandes remises en question et aux grands bouleversements, et Saturne présidant aux restrictions et aux décisions irrévocables).

Sur un plan individuel, les signes du premier décan du Taureau, du Verseau, du Lion et du Scorpion devront être attentifs à ce moment astral délicat (sur toute l’année 2021), car quoi que l’on fasse, que l’on agisse ou pas, les conséquences ne seront pas sans déstabilisation. Toutefois, l’action d’Uranus doit être replacée dans le contexte global du thème afin de ne pas accorder plus d’importance qu’il ne faut au transit d’Uranus.

Jusqu’en 2026, Uranus évoluera dans des contextes plus ou moins favorables, comme il en est ainsi des cycles de nos vies et de nos sociétés. Reste à tirer au mieux profit des situations pour que notre équilibre global ne soit pas trop affecté par les changements générés par Uranus.

Article publié par Stéphane RIEUX le 10 juin 2018

Tous droits réservés

Nordahl Lelandais

Mercure maître d’ASC, astre qui préside aux échanges, en Verseau en maison V et en conflit avec Saturne et Pluton, astres situés en maison III, peut évoquer des situations tragiques (sens de Saturne et Pluton), voire morbides dans un contexte maisons III et V (mêlant entourage, échanges, communication, amour…). Cette tendance est confirmée par une Lune, astre de sensibilité, en conflit avec ces deux mêmes astres. En parallèle, la fusion de deux astres, Mars et Vénus, donne beaucoup d’empressement, voire de l’agressivité dans les relations sentimentales ou dans les relations de tous ordres, la dimension affective étant galvanisée avec une telle combinaison astrologique. Le conflit avec Neptune apporte son lot de confusions avec des sentiments ou des ressentiments des plus envahissants. Venus, gouvernant la destinée (maître de la maison X) en conjonction avec Mars en maison VIII dans le signe des Poissons, renforce le côté tragique de la destinée, son cortège de violence et de dissimulation possibles. Même s’il existe des portes de sortie dans ce thème qui aurait pu être vécu autrement, elles n’auront certainement pas été suffisamment exploitées jusqu’à ce jour. (La sublimation est toujours possible, même si elle est plus aisée dans certains thèmes que dans d’autres.)

 Lelandais

Source des coordonnées de naissance – Didier Geslain

Article publié par Stéphane RIEUX le 8 avril 2018

Tous droits réservés

Valéry Giscard d’Estaing et Emmanuel Macron ou les deux clés d’une même serrure

Long shadow EU flag with  a closed lock pad

Dans nos sociétés, l’autorité publique repose sur un triptyque fondamental constitué du pouvoir politique, du pouvoir de la communication et surtout du pouvoir de l’argent. Le partage de ce pouvoir au sein de la société et l’usage que l’autorité publique fait de la part qu’elle s’est attribuée décident du caractère démocratique de cette société.

Dans un régime totalitaire traditionnel, la question ne se pose pas. Les trois pouvoirs sont presque exclusivement concentrés par l’autorité publique.

De ce point de vue, jusque dans le milieu des années 70, c’est le degré de pouvoir que détenait cette autorité qui servait de curseur pour départager si un pays était démocratique ou pas.

Si vous souhaitez prendre connaissance de  l’indice de démocratie pour tous les pays du monde :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie

Toutefois, la grille de lecture s’est un peu modifiée au cours des quarante dernières  années. Même si l’ancienne grille de lecture reste encore valable dans certains pays, elle ne l’est plus dans tous les pays occidentaux, car les années 70 ont marqué un tournant décisif dans la redistribution des pouvoirs. Les crises économiques successives, « entretenues » depuis une quarantaine d’années, ont poussé les états occidentaux à emprunter sur les places financières, à vendre leur monopole dans des secteurs industriels clés tels que l’énergie, les grandes industries et les transports, et à céder leur patrimoine mobilier pour payer la dette chronique.

Aujourd’hui, les créanciers tels que les marchés financiers et les multinationales sont devenus des organisations extra-publiques dotées de pouvoirs considérables et ne cessant de croître alors que la crise se pérennise. La loi proposée par Valéry Giscard d’Estaing en 1973 a amplifié un processus favorisant le développement d’une dette pour l’essentiel constituée des intérêts de la dette dans un contexte de dette entretenu. Valéry Giscard d’Estaing, homme d’état progressiste et libéral, est arrivé à point nommé, créant ainsi des opportunités pour des puissances extra-publiques de faire croître leur pouvoir au sein de l’enceinte politique. Le pouvoir est toujours du côté de ceux qui possèdent le plus d’argent. S’il est possible que Valéry Giscard d’Estaing n’ait pas été au courant des conséquences de ses actions qui ont fini par limiter la liberté d’action de l’autorité publique, sa posture politique à un moment clé de notre histoire est capitale pour comprendre ce qui s’est passé par la suite.

Un personnage politique progressiste et libéral doit être en capacité de bouleverser la tradition politique afin de satisfaire à ses envies de bâtir un avenir forcément différent de celui qui l’a porté au pouvoir. La composante uranienne est essentielle pour tenir une telle posture, radicale et paraissant faire fi de tout un passé, Uranus ne s’appuyant sur rien d’autre que sur sa propre énergie qui le propulse. L’Uranien est condamné à réussir sinon plus grande sera sa chute et celle de la société qu’il est amené à gouverner. Ce qui a peu de conséquences à l’échelle d’un humain lambda peut en avoir d’importantes  à l’échelle d’une société.

Toutefois, la composante uranienne est insuffisante pour la mise en œuvre d’un tel dessein. Il est impératif qu’il soit en relation avec un astre capable de l’y aider. Le Soleil et Mars, astres de volonté, l’y aideront.

Reste que la nature des aspects entre Uranus et ces deux astres apporteront une indication sur les conséquences.

Les deux présidents progressistes de la Vème république, dans le sens du libéral, sont Valéry Giscard d’Estaing et Emmanuel Macron.

Macron arrive également à point nommé, à un moment où la crise économique est installée depuis une dizaine d’années. La société affaiblie par une crise économique persistante met les représentants politiques dans une situation favorisant la remise en cause de leurs prérogatives, et ayant pour conséquences la redistribution des pouvoirs au sein de la société.

Emmanuel Macron et Valéry Giscard d’Estaing sont deux uraniens. Emmanuel Macron l’est, car Uranus est angulaire et il est l’astre le plus levé de son ciel, en aspect avec les deux luminaires (Lune et Soleil). Quant à Valéry Giscard d’Estaing, il l’est également par la présence de trois astres rapides (dont le maître d’ascendant et le Soleil)  et d’un plus lent (Jupiter) dans le signe d’Uranus, le Verseau.

Pour des uraniens, l’action politique est marquée par une forme de radicalisme, la compression du temps étant une nécessité pour satisfaire à une certaine efficience politique. Forcément, ces actions menées tambour battant sont rarement bien perçues. Toutefois, l’uranien s’en fiche. Il ne fait pas dans le sentiment et s’accorde de n’être d’accord qu’avec lui-même. Pour Emmanuel Macron, Uranus en scorpion lui donne un ancrage viscéral, de la détermination, orientant son action vers des valeurs de puissances réformatrices (sens du Scorpion, dont Mars et Pluton sont les planètes maîtresses). Il peut innover en profondeur. Pour Valéry Giscard d’Estaing, l’action d’Uranus est davantage orientée vers des valeurs à la fois collectives et universalistes (Uranus en Poisson). Son action réformatrice s’habille de valeurs humanistes ou de valeurs mondialistes. (Avec Uranus en Poisson, le singulier s’invite dans le monde du pluriel, l’individualisme tend à fusionner avec le collectif. A l’échelle du monde, les singularités de notre monde tendent à s’uniformiser sur un plan économique et culturel, scénario que nous promet la mondialisation de l’économie mondiale.)

Autre similitude entre les deux thèmes astrologiques, Mars est au carré d’Uranus pour les deux présidents. Si cette configuration renforce l’indépendance d’action, la tension entre ces deux astres peut conférer de l’incohérence et de l’incompréhension par ceux qui en sont témoins; d’autant plus que pour Emmanuel Macron, la Lune en maison 3 qui gère la communication et son entourage public est en conflit avec le duo Mars-Uranus.

Autre similitude, leur Soleil respectif est en aspect avec Jupiter. Il va de soi que lorsqu’on est singulier, il faut un certain courage pour mettre en avant ses différences. Jupiter en aspect au Soleil permet à l’ego de se montrer au plus grand nombre. Toutefois, Valéry Giscard Estaing semble plus à l’aise dans cet exercice de par sa conjonction que Macron, dont les astres sont en tension, conférant ainsi de possibles dérapages, ce qui peut expliquer également sa vision « Zeussiènne » du monde.

Enfin, n’oublions pas les qualités nécessaires pour persuader un auditoire du bien fondé de ces réformes : le charme et la séduction. Nos deux présidents possèdent cette fabuleuse conjonction Soleil-Venus apportant cette incroyable capacité à désarmer toute opposition, au moins pendant un certain temps, car le charme finit toujours par être rompu lorsque les faits se substituent aux discours et aux éventuelles incantations. Et là, le réveil peut-être fracassant et incompris, aussi bien du côté de ceux qui avaient été séduits que du côté des acteurs politiques eux-mêmes : rappelons-nous la défaite de Valéry Giscard d’Estaing, qui, surpris de sa défaite, ne s’en est pas encore remis presque quarante ans après (petite anecdote) !

Enfin dernière comparaison, Neptune occupe pour nos deux présidents la maison XI (secteur de la politique) mettant en évidence les valeurs collectives et mondialistes, surtout pour Emmanuel Macron qui le possède en Sagittaire (signe, entre autres, de l’étranger), la politique au service d’un monde qui s’uniformise. On peut noter également leur vision assez partagée de ce que doit être l’Europe.

Toutefois, la marge de manœuvre est plus resserrée pour Emmanuel Macron sur un plan économique et politique, car l’Etat français étant de moins en moins maître de sa propre richesse nationale et de son pouvoir régalien dépend davantage d’instances supranationales, européennes et mondiales, qu’elles soient politiques, juridiques ou économiques.

Le rapprochement  que je fais de ces deux personnalités, bien différentes au niveau du caractère, est lié à la manière qu’ils ont de considérer la pratique politique, tant au niveau de la communication que de l’innovation politique. De plus, ils interviennent dans le champ politique à des moments clés de l’histoire où se mêlent crises politiques, modifications du paysage politique (création du FN, du RPR, de l’UDF), crise économique et modification de certains repères sociaux (pour Giscard d’Estaing, l’avortement, le divorce, la majorité…conséquences des évolutions post 68. Pour Macron, la GPA, le mariage pour tous, etc). On peut noter que l’émergence de ces faits politiques et de ces deux personnalités coïncident aux périodes postérieures marquées par la configuration Pluton-Uranus, deux astres révolutionnaires. Alors que Pluton transforme en profondeur, Uranus marque les changements radicaux de nos sociétés sur tous les plans. Le prochain grand rendez-vous Uranus-Pluton marquera le milieu des années 2040, même si entre temps le sesqui-carré (135°) se manifeste au début des années 2030.

Valery Giscard d'Estaing

Valéry Giscard d’Estaing né le 2 février 1926 à 21H30 à Coblenz – Allemagne

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron né le 21 décembre 1977 à 10H40 à Amiens -France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article publié par Stéphane RIEUX le 22 octobre 2017

Tous droits réservés

 

Bernard Cazeneuve en prise avec le duo Saturne-Neptune

Paris - Ministre de l'intrieur

Bernard Cazeneuve, issu d’une famille socialiste, a un destin tout tracé. Après des études politiques,  il investit la sphère politique de la gauche radicale de Gironde. Ensuite, il occupe un poste de juriste à la Banque populaire et entame une carrière dans différents cabinets ministériels.

Tour à tour, il devient député de la cinquième circonscription de la Manche, puis député-maire de la ville de Cherbourg jusqu’au milieu de l’année 2012 où il devient ministre du budget jusqu’en avril 2014, date à partir de laquelle il remplacera Manuel Valls au poste de ministre de l’intérieur.

Grand commis de l’état, sa carrière atteint progressivement les sommets en 2012 au moment où Jupiter transite son Soleil en secteur X (symbolisant la sphère sociale, les succès et les insuccès éventuels). Lorsqu’il prend la charge du ministère de l’intérieur en avril 2014, Uranus transite son Jupiter natal (Jupiter désignant la loi) et Saturne s’installe dans le secteur IV en scorpion (Saturne symbolisant la défense, la maison IV : la Nation). Mot à mot, cette configuration évoque la défense de la nation dans un contexte céleste qui deviendra particulièrement difficile quelques mois plus tard, Saturne entrant en conflit avec Neptune. A noter que Daesh est en phase avec le cycle Saturne-Neptune, comme je l’avais signifié dans un précédent article. La rencontre conflictuelle de Saturne et de Neptune symbolise la rencontre de l’idéal religieux, voire mystique, avec le grand juge intransigeant, sans concession.

Cette difficile rencontre de deux astres antagonistes, toujours présente, commencera à se défaire vers la fin du mois de septembre 2016. Sa position actuelle est particulièrement compliquée à gérer pour Bernard Cazeneuve, car elle sert dans sa mâchoire son Soleil natal culminant en gémeaux. (Le Soleil symbolise l’autorité et l’image sociale.)

D’ailleurs, comme pour Manuel Valls, début septembre 2016 devrait être une période de tension maximum pour le ministre de l’intérieur, à cause de la présence difficile de la nouvelle Lune dans le signe de la vierge qui entrera dans un conflit majeur avec le double Carré Neptune-Saturne céleste, lui-même en conflit avec son Soleil natal. Cela pourrait correspondre à une crise majeure, vu de Beauvau et de Matignon, voire à une possible défection.

La polémique, consécutive à l’attentat de Nice, sur la présence supposée ou non de policiers le jour de la fête nationale et sur la manipulation supposée des services du ministère de l’intérieur, ne favorise pas un climat propice à l’adhésion d’une partie du peuple à la gouvernance actuelle, à quelques mois des élections présidentielles…

BERNARD CAZENEUVE

Bernard Cazeneuve né le 2 juin 1963 à 11H15 à Senlis

 

Stéphane RIEUX le 27/07/2016- Tous droits réservés

Les crises de l’Europe sont-elles inéluctables ?

Time is money concept with hundred euros bills and golden pocket watch.

Bien que l’Europe ait vécu depuis sa création des crises plus ou moins importantes, on peut considérer que celle qu’elle vit aujourd’hui est bien plus grave. En effet, un des pays fondateurs de l’union s’est engagé dans une voie de divorce avec l’Europe, préférant se réapproprier sa souveraineté. C’est une première dans l’histoire de l’Union, même si l’attitude de retrait de la candidature de l’Islande en 2015 pour intégrer l’union avait déjà initié un climat de divorce.

Cet état de fait illustre parfaitement cette remise en question du processus d’expansion de l’Europe qui n’est pas anodine.

Le traité fondateur de la Communauté européenne dans sa forme la plus aboutie est celui de Rome signé en 1946, relayé par celui de Maastricht fondateur de l’Union européenne, le premier faisant partie des gènes du deuxième.

Ces deux traités ont la particularité d’avoir vu le jour dans un climat Urano-Neptunien. C’est la rencontre du singulier et du pluriel, de la nation une et indissoluble et de la nation diluée dans un collectif aux contours indéfinis. Cette signature astrologique est antinomique à bien des égards. Si pour le Traité de Rome ces deux astres étaient en conflit céleste, ils étaient réunis dans le signe du Capricorne lors de la validation du Traité de Maastricht. L’Europe fonctionne et respire au gré de la relation entre ces deux astres.

Le Brexit se manifeste à un moment où Neptune et Uranus se parasitent l’un l’autre par un angle avoisinant les 45° à moins de 2 degrés d’orbe (angle conflictuel). Il prépare la formation exacte de l’aspect prévu entre août 2017 et mai 2019.

Ce conflit planétaire met en évidence les problèmes dont l’Europe va devoir faire face. D’un côté, l’indomptable Uranus se rebelle face à un Neptune globalisant et mondialisant, de l’autre, Neptune tente d’anéantir toute velléité d’indépendance. Cette musique céleste est bien en phase avec la crise existentielle que vit l’Europe de nos jours. Il faudra attendre août 2025 pour que l’Union, si elle dépasse ses problèmes actuels, puisse envisager un avenir plus serein où le singulier pourra se conjuguer au pluriel, chacun respectant les prérogatives de l’autre. Ensuite, il faudra attendre 2040 pour que de nouveau Uranus et Neptune soient dans une relation conflictuelle. Si d’ici là, l’Europe ne progresse pas dans son mode de fonctionnement structurel et politique, ce qui s’annonce aujourd’hui sera de faible intensité au regard de ce qui pourrait se passer vers 2040.

Le déterminisme est toujours relié aux règles de causalité : une voiture se dirigeant vers un mur finira toujours par se le prendre si son conducteur ne prend pas conscience des conséquences de la direction prise par son véhicule. Reste qu’avant l’impact, il peut toujours décider de modifier sa trajectoire. C’est dans cet intervalle que le libre arbitre intervient, la formation des cycles en astrologie marquant les échéances inéluctables.

Il faut reconnaître que la transposition d’un tel concept sur un modèle de société éminemment plus complexe est beaucoup moins aisée, mais ce que l’on peut retenir est la temporalité des événements signifiée par ces cycles.

Stéphane Rieux le 16/07/2016- Tous droits réservés

Miroir de Mai 68

Au milieu des années 60, les Etats-Unis, la Chine, l’Italie, la Tchécoslovaquie, la Suisse, l’Allemagne et d’autre pays de par le monde connaîtront des mouvements sociaux et des événements politiques majeurs de nature à provoquer de profonds changements dans leur fonctionnement.

En France, Mai 68 marquera ce moment si particulier inscrit dans ce mouvement plus général d’une jeunesse désireuse de plus de liberté ne se reconnaissant plus dans un pouvoir conservateur et centralisateur, et d’un monde ouvrier récemment confronté au chômage et soucieux de ses conditions de vie. (Mai 68 marque les dernières années des 30 glorieuses que les trois chocs pétroliers successifs ne manqueront pas d’entériner.)

Un vent nouveau s’agite depuis quelques années. L’ambiance contestataire qui a d’abord touché certains pays du Maghreb a fini par gagner certains pays de l’Europe (l’Espagne, la Grèce et maintenant la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne…). Dans une confusion générale, des mouvements s’agglomèrent autour de ce climat propice à la contestation. L’émergence de Nuit debout aux intentions diffuses et portée par un élan de liberté (tribune offrant la parole à qui veut bien la prendre), un monde du travail en pleine effervescence face à une volonté politique désireuse de redéfinir les contours de la politique sociale font écho à cette période pas si lointaine caractéristique de Mai 68.

C’est un contre-choc politique, culturel et cultuel que nous sommes en train de vivre, à l’image des événements de Mai 68. La différence est qu’une partie des contestataires d’hier sont les contestés d’aujourd’hui.

Anti-impérialisme, revendications sociales, émancipation des mœurs sexuelles, telles étaient les revendications marquant cette période. Aujourd’hui, les tensions sont du même ordre dans un environnement similaire à bien des égards à celles de Mai 68, toute proportion gardée (crise économique, chômage, censures multiples, politique sociale en régression, baisse des salaires). La différence entre ces deux périodes est qu’en Mai 68, il s’agissait de faire progresser la politique sociale à l’avantage des salariés, de faire progresser les libertés publiques et d’émanciper les masses dans leur rapport à la religion.

Aujourd’hui, le combat se situe dans la préservation de ces acquis plutôt que dans une perspective de progrès social. (Le chômage de masse et l’endettement  des états d’aujourd’hui expliquent en grande partie cette situation.) Il se situe également dans le fait de réagir face à des censures de plus en plus criantes ou ressenties comme telles et de résister à cette volonté du religieux (ou de toute organisation dogmatique) désireuse d’investir ou de réinvestir les pouvoirs politiques par des jeux d’influence à peine dissimulés aujourd’hui.

Tout ce que la société a mis en oeuvre à la fin des années 60 est aujourd’hui remis en question par le pouvoir économique, le pouvoir politique et le pouvoir religieux. La dégradation sociale, dans un contexte économique asphyxié, est certainement à l’origine des réactions d’une jeunesse en proie à des questions existentielles majeures que les représentants politiques ont du mal à relayer.

Le milieu des années 60 voit apparaître une conjonction entre Uranus et Pluton. Symboliquement, Uranus, dont l’obliquité en fait un astre à part de tous les autres, représente ce qui n’est pas conventionnel, ce qui se démarque d’un certain ordre établi. De fait, c’est un astre d’émancipation et de contestation promettant une liberté acquise par des prises de position hors norme et incomprises en général, du moins dans le présent.

Quant à Pluton, il désigne le pouvoir sous toutes ses formes. Situé aux confins de notre système solaire, il symbolise la fin du parcours qui nous relie à l’astre de vie : notre Soleil. Aux portes de l’au-delà, il symbolise le grand prédateur qui prend la vie, tel un trou noir, ou tout ce qui s’y réfère. Par définition, le simple fait de vouloir détenir un certain pouvoir procède d’un acte de prédation.

Son lien avec le pouvoir politique et économique est établi. L’exercice du pouvoir se fait toujours au détriment d’un autre pouvoir dans le monde fini qu’est le nôtre. Il est toujours associé à une volonté de conquête. (Mars et Pluton sont maîtres du Scorpion.)

Lorsqu’Uranus est en proie à Pluton, il y a contestation du pouvoir, mais également un pouvoir qui conteste toute velléité d’émancipation promise par Uranus. Cette configuration astrale à l’oeuvre en Mai 68 (en conjonction) et aujourd’hui (en tension par l’écart angulaire de 90°existant entre ces deux astres depuis plusieurs années) explique les événements actuels remettant en question tout ce qu’à engendré l’initiative Mai 68.

La conjonction de deux astres contient en germe toutes les promesses de développements possibles. Vu de la terre, l’astre le plus rapide semble se détacher de l’astre avec lequel il est en conjonction. Pour autant le lien établi persiste au gré des différents aspects que ces deux astres font entre eux. Lorsque l’écart angulaire est de 90°, une « friction planétaire » s’engage remettant en question tout ce que la conjonction a pu initier.

Qui peut l’emporter dans une bataille politique engagée avec une telle configuration ? Il est probable que tout le monde y perde dans cette histoire. Pluton et Uranus ne font pas vraiment dans le détail. Mais Pluton, trois fois plus lent qu’Uranus, domine la situation. Dans cette lutte acharnée, Pluton est en train de déployer tout son pouvoir de transformation au sein de nos sociétés au gré de son parcours autour du zodiaque. Nos libertés symbolisées par Uranus sont menacées. Le monde économique dans sa forme actuelle étant particulièrement en phase avec Pluton et Uranus (Pluton : la puissance financière / Uranus : le progrès technologique) les conséquences de ses actions liées à son fonctionnement et à ses prises de décision devraient être particulièrement difficiles à surmonter pendant et après le cycle, peut-être jusqu’à la prochaine détente du cycle prévue en 2027. L’alliance intéressante de Pluton avec Uranus relie harmonieusement la notion de pouvoir à la notion de délivrance et de liberté tout en préfigurant une société fortement imprégnée par les nouvelles technologies à l’aube de la quatrième révolution industrielle.

Stéphane RIEUX – Tous droits réservés – Le 13 mai 2016

Réflexion sur la prévision astrologique

Astrology word cloud concept

« N’avons-nous jamais été interpellés dans notre vie par une situation, un objet, une saveur, une odeur, un son, un personnage qui nous rappellent des moments de notre vie passée, comme une impression de déjà-vu ? N’avons-nous jamais eu, pour ces mêmes raisons, un pressentiment plus ou moins positif ou négatif qui présage de l’avenir de nous-mêmes, de nos proches ou de la société ? Ainsi, notre perception, de quelque nature qu’elle soit, semble pouvoir nous relier au passé ou à l’avenir. Elle réagit à des signaux auxquels nous sommes plus ou moins sensibles. De fait, un signe aurait la particularité d’attirer l’attention parce qu’il évoque, pour la personne qui observe, un lien subtil entre deux représentations n’ayant aucun rapport apparent entre elles mais souvent distancées par le temps et matérialisées par le souvenir ou par un pressentiment. La puissance du signe ou du symbole est proportionnelle à sa force d’évocation, c’est-à-dire à sa capacité à nous relier à la création dans toute sa diversité.

Lorsqu’une nouvelle planète est découverte, la première prise de contact avec elle se fait par la conscience de l’observateur qui tente de l’objectiver en fonction de ses propres critères. Le scientifique s’attardera sur des aspects matériels de pure forme. La connaissance de notre univers permet à nos scientifiques d’appréhender le passé mais également de se projeter dans l’avenir en émettant des hypothèses plus ou moins vraisemblables. Chaque nouvelle découverte est une marche vers plus de connaissance. Ainsi, le moment de la découverte est un instant très particulier où la prise de conscience de l’objet met l’observateur dans une posture lui donnant la possibilité de se projeter davantage dans le passé ou dans l’avenir. Si l’instant présent est un pont entre le passé et l’avenir, le symbole intemporel relié par sa force d’évocation à une multitude de réalités peut permettre de se projeter dans cet avenir avec plus ou moins de certitudes.

L’astrologie, quant à elle, a adopté ce principe. Ainsi, l’instant où une planète est découverte est un moment bien particulier, immortalisé par le concept même de la synchronicité qui fait partie des fondements de l’astrologie. Reste que si ce système semble cohérent, il n’est qu’une construction humaine perfectible.

S’il est possible de faire de la prospective en se fondant sur des données historiques comme le font les historiens, les économistes, les philosophes, les sociologues, les hommes et les femmes politiques et enfin les astrologues… il ne faut pas omettre de considérer les critères de l’époque qu’on étudie et les possibles critères à venir qui animeront nos sociétés futures. Et c’est bien là que le bât blesse ! L’objectivité, qualité difficile à mettre en œuvre pour étudier ce qui est visible ou ce que l’on connaît, est encore beaucoup plus difficile à atteindre lorsqu’il s’agit de considérer des données inconnues. D’autre part, dans tout déterminisme qui rend compte des possibilités enfin exprimées, il y a une part de libre arbitre inhérent à la conscience collective qui peut décider de modifier le « destin » d’une société. Ce qui est valable dans un parcours individuel l’est également dans un destin collectif.

Ainsi, l’équation qui sous-tend tout phénomène de société peut en être modifiée et donner au destin commun une issue différente de celle qui était initialement prévue ; l’espoir semble donc permis et l’avenir collectif semble un peu moins s’apparenter à un funeste dessein ou à une quelconque fin du monde.

De fait, l’astrologie permet de faire de la prospective à plus ou moins long terme car elle doit toujours prendre en considération des données nouvelles modifiant l’équation de base nécessaire à toute étude prévisionnelle. S’il en est ainsi pour toutes les sciences humaines telles que l’économie en général, la philosophie, la sociologie et la politique, l’astrologie n’échappe aucunement à cette règle.

Si nous considérons la situation actuelle, il est peu probable que les données d’analyses changent fondamentalement dans les années à venir, la prise de conscience qui permettrait de reconsidérer les fondements de la société actuelle restant marginale.
Ainsi, à travers les configurations planétaires il est possible de faire de la prospective. »

Extrait du livre « La révolution planétaire au cœur de la finance mondiale »

Stéphane RIEUX

Le 12 mai 2016

Tous droits réservés

 

 

En Marche, un parti d’influence?

businessman pushing button politics

A l’heure où les partis politiques traditionnels européens sont particulièrement chahutés par un désintérêt croissant des peuples vis-à-vis de ces partis considérés comme incapables de répondre aux conséquences de la crise actuelle pour des raisons diverses, Emmanuel Macron s’érige en novateur de la politique. Il l’est assurément dans une certaine mesure.

Il crée le 6 avril de cette année le parti « En Marche », s’inspirant peut-être de ses propres initiales.

Ce mouvement politique embryonnaire n’est pas un mouvement comme les autres. En effet, il a la particularité de ne pas vouloir représenter une sensibilité politique en particulier et une classe sociale spécifique mais prétend être ouvert à toutes les sensibilités politiques. D’ailleurs, l’intention de départ initiée par Emmanuel Macron n’est pas de phagocyter les partis traditionnels puisqu’il propose à ceux qui veulent adhérer au mouvement de rester dans leur parti d’origine. 

Pour ma part, l’enjeu est ailleurs, et quelles que soient les bonnes intentions prévalant à cette initiative, un parti est amené à croître et à se développer au gré des influences diverses qu’il subit de la part des acteurs économiques, politiques, culturels et cultuels. Ainsi, son rôle consiste à défendre également d’autres intérêts que ceux du peuple qu’il est censé représenter.

Au cœur de ce mouvement, nous avons affaire à un programme intégrant les valeurs de la mondialisation économique et du monde du numérique en passe de révolutionner, pour partie, l’économie d’une manière générale puisque la quatrième révolution industrielle est en marche.

En marche

En Marche

Un parti fait pour porter les valeurs de l’innovation et de l’économie mondiale dans un contexte de révolution industrielle.

Nous avons :

  • une conjonction Soleil-Uranus au carré de Pluton participant à cette révolution industrielle.
  • un trigone Jupiter-Pluton pour les valeurs de la finance.
  • un Mars-Saturne au carré de l’opposition  Jupiter-Neptune pouvant, d’un côté, évoquer  la résistance à la déferlante mondialiste remettant en cause les acquis sociaux, et d’un autre côté, ce laminoir Mars-Saturne provenant d’une politique d’inspiration étrangère (Sagittaire) qui engendre du désordre dans la politique sociale.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron -21/12/1977 à 10H40 à Amiens-source Didier Geslain

Le thème d’Emmanuel Macron est éloquent à plus d’un titre. On peut y voir la nécessité de s’imposer et de s’affirmer socialement sur un plan politique (Soleil, Mercure et Venus en maison XI – secteur de la politique et des réseaux en France- mais surtout à l’international – maison XI en Sagittaire-). L’ensemble de ces planètes en tension avec Jupiter renforce cette nécessité de s’affirmer.

Les deux valeurs fondatrices de son mouvement sont : mondialisation et innovations. Les deux astres qui symbolisent ces valeurs sont respectivement Neptune et Uranus. Ce sont les planètes les plus élevées dans le ciel  et elles encadrent le MC qui préside à la destinée de chacun d’entre nous. Sa vocation à porter les valeurs de la mondialisation est amplifiée par une des configurations majeures du thème : Mars au trigone de Neptune. Ses rapports à la finance et à l’argent sont signifiés par la Lune en maison III en Taureau, un maître de II culminant, Uranus maître de I en scorpion et un Pluton maître de X en maison VIII. En tout état de cause, son action politique ne peut se limiter aux seules valeurs d’un parti politique; avec Neptune les limites ne peuvent être contenues (surtout en Sagittaire). Cette forme de mouvement « sans frontières » devrait lui aller comme un gant. Ce thème est marqué, par bien des aspects, par la nécessité de rassembler le plus largement possible et par un certain opportunisme  (Duo Mars-Uranus).

Ce thème est également marqué par une dualité tempéramentale assez significative.  D’un côté, une tendance à l’action concertée tenant compte des aspirations du collectif (duo Mars-Neptune), et de l’autre, une tendance à l’action immédiate sans véritable concertation (duo Mars-Uranus).

Le signe du Sagittaire a un rapport étroit avec la notion du conformisme. En général, ce signe se conforme à un certain modèle de société, et dans le même temps il fait en sorte qu’on se conforme aux principes qu’il aura pu ériger. Ainsi, d’un côté, on retrouve bien un Emmanuel Macron parfaitement moulé par une idéologie mondialiste portée par les acteurs économiques majeurs, et de l’autre, un Emmanuel Macron se mettant en marge du système politique français tel qu’il existe aujourd’hui (Uranus important dans son thème préside à son anticonformisme). Quant à ses dérapages verbaux, faits pour se faire entendre, ils ne semblent pas toujours avoir été bien contrôlés (Sa sensibilité à fleur de peau provoquée par une Lune affectée par Uranus et  Mars en est la cause.)

En général, si l’homme est conscient de lui-même et de ses actions, il n’est pas toujours conscient de ses motivations et de toutes leurs conséquences. Ainsi, il peut en être de même pour Emmanuel Macron qui aura fort à faire pour maintenir une certaine équité en terme de représentation au sein d’un parti censé fédérer toutes les initiatives et les forces d’où qu’elles viennent, du citoyen au groupe d’intérêt.  Une des particularités de ce parti est l’absence de rapport  exclusif avec ses futurs adhérents car toute personne appartenant à une autre formation politique pourra y rester.

Si le mouvement semble ouvert aux idées nouvelles, il repose tout de même sur des fondamentaux idéologiques conformes au système économique régnant dans le monde occidental, à savoir l’ultralibéralisme bâti sur le fonctionnement des marchés financiers.

L’impéritie plus ou moins importante des partis politiques à gérer la crise, à réformer et à contenir un mécontentement des populations qui gronde contre un système économique ayant montré ses limites, met en danger des intérêts économiques et financiers les plus importants.

L’émergence du parti En Marche tombe à point nommé dans un des pays fondateurs de l’Europe dont les choix politiques à venir pourraient influencer ce qu’elle deviendra.

Ainsi, même si ce mouvement politique affiche des intentions politiques d’ouverture, il pourrait également servir de réseau d’influence de groupes d’intérêt économiques dominants qui le soutiennent et qui ont la puissance de l’argent, des médias les plus importants mais à qui il ne manque plus que la puissance politique capable d’influencer et de modifier la structure idéologique des partis politiques traditionnels. Chose faite depuis le 6 avril 2016, même si cela peut prendre du temps et susciter de vives résistances. Il est également possible de voir d’autres partis d’influence de même nature émerger dans d’autres pays de la zone euro.

Même si ce parti devient ce que les gens en feront, le centre de gravité est toujours du côté de la masse la plus importante en physique, et par digression, des groupes d’intérêt les plus organisés et les plus puissants, et plus rarement du côté des citoyens ayant du mal à parler d’une seule et même voix, sauf lorsqu’ils sont au pied du mur.

Tous droits réservés

Stéphane Rieux le 10 avril 2016

 

 

Perspectives pour une Europe et une France fragilisées

Globalization

Difficile d’essayer de faire de la prospective sans rajouter de l’inquiétude dans un climat particulièrement anxiogène lié à des événements d’une amplitude phénoménale. Mais les faits sont têtus, au point qu’il apparaît de plus en plus difficile aujourd’hui de relativiser une situation devenue inextricable et d’une importance majeure. L’histoire est en marche et l’homme tente inexorablement d’infléchir la course de cette destinée commune, surtout lorsqu’il est au pied du mur.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. En effet, le climat belliqueux actuel impose aux gouvernants de mettre en œuvre des politiques pouvant être assez éloignées de leurs doctrines de base.

Nous l’avons observé aux États-Unis à la suite des événements de septembre 2001 qui ont engendré un phénomène de rétraction et de suspicion de la société en général, provoquant la mise en œuvre d’une politique plus contraignante envers les citoyens de ce pays.

Et c’est exactement ce que nous vivons en France actuellement, dans un contexte qui nous appartient. Si les actions politiques sont marquées par une forme d’intransigeance, c’est qu’elles correspondent à un climat particulier. A cela s’ajoutent des correspondances astrologiques dans les thèmes de ceux qui exercent le pouvoir.

Cet état de fait explique le durcissement politique assez prévisible de François Hollande et de Manuel Valls.

D’ailleurs, souvenons-nous de cette époque pas si lointaine où  François Hollande était comparé à un flan ; sa réputation d’homme indécis a largement inspiré cette image peu flatteuse. Pourtant, les faits nous ont montré le contraire, comme l’astrologie ne peut que le confirmer du reste. En effet, il ne peut en être ainsi d’un pur Lion (signe solaire et maître d’ascendant en Lion). Ce signe inflexible par nature peut être autoritaire par bien des aspects et de bien des façons.

Entre autorité et pouvoir, la frontière est particulièrement mince. Si l’autorité investie d’une légitimité certaine implique une contrainte particulière sur autrui,  le pouvoir est de deux ordres : celui dont on est investi par l’autorité qu’on représente et celui naturellement issu de notre capacité à fédérer et de notre volonté à agir. Dans les deux cas, il existe un rapport de domination et de soumission dans un contexte qui sera précisé par les modalités. (Il est bien entendu que dans une démocratie, le rapport au pouvoir est bien différent que dans un régime totalitaire.) Les personnes nées sous le signe du Lion incarneront plus ou moins ces tendances.

Ainsi,  la présence de Pluton en Lion, associée à celle du Soleil dans le thème de Hollande, lui confère une volonté de puissance et de pouvoir dont il est le dépositaire et son exécuteur testamentaire, si j’ose dire. (Pluton, astre de transformation et de pouvoir, symbolise également la mort d’où sa propension à la réforme qui confine à une  « mise à mort » de certains acquis de la société.) Ainsi, la volonté de réforme devient autant une nécessité qu’une fin en soi.

Nous sommes très éloignés de la recette du flan. En effet, le doute perceptible chez une personne ne préjuge en rien de son manque d’ambition et de son manque de détermination. D’ailleurs, le doute peut renforcer la détermination dans certains cas. (Le sentiment d’insécurité qui en est généré peut provoquer un phénomène de surcompensation, parfois excessif, le cas échéant.)

Ce trait de caractère, propre aux leaders, pourrait expliquer en partie la motivation qu’il manifeste dans la gestion des conflits militaires qu’il a engagés au Mali et en Syrie, en restant en phase avec la posture de l’OTAN dont la France fait partie depuis 2009 à la suite d’une réintégration que Hollande avait pourtant fermement combattue en 2008 (ce qui est cohérent avec une nature changeante).

Manuel Valls est également concerné par cette même configuration qui laisse rêveur sur une telle coïncidence dans un contexte où celle-ci joue à plein depuis que nos deux dirigeants cohabitent pour imposer des réformes majeures (Dialectique Pluton-Soleil).

Si l’année 2015 a été propice à un tel rapprochement, qu’en sera-t-il dans les mois à venir ?

Disons que leurs perceptions des événements devraient  être sensiblement différentes. Si Manuel Valls reste à son poste, les difficultés qu’il rencontre aujourd’hui pour gouverner devraient s’amplifier (Saturne transitant en cause sur des points clés de son thème) et il devrait mener une politique contrainte en 2016 encore plus contraignante qu’en 2015. S’il en vient à quitter le gouvernement (Saturne pourrait l’y contraindre),  il est peu probable qu’il soit en capacité de redécoller politiquement pour s’engager dans le débat politique qui préparera les élections présidentielles. En tout état de cause, sa situation devrait être bloquée durant cette nouvelle année. La fin d’année pourrait lui réserver un certain nombre de déconvenues difficilement gérables (en cause : l’action de Neptune). Parmi toutes les dates importantes possibles tout au long de l’année, je retiendrai particulièrement celle se situant autour du 1er septembre 2016, la nouvelle Lune agissant sur un point clé de son thème. (La présence de Mars, de Saturne et de Neptune dans l’équation, astres impliqués dans les secteurs de la vie sociale, devrait le placer dans une situation particulièrement délicate et rédhibitoire.) Le rapport avec sa famille politique devrait en être particulièrement concerné. (Il devrait y avoir de la nouveauté dans l’air.)

En tout état de cause, cela vaut aussi bien pour Manuel Valls que pour François Hollande. La radicalité dans laquelle ils se sont installés depuis plus de deux ans ne devrait pas fléchir. (Uranus en renfort sur leur Soleil respectif devrait le confirmer et générer des prises de position encore plus inattendues.)

D’ailleurs, le positionnement du Soleil en secteur 4 dans le thème de François Hollande pourrait bien jouer également sur un remaniement gouvernemental en 2016 ou sur sa famille politique (PS). (Désolé, je laisse en l’état ce passage de l’article que j’avais écrit en décembre 2015.)

Les derniers événements tragiques vécus en France ont engendré des réactions de même nature dans les pays du monde que lors de ceux de Charlie Hebdo. Il est possible que le statut de la France considérée comme un des gènes de l’Europe ainsi que son histoire y soient pour quelque chose, en plus du rôle déterminant qu’elle joue dans la progression des accords européens et transatlantiques.

Voilà plus de cinq ans maintenant que certains astrologues évoquent la configuration astrale Pluton-Uranus qui sous-tend la période de tension que nous vivons  au travers de la politique intérieure, de la politique extérieure et également sur un plan économique. Pour compliquer le tout, une nouvelle configuration est en formation depuis quelques mois déjà : Saturne-Neptune.

Cette configuration, lorsqu’elle est en tension, n’est pas des plus heureuses car elle met en relation des énergies particulièrement antagonistes. Saturne s’applique à vouloir  contenir ce qui ne peut l’être et Neptune tente de diluer ce qui semble acquis. Il en résulte un vrai dialogue de sourds. Concrètement, le projet de mondialisation porté par les altermondialistes et les instances politiques et financières se heurte à une vision politique qui veut préserver l’idée de la nation. Et ce n’est qu’un début.

Rien n’est constructif avec une telle configuration. Tout événement en résonance avec elle est de nature à provoquer de la confusion, du désordre, voire de la destruction sur fond de décor mystique (religieux …). Tout accord politique signé dans ce climat céleste si particulier devrait l’être dans des fenêtres de temps assez précises, car tout pourrait être remis en question avec des conséquences difficiles à surmonter.

Daesh frappé du sceau de ces deux planètes, en résonance avec cette même configuration actuellement en place (toute l’année 2016), explique sur un plan astrologique les raisons de son émancipation actuelle. Le communisme, en son temps, était calé sur ce même cycle. Elle renvoie à cette machine égalitaire, uniforme, essayant de se substituer à tout modèle démocratique permettant l’émancipation de l’homme dans ce qu’il a de singulier. Saturne est le juge du zodiaque : il tranche. En conflit avec Neptune, il le fait sans discernement. Le monde occidental se trouve face à des difficultés qu’il a du mal à apprécier face à un ennemi dont il semble difficile de définir les contours exacts (en dehors de son caractère religieux). Mais chaque signature astrologique conflictuelle contient en germe sa solution qui s’oppose à ce qu’elle a engendré. C’est bien dans l’obscurité que l’homme peut prendre conscience des possibilités qu’offre la lumière de s’en affranchir. C’est également dans la privation de liberté et d’autonomie qu’il peut prendre conscience des possibilités que procure le désir de liberté pour se sortir de sa situation contrainte.

Bref, une configuration génératrice de situations contraintes et destructrices permet, par des prises de conscience, de se sortir de ces mêmes situations. La conscience collective peut jouer pleinement son rôle en pareilles situations.

Ainsi, à cette configuration astrale majeure, dans un contexte Pluton-Uranus belliqueux, correspond des événements de nature extrême. Ce climat anxiogène devrait perdurer encore toute l’année 2016 et il faudra attendre les prochains rendez-vous astraux plus favorables pour voir apparaître les inflexions d’un climat particulièrement ombrageux.

En effet, après deux années de tensions paroxysmiques, 2017 proposera une période où des initiatives salvatrices et apaisantes pourront être initiées et mises en œuvre. Deux configurations harmonieuses seront à la manœuvre : Saturne-Uranus et Jupiter-Neptune.

Pour autant, les aspects harmonieux sont à considérer avec prudence quand il s’agit de les considérer sur un plan pratique car la notion d’événement n’est pas exclusivement liée à une configuration en particulier. Le zodiaque est une horloge dont le soleil situé au centre relie l’ensemble des facteurs constitutif d’un thème astrologique. Ainsi les promesses d’une configuration majeure entre deux planètes s’articulent avec tout le reste du thème.

Avec l’entente passagère entre Uranus et Saturne prévue pour 2017, le nouveau monde donne des perspectives nouvelles à l’ancien (dans un contexte révolutionnaire correspondant  à la configuration Pluton-Uranus). Si les conditions sont déjà visibles aujourd’hui, on voit bien à quel point la révolution technologique, dont le numérique par exemple, est en train de bouleverser notre relation au travail et la gestion de notre vie quotidienne. Saturne bien relié à Uranus donne la perspective de passer à la vitesse supérieure en matière de révolution, préparant ainsi le prochain cycle prévu autour de 2033 qui devrait balayer toute velléité de résistance à cette marche technologique inexorable (effet renforcé par l’arrivée de Pluton dans le signe du Verseau vers 2024), coïncidant avec la raréfaction prévisible des ressources pétrolières en regard de la demande mondiale à venir (même si pour l’instant la crise mondiale confortablement installée depuis 2008 a fini par provoquer un contre-choc pétrolier, correspondant à la présence de Pluton en Capricorne en opposition avec sa présence en Cancer lorsque celle-ci fût découverte en 1930, alors qu’elle était au carré dans les années 1970 lors de l’émergence des trois chocs pétroliers). Entre-temps, un autre rendez-vous majeur aura lieu en fin d’année 2020 dans le signe du capricorne qui devrait laisser des traces indélébiles dans nos sociétés, pour le meilleur et pour le pire.

La triple conjonction Jupiter-Saturne-Pluton nous propose un cocktail qui peut remettre en question des  accords validés entre groupes d’intérêt qui participent aux fondements d’une société tels que les accords nationaux et internationaux sur le plan économique et politique avec tous les risques de conflits militaires pouvant en découler.

Les cycles planétaires plus ou moins lourds qui sont apparus depuis 2008, coïncidant avec la manifestation d’événements majeurs bien recensés aujourd’hui, préfigurent dans quelles conditions les autres cycles vont exprimer leur potentialité dans les 20 ans à venir. L’enjeu est et restera de taille quelle que soit la sagesse qui animera les gouvernants de toutes sortes. Ces circonstances exceptionnelles sont mises en évidence par le nombre important de cycles planétaires en formation sur une période de temps assez courte à l’échelle de l’humanité.

En tout état de cause, quel que soit le niveau d’implication des pays du monde dans cette marche inexorable vers la mondialisation, une focale est à prendre en compte pour les pays sensibles à ce triptyque planétaire Jupiter-Saturne-Pluton (Israël, la Chine, l’inde). Pour rappel, le cycle Saturne-Pluton est relié aux événements de New-York du 11 septembre 2001, Jupiter amplifiant les effets du cycle particulièrement destructeur mais qui dans le même temps apporte des éléments protecteurs en pareilles circonstances (même si Jupiter n’est pas à son aise dans le signe du Capricorne).

Quant à l’Europe marquée par le Traité de Rome de 1957, celle-ci est plongée dans un marasme économique et politique sans précédent, doublé d’une crise identitaire majeure avec des problèmes d’immigration ingérable dans un contexte où la paix est menacée, alors que les opposants à cette Europe mondialiste se dressent un peu partout dans les Etats-nations. Pour autant, je pense que l’Europe vivra sa plus grande crise vers 2040 alors que le cycle Uranus-Neptune qui prévalait lors de sa fondation se manifestera de nouveau dans un contexte de grande tension. En attendant, empêtrée dans ses problèmes systémiques et conjoncturels, l’Europe devrait continuer sa course vers la mondialisation. Le problème est que l’Europe n’a pas été fondée sous les meilleurs auspices astraux. Réunir plusieurs Etats-nations sous un conflit planétaire Uranus-Neptune est particulièrement étonnant lorsqu’on fait référence à la portée symbolique de ces deux astres, Uranus symbolisant le libéralisme, l’individualisme, et Neptune, la collectivité, le bien commun. En conflit, ces deux astres évoquent l’ultra-libéralisme, un système politique vacillant entre le bien commun et le bien de quelques-uns, les difficultés à faire d’un groupe de nations une Europe unie autour d’un projet commun pour le bien social du plus grand nombre, et enfin un contexte visant à gommer tout individualisme au profit d’une certaine uniformité de pensée et de système politique (forme de pensée unique rejetant tout ce qui se démarque). Cette équation céleste est bien de nature à expliquer la confusion qui règne en Europe aujourd’hui.

Quant à la France, intimement liée aux destinées de l’Europe, elle reste particulièrement chahutée par son cycle Uranus-Pluton actif depuis plus de 5 ans. (Concernant ce cycle, je fais référence au thème de la première république française qui sous-tend tous les thèmes de celles qui lui ont succédé.)

Stéphane RIEUX

Tous droits réservés

 

 

 

 

Votre signe astrologique de naissance ou la course du Soleil

Fotolia_55866354_XS

Le Soleil met en lumière chaque lieu qu’il occupe. La réalité visible prend forme à travers le signe dans lequel il se trouve. Il est pure conscience, pure volonté. Il est le premier principe actif même s’il se différencie d’un Mars dont le dynamisme est particulièrement visible. Il est fédérateur, initiateur de toutes choses. Cette conscience donne la capacité de réaliser ce qu’est le monde en toute conscience, si j’ose dire.

Il met en exergue les attributs de chaque signe dans lequel il passe et détermine votre signe de naissance. L’agencement des signes n’est point le fait du hasard ; ils se succèdent pour des raisons très précises. Une des manières pour s’en rendre compte est de confronter le zodiaque à des niveaux de réalité que nous pouvons assez facilement appréhender.

Voici, pour ma part, une des possibilités que je vous expose. Dans sa course autour du zodiaque, le Soleil met en évidence le parcours initiatique d’un être s’incarnant peu à peu et découvrant le monde avec lequel il interagira.

Un soleil en Bélier met toute son énergie et sa volonté au service du premier signe du zodiaque qui évoque l’élan dans une incarnation nouvelle, le dynamisme, la vie, voire la création….

Un Soleil en Taureau met toute son énergie et sa volonté au service du deuxième signe qui évoque la matérialisation. Tout prend forme dans ce signe. On fait connaissance avec la matière, on la touche, on la ressent. Les Taureaux sont assez tactiles. Ils prennent conscience de ce qui les entoure.

Un Soleil en Gémeaux met toute son énergie et sa volonté au service de l’échange, de la communication. Avec un tel signe on communique avec son entourage ou plus largement avec le monde extérieur. Les échanges permettent à l’individu de prendre conscience que rien n’est vraiment pareil.

Avec le Soleil en Cancer, l’individu segmente le monde qui l’entoure pour mieux appréhender la spécificité de chacune de ses parties. Il peut également segmenter les époques de notre histoire pour mieux en appréhender leurs spécificités. Le Cancer est sensible aux notions d’appartenance et de différence.

Avec le Soleil en Lion, l’individu est amené à se définir par rapport au monde qui l’entoure. Il prend conscience de ce qu’il est et de sa différence. Cette prise de conscience peut l’amener à cultiver son ego de manière disproportionnée dans certains cas. Il vit dans le regard des autres. L’éducation dispensée par son environnement familial le prépare à gérer sa relation aux autres. Il est centré sur lui-même tout en appréhendant  l’importance  que l’image sociale peut avoir sur sa destinée.

Ayant pris conscience de sa différence et des interactions possibles avec la société, il développe la faculté d’analyse faisant émerger, dans sa conscience, les différentes représentations que notre monde nous propose.

Ainsi, avec le Soleil en Vierge, l’individu se met au service de la société. Il prend la mesure de sa place au sein de celle-ci. Il évalue, soupèse, doute et essaie de rationaliser sa vision du monde.

Avec un Soleil en Balance, l’individu prend conscience à quel point la nature des relations revêt de l’importance en société. Dans le meilleur des cas, il en saisit les nuances nécessaires à l’émergence d’un parfait équilibre dans les relations ou se complaît dans des postures excessives. Il finit par comprendre que la relation à l’autre se négocie d’une certaine manière pour attirer ses faveurs. Aimant plaire, il peut user d’un charme plus ou moins forcé et développer un rapport particulier à l’esthétisme.

Avec un Soleil en Scorpion, l’individu est projeté dans les tourments de sa condition et prend conscience, plus que tout autre, que tout a une fin à un moment ou à un autre. Il prend conscience également qu’il peut perdre contact avec la réalité, la vie. De ce signe émerge une nature angoissée.

Avec un Soleil en Sagittaire, L’individu prend conscience qu’un ailleurs et que de nouvelles perspectives sont possibles. Le voyage peut se vivre à différents niveaux, soit de manière très concrète par des moyens de transports connus, soit sur un plan plus subtil, cérébral (par l’érudition, par l’approche mystique, par la philosophie…). C’est le signe de la connaissance, des grands déplacements, voire de la spiritualité et de la religion. Ce signe incite à une prise de risque dans certains cas.

Avec un Soleil en Capricorne, l’individu prend conscience du rejet dont il peut être victime et  de la pesante solitude qui peut en découler. L’ambition, confinant également à la solitude, suit ce même cheminement. Il en résulte une capacité à réfléchir sur le monde avec une certaine distance, une certaine objectivité et une certaine exigence.

Avec un Soleil en Verseau, l’individu reprend contact avec le nouveau monde après avoir délaissé l’ancien. Il fraternise, conscient de ce que représente la solitude. Il est tourné vers l’avenir afin de combler cette impression de vide sidéral nourri par la conscience d’un présent dont il sait qu’il finira.

Avec un Soleil en Poisson, l’individu voit s’élargir sa perception du monde par son mode sensible. Il est ouvert à toutes les eaux pour ne pas dire à tous les vents. Il est inspiré. La mégalomanie guette ce signe dans certains cas : voyant son propre reflet dans l’immensité de l’océan, il peut finir par croire à la grandeur de son destin, même si celui-ci est parfois hors du commun.

Stéphane RIEUX – Le 20 septembre 2015

Tous droits réservés

Le couple Hollande, Valls et prospectives pour 2015-2016

europe carte

L’année commence fort. C’est le moins qu’on puisse dire ! Le gouvernement de Manuel Valls est aux prises avec des événements dont la portée est internationale. Il devrait en être ainsi pour toute l’année, voire au-delà, car les conséquences de tels événements ne sont pas de nature à s’estomper rapidement d’une part, et d’autre part, les configurations planétaires en jeu actuellement ne laissent pas entrevoir d’issues à court et à moyen terme. François Hollande et Manuel Valls sont tenaillés par ces mêmes configurations comme nous allons le voir, même si par ailleurs elles jouent sur des plans différents.

Avant de commencer notre étude, il est frappant de noter le positionnement similaire des deux luminaires (Soleil et Lune) de nos deux dirigeants. (Le Soleil est en Lion et la Lune en Capricorne dans le thème de chacun d’entre eux.) Leurs destins semblent scellés, pour un moment semble-t-il par les événements d’une part, et d’autre  part, par la similitude de leurs thèmes. Comme pour deux étages de fusée, chacun joue son rôle ; le président est  concerné par la politique extérieure et le Premier ministre par la politique intérieure. De La Palice n’eût pas dit mieux ! Cette évidence doit trouver son écho dans le thème de nos deux protagonistes. Comme pour tous les gens de pouvoir,  Pluton a toujours une place déterminante dans leurs thèmes. Si le Soleil (force vitale, sans lequel la vie ne serait que dans « l’imaginaire » de son « concepteur ») représente toutes les richesses tangibles et intangibles, Pluton situé aux confins de notre système solaire, symbolise la fin des fins. Etant d’un certain point de vue l’octave supérieure de Mars, il se comporte comme un trou noir avalant tout ce qui est dans son environnement. Ainsi, Pluton prend possession, et à notre échelle il enrichit toujours au détriment des autres. (Ce qui est dans l’ordre des choses dans un monde fini.) Pluton fusionne avec le Soleil de Hollande, celui-ci  fusionne  avec Uranus, maître d’ascendant de Valls. Le thème de Manuel Valls a ceci de particulier qu’il intègre le cycle Uranus-Pluton (déjà abordé à de multiples reprises dans des articles précédents). Ce cycle étant déjà en place depuis le début des années 2010, le Premier ministre est en phase avec son époque et porté par le destin collectif. Actuellement, Saturne transitant  est en approche sur le point culminant de son ciel de naissance.  L’approche de ce corps céleste devrait imposer à Manuel Valls un certain nombre de contraintes subies et qu’il devrait également exercer sur les autres car, nonobstant le fait qu’il soit Premier ministre,  Saturne est une planète  fataliste à laquelle on n’échappe pas. Saturne exerce sa pression dans sa maison 9, focalisant l’attention sur le secteur de l’étranger. Manuel Valls sera également aux prises avec Neptune qui devrait lui apporter son lot de déconvenues ; sa présence en maison 1 en conflit avec ses planètes en maison 7 devrait brouiller un message quelque peu ambigu. Son côté versatile, conféré par un thème dominé par un axe Vierge-Poissons, ne devrait pas arranger les choses. Actuellement, la présence de Saturne en conflit avec son maître d’ascendant l’oblige à faire face à un certain nombre de contraintes qu’il devrait répercuter sur la France en tant que chef du gouvernement. 2015 devrait être une année de durcissement politique, encore plus vrai en 2016, bien au-delà des questions liées aux problèmes de sécurité. Le transit  de Saturne en maison 9 situe parfaitement bien la provenance des contraintes : l’étranger. Parallèlement, l’embarrassante configuration Pluton-Uranus va frôler la Lune située dans la maison 9 du thème de Hollande qui devrait faire face à des enjeux géopolitiques majeurs.

Notre lien privilégié avec l’OTAN, dans un contexte de tension internationale extrême, coïncide avec ce rendez-vous astrologique majeur. Cette imprégnation mondiale dans le thème d’Hollande sera encore plus vraie dans les mois et années à venir. Dans les prochains mois, pour une raison que j’avais déjà mentionnée l’an dernier, Hollande devrait continuer à bénéficier d’un certain courant de sympathie populaire grâce à la présence de Jupiter trônant dans le signe du Lion sur son Soleil natal depuis septembre 2014 ; il y restera jusqu’à la fin du premier semestre 2015. La présence du transit de Jupiter sur son Pluton natal renforce la légitimité  du pouvoir du président, au moins jusqu’à la fin de l’été 2015. De plus, le transit d’Uranus en aspect harmonieux avec sa conjonction Soleil-Pluton natale prévue jusqu’en 2017 devrait favoriser une multitude de sollicitations donnant un éclat tout particulier à son image sociale. Si Hollande appréciait déjà le pouvoir pour ce qu’il représente et les possibilités qu’il donne pour transformer la société (importance capitale pour un plutonien), il sera amené à l’apprécier davantage encore grâce au transit de Jupiter sur sa conjonction Soleil-Pluton, mais également par en être le jouet par le transit de Pluton sur sa Lune natale (planète d’inconscient).

Manuel Valls sera également concerné par ce transit Ô combien puissant, leur Lune réciproque étant située dans le même signe. Concernant François Hollande, si le transit de Jupiter joue un rôle protecteur, il n’en est pas moins un amplificateur qui peut lui conférer une confiance excessive dont il pourrait pâtir, car il n’est pas dans sa nature d’être optimiste (Mercure maître d’ascendant au carré de Saturne dans son thème natal lui confère un certain pessimisme chronique.), même si la méthode Coué qu’il emploie pourrait nous faire penser le contraire. Ainsi,  boosté par des événements dramatiques provoqués par les tueries des 7 et 9 janvier 2015, et pris dans un paradoxe de circonstance, François Hollande pourrait prendre des décisions exagérées, voire peu judicieuses ; Jupiter  œuvre en ce sens jusqu’à la fin du premier semestre 2015 dans un contexte belliqueux où les hommes d’Etat auront tendance à user d’un certain pouvoir régalien, les contre-pouvoirs institutionnels étant plus ou moins paralysés par ce type de climat où ceux qui se démarquent trop dans le discours sont plus ou moins ostracisés. Le ton devrait se durcir en fin d’année 2015 avec l’arrivée de Saturne qui fera un aspect avec son Soleil et son Mercure natal tout au long de l’année 2016, Mercure étant particulièrement important dans son thème. Saturne confère de l’ambition, les obstacles sont faits pour être dépassés. Ainsi, François Hollande devrait être doté d’une volonté presque sans faille : en pareil cas l’action politique est envisagée sur le long terme. D’autre part, il sera souvent où nous ne l’attendons pas, le transit d’Uranus en aspect avec son Soleil natal y pourvoira sans doute, au moins jusqu’au milieu de l’année 2016. Quant à Manuel Valls, comme je le mentionnais plus haut, le transit de Saturne en conflit avec son axe Jupiter-Uranus-Pluton natal, configuration ultra-libérale, devrait contrarier son action politique qu’il voudrait par conséquent beaucoup plus libérale encore. Peut-être que l’occasion lui sera donner de quitter le gouvernement pour satisfaire son ambition, non dissimulée, de devenir le prochain président de la République (deux périodes clés : octobre 2015 et septembre 2016). Ce sera peut-être pour lui l’opportunité d’incarner cette rupture qu’il a voulue pour le parti socialiste dont il considère qu’il doit faire fi d’un certain passé trop socialisant. En tout état de cause, au gré de ses volte-face célestes, Saturne va occuper le terrain et donner bien du fil à retordre au Premier ministre. Ses choix politiques libéraux ne devraient pas s’inscrire dans une ambiance des plus sereines car, dans un contexte où un vent de gauche se lève en Grèce à l’endroit précis où la crise européenne a débuté, l’ambiance au parti socialiste devrait être particulièrement houleuse (c’est déjà le cas, l’actualité a devancé ma publication écrite deux semaines auparavant), le courant d’air politique de droite se heurtant au courant d’air politique de gauche revigoré par un tel événement historique et astrologique (Saturne carré Neptune en formation).

Mi-juin 2015 devrait valoir au gouvernement des prises de position décisives (nouvelle Lune associée avec Mars sur le Mars en 4 de Valls et sur l’ascendant de Hollande, l’ensemble relié par le sextile de Jupiter). Même si le destin semble scellé entre le Premier ministre et le président de la République, la partie devrait être plus difficile pour Valls car la politique intérieure dessert toujours le Premier ministre, surtout en période de crise, alors que la politique extérieure valorise très souvent le président de la République. D’autre part, les configurations astrales sont également au rendez-vous, comme d’habitude du reste. A cause des événements dramatiques de ce début d’année, les prochaines élections départementales prévues en mars 2015 ne suscitent encore aucune passion. Pourtant l’enjeu reste de taille car la troisième force politique de la France, le FN, est amenée à jouer un rôle majeur dans les deux élections prévues cette année. Comme je le mentionne depuis des années, le FN est en phase avec le cycle Uranus-Pluton qui prévalait à la naissance de ce parti. La concomitance de tels faits est une des raisons pour lesquelles la popularité du FN ne cesse de croître. D’autre part, si le vote FN était pour une grande part un vote de contestation, il est devenu un vote d’adhésion, conséquence partielle de l’ostracisation politique et médiatique du débat sur l’indépendance de la France  vis-à-vis de l’Europe, débat que le FN a repris à son compte. Ainsi, en période de crise mondiale, le seul parti nationaliste trouve un écho favorable auprès d’une grande partie de la population française. De fait, le FN devrait largement confirmer sa progression lors des deux élections de cette année 2015. Le thème de naissance de Marine le Pen est éloquent pour la période correspondant aux élections départementales. Son Soleil natal bénéficiera d’un transit de Jupiter au trigone d’Uranus. Je prends le pari que les résultats vont être surprenants. D’ailleurs le mode de scrutin binominal majoritaire à deux tours sans majorité absolue exigible au deuxième tour peut être favorable au FN, surtout si l’UMP et le PS ne s’accordent pas et ne gèrent pas les divisions qui règnent dans leurs partis (Manuel Valls devrait en être pour ses frais, même si par ailleurs, il bénéficiera d’un bref passage de Jupiter sur son Soleil natal de mi-juin à mi-juillet 2015 qui valorisera son image sociale, pour le meilleur et pour le moins bon, même si Jupiter est par nature protecteur. Il en sera de même pour François Hollande qui bénéficiera de la même valorisation.) Cette embellie politique nationaliste et antisystème de droite coïncidant avec la configuration Uranus-Pluton coexiste avec  l’envolée politique antisystème de gauche, provenant de Grèce et correspondant aux deux configurations Saturne-Neptune et Pluton-Uranus. Cet état de fait devrait avoir des répercussions dans plusieurs pays de la zone euro, sachant qu’en plus, certains économistes commencent à réfléchir à une alternative au système financier actuel, acteurs et témoins de l’endettement abyssal de nos sociétés occidentales.

Le panthéon politico-financier de l’Europe se fissurerait-il ? Dans tous les cas de figure, au regard des configurations majeures actuelles, il faudra être très attentif aux événements marquants qu’elles pourraient engendrer dans les années à venir car l’inertie, par nature invisible, nous « empêche » de corréler la cause avec la conséquence. L’émergence, à posteriori, d’autres cycles planétaires plus rapides accompagne le mouvement des cycles plus lents, mettant en place les éléments d’une histoire collective. Le carré Saturne-Neptune en formation met à mal les idéaux collectifs, la dimension sociale des politiques en général, mais également un système économique mondialiste qui se généralise de plus en plus, bien au-delà du périmètre occidental. Par conséquent, vont coexister deux configurations antagonistes entre elles mais qui le sont également intrinsèquement, chacune de ces configurations étant conflictuelle. La configuration Pluton-Uranus conflictuelle évoque un pouvoir qui s’accommode mal de tout ce qui est en lien avec la liberté, et dans le même temps elle évoque une révolte contre ce même pouvoir perçu comme tyrannique et omnipotent. Il est à craindre des bouleversements majeurs au sein de la société caractérisés par de la violence, de l’injustice et du désordre. Le vent de liberté, initié par la conjonction Uranus-Pluton qui soufflait à la fin des années 1960  dans ce même genre de climat, est remis en question aujourd’hui. L’affaire Charlie Hebdo de ce début d’année en est une parfaite illustration. La réponse unitaire du monde à cet événement, le jour de la grande manifestation, fait de ce moment tragique un symbole. En effet, d’autres tragédies du même ordre, ayant déjà eu lieu dans le monde, n’ont jamais vraiment suscité une telle réaction des Etats. Cet ensemble de faits souligne l’importance de la configuration Pluton-Uranus.

Quant à la formation du cycle Saturne-Neptune, celui-ci restera en place un peu moins de deux ans, au gré des rétrogradations de Saturne et de Neptune situés respectivement dans les signes du Sagittaire et du Poissons.  Le carré Saturne-Neptune évoque des tensions entre des grands idéaux humanistes   que porte Neptune, et un conservatisme qui tend à vouloir déposséder Neptune de ses attributs altruistes et partageurs. Dans le même temps, Saturne  évoque une rupture avec un Neptune mondialisant, annihilant toute barrière politique et économique. Ce cocktail paralysant jette les bases d’événements conflictuels de premières grandeurs par la lenteur des astres en cause, préparant ainsi un grand mouvement d’ensemble que nos sociétés auront bien du mal à absorber. Nous vivons une époque particulière à la hauteur de ce qui se prépare à savoir : la prochaine révolution technologique qui précédera la prochaine grande révolution industrielle pouvant être située vers 2030. En effet, Uranus aura fait un troisième tour de piste depuis le moment où nous l’avons découvert (1781). Les dernières découvertes scientifiques, sur les nanotechnologies, sur la génétique, sur les armements, entre autres choses, vont déclencher cette prochaine révolution industrielle, économique et sociétale. Nos vies devraient en être bouleversées car ce sont toujours les révolutions technologiques qui précèdent les révolutions industrielles et économiques. Quant à la politique, son rôle essentiel est d’accompagner plus ou moins ces grands mouvements sociétaux ; elle gère plus qu’elle initie les grands desseins de nos sociétés, surtout pour les plus libérales d’entre elles. C’est peut-être une des raisons pour lesquelles l’Europe, ultra-libérale sur un plan économique, rencontre des difficultés pour se donner un projet de société, le délaissant au profit des puissances économiques, provoquant ainsi une incompréhension générale de la part des peuples. La découverte de Neptune en 1846 marque à la fois le début de cet abandon du pouvoir des états occidentaux sur le pouvoir économique, engendrant le capitalisme et marquant la naissance de l’idéologie marxiste inspirée de l’œuvre de Karl Marx en 1848. Mais Neptune est une planète d’illusion, ce pouvoir incarné par un communisme dévastateur a fini au crépuscule des années 1980. Quant à celui du monde occidental, il paie l’abandon de son autorité régalienne pouvant orienter un projet de société. Neptune, nous « inflige » tout cela car il vient de faire un tour complet depuis l’endroit où il était lors de sa découverte. Les astres nous mettent dans des situations que nous gérons plus ou moins bien, pouvant engendrer des conséquences qui n’étaient pas préméditées. Nos sociétés seraient bien inspirées de regarder le ciel de temps en temps pour essayer d’anticiper au mieux les périodes célestes particulièrement délicates, à moins que… Mais il faut tout de même reconnaître la difficulté de l’exercice à l’échelle d’une société et surtout à l’échelle de sociétés qui tendent à s’imbriquer entre elles grâce à  la mondialisation. Si la crise mondiale actuelle est conjoncturelle, elle est également, pour une grande part systémique. Neptune, véritable marqueur du communisme et du capitalisme, a fini de faire son premier tour de piste depuis qu’il a été découvert et prépare un nouveau cycle avec l’aide de cette configuration Pluton-Uranus particulièrement destructrice. Dans  « LA REVOLUTION PLANETAIRE AU CŒUR DE LA FINANCE MONDIALE », dernier ouvrage que je viens de faire paraître, j’aborde l’ensemble des questions qui sont reliées à la situation économique actuelle, avec au cœur des enjeux, l’institution financière mondiale. Article de Stéphane RIEUX – le 23 février 2015- Tout droits réservés

Publication du livre – La révolution planétaire au coeur de la finance mondiale


1er-de-couverture-sans-debords

A l’heure où le monde occidental est frappé de plein fouet par les conséquences d’une crise économique et financière majeure qui fait penser à une réédition de celle des années 1930 adaptée à notre temps, une partie du monde s’interroge sur la pertinence d’une société en voie de mondialisation que l’économie financière a initiée et émancipée. Si des raisons historiques expliquent ces transformations incontournables de la civilisation occidentale, il n’en reste pas moins qu’elles coïncident avec la découverte de trois planètes majeures : Uranus, Neptune et Pluton. Ainsi, leur course autour du Soleil rythme les étapes de ces transformations.

Ce livre tente d’expliquer, avec le regard de l’astrologue, les raisons pour lesquelles nous en sommes là aujourd’hui, avec en ligne de mire un monde de la finance aux contours indéfinis mais au pouvoir considérable, et les événements susceptibles de se produire dans un climat de mondialisation inéluctable.

                                                                                                     

Prix : 11.90 € – 164 pages 

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Article paru en mai 2012 : FN – Front National, un changement de ton, de nom… ? L’Europe, une crise politique majeure?

Discours Tribune

En 2012, j’avais fait un certain nombre d’études astrologiques sur les partis politiques en France, dont celui du Front National.

« Le Front National, dès son origine est un conglomérat de forces politiques diverses mais qui sont portées par des visions communes de ce que doit être une nation forte, identitaire, disciplinée et contre-révolutionnaire.

Contre-révolutionnaire ? magnifique association de 2 mots qui illustrent le mieux la relation URANUS (révolution) et PLUTON (négation, Anti, Contre).

En effet, Le FN a été fondé par Jean Marie le PEN le 5 octobre 1972. Uranus et Pluton se côtoyaient dans le signe de la Balance, signe des grands équilibres qui sont bouleversés par ces 2 astres. C’est un aspect, dans ce signe, de revendication avec la conjonction de Mars sur ces 2 astres.

C’est donc le cycle Uranus-Pluton qui conduit la vie et l’évolution de ce parti politique. Avec l’élection de Marine le PEN le 16 janvier 2011, en remplacement de son père, une étape du FN est franchie. La volonté de changer plus ou moins en profondeur l’idéologie de son parti marque aussi une étape nouvelle dans l’histoire du FN. On entend aussi parler de changement de nom. En tout état de cause, quelle que soit la volonté réelle de Marine le PEN et des instances dirigeantes du FN de créer une rupture avec son passé, il n’en reste pas moins que du point  de vue de son histoire, un changement s’est amorcé depuis la nomination de Marine.

Ce changement annoncé est-il un effet de manche ou une volonté de se défaire d’un passif idéologique embarrassant? Même si l’Astrologie ne semble pas pouvoir répondre de manière aussi catégorique à une telle question, elle peut mettre en exergue un certain nombre de réalités dont les astralités du moment rendent compte.

Voici le thème de naissance du front national dressé pour le jour de sa fondation ainsi que celui de l’Union Européenne.

 

FN

Union Européenne-Traité de Maastricht

Ce parti politique tenu d’une main de fer par Jean-Marie le Pen commence à souffrir de tension idéologique à partir de 1988. Cela coïncide avec la nomination de Bruno MEGRET au poste de Délégué Général du FN qui se fera le 5 octobre de la même année. Il s’opposera fermement à Jean-Pierre STIRBOIS qui participa à la mise en place l’organisation du FN. Le couple Pluton-Uranus en transit est en conflit (45° d’angle entre les 2 astres), Mars en transit est en opposition exacte à la conjonction  Mars-Pluton natale.Comme je le mentionnais plus haut, le FN a été fondé sous le cycle Pluton-Uranus (Pluton et Uranus rassemblé dans le même signe). Au même moment, Mars était positionné très exactement sur Pluton, d’où le côté volontariste, directif et autoritaire de ce parti.

De 1994 à mi-1999, à différentes reprises, Uranus et pluton feront des sextiles (angle de 60°). Dans cette période, le FN  consolidera son positionnement dans l’échiquier politique. Il obtiendra en 1998 le meilleur score aux Régionales depuis sa création à aujourd’hui. Il en sera de même pour les Législatives de 1997, pour les Municipales de 1995 et les élections Européennes de 1994. Le 5  décembre 1998, Bruno MEGRET quitte le FN pour créer son propre parti qui  deviendra le MNR en septembre 1999 (Mars est en transit sur Pluton natal au carré de la Lune en transit). Cela n’aura pas d’impact négatif sur le FN, sans doute protégé par la relation harmonieuse entre Uranus et Pluton en transit. En 2002, Jean Marie LE PEN surprend le monde politique en arrivant au deuxième tour de l’élection Présidentielle. Pluton en transit fait un sextile à Uranus natal. Le Soleil natal du FN qui désigne le patron, le grand Chef  situé au centre du parti, bénéficie d’un trigone de Neptune en transit, d’un carré à Jupiter en transit (les 2 planètes de la Vème République) , d’un trigone de Saturne en transit et d’un sesqui-carré à Uranus en transit. Jupiter amplifie, Neptune fait tomber les obstacles, Saturne donne un côté inéluctable (fatalité) et Uranus un caractère inattendu. Il est probable que l’absence d’un aspect Pluton Uranus (Cycle du FN) a manqué au FN lors de cette élection. De toutes façons, le FN n’aurait jamais pu en 2002 rassembler une majorité de votants en sa faveur.

Le 16 janvier 2011, Marine LE PEN est nommée Présidente du FN. Sa nomination se fait sur un cycle Jupiter-Uranus transitant (Astres en conjonction) et qui précédera le carré de Uranus à Pluton en transit qui se formera quelques mois plus tard. L’intervention de Jupiter dans le cycle Uranus-Pluton marque, probablement, une volonté d’intégrer et de normaliser l’image du FN dans la République tout en marquant une rupture avec le passé , Uranus commence à s’opposer à Pluton natal. La volonté affirmée de Marine LE PEN de banaliser le parti semble se confirmer. L’éviction de certains pro-nazis en 2011 s’inscrit dans le cadre d’une action de dédiabolisation du parti (Uranus Opposé à Pluton natal = Opposition au diable). Au milieu de l’année 2011, Uranus et Pluton en transit se font un carré intense et disharmonieux. La rupture est consommée.

Ce duo Jupiter-Uranus transitant s’oppose, dans le thème natal de Marine, à sa conjonction natale Uranus-Pluton et au trigone de son Mars natal en X (maison de la sphère sociale et professionnelle).

Le carré Uranus-Pluton en transit se reformant à différentes reprises jusqu’en 2018  (caractéristique du cycle Uranus-Pluton du FN), le FN n’a pas fini de faire parler de lui. A l’aube d’un changement de nom qui marquera la fin et le renouveau du parti, je gage que Jupiter devrait jouer un rôle prépondérant dans la destinée du nouveau parti lorsqu’il sera décidé de le rebaptiser.

Au regard des  éléments de discours dispensés par Marine LE PEN, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que le FN restera sur le plan idéologique en marge de l’Union Européenne selon le Traité de Maastricht telle qu’elle s’est construite en 1992 sous le cycle de Uranus-Neptune. Il est bien de noter qu’Uranus est semi carré à Neptune dans le thème natal du FN et que le duo Uranus-Pluton est au carré du duo Uranus-Neptune de l’Union Européenne. En avril 2014, Pluton transitera la conjonction Uranus-Neptune du thème natal de l’Union Européenne, lequel sera au carré de Uranus en transit avec le concours de Jupiter en transit opposé à Uranus transitant et Pluton transitant.

Il est probable que dans cette même période l’Europe soit ébranlée, mais gageons qu’elle le sera davantage en Septembre 2017 lorsque Uranus-Neptune transitants feront un semi-carré entre eux et que Pluton sera positionné par transit très exactement sur la conjonction Uranus-Neptune natal de L’Union  Européenne. Quant à Jupiter transitant, celui-ci fera une opposition à Uranus transitant, alors que ces 2 planètes sont harmonieuses dans le thème natal de l’Europe.

Je referme cette parenthèse européenne qui reste malgré tout un sujet important dans les débats idéologiques du FN pour signifier que dans la perspective d’une refondation du parti, celle-ci devrait se faire avec la présence du carré Uranus-Pluton transitant avec le concours de Jupiter, dans un souci d’intégration au Système.

J’en conclus que le FN devrait ne pas se départir de ses fondamentaux idéologiques (droite dure, ferme, excessive, contre-révolutionnaire et identitaire), mais se couper d’un passé qui freine l’émancipation de ce parti (Uranus transit en opposition à Uranus natal du FN et Pluton transit au carré de Uranus natal). Pour l’émancipation, Jupiter devrait faire l’affaire. »

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  /Port :  06 99 81 69 17 

Article astrologique paru en avril 2014 : Elections européennes ou une Europe mondialiste contestée

europe carte

Le Traité de Rome jette les bases d’un accord qui fera de l’Europe une zone de libre échange économique et de politique commune.

Ce Traité sera signé par six pays de la zone, à savoir : la France, l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg, la Belgique et les Pays bas. L’Europe n’aura de cesse de vouloir  s’étendre et engendrera plusieurs autres Traités afin de pouvoir y intégrer les différents aspects économiques, politiques, énergétiques, judiciaires, douaniers…

La communauté européenne intègre dans un premier temps trois accords dont le premier se fait sur la politique nucléaire, le deuxième sur la politique du charbon et de l’acier et le troisième sur la politique économique. Cette étape primordiale sera initiée par le Traité de fusion en 1967.

Le Traité de l’Acte Unique Européen sera le premier accord intégrant la notion de coopération politique européenne. Il prépare le terrain pour un des Traités les plus importants après celui de Rome, le Traité de Maastricht.

Ce traité reprend les thématiques des anciens Traités en y intégrant la justice, les affaires intérieures, la coopération policière et judiciaire, la politique étrangère et la sécurité de la zone européenne.

Enfin, le Traité de Lisbonne impose l’union douanière, l’établissement de règles concurrentielles destinées au marché intérieur, une politique monétaire, une politique commune de la pêche et une politique commerciale commune. Cet accord ne se contente pas d’intégrer d’autres champs de compétences qui constituent une nation mais il abolit également une partie non négligeable de la souveraineté de chacun des pays de la zone comme nous le verrons un peu plus loin.

1 – Tout commence avec le Traité de Rome: il est signé le 25 mars 1957 et entre en application le 1er janvier 1958.  Il est intéressant de considérer ces deux dates car elles incarnent chacune un moment important. Si le premier Traité est l’aboutissement de multiples échanges verbalisés, sa mise en application n’en est qu’une conséquence. De fait, il m’apparaît nécessaire de privilégier la signature du Traité.

TRAITE DE ROME SIGNATURE - 25 MARS 1957

TRAITE DE ROME SIGNATURE – 25 MARS 1957

TRAITE DE ROME  MISE EN APPLICATION -  1er JANVIER 1958

TRAITE DE ROME MISE EN APPLICATION – 1er JANVIER 1958

Les événements consécutifs à un événement majeur tel qu’un Traité soumis à des cycles plus ou moins longs sont synchronisés aux cycles planétaires que propose le système solaire.  Lorsqu’un événement majeur se produit sur le plan mondial, celui-ci trouve son écho dans le ciel. De la nature de cet événement en découle un ou plusieurs cycles.

Cela s’applique également aux différents Traités de l’Europe qui ont été signés et qui se distinguent par la nature de leur contenu. Aucun Traité ne ressemble fondamentalement à un autre même si par certains aspects ils se ressemblent.

Ainsi, à la signature du traité de Rome qui unira six nations le cycle Uranus-Neptune est en marche (Uranus-Neptune font un angle de 90°).  Avec Uranus-Neptune, le singulier essaie de se conjuguer au pluriel, les nations s’unissent pour définir des règles communes, non sans difficulté puisque ces deux astres sont en conflit. Lors de la mise en application de ce Traité le cycle Jupiter-Neptune est en formation, l’union est scellée, le légaliste Jupiter impose les règles de droit.  Deux cycles majeurs semblent intervenir dans les étapes importantes de la construction européenne.

2- Le traité de Fusion, le deuxième de la série, marque une étape majeure dans les accords commerciaux tant sur la politique atomique que celle du charbon et de l’acier et enfin de la politique économique. Il traduit les prémices d’une mondialisation inéluctable déjà engagée depuis plusieurs décennies par l’émancipation des multinationales. Ce Traité de Fusion intervient alors que nous avons une conjonction céleste Uranus-Pluton. C’est un aspect de refonte majeure. Tout clivage est amené à disparaître au bénéfice de modalités nouvelles mais dont l’autorité et le pouvoir sont renforcés. C’est effectivement le cas dans le cadre de ce Traité qui renforce l’autorité de l’Union européenne. A la signature du Traité, la conjonction Uranus-Pluton se fend d’une opposition de Saturne qui représente l’institution. Quand on sait le rôle que jouent depuis 2008 ces planètes, on comprend mieux pourquoi l’Europe est terriblement concernée par cette crise majeure révélé en 2008.

 

TRAITE DE FUSION SIGNATURE - 8 avril 1965

TRAITE DE FUSION SIGNATURE – 8 avril 1965

TRAITE DE FUSION APPLICATION - 1er juillet 1967

TRAITE DE FUSION APPLICATION – 1er juillet 1967

 

 

3- L’acte unique européen signé par 12 états prévoit un accord sur des questions supranationales, prémisse d’un abandon de souveraineté que le traité de Lisbonne entérinera avec plus de force et d’amplitude. Il intervient également dans les questions de politique internationale, il valide la volonté d’un marché unique européen et donne la possibilité d’intervenir dans la modification des constitutions nationales. Ce Traité est une étape supplémentaire à l’abandon de souveraineté et prépare celui de Maastricht. Il met également en oeuvre plusieurs dispositifs permettant de démanteler tout ce qui est de nature à bloquer les échanges commerciaux, la liberté de circulation, la libre circulation des services et des capitaux, la circulation des personnes…

 

TRAITE DE L ACTE UNIQUE SIGNATURE - 28 février 1986

TRAITE DE L ACTE UNIQUE SIGNATURE
– 28 février 1986

TRAITE DE L ACTE UNIQUE APPLICATION - 1er juillet 1987

TRAITE DE L ACTE  UNIQUE APPLICATION – 1er juillet 1987

 

A la signature, nous avons un trigone Jupiter-Pluton en formation (angle de 120°); Pluton intervient dans les équations transformatrices car il s’agit bien de transformation en profondeur lorsqu’il s’agit de redéfinir la trame génétique d’un pays, c’est à dire sa constitution.

Lors de son application, nous avons le cycle Saturne-Uranus en formation (aspect de conjonction) qui est à la fois déstructurant et restructurant, un trigone Jupiter-Uranus et un sextile Neptune-Pluton. Depuis sa découverte en 1930, mais surtout après la deuxième guerre mondiale, Pluton a pratiquement toujours été en lien par un  sextile avec Neptune. Ce duo sous-tend l’émergence et le développement de la mondialisation.

4 – Le Traité suivant est celui de Maastricht: il est particulièrement important car il met en oeuvre une politique qui tend à étendre ses prérogatives sur d’autres champs institutionnels tels que le domaine judiciaire et les affaires intérieures. De plus, il met en oeuvre les dispositifs nécessaires à la mise en place d’une constitution européenne.

TRAITE DE MAASTRICHT SIGNATURE - 7 février 1992

TRAITE DE MAASTRICHT SIGNATURE – 7 février 1992

TRAITE DE MAASTRICHT APPLICATION - 1er NOVEMBRE 1992

TRAITE DE MAASTRICHT APPLICATION – 1er NOVEMBRE 1992

 

A la signature, le Cycle Uranus-Neptune se manifeste par une conjonction faisant écho au premier Traité, celui de Rome (voir plus haut). Cette conjonction est sextile à Pluton et nous retrouvons le cycle Jupiter-Neptune qui se manifeste par un trigone.

Lorsque celui-ci entre en application, la conjonction Uranus-Neptune est toujours bien présente, Saturne est au carré de Pluton qui illustre le rapport de force entre des règles immuables soutenues par les constitutions et la volonté de mettre en place une constitution européenne de substitution. Enfin nous avons Jupiter au trigone de Saturne, aspect d’intégration des nouvelles règles.

5 – Le Traité d’Amsterdam et une modification de celui de Maastricht. Il installe une coopération policière et judiciaire sur un plan pénal.  Le parlement européen voit ses pouvoirs étendus.

 

TRAITE D'AMSTERDAM SIGNATURE - 2 Octobre 1997

TRAITE D’AMSTERDAM SIGNATURE – 2 Octobre 1997

TRAITE D'AMSTERDAM APPLICATION - 1er mai 1999

TRAITE D’AMSTERDAM APPLICATION – 1er mai 1999

 

Lors de la signature du Traité nous avons une triple conjonction Jupiter-Uranus-Neptune et un sextile Pluton-Uranus. Lors de son application Jupiter est au sextile d’Uranus, Saturne au carré de Pluton. La triple conjonction renforce la mondialisation. Le fait que dans le premier Traité Uranus soit en conflit avec Neptune témoigne des problèmes qu’a rencontrés l’Europe depuis pour faire accepter sa volonté de synergie des pays de la zone euro.

6- Le Traité de Nice permet de redéfinir l’institution européenne en vue de son élargissement à 27 pays.

TRAITE DE NICE SIGNATURE - 26 février2001

TRAITE DE NICE SIGNATURE – 26 février 2001

TRAITE DE NICE APPLICATION - 1er février  2003

TRAITE DE NICE APPLICATION – 1er février 2003

 

A la signature du Traité nous avons un cycle Jupiter-Saturne qui est déjà formé et Saturne est carré à Uranus. Lors de son application, Jupiter est opposé à Neptune, Saturne est opposé à Pluton et Saturne est trigone à Uranus. La volonté d’expansion est bien représentée par la combinaison Jupiter-Neptune, les deux astres qui représentent l’expansion. L’opposition Saturne-Pluton nous renvoie comme pour le Traité de Maastricht aux modifications structurelles des institutions.

7 – Enfin, nous passons au dernier Traité en vigueur, celui de Lisbonne. La communauté européenne se fait appeler l’Union européenne. Le président  de la commission européenne se voit donner une indépendance plus grande vis-à-vis  des pays de l’Union. L’union douanière est mise en place. Des règles de concurrence sont mises en place pour le marché de l’Union. Une politique monétaire est mise en oeuvre pour les états qui utilisent l’Euro. Enfin, une politique commerciale commune est décidée. Mais au-delà des aspects techniques de ce Traité, il me semble important de noter comme je l’ai mentionné un peu plus haut que l’Union européenne est seule à pouvoir légiférer et à adopter des règles contraignantes, les pays de la zone ne pouvant le faire que sur accord explicite de l’Union même si par ailleurs ils ont la possibilité de légiférer sur différents champs politiques à condition que l’Union décide ne pas intervenir sur ces différents champs. Ainsi, l’abandon de souveraineté des pays de l’union initié par le Traité de l’Acte unique se confirme.

TRAITE DE LISBONNE SIGNATURE - 13 décembre 2007

TRAITE DE LISBONNE SIGNATURE – 13 décembre 2007

TRAITE DE LISBONNE APPLICATION - 1er décembre 2009

TRAITE DE LISBONNE APPLICATION – 1er décembre 2009

 

A la signature du Traité le cycle Jupiter-Pluton est en place (ces astres sont en conjonction). Saturne est en opposition avec Uranus. Lors de son application le cycle Jupiter-Neptune est également en place par le biais d’une conjonction, Saturne est carré à Pluton. Nous retrouvons, comme pour le Traité de Nice, la même dialectique planétaire.

On ne peut pas dire que ce dernier Traité ait été signé sous les meilleurs auspices. Les tensions dans le ciel en témoignent. D’ailleurs, le fait que son application coïncide avec le début de la crise mondiale laisse songeur sur leur concomitance et sur les conséquences à venir.

Comme nous pouvons le visualiser sur l’ensemble des thèmes, certains cycles se manifestent en fonction de la nature des sujets concernés par les différents Traités. A l’exception des Traités fondamentaux qui apportent une valeur ajoutée significative, les autres ne sont ni plus ni moins que des avenants aux Traités fondamentaux. Les Traités les plus marquants sont celui de Rome initiateur de l’idée de l’Union, celui de Maastricht et surtout celui de Lisbonne responsable du transfert de souveraineté des Nations de l’Europe vers l’Union européenne par la mise en oeuvre d’une politique tendant à assujettir toute décision majeure nationale aux lois de l’Union.

 

Mais pour bien comprendre cette tendance forte à la mondialisation, il est nécessaire de s’attarder sur les découvertes d’Uranus, de Neptune et de Pluton. La prise de conscience de l’existence de ces trois planètes préfigure l’émergence : de nouvelles technologies révolutionnaires ainsi que l’abolition massive des frontières commerciales par le développement des multinationales, de l’émancipation de la finance sous tous ses aspects, des conséquences de la révolution industrielle et accessoirement des deux dernières guerres mondiales. Uranus et Neptune ont marqué des bouleversements sans précédent marquant des étapes importantes dans la mondialisation… 

Quant à la découverte de pluton, planète  découverte en 1930, celle-ci préfigure une période sombre de notre histoire, à savoir: la préparation de la guerre avec la montée d’Hitler et de tous les dictateurs, la découverte de la fission nucléaire et de ses conséquences possibles, l’écroulement des places financières et des économies. Bref, le Maître des transformations s’invite à la table du monde avec fracas. Dans les années antérieures à la deuxième guerre mondiale et au moment de sa découverte, Pluton planète de pouvoir et de puissance se situait dans le signe du cancer en lien avec l’idée de la nation. Aujourd’hui, Pluton s’oppose  à cette idée par sa position en Capricorne, signe opposé au signe du Cancer. En résumé, si à cette époque la norme était de défendre la nation contre tous désirs d’asservissement, aujourd’hui l’idée de la nation est devenue un concept que la norme mondiale relayée par la politique européenne « combat » dans une certaine mesure. Il devrait en être plus que jamais ainsi jusqu’à ce que Pluton quitte le signe du Capricorne vers 2024 pour entrer dans celui du Verseau. A ce moment précis nous entrerons dans une période qui durera 20 ans où le pouvoir devrait pouvoir compter sur des outils numériques et d’informations nouveaux, sur un internet offrant des possibilités inexploitées à ce jour, des nouvelles technologies en matière  d’armement et en matière énergétique….

La politique devrait également véhiculer des valeurs de fraternité au nom de l’intérêt générale, de l’humanité et de la liberté… Tout cela, pour le meilleur et pour le pire. Dans l’histoire de l’humanité il ne s’est jamais trouvé de moments où le pouvoir n’a pas fini par se fourvoyer en combattant les valeurs qu’il avait soutenues au départ. Par conséquent, au nom des valeurs d’humanité, de fraternité et surtout de libertés, valeurs que devrait reprendre à son compte une forme de « gouvernance mondiale » après avoir épuisé le discours sur la performance économique qui finira par lasser, Pluton devrait « agir » dans le sens d’une altération de ces mêmes valeurs (l’expérience du Communisme en a été un exemple éloquent qui a fini par engendrer une politique du peuple contre le peuple). D’un autre côté, par le principe de réaction inhérent  aux lois de la physique, cette force destructrice de ces valeurs devraient engendrer une force contraire voulant rétablir celles-ci (Coexistence inéluctable du YIN et le YANG qui participent à un équilibre globale). Ainsi, des contre-pouvoirs victimes des excès de certaines de ces politiques perçues comme coercitives devraient voir le jour afin de les contester. Pluton, astre  « doté » du pouvoir de transformation ne laisse jamais les choses en l’état, il les modifie ou les fait disparaître. Il faudra attendre 2044 pour que Pluton bascule dans le signe des Poissons, ce qui devrait doter la mondialisation du pouvoir d’instaurer un gouvernement qui superviserait un grand nombre de gouvernements nationaux et dans le même temps de lui donner les bases de sa propre destruction. Il n’y a pas de demi-mesure avec cet astre: de fait, les excès qu’il engendre se retournent toujours envers ceux qui en font leur porte-drapeau. D’ici une trentaine d’année, Pluton faisant son entrée en Poisson sera en opposition avec Uranus et sera en conjonction avec Jupiter, d’où des tensions majeures… Mais d’ici là…

Cette digression que je me suis permis de faire sur Pluton et sur son action possible dans certaines parties du monde est liée à l’importance de cet astre qui depuis sa découverte en 1930 n’a pas encore fait un tour complet du zodiaque, correspondant à un cycle complet. Il en résulte que sa puissance s’incarne plus que jamais, Pluton n’ayant pas encore déployé tout son potentiel lié à son passage dans les tous les signes.

L’Europe n’échappe pas à cette poussée mondialiste telle qu’elle se manifeste aujourd’hui et à ses conséquences. La poussée mondialiste pourrait s’exprimer tout autrement, mais le monde n’est peut-être pas prêt à intégrer favorablement les attributs de ces planètes découvertes il y a peu à l’échelle de l’humanité.

Pour en revenir plus prosaïquement aux élections européennes prévues en mai 2014,  le climat de tension astrologique actuel va perdurer. En effet, le carré Uranus-Pluton conflictuel en diable en conflit avec Jupiter et Mars devrait faire bouger les lignes de démarcation et provoquer des tensions entre un pouvoir légitimé par les différents Traités européens et un paysage parlementaire modifié. Comme je l’ai mentionné à différentes reprises dans mes articles précédents nous devrions être témoins d’une montée des partis politiques davantage portés sur l’idée d’une nation souveraine tels que le FN en France et les partis similaires des autres pays de la zone euro fortement en crise. Je parie sur un clivage plus marqué après les élections entre les pro-européens et les plus rétifs à ce système européen à tendance mondialiste exprimée par le lien très étroit avec la configuration Jupiter-Neptune que l’on retrouve au moment de la signature de certains Traités européens. La présence de Neptune dans son domicile en Poisson accentue le développement de cette mondialisation. Ainsi, ce processus déjà initié  au milieu des années 1990 et qui n’a eu de cesse de se développer depuis devrait passer un cap supplémentaire exigeant des pays de la zone européenne de modifier leur institution en conséquence. Parallèlement, Pluton en Capricorne au carré d’Uranus opère dans le sens d’une refonte de ce qui fonde nos sociétés à savoir : les constitutions.

Conclusion : La mondialisation est plus que jamais en marche. L’Europe quant à elle suit cette tendance;  la nouvelle négociation sur un libre échange commercial entre l’Europe et les USA en témoigne. Le résultat des élections de mai 2014 devrait changer peu de choses, le pouvoir du parlement européen étant assez limité puisqu’il ne peut initier de projets de loi pour changer le cours des événements. La prééminence de la Commission européenne sur le parlement explique cet état de faits. La présence de ce carré Uranus-Pluton explique le climat de tension entre le pouvoir de l’institution européenne et ceux qui souhaiteraient s’en éloigner. En tout état de cause, comme je le disais, je parie sur une montée des partis « d’extrême droite » dans les pays du sud de la zone européenne qui sont le plus en crise, seuls partis porteurs de l’idée d’une nation souveraine et indépendante d’un pouvoir supranational, les autres partis ayant abandonné cette option politique. A moins qu’une autre volonté politique s’exprime à l’intérieure de ces mêmes nations pour que nous ayons un pied dans l’Europe et un pied en dehors comme l’Angleterre et le Danemark….

Article publié par Stéphane RIEUX

Tous droits réservés

Astrologie: Pascal TERRASSE, quand la prévision est au rendez-vous de l’actualité

Une petite rétrospective sur un article que j’avais fait paraître en juin 2012 sur Pascal TERRASSE, député et membre important du Parti Socialiste.

Voici le passage de cet article qui fait état d’une prévision et que vous pouvez retrouver sur le blog :

« A compter du mois d’octobre 2012 jusqu’à fin août 2013, Saturne en transit sera en conjonction avec son Soleil natal (déjà en aspect avec Saturne le jour de sa naissance). Il devrait rentrer dans une période de réflexion ou une prise de conscience qui devrait lui permettre de redéfinir les contours de son action politique et de sa perception de sa vie. Si Saturne est pesant par nature, ce n’est que plus tard que ses effets bénéfiques sont ressentis. (Saturne bénéficiera d’une bonne configuration céleste, en aspect avec Neptune en transit et avec Jupiter en transit en juin 2013).

A partir de juin 2013 jusqu’à mi année 2015, la Lune maître de X sera chahutée par la configuration difficile Pluton-Uranus. Il est probable que sa situation change par rapport à sa situation actuelle. Il devra peut-être se défaire de ses mandats locaux au bénéfice d’un poste gouvernemental à compter de Septembre 2013. Jupiter culminera dans son MC renforcé par le cycle Jupiter-Saturne présent les semaines précédentes. Saturne en transit sera au trigone de la lune natale .  »

 

Les événements qui se sont réellement passés   (source : Wikipedia) :

« En juin 2012, Pascal Terrasse est réélu député dans sa circonscription avec 67,20 % des suffrages. Il est nommé rapporteur spécial du budget des collectivités locales. Le PS le désigne secrétaire national chargé de la protection sociale la même année. Proche de Vincent PEILLON, il anime au sein du groupe socialiste la sensibilité « Espoir à gauche ».

Pour se conformer au non-cumul des mandats, il démissionne de la présidence du Conseil général de l’Ardèche le 3 décembre 2012.

En 2013 (commentaire: exactement en juillet 2013) , Pascal Terrasse est élu secrétaire général parlementaire de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie  (APF) au terme des 39e assises annuelles se tenant à ABIDJAN, en Côte d’Ivoire. »

Commentaires: Je concède bien volontiers qu’une prévision n’est pas toujours au rendez-vous de l’actualité car si l’astrologie est très précise, l’astrologue reste un indéfectible être humain avec toutes les imperfections qui le caractérisent, moi le premier.

Pascal TERRASSE – 26 octobre 1964 – Heure légale : 5H30
source : Stéphane RIEUX

     

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 

Astrologie: Elections européennes ou une Europe mondialiste contestée

europe carte

Le Traité de Rome jette les bases d’un accord qui fera de l’Europe une zone de libre échange économique et de politique commune.

Ce traité sera signé par six pays de la zone, à savoir : la France, l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg, la Belgique et les Pays bas. L’Europe n’aura de cesse de vouloir  s’étendre et engendrera plusieurs autres Traités afin de pouvoir y intégrer les différents aspects économiques, politiques, énergétiques, judiciaires, douaniers…

La communauté européenne intègre dans un premier temps trois accords dont le premier se fait sur la politique nucléaire, le deuxième sur la politique du charbon et de l’acier et le troisième sur la politique économique. Cette étape primordiale sera initiée par le Traité de fusion en 1967.

Le Traité de l’Acte Unique Européen sera le premier accord intégrant la notion de coopération politique européenne. Il prépare le terrain pour un des Traités les plus importants après celui de Rome, le Traité de Maastricht.

Ce traité reprend les thématiques des anciens Traités en y intégrant la justice, les affaires intérieures, la coopération policière et judiciaire, la politique étrangère et la sécurité de la zone européenne.

Enfin, le Traité de Lisbonne impose l’union douanière, l’établissement de règles concurrentielles destinées au marché intérieur, une politique monétaire, une politique commune de la pêche et une politique commerciale commune. Cet accord ne se contente pas d’intégrer d’autres champs de compétences qui constituent une nation mais il abolit également une partie non négligeable de la souveraineté de chacun des pays de la zone comme nous le verrons un peu plus loin.

1 – Tout commence avec le Traité de Rome: il est signé le 25 mars 1957 et entre en application le 1er janvier 1958.  Il est intéressant de considérer ces deux dates car elles incarnent chacune un moment important. Si le premier Traité est l’aboutissement de multiples échanges verbalisés, sa mise en application n’en est qu’une conséquence. De fait, il m’apparaît nécessaire de privilégier la signature du Traité.

TRAITE DE ROME SIGNATURE - 25 MARS 1957

TRAITE DE ROME SIGNATURE – 25 MARS 1957

TRAITE DE ROME MISE EN APPLICATION - 1er JANVIER 1958

TRAITE DE ROME MISE EN APPLICATION – 1er JANVIER 1958

Les événements consécutifs à un événement majeur tel qu’un Traité soumis à des cycles plus ou moins longs sont synchronisés aux cycles planétaires que propose le système solaire.  Lorsqu’un événement majeur se produit sur le plan mondial, celui-ci trouve son écho dans le ciel. De la nature de cet événement en découle un ou plusieurs cycles.

Cela s’applique également aux différents Traités de l’Europe qui ont été signés et qui se distinguent par la nature de leur contenu. Aucun Traité ne ressemble fondamentalement à un autre même si par certains aspects ils se ressemblent.

Ainsi, à la signature du traité de Rome qui unira six nations le cycle Uranus-Neptune est en marche (Uranus-Neptune font un angle de 90°).  Avec Uranus-Neptune, le singulier essaie de se conjuguer au pluriel, les nations s’unissent pour définir des règles communes, non sans difficulté puisque ces deux astres sont en conflit. Lors de la mise en application de ce Traité le cycle Jupiter-Neptune est en formation, l’union est scellée, le légaliste Jupiter impose les règles de droit.  Deux cycles majeurs semblent intervenir dans les étapes importantes de la construction européenne.

2- Le traité de Fusion, le deuxième de la série, marque une étape majeure dans les accords commerciaux tant sur la politique atomique que celle du charbon et de l’acier et enfin de la politique économique. Il traduit les prémices d’une mondialisation inéluctable déjà engagée depuis plusieurs décennies par l’émancipation des multinationales. Ce Traité de Fusion intervient alors que nous avons une conjonction céleste Uranus-Pluton. C’est un aspect de refonte majeure. Tout clivage est amené à disparaître au bénéfice de modalités nouvelles mais dont l’autorité et le pouvoir sont renforcés. C’est effectivement le cas dans le cadre de ce Traité qui renforce l’autorité de l’Union européenne. A la signature du Traité, la conjonction Uranus-Pluton se fend d’une opposition de Saturne qui représente l’institution. Quand on sait le rôle que jouent depuis 2008 ces planètes, on comprend mieux pourquoi l’Europe est terriblement concernée par cette crise majeure révélé en 2008.

 

TRAITE DE FUSION SIGNATURE - 8 avril 1965

TRAITE DE FUSION SIGNATURE – 8 avril 1965

TRAITE DE FUSION APPLICATION - 1er juillet 1967

TRAITE DE FUSION APPLICATION – 1er juillet 1967

 

 

3- L’acte unique européen signé par 12 états prévoit un accord sur des questions supranationales, prémisse d’un abandon de souveraineté que le traité de Lisbonne entérinera avec plus de force et d’amplitude. Il intervient également dans les questions de politique internationale, il valide la volonté d’un marché unique européen et donne la possibilité d’intervenir dans la modification des constitutions nationales. Ce Traité est une étape supplémentaire à l’abandon de souveraineté et prépare celui de Maastricht. Il met également en oeuvre plusieurs dispositifs permettant de démanteler tout ce qui est de nature à bloquer les échanges commerciaux, la liberté de circulation, la libre circulation des services et des capitaux, la circulation des personnes…

 

TRAITE DE L ACTE UNIQUE SIGNATURE - 28 février 1986

TRAITE DE L ACTE UNIQUE SIGNATURE
– 28 février 1986

TRAITE DE L ACTE UNIQUE APPLICATION - 1er juillet 1987

TRAITE DE L ACTE  UNIQUE APPLICATION – 1er juillet 1987

 

A la signature, nous avons un trigone Jupiter-Pluton en formation (angle de 120°); Pluton intervient dans les équations transformatrices car il s’agit bien de transformation en profondeur lorsqu’il s’agit de redéfinir la trame génétique d’un pays, c’est à dire sa constitution.

Lors de son application, nous avons le cycle Saturne-Uranus en formation (aspect de conjonction) qui est à la fois déstructurant et restructurant, un trigone Jupiter-Uranus et un sextile Neptune-Pluton. Depuis sa découverte en 1930, mais surtout après la deuxième guerre mondiale, Pluton a pratiquement toujours été en lien par un  sextile avec Neptune. Ce duo sous-tend l’émergence et le développement de la mondialisation.

4 – Le Traité suivant est celui de Maastricht: il est particulièrement important car il met en oeuvre une politique qui tend à étendre ses prérogatives sur d’autres champs institutionnels tels que le domaine judiciaire et les affaires intérieures. De plus, il met en oeuvre les dispositifs nécessaires à la mise en place d’une constitution européenne.

TRAITE DE MAASTRICHT SIGNATURE - 7 février 1992

TRAITE DE MAASTRICHT SIGNATURE – 7 février 1992

TRAITE DE MAASTRICHT APPLICATION - 1er NOVEMBRE 1992

TRAITE DE MAASTRICHT APPLICATION – 1er NOVEMBRE 1992

 

A la signature, le Cycle Uranus-Neptune se manifeste par une conjonction faisant écho au premier Traité, celui de Rome (voir plus haut). Cette conjonction est sextile à Pluton et nous retrouvons le cycle Jupiter-Neptune qui se manifeste par un trigone.

Lorsque celui-ci entre en application, la conjonction Uranus-Neptune est toujours bien présente, Saturne est au carré de Pluton qui illustre le rapport de force entre des règles immuables soutenues par les constitutions et la volonté de mettre en place une constitution européenne de substitution. Enfin nous avons Jupiter au trigone de Saturne, aspect d’intégration des nouvelles règles.

5 – Le Traité d’Amsterdam et une modification de celui de Maastricht. Il installe une coopération policière et judiciaire sur un plan pénal.  Le parlement européen voit ses pouvoirs étendus.

 

TRAITE D'AMSTERDAM SIGNATURE - 2 Octobre 1997

TRAITE D’AMSTERDAM SIGNATURE – 2 Octobre 1997

TRAITE D'AMSTERDAM APPLICATION - 1er mai 1999

TRAITE D’AMSTERDAM APPLICATION – 1er mai 1999

 

Lors de la signature du Traité nous avons une triple conjonction Jupiter-Uranus-Neptune et un sextile Pluton-Uranus. Lors de son application Jupiter est au sextile d’Uranus, Saturne au carré de Pluton. La triple conjonction renforce la mondialisation. Le fait que dans le premier Traité Uranus soit en conflit avec Neptune témoigne des problèmes qu’a rencontrés l’Europe depuis pour faire accepter sa volonté de synergie des pays de la zone euro.

6- Le Traité de Nice permet de redéfinir l’institution européenne en vue de son élargissement à 27 pays.

TRAITE DE NICE SIGNATURE - 26 février2001

TRAITE DE NICE SIGNATURE – 26 février 2001

TRAITE DE NICE APPLICATION - 1er février 2003

TRAITE DE NICE APPLICATION – 1er février 2003

 

A la signature du Traité nous avons un cycle Jupiter-Saturne qui est déjà formé et Saturne est carré à Uranus. Lors de son application, Jupiter est opposé à Neptune, Saturne est opposé à Pluton et Saturne est trigone à Uranus. La volonté d’expansion est bien représentée par la combinaison Jupiter-Neptune, les deux astres qui représentent l’expansion. L’opposition Saturne-Pluton nous renvoie comme pour le Traité de Maastricht aux modifications structurelles des institutions.

7 – Enfin, nous passons au dernier Traité en vigueur, celui de Lisbonne. La communauté européenne se fait appeler l’Union européenne. Le président  de la commission européenne se voit donner une indépendance plus grande vis-à-vis  des pays de l’Union. L’union douanière est mise en place. Des règles de concurrence sont mises en place pour le marché de l’Union. Une politique monétaire est mise en oeuvre pour les états qui utilisent l’Euro. Enfin, une politique commerciale commune est décidée. Mais au-delà des aspects techniques de ce Traité, il me semble important de noter comme je l’ai mentionné un peu plus haut que l’Union européenne est seule à pouvoir légiférer et à adopter des règles contraignantes, les pays de la zone ne pouvant le faire que sur accord explicite de l’Union même si par ailleurs ils ont la possibilité de légiférer sur différents champs politiques à condition que l’Union décide ne pas intervenir sur ces différents champs. Ainsi, l’abandon de souveraineté des pays de l’union initié par le Traité de l’Acte unique se confirme.

TRAITE DE LISBONNE SIGNATURE - 13 décembre 2007

TRAITE DE LISBONNE SIGNATURE – 13 décembre 2007

TRAITE DE LISBONNE APPLICATION - 1er décembre 2009

TRAITE DE LISBONNE APPLICATION – 1er décembre 2009

 

A la signature du Traité le cycle Jupiter-Pluton est en place (ces astres sont en conjonction). Saturne est en opposition avec Uranus. Lors de son application le cycle Jupiter-Neptune est également en place par le biais d’une conjonction, Saturne est carré à Pluton. Nous retrouvons, comme pour le Traité de Nice, la même dialectique planétaire.

On ne peut pas dire que ce dernier Traité ait été signé sous les meilleurs auspices. Les tensions dans le ciel en témoignent. D’ailleurs, le fait que son application coïncide avec le début de la crise mondiale laisse songeur sur leur concomitance et sur les conséquences à venir.

Comme nous pouvons le visualiser sur l’ensemble des thèmes, certains cycles se manifestent en fonction de la nature des sujets concernés par les différents Traités. A l’exception des Traités fondamentaux qui apportent une valeur ajoutée significative, les autres ne sont ni plus ni moins que des avenants aux Traités fondamentaux. Les Traités les plus marquants sont celui de Rome initiateur de l’idée de l’Union, celui de Maastricht et surtout celui de Lisbonne responsable du transfert de souveraineté des Nations de l’Europe vers l’Union européenne par la mise en oeuvre d’une politique tendant à assujettir toute décision majeure nationale aux lois de l’Union.

 

Mais pour bien comprendre cette tendance forte à la mondialisation, il est nécessaire de s’attarder sur les découvertes d’Uranus, de Neptune et de Pluton. La prise de conscience de l’existence de ces trois planètes préfigure l’émergence : de nouvelles technologies révolutionnaires ainsi que l’abolition massive des frontières commerciales par le développement des multinationales, de l’émancipation de la finance sous tous ses aspects, des conséquences de la révolution industrielle et accessoirement des deux dernières guerres mondiales. Uranus et Neptune ont marqué des bouleversements sans précédent marquant des étapes importantes dans la mondialisation… 

Quant à la découverte de pluton, planète  découverte en 1930, celle-ci préfigure une période sombre de notre histoire, à savoir: la préparation de la guerre avec la montée d’Hitler et de tous les dictateurs, la découverte de la fission nucléaire et de ses conséquences possibles, l’écroulement des places financières et des économies. Bref, le Maître des transformations s’invite à la table du monde avec fracas. Dans les années antérieures à la deuxième guerre mondiale et au moment de sa découverte, Pluton planète de pouvoir et de puissance se situait dans le signe du cancer en lien avec l’idée de la nation. Aujourd’hui, Pluton s’oppose  à cette idée par sa position en Capricorne, signe opposé au signe du Cancer. En résumé, si à cette époque la norme était de défendre la nation contre tous désirs d’asservissement, aujourd’hui l’idée de la nation est devenue un concept que la norme mondiale relayée par la politique européenne « combat » dans une certaine mesure. Il devrait en être plus que jamais ainsi jusqu’à ce que Pluton quitte le signe du Capricorne vers 2024 pour entrer dans celui du Verseau. A ce moment précis nous entrerons dans une période qui durera 20 ans où le pouvoir devrait pouvoir compter sur des outils numériques et d’informations nouveaux, sur un internet offrant des possibilités inexploitées à ce jour, des nouvelles technologies en matière  d’armement et en matière énergétique….

La politique devrait également véhiculer des valeurs de fraternité au nom de l’intérêt générale, de l’humanité et de la liberté… Tout cela, pour le meilleur et pour le pire. Dans l’histoire de l’humanité il ne s’est jamais trouvé de moments où le pouvoir n’a pas fini par se fourvoyer en combattant les valeurs qu’il avait soutenues au départ. Par conséquent, au nom des valeurs d’humanité, de fraternité et surtout de libertés, valeurs que devrait reprendre à son compte une forme de « gouvernance mondiale » après avoir épuisé le discours sur la performance économique qui finira par lasser, Pluton devrait « agir » dans le sens d’une altération de ces mêmes valeurs (l’expérience du Communisme en a été un exemple éloquent qui a fini par engendrer une politique du peuple contre le peuple). D’un autre côté, par le principe de réaction inhérent  aux lois de la physique, cette force destructrice de ces valeurs devraient engendrer une force contraire voulant rétablir celles-ci (Coexistence inéluctable du YIN et le YANG qui participent à un équilibre globale). Ainsi, des contre-pouvoirs victimes des excès de certaines de ces politiques perçues comme coercitives devraient voir le jour afin de les contester. Pluton, astre  « doté » du pouvoir de transformation ne laisse jamais les choses en l’état, il les modifie ou les fait disparaître. Il faudra attendre 2044 pour que Pluton bascule dans le signe des Poissons, ce qui devrait doter la mondialisation du pouvoir d’instaurer un gouvernement qui superviserait un grand nombre de gouvernements nationaux et dans le même temps de lui donner les bases de sa propre destruction. Il n’y a pas de demi-mesure avec cet astre: de fait, les excès qu’il engendre se retournent toujours envers ceux qui en font leur porte-drapeau. D’ici une trentaine d’année, Pluton faisant son entrée en Poisson sera en opposition avec Uranus et sera en conjonction avec Jupiter, d’où des tensions majeures… Mais d’ici là…

Cette digression que je me suis permis de faire sur Pluton et sur son action possible dans certaines parties du monde est liée à l’importance de cet astre qui depuis sa découverte en 1930 n’a pas encore fait un tour complet du zodiaque, correspondant à un cycle complet. Il en résulte que sa puissance s’incarne plus que jamais, Pluton n’ayant pas encore déployé tout son potentiel lié à son passage dans les tous les signes.

L’Europe n’échappe pas à cette poussée mondialiste telle qu’elle se manifeste aujourd’hui et à ses conséquences. La poussée mondialiste pourrait s’exprimer tout autrement, mais le monde n’est peut-être pas prêt à intégrer favorablement les attributs de ces planètes découvertes il y a peu à l’échelle de l’humanité.

Pour en revenir plus prosaïquement aux élections européennes prévues en mai 2014,  le climat de tension astrologique actuel va perdurer. En effet, le carré Uranus-Pluton conflictuel en diable en conflit avec Jupiter et Mars devrait faire bouger les lignes de démarcation et provoquer des tensions entre un pouvoir légitimé par les différents Traités européens et un paysage parlementaire modifié. Comme je l’ai mentionné à différentes reprises dans mes articles précédents nous devrions être témoins d’une montée des partis politiques davantage portés sur l’idée d’une nation souveraine tels que le FN en France et les partis similaires des autres pays de la zone euro fortement en crise. Je parie sur un clivage plus marqué après les élections entre les pro-européens et les plus rétifs à ce système européen à tendance mondialiste exprimée par le lien très étroit avec la configuration Jupiter-Neptune que l’on retrouve au moment de la signature de certains Traités européens. La présence de Neptune dans son domicile en Poisson accentue le développement de cette mondialisation. Ainsi, ce processus déjà initié  au milieu des années 1990 et qui n’a eu de cesse de se développer depuis devrait passer un cap supplémentaire exigeant des pays de la zone européenne de modifier leur institution en conséquence. Parallèlement, Pluton en Capricorne au carré d’Uranus opère dans le sens d’une refonte de ce qui fonde nos sociétés à savoir : les constitutions.

Conclusion : La mondialisation est plus que jamais en marche. L’Europe quant à elle suit cette tendance;  la nouvelle négociation sur un libre échange commercial entre l’Europe et les USA en témoigne. Le résultat des élections de mai 2014 devrait changer peu de choses, le pouvoir du parlement européen étant assez limité puisqu’il ne peut initier de projets de loi pour changer le cours des événements. La prééminence de la Commission européenne sur le parlement explique cet état de faits. La présence de ce carré Uranus-Pluton explique le climat de tension entre le pouvoir de l’institution européenne et ceux qui souhaiteraient s’en éloigner. En tout état de cause, comme je le disais, je parie sur une montée des partis « d’extrême droite » dans les pays du sud de la zone européenne qui sont le plus en crise, seuls partis porteurs de l’idée d’une nation souveraine et indépendante d’un pouvoir supranational, les autres partis ayant abandonné cette option politique. A moins qu’une autre volonté politique s’exprime à l’intérieure de ces mêmes nations pour que nous ayons un pied dans l’Europe et un pied en dehors comme l’Angleterre et le Danemark….

Article publié par Stéphane RIEUX

Tous droits réservés

Elections Municipales 2014 – Extrait de mes prévisions parues en décembre 2013-

Extrait de mon article : Prévisions et réflexions astrologiques pour 2014

« En ce qui concerne Jean-Marc Ayrault, personnalité assez insaisissable du point de vue de son action politique, quel rôle peut-il jouer en 2014 sachant que sa posture de premier ministre est particulièrement inconfortable ? (Il est insaisissable par son maître d’ascendant en conjonction avec Neptune, la planète qui jette un voile opaque sur tout ce qu’elle touche, en maison VII -les autres-.)

Il n’aura échappé à personne que 2014 est un moment clé pour le gouvernement car il y aura les élections municipales. L’issue du scrutin pourrait-elle remettre en question la légitimité du gouvernement et de son premier ministre? Pour tenter de répondre à une telle question, je vais vous faire part de mes observations sur les thèmes de François Hollande, Jean-Marc Ayrault et de celui du PS.

A l’issue des élections, les transits planétaires de François Hollande seront beaucoup moins propices à une satisfaction politique (transit de Vénus au MC au carré du transit de Saturne, Vénus en transit opposé au Soleil natal et Saturne carré au Soleil natal). D’un autre coté, il aura un puissant transit Soleil-Lune-Uranus en bon aspect avec Mercure natal. Ce qui pourrait, dans l’esprit d’Uranus, l’amener à prendre des décisions surprenantes et rapides. Serait-ce une modification du gouvernement en place?

En ce qui concerne le Thème de Jean-Marc Ayrault, ce transit spectaculaire sera positionné exactement sur son ascendant. Il se pourrait bien que de son côté il prenne une décision rapide et surprenante car cette configuration astrale s’opposera à son Mars natal (maître d’ascendant). De plus, Jupiter qui représente la légitimité sera en conflit avec son Mars natal. Pourrait-il démissionner ou être un des acteurs de la modification du gouvernement en place? Peut-être.

Quant au parti socialiste, né sous la triple conjonction Jupiter-Uranus-Pluton, il devrait particulièrement être concerné par cette période car au lendemain des élections municipales, Jupiter fera un carré avec Uranus et une opposition avec Pluton (aspects problématiques). La trilogie planétaire sera en formation conflictuelle avec le Soleil positionné exactement sur Uranus.

J’en déduis qu’il se pourrait bien que les élections laissent un goût amer au gouvernement et au parti qui le soutient, sachant que la situation politique est complexe à cause d’une crise économique majeure. Le PS pourrait entrer dans une période de tension plus importante qu’à l’accoutumée.

Il ne faut pas oublier que ces élections sont un scrutin très local, donnant la part belle aux personnalités politiques plutôt qu’aux partis eux-mêmes. De fait, si sanction gouvernementale il y a, elle devrait être relative.

En ce qui concerne le FN, il devrait être au centre de ces élections (point besoin d’être astrologue pour exprimer un tel fait, mais les astres inclinent dans ce sens) car le cycle Uranus-Pluton  qui présidait à la naissance du FN est en opposition avec un transit d’Uranus en conjonction avec le Soleil en transit. On a dans le ciel une réplique tendue de la configuration natale. Comme si le parti se devait de faire face à des responsabilités nouvelles et inattendues. En tous cas, les enjeux de pouvoir devraient atteindre le paroxysme à l’intérieur de ce parti. (Prise de conscience d’une représentation politique plus importante dans les localités françaises, luttes de pouvoir internes, critique de la direction du parti, radicalisation d’un parti qui essaie de changer une image perçue comme anti-républicaine , d’un certain point de vue).

Quant à l’UMP, rien de bien probant si on fait référence à son thème de naissance. Quant à Jean-François Copé, le transit de Saturne au carré de sa Lune devrait continuer à le cloisonner dans la posture d’un dirigeant perdu dans les méandres d’un parti qui se cherche une voie. Le sextile de Jupiter, en maison XI (la politique), à ses planètes natales Uranus-Pluton devrait lui accorder la légitimité et la possibilité de redorer un blason bien terne suite aux primaires de l’UMP en faisant valoir son discours radical. Peut-être que le succès du FN pourrait convaincre une partie des militants de l’UMP de se ranger derrière les thèses de Copé. L’avenir proche nous le dira.

En tout état de cause, que ce soit au niveau national ou international, il est fortement probable que les politiques se radicalisent avec la difficile configuration Uranus-Pluton encore présente pour des années et dont les effets devraient continuer à se développer pour des raisons d’inertie.(les effets d’une configuration ne s’arrêtent pas au lendemain de la fin de celle-ci et c’est encore plus vrai avec les cycles lents). « 

François Hollande vie privée, vie publique – mon article paru le 5 octobre 2012

François HOLLANDE

François HOLLANDE
né le 12 août 1954 à 0H10 à ROUEN
-Source Didier GESLAIN-

Article du 5 octobre 2012 :

« Après une élection âprement disputée entre Nicolas SARKOSY et François HOLLANDE au deuxième tour de l’élection Présidentielle, François Hollande devenu Président semble moins plébiscité par l’électorat qui l’aura mené au sommet  de l’état. Le contexte de crise dans lequel le pays est plongé, mêlé à sa prise de responsabilité n’est sans doute pas étranger à cet état de fait.

François Hollande est né le 12 août 1954 à Rouen. Il est avocat et débute sa carrière à la Cour des Comptes. De 1974 jusqu’en 1997 il occupe différents postes, dans l’ordre chronologique :

En 1974, il préside l’UNEF. En 1979, il adhère au PS. EN 1981, après avoir fait HEC il est chargé de mission auprès de l’Elysée. En 1981, il se présente aux élections législatives et perd face à Chirac. De 1983 à 1984, il est Chef de Cabinet. Dans la foulée il perd aux élections municipales. Il devient conseiller à la cour des comptes. Aux élections législatives de 1988 il est élu député dans une circonscription de Corrèze. En 1991, il crée une formation à l’intérieur du PS, les Transcourants rebaptisée plus tard Démocratie 2000. De 1988 à 1991 il enseigne l’économie à l’institut d’Etudes Politiques de Paris. En 1989, il devient adjoint au maire de Tulle. En 1993, il perd aux  élections législatives. Il dira un peu après que son ambition le portait davantage sur les questions nationales. En 1994, il devient Secrétaire du Parti Socialiste chargé des questions économiques. En 1995, il se rapproche de Lionel JOSPIN et devient porte parole du PS. Dans cette période, il a la réputation de ne pas être conflictuel mais d’aplanir les tensions.

En 1997, il devient de nouveau député et premier secrétaire du Parti Socialiste le 27 novembre 1997 jusqu’au 21 novembre 2008. Il gagnera aux élections Européennes de 1999  face à la liste menée par Nicolas SARKOZY. Il renoncera à en assurer le mandat en décembre de la même année pour devenir Président de l’International Socialiste. En 2001, il devient maire de Tulle. Le 16 juin 2002, il est élu député. Durant toute sa présidence le PS remportera un certain nombre de succès électoraux. En 2006, il renonce à la présidentielle de 2007. Le 21 novembre 2008, il n’est plus le président du PS.

En 2008, il est élu Président du Conseil général de Corrèze. En 2011, il travaille sur un projet d’étude autour de la fiscalité, l’éducation et la production. Il est présenté comme le rival de DSK  dans l’élection présidentielle prévue en 2012.

Pour l’élection 2012, je vous renvoie à l’article (https://stephanerieux.wordpress.com/2012/05/10/le-ps-ou-la-chronique-dun-succes-annonce-pour-francois-hollande/)

Depuis le 15 mai 2012 il exerce la présidence de la République Française. Aujourd’hui une érosion de sa popularité a l’air de se confirmer.

Au regard de certains éléments de sa biographie exposés dans cet article, on peut dors et déjà observer le caractère multiple de ses activités et sa volonté, tout au long de sa carrière,de monter les échelons en se donnant le temps  : il est fonctionnaire, il se présente aux élections locales, il exerce des missions au sein du PS tout en se rapprochant des hommes importants du moment qui oeuvrent au sein du Parti. Il se présente aux élections européennes et ensuite à l’élection nationale présidentielle. Tout semble plus ou moins planifié. Il lui aura fallu plus de 30 ans pour atteindre le point culminant de son destin politique.

François Hollande est un homme de pouvoir ambitieux (Mercure maître de l’ascendant conjoint à la conjonction Soleil-Pluton dans le signe du Lion), tenace (maître ascendant et Soleil en Lion, conjonction Soleil-Pluton trigone à Mars)  et secondaire (Lune en Capricorne, Mercure maître de l’ascendant au carré de Saturne).

Qu’en est-il sur un plan astrologique et qu’elles sont les perspectives qui pourraient se dessiner pour lui dans les mois à venir?

Actuellement, face aux difficultés économiques et aux mesures que son gouvernement semble contraint d’adopter, François HOLLANDE perd une partie de sa popularité.

Tout d’abord il faut rappeler que Jupiter en transit, astre d’expansion, était au trigone de la Lune natale lors de l’élection présidentielle, la Lune étant un astre lié à la popularité. Le 13 septembre 2012, lorsque paraît le sondage témoignant de sa baisse de popularité, François Hollande ne bénéficie plus du soutien de Jupiter sur sa Lune natale. Quand on analyse cette Lune on ne peut pas vraiment dire qu’elle soit bien aspectée au natal. Elle est en conflit au carré de Neptune et opposée à la conjonction Jupiter-Uranus ce qui la rend sensible à des évènements ou à des éléments extérieurs (planètes trans-personnelles en aspects avec la Lune). De fait, il n’est pas besoin d’aspects conflictuels particuliers d’autres planètes lourdes pour que cette Lune lui soit défavorable. Quelques passages de planètes rapides peuvent suffire à ébranler l’édifice de la popularité.

Qu’en est-il de la planète responsable du secteur de la vie sociale et professionnelle (maison X), Uranus? Cette planète au moment des élections présidentielles de mai bénéficiait d’un sextile de Jupiter et d’un Carré de Saturne assez problématique, provoquant des freins venant de l’étranger (Saturne maître de la maison IX, celle de l’étranger). Hollande aura su ménager sa popularité alors que certains pays étrangers portaient leur soutien à son adversaire Nicolas SARKOZY.

Quand sa baisse de popularité est rendue publique le 13 septembre 2012 alors qu’elle s’était sans doute érodée un peu avant, Saturne est encore au carré de Uranus natal mais Jupiter n’applique plus d’aspect sur cet Uranus natal. Ainsi le symbolisme de Saturne joue à plein dans le sens d’une restriction et d’un appauvrissement de son action politique et sociale défavorables à une popularité.

Il s’avère que Saturne va libérer Hollande de cette étreinte particulière vers mi-octobre en rentrant dans le signe du Scorpion. Début novembre 2012, Saturne sera revenu sur sa position natale. Cela devrait correspondre à une remise en question, tant sur le plan professionnel (Saturne maître de IX et de X avec Uranus) que personnel.  En effet, en début d’année 2013, il appliquera un aspect conflictuel à Mercure maître d’ascendant jusqu’en novembre de cette même année. HOLLANDE devrait être particulièrement concerné par des évènements de nature à le contraindre à reconsidérer sa situation personnelle ou familiale (Mercure en maison IV), à moins que cela touche sa famille politique. Ce transit est particulièrement important puisqu’il refait celui du natal. Il peut traduire un moment de restriction et d’affaiblissement de sa propre personne. Ensuite, Saturne appliquera un carré à sa conjonction Soleil-Pluton natale. Le Soleil qui représente l’image sociale devrait se ternir quelque peu. N’oublions pas que le passage de Saturne en 2006 sur son Soleil natal coïncide avec sa renonciation à se présenter aux élections présidentielles de 2007. Au milieu des années 2000, lorsqu’il fait la connaissance de Valérie TRIERWEILER  quelque chose se brise dans son couple avec Ségolène ROYAL, Saturne en transit est au carré du Soleil natal en maison IV, secteur de la vie de famille, du clan voire de la famille politique. C’est sur le plan personnel que l’aspect aura joué. De plus, Uranus en transit faisait une opposition avec ce Soleil natal et un carré au Saturne en transit.

Nous voyons bien combien HOLLANDE semble sensible au passage de cet astre sur des points particuliers de son thème. Qu’en sera-t-il en fin d’année 2013 lorsque Saturne en transit fera un carré à la conjonction Soleil-Pluton natale, un sextile à sa Lune natale et un trigone à la conjonction Uranus-Jupiter natale? Il faut noter que son état céleste sera meilleur qu’en 2000, Jupiter en transit sur la conjonction Jupiter-Uranus natale appliquera un beau trigone à Saturne en transit tout en faisant une opposition à la Lune natale. Les maisons III et IX (axe de la communication) et la maison VI sont concernées par tous ces aspects. Le secteur de l’étranger devrait être particulièrement sollicité dans cette période, sa communication aussi. Saturne maître de IX et de X en VI au natal transitant cette même maison avec tous les aspects en jeu dans cette période pourraient l’inciter à vouloir reconsidérer sa place sur l’échiquier politique mondial alors qu’il pourrait être saisi par des questions internationales particulièrement délicates et contraignantes l’amenant à jouer un rôle majeur. Saturne fera un sextile à sa Lune en maison IX natale. Il me semble intéressant de noter que lorsque Saturne reliait par trigone et sextile son opposition Jupiter-Uranus-Lune il devint Président de l’Internationale Socialiste. D’autre part, ce passage en maison VI qui régit pour un homme politique la vie quotidienne des populations et le monde du travail pourrait témoigner d’un environnement social particulièrement difficile à gérer sur un plan politique (période de restriction plus marquée). Notons qu’en juillet 2013, l’état céleste de Saturne sera particulièrement beau avec son trigone à Neptune et Jupiter en transit. Serait-ce pour Hollande l’occasion d’une ouverture sur le plan politique, voire sur celui de la politique internationale, Saturne étant maître de IX dans un contexte neptunien et jupitérien (avec Neptune sur la cuspide de la maison XI secteur, entre autre, de la vie et du projet  politique) . En tout cas, cela devrait marquer le début d’une période importante pour le Chef de l’état, d’autant plus qu’il est né sous le cycle Neptune-Saturne. Serait-il possible qu’il soit l’initiateur d’un plan d’envergure qui servirait la collectivité dans son ensemble, peut-être? Mais dans quelles conditions?  Son Saturne natal qui est problématique dans la mesure où il est au carré de son Mercure maître d’ascendant pourrait induire le fait que les dispositions qu’il serait amené à prendre pourraient être assez mal perçues. Avec Saturne on oeuvre souvent dans l’incompréhension générale car la portée positive de son action n’est pas perçue dans l’instant, ses bienfaits n’étant perçus que beaucoup plus tard, sauf naturellement si son action est négative voire destructrice dans un contexte céleste défavorable. En tout état de cause, François Hollande intègre avec difficulté les valeurs Saturniennes, son maître d’ascendant Mercure étant au carré de Saturne.

HOLLANDE qui a bénéficié du soutien d’Uranus sur son Mercure natal maître d’ascendant durant les élections va continuer à en bénéficier au moins jusqu’à la fin du premier trimestre 2014. L’inattendu est au rendez-vous, sa vie personnelle (Mercure en IV) a particulièrement changé depuis qu’il est Président. Il devrait avoir d’autres surprises le concernant directement, concernant sa vie de famille ou sa famille politique, voire les deux. De la nouveauté est peut-être dans l’air….

En mars 2013, son Mercure natal va bénéficier du sextile de Jupiter et du trigone d’Uranus. Cette configuration est favorable à l’expansion et à une valorisation personnelle, à moins que ce ne soit un excès de confiance lié à une réussite personnelle (sens de Jupiter transitant l’ascendant depuis quelques mois déjà) qui pourrait s’il n’y prend pas garde se retourner contre lui avec la présence dans le même temps du carré de Saturne sur ce Mercure natal. Il est souvent difficile de gérer en même temps un Saturne qui invite à la retenue, à la réflexion, à l’acceptation de la notion de restriction  et un Jupiter qui invite à un discours et des actions sociales généreuses. Devra-t-il renoncer à des engagements pris lors des élections? l’avenir nous le dira.

En conclusion de cette étude non exhaustive qui mériterait d’autres développements, cette année devrait-être une année contrastée avec des contraintes qui laissent présager des difficultés qu’il aurait à subir dans l’exercice de sa présidence. Le secteur de la vie privée et de la famille politique devrait être touché également, la maison IV étant fortement sollicité en 2013. D’autre part, il ne faut pas perdre de vue que la présidence de François HOLLANDE devrait être marquée par une volonté de réforme en profondeur car avec une conjonction Soleil-Pluton au natal les choses ne restent pas en l’état, on est un réformateur dans l’âme. »

Article publié par Stéphane RIEUX

 

Une perception des 4 éléments

 Les éléments

(AIR,EAU,TERRE et FEU)

Le feu solaire réchauffe l’eau des océans, qui la condense et la purifie. Puis l’air, par le souffle, rejette cette eau sur la Terre pour en assurer sa fertilité. Ainsi  par un jeu subtil des quatre  éléments la vie s’exprime pleinement.

L’Astrologie utilise un certain nombre de facteurs qui aide à sa lecture. Elle prend en compte, pour l’essentiel, les douze signes du zodiaque, les dix planètes du système solaire, les douze secteurs -maisons- mais également les quatre éléments (Feu, Air, Eau et Terre).

Ne dit-on pas que telles planètes ou tels signes dépendent de tel ou tel ou tel élément? De fait, les éléments font parties des fondamentaux de l’astrologie.

Le FEU :

Le plus volontaire de tous les éléments, il est la chaleur d’un soleil qui réchauffe, par sa proximité, notre planète Terre.

Il est cette énergie lumineuse qui permet de prendre conscience de l’existence de ce qui nous environne. Il communique donc avec nos yeux et avec notre corps, par la chaleur qu’il procure. Il est spontané et agit sans détour. Il peut modeler tout ce qu’il côtoie par la stimulation qu’il opère sur l’existence en général. Il est le plus puissant des éléments.

Il est la lumière, la chaleur et il est agissant. Pour toutes ces raisons, il représente la volonté, le départ d’une action, la vision instantanée (intuition), la pulsion de vie… l’énergie porteuse de sens en cela qu’elle permet à la vie de subsister le temps qui lui est imparti. Lorsque celle-ci se défait du sujet qu’elle anime, celui-ci s’apprête à disparaître.

Il est par conséquent ce bras séculaire, sans pitié, qui peut faire disparaître ce qu’il a initié. La pulsion de vie devient une pulsion de mort. Il marque le début mais désigne aussi la fin du processus existentiel, soit par son action sur l‘existence soit par son retrait de l‘ « objet » qu‘il anime.

Par sa nature imprévisible, il est l’élément le plus difficilement contrôlable. Il fait l’objet de beaucoup de fascinations.

Il est aussi un centre. Le plus grand Feu de notre système est le Soleil. Par son rôle central il anime toute la matière environnante.

L’élément Feu est sec et chaud.

L’EAU :

L’un des plus mystérieux des éléments dans le sens qu‘il semble le plus difficile à cerner. L’Eau s’adapte aux contours de son environnement. Elle est cette mémoire qui s’approprie une infime partie de tout ce qu’elle côtoie, elle participe à la cohésion et à la fluidité des « corps » qu’elle investit. Par sa nature réfléchissante elle participe à la vision du monde et à sa prise de conscience. C’est la raison pour laquelle elle aura un rôle important dans le domaine spirituel en tant que porteuse de la Connaissance. L’Eau peut aussi altérer la réalité objective; ainsi, elle peut mettre en évidence ce qui ne l’est pas et rendre opaque ce qui l’est. Par conséquent, elle peut apporter une grande lucidité, ou l’inverse provoquant ainsi des moments d’égarement et des jugements approximatifs, voire erronés. Le caractère double de l’eau est ainsi mis en évidence.

L’Eau porte en elle la connaissance du monde avant qu’il ne voie le jour. En effet, sa capacité à recevoir dénote une grande sensibilité et réceptivité (sans doute le plus sensible des éléments); c’est la raison pour laquelle elle sera ce réceptacle qui portera la pensée de ce qui verra le jour, comme la pensée précède le verbe et ensuite l’acte, la manifestation, l’expression, la réalisation…

De fait, elle représente, la vie émotionnelle dans son ensemble avec tous ses modes de sensibilité qui lui sont reliés, ainsi que la mémoire.

L’élément Eau est froid et humide.

L’AIR :

Le moins dense d’entre tous, il relie tous les éléments entre eux. Il rend possible la vie et permet la circulation des énergies. Il est et participe au mouvement de toute chose. Il unit ou disperse toute chose ici bas. Il véhicule la connaissance du monde, en tant qu’elle n’est pas manifestée, jusqu’au seuil de sa propre réalité; comme un nouveau né promis au monde dans son liquide et projeté dans son individualité dès sa première expiration…perpétuant« sans cesse »,au travers de son existence, ce principe d’inspiration et d’expiration grâce au lien privilégié avec la matrice contenant en germe sa possible réalité enfin incarnée.

L’inspiration est donc le véhicule connectant la réalité objective différenciée – en opposition à l’Universalité du Monde- à la dimension spirituelle de son être et l’expiration, l’acte qui rend concevable l’individualisation de cet être dans le monde différencié. Nous passons de l’Universalité fusionnelle et indifférenciée à la Réalité différenciée, de l’unité au singulier et sa pluralité, de l’être transcendant à l’ego.

Pour toutes ces raisons, il représente l’expansion, la communication et le mental. Il permet aussi la connexion avec notre dimension spirituelle.

L’élément Air est chaud et humide.

La TERRE :

Le plus dense de tous éléments, il engendre une force centripède. C’est l’aboutissement d’un processus alchimique. L’énergie s’organise et se donne un sens. Cet élément porte la concrétisation du Monde, de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Son caractère inerte implique que sa survie dépende des éléments vitaux en jeu et du temps. Il est l’aboutissement final de la manifestation et le prélude à son renouveau. Il est le plus éloigné du principe qui l’a « vu » naître mais il est aussi au plus près du même principe qui le fera renaître. La boucle est bouclée, telle un cercle qui se replie en son point pour se redéployer ensuite sur un autre cercle; ce qui n’est pas sans rappeler la spirale.

Il représente la matière caractérisée par un processus de dégradation inévitable jusqu‘à la disparition totale. Il suggère le paramètre temps, la limite, la permanence relative liée à l’image figée et stable qu’il montre de lui même dans son aspect le plus grossier (visible). Il alimente la chronique d’une mort annoncée.

L’élément Terre est froid et sec.

Extrait publié par Stéphane RIEUX

Tous droits réservés

Prévisions et réflexions astrologiques pour 2014

2014

Je ne saurais trop vous renvoyer à mon article sur les prévisions de 2013 sur la France au travers de l’étude du thème de François Hollande dans lequel j’avais mentionné les différents problèmes auxquels serait confronté le Président de la République et le rôle qu’il jouerait en matière de politique internationale (ainsi que ses problèmes de santé). Il faut tout de même dire que sur le plan de la politique internationale nous avons été servis; son action singulière au Mali en est un témoignage éloquent.

Alors qu’en sera-t-il pour 2014, voire un peu au-delà?

Comme je le mentionnais dans mon article de l’an dernier:  » la fin 2013 devrait voir l’image sociale de François Hollande se dégrader. Le Soleil natal représentant cette image sociale sera en conflit avec Saturne, planète de restriction, qui jette un voile grisâtre sur une renommée déjà bien altérée ».  2014 devrait confirmer cet état de faits. Saturne par le jeu subtil des rétrogradations dans sa course céleste appliquera un aspect conflictuel à son Soleil natal. En maison VI, représentant le monde du travail et de la société civile cette position saturnienne devrait témoigner d’un climat social particulièrement tendu.

Sur le dernier trimestre 2014, les effets de Saturne commenceront à se dissiper lors de  l’arrivée de Jupiter sur son Soleil. François Hollande se laisserait-il gagner par un optimisme débordant? Même si c’est bien dans la nature de Jupiter, elle ne peut changer la réalité d’un personnage par nature mitigé voire pessimiste. La méthode Coué n’y changera rien pour s’en convaincre. Par contre, il pourrait être marqué par la volonté de satisfaire à l’exigence de ceux qui souhaitent voir leur image briller. Avec une telle configuration astrale, on voit les choses en grand. Il pourrait être amené à prendre des décisions consistant à initier des projets de grande ampleur (Pourquoi pas le lancement de grands travaux…) Mais sera-t-il à la hauteur de ses ambitions- là? Rien n’est moins sûr car tant que Saturne restera en maison VI, c’est à dire jusqu’en fin 2015, toutes les questions liées au monde du travail seront au coeur de la problématique politique et sociétale inextricable.

Mais revenons à des considérations un peu moins nationales, j’y reviendrai plus tard. Le monde évolue depuis environ 4 ans sur un cycle dont la particularité est qu’il est lent. De fait, il rend compte des longs processus de la société dont les profondes transformations témoignent. Rappelons-nous la triple conjonction du début des années 1850 qui marquera le début de la révolution industrielle majeure, véritable fondation de la société capitaliste et industrielle mondiale. Dans toutes les périodes où nous retrouvons ce cycle reconstitué par le biais des aspects conflictuels, un processus de crise et de transformation de la société se met en place.

Comme je l’ai déjà mentionné à de multiples reprises, depuis 2008 nous sommes rentrés dans une période qui présente des similitudes avec celles des années 1930, tant sur le plan astrologique que sur un plan sociétal. On sait à quel point le visage de l’Europe et celui de la vie économique et sociale a changé dans cette période d’agitation céleste  comme cela avait été le cas au début de la première grande révolution industrielle des années 1850.

Ainsi, nous sommes rentrés dans une phase d’instabilité où l’incertitude laisse place à l’inquiétude. La confiance ainsi rompue n’incite pas les acteurs économiques à s’investir dans le processus économique et financier actuel. Des entreprises ferment alors que les entreprises qui intègrent les nouvelles technologies essaient de s’émanciper dans un  contexte de crise mondiale. Les pays que l’on dit émergents, partis de presque rien il y a encore quelques décennies, bâtissent leur progrès économique  sur l’ancien monde économique occidental. En effet, les crises successives qui  érodent les marges bénéficiaires des entreprises et mettent en danger le modèle social de nos sociétés occidentales finissent, dans un contexte mondialisé, par inciter les entreprises à délocaliser leur main- d’oeuvre. Cet état de fait explique une des raisons pour laquelle les pays émergents commencent à prendre le pas sur le vieux monde occidental.

Un tel scénario est de nature à provoquer des ressentiments et des tensions, certaines populations de pays émergents pouvant considérer que le vieux monde a trop longtemps usé  de sa suprématie, empêchant ainsi leur émancipation économique et sociale…A l’inverse, le vieux monde peut réagir à cette concurrence qu’elle trouve déloyale.

Parallèlement à cela, les anciens blocs communistes asphyxiés par leur modèle économique et répressif ont fini par adopter le modèle occidental avec une main- d’oeuvre peu chère et des ressources en matière première qui tiennent en haleine toute l’Europe (En l’occurrence, la Russie).

Bref, on observe un phénomène d’inversion des polarités, les occidentaux qui depuis des centaines d’années était marqués par une certaine suprématie commencent à se retrouver à la remorque de ceux dont ils ont exploité les richesses.

La triple conjonction Saturne-Uranus-Pluton témoin de cette suprématie occidentale remet à chaque fois en cause celle-ci lorsque ces planètes rentrent en conflit. Dans ce creuset où ces planètes sont en relation conflictuelle, le vieux monde (Symbolisé par Saturne) se heurte au nouveau monde (symbolisé par Uranus) engendrant un processus de transformation irréversible (symbolisé par Pluton).

Les années 1930 et 1960 témoignent de ces grandes transformations avec dans les années 60 une Chine confrontée à sa révolution culturelle, la décolonisation de l’Afrique, le printemps de Prague…  et avec  dans les années 30 une Europe en crise à la veille d’un conflit planétaire majeur dont une des conséquences sera la création de l’ONU. Nous verrons également la création de la République populaire de Chine, la création de l’état d’Israël…

Les conséquences de ces rapports planétaires ne sont jamais anodines.

Aujourd’hui, nous sommes directement concernés par un scénario similaire par la présence depuis 5 ans environ de cette puissante orchestration planétaire qui ne finira qu’en 2016 mais dont les conséquences seront encore visibles plusieurs années après du point de vue des transformations qu’elle aura engendrées.

Mais revenons à des considérations plus nationales. Comme je l’ai mentionné au début de l’article, la popularité de François Hollande, à l’image de celle de 2013, ne devrait pas s’améliorer en 2014. La faute à Saturne qui trône depuis un certain temps dans sa maison VI, secteur représentant le monde du travail et la société civile.  Saturne sera en conflit avec son Soleil natal jusqu’à la rentrée sociale de 2014 (Octobre environ) et jettera un voile grisâtre sur son image sociale . Dans le même temps Jupiter fera une conjonction avec son Soleil natal. Jupiter est l’astre, après le Soleil, le plus gros du système solaire: il préside l’inflation, la reconnaissance publique, la notoriété. Pour Hollande, le passage de Jupiter sur son Soleil devrait développer un sentiment de satisfaction et d’optimisme démesuré, inhabituel chez un personnage plus souvent gagner par un certain pessimisme (Mercure maître d’ascendant au carré de Saturne). Il devrait gagner en assurance, manière de faire un pied de nez à l’image d’un Président qui formule un optimisme forcé sans y croire vraiment…. me semble-t-il.

Parallèlement à cela, il me semble important de noter que le thème de Hollande possède une configuration planétaire spécifique qui devrait être particulièrement sollicitée à partir du deuxième semestre 2014, à savoir : la conjonction Jupiter-Uranus, que possède d’ailleurs Nicolas Sarkozy. Jupiter représente la loi. Uranus est un astre  d’originalité, de transgression. En conflit avec sa Lune natale qui gère la sensibilité, il se pourrait bien qu’il soit amené à avoir des réactions politiques non conventionnelles. Bref, il pourrait prendre des dispositions politiques de nature à susciter de vives réactions, surtout dans le domaine de la politique internationale, ces rapports de forces planétaires se faisant dans l’axe III/IX (secteur de la communication et de l’étranger). D’ailleurs les actions isolées que le Président de la République a entreprises en 2013 en témoignent. Plus tard, dans les années à venir, le trigone (bon aspect) du transit d’Uranus sur son Soleil devrait le pousser à vouloir innover ou à vivre des situations de nature imprévisible. Parallèlement à l’action d’Uranus, Saturne qui confine à un certain conservatisme et à de la retenue fera un sextile avec sa Lune natale. La sensibilité devrait être mobilisée pour l’action politique, laissant la sensiblerie dans les oubliettes…du moins pour un certain temps.

Tout n’est pas problématique dans le thème du Président, mais il aura fort à faire car les configurations en jeu seront particulièrement ambivalentes. D’autre part, il y a d’un côté ce que lui donnera son thème en terme de possibilité d’action et de l’autre ce qu’il en fera, toujours ce rapport entre le libre arbitre et un certain déterminisme.

Quelques périodes sont à retenir sur son action en matière de politique internationale (actions militaires) :

Tout le mois de Janvier 2014, l’axe III/IX du thème de François Hollande est très sollicité par les transits du Soleil, de Mercure et de Vénus en maison IX en opposition avec le transit de Jupiter en maison III. Mars dans le signe de la Balance sera également en conflit avec toutes ces planètes. La politique internationale devrait être particulièrement tendue en janvier, vue de la France. Ces tensions seront perceptibles jusqu’à l’été 2014.

En ce qui concerne Jean-Marc Ayrault, personnalité assez insaisissable du point de vue de son action politique, quel rôle peut-il jouer en 2014 sachant que sa posture de premier ministre est particulièrement inconfortable ? (il est insaisissable par son maître d’ascendant en conjonction avec Neptune, la planète qui jette un voile opaque sur tout ce qu’elle touche, en maison VII -les autres-).

Il n’aura échappé à personne que 2014 est un moment clé pour le gouvernement car il y aura les élections municipales. L’issue du scrutin pourrait-elle remettre en question la légitimité du gouvernement et de son premier ministre? Pour tenter de répondre à une telle question, je vais vous faire part de mes observations sur les thèmes de François Hollande, Jean-Marc Ayrault et de celui du PS.

A l’issue des élections, les transits planétaires de François Hollande seront beaucoup moins propices à une satisfaction politique (transit de Vénus au MC au carré du transit de Saturne, Vénus en transit opposé au Soleil natal et Saturne carré au Soleil natal). D’un autre coté, il aura un puissant transit Soleil-Lune-Uranus en bon aspect avec Mercure natal. Ce qui pourrait, dans l’esprit d’Uranus, l’amener à prendre des décisions surprenantes et rapides. Serait-ce une modification du gouvernement en place?

En ce qui concerne le Thème de Jean-Marc Ayrault, ce transit spectaculaire sera positionné exactement sur son ascendant. Il se pourrait bien que de son côté il prenne une décision rapide et surprenante car cette configuration astrale s’opposera à son Mars natal (maître d’ascendant). De plus, Jupiter qui représente la légitimité sera en conflit avec son Mars natal. Pourrait-il démissionner ou être un des acteurs de la modification du gouvernement en place? Peut-être.

Quant au parti socialiste, né sous la triple conjonction Jupiter-Uranus-Pluton, il devrait particulièrement être concerné par cette période car au lendemain des élections municipales, Jupiter fera un carré avec Uranus et une opposition avec Pluton (aspects problématiques). La trilogie planétaire sera en formation conflictuelle avec le Soleil positionné exactement sur Uranus.

J’en déduis qu’il se pourrait bien que les élections laissent un goût amer au gouvernement et au parti qui le soutient, sachant que la situation politique est complexe à cause d’une crise économique majeure. Le PS pourrait entrer dans une période de tension plus importante qu’à l’accoutumée.

Il ne faut pas oublier que ces élections sont un scrutin très local, donnant la part belle aux personnalités politiques plutôt qu’aux partis eux-mêmes. De fait, si sanction gouvernementale il y a, elle devrait être relative.

En ce qui concerne le FN, il devrait être au centre de ces élections (point besoin d’être astrologue pour exprimer un tel fait, mais les astres inclinent dans ce sens) car le cycle Uranus-Pluton  qui présidait à la naissance du FN est en opposition avec un transit d’Uranus en conjonction avec le Soleil en transit. On a dans le ciel une réplique tendue de la configuration natale. Comme si le parti se devait de faire face à des responsabilités nouvelles et inattendues. En tous cas, les enjeux de pouvoir devraient atteindre le paroxysme à l’intérieur de ce parti. (Prise de conscience d’une représentation politique plus importante dans les localités françaises, luttes de pouvoir internes, critique de la direction du parti, radicalisation d’un parti qui essaie de changer une image perçue comme anti-républicaine , d’un certain point de vue).

Quant à l’UMP, rien de bien probant si on fait référence à son thème de naissance. Quant à Jean-François Copé, le transit de Saturne au carré de sa Lune devrait continuer à le cloisonner dans la posture d’un dirigeant perdu dans les méandres d’un parti qui se cherche une voie. Le sextile de Jupiter, en maison XI (la politique), à ses planètes natales Uranus-Pluton devrait lui accorder la légitimité et la possibilité de redorer un blason bien terne suite aux primaires de l’UMP en faisant valoir son discours radical. Peut-être que le succès du FN pourrait convaincre une partie des militants de l’UMP de se ranger derrière les thèses de Copé. L’avenir proche nous le dira.

En tout état de cause, que ce soit au niveau national ou international, il est fortement probable que les politiques se radicalisent avec la difficile configuration Uranus-Pluton encore présente pour des années et dont les effets devraient continuer à se développer pour des raisons d’inertie.(les effets d’une configuration ne s’arrêtent pas au lendemain de la fin de celle-ci et c’est encore plus vrai avec les cycles lents).

Je me permets de clôturer cet exposé que j’enrichirai de réflexions nouvelles en 2014.

Je vous souhaite à toutes et à tous d’excellentes fêtes de fin d’année et je vous dis à l’année prochaine.

Article publié par Stéphane RIEUX

Tous droits réservés

Conférence sur les Meurtriers et les Chirurgiens – Novembre 2013

Un point de vue sur la criminalité vue par l’astrologie.

Dans cette conférence, j’essaie de mettre en évidence comment une configuration planétaire peut être sublimée. A ce titre, en plus des thèmes des meurtriers de Romain DUPUY, Patrice ALEGRE et Stéphane MOITOIRET, le thème du grand chirurgien Charles DUBOST est abordé.

Stéphane RIEUX

François 1er, Pie XII, la crise, la guerre…

L’année 2013 termine son premier trimestre. Un des évènements principaux aura été le départ de Benoit XVI et l’élection de son successeur François 1er dans un contexte économique mondial particulièrement difficile.

La question de l’église et de sa place dans nos sociétés est à chaque fois reprise par les médias lorsqu’un pape disparaît et qu’un successeur lui est désigné.  Dans l’intervalle, la ferveur tranquille des catholiques les plus assidus retient son souffle comme si le temps était suspendu à la désignation du nouveau pape.

La religion catholique, en principe, dépositaire de valeurs humanistes n’en est pas moins contestée par une partie de la société lorsque celle-ci prend position sur des sujets de société tels que le mariage, la sexualité….

Au cours des siècles sa politique d’évangélisation a permis la conversion de différentes populations à travers le monde lui donnant ainsi sa dimension universaliste. Cet universalisme s’est fait au prix de bien de souffrances et d’acceptation de ces peuplades à être converties au cours des siècles dans un contexte historique propice. En effet, l’évangélisation était devenue un enjeu politique pour certains souverains qui cherchaient à accroître leur influence dans les territoires qu’ils convoitaient et dans ceux qu’ils gouvernaient. Ainsi, la relation particulière de l’église avec les pouvoirs en place a permis au cours des siècles l’expansion qu’on lui connaît aujourd’hui.

L’église catholique a vocation à être humaniste, universaliste et dogmatique comme toute religion censée porter une parole de « vérité » immuable.

La démission de Benoit XVI a donné lieu à l’élection de François 1er.

Comme je l’avais mentionné dans mon article sur les prévisions de 2013 il y a une similitude de faits remarquables entre la période de crise actuelle qui a commencé en 2008 et celle des années 30 marquée  par des années de crises, économique et financière, des famines et plus tard de guerre ( ttp://stephanerieux.wordpress.com/2012/12/17/previsions-astrologiques-2013-france-monde-hollande-fin-du-monde/). Ces deux périodes sont confrontées à des configurations planétaires similaires (Saturne-Uranus puis Pluton-Uranus). En 1939 un peu avant la guerre, PIE XII est proclamé pape. Il est intéressant de noter qu’il est né sous l’influence du carré Uranus-pluton (cycle Uranus-Pluton) dont on connaît les répercussions et les correspondances avec des périodes de troubles de grandes ampleurs constatées dans les années 30. Eh bien! il en est de même pour François 1er. En effet, celui-ci est né sous la même influence que PIE XII. Comme pour PIE XII, François 1er est en phase avec son époque.

image002

Pape François 1er – Né le 17 décembre 1936 à 21H00 dans le quartier de Buenos Flores – Source Didier Geslain et Grazia Bordoni

image001

Pape pie XII – Né le 2 mars 1876 à 22H30 à Rome

La comparaison de ces deux périodes qui ont permis de mettre en évidence des similitudes évènementielles notables se confirme par la nomination du pape François. Espérons que l’histoire ne se répète pas de la même manière car on sait ce qui a succédé à la nomination du pape PIE XII! En tout état de cause comme je le mentionnais dans mon article sur les prévisions de 2013, même si les configurations en jeu sont les mêmes, les signes astrologiques en cause sont différents (en l’occurrence pour Pluton). Ainsi, si une guerre d’amplitude mondiale devait se déclarer dans les années à venir, il est probable que le scénario serait bien différent de celui des années 30. A l’époque, sur un fond d’antisémitisme, la guerre fut provoquée par des circonstances  multiples telles que la crise financière, la crise économique et la famine qui favoriseront la venue au pouvoir de Hitler, principal initiateur de la deuxième guerre mondiale.

Aujourd’hui, comme nous l’avons vu, certaines circonstances majeures sont également présentes mais le contexte historique est bien différent. L’Europe, malgré ses déboires politique et financier actuels est néanmoins beaucoup plus structurée et unie qu’elle ne l’était par le passé. D’autre part, Il n’y a pas d’ambiance antisémite majeure susceptible d’engendrer, sur fond de crise, une guerre similaire à celle de 39-45.

Le système économique mondialisé est perfusé et tient par la bonne santé relative de certains pays du monde tels que la Chine, l’Inde, certains pays arabes et certains pays de l’Europe du nord. Mais qu’en serait-il si ces pays étaient en difficulté, sachant qu’en Europe les pays s’appauvrissent davantage au fur et à mesure du temps qui passe (Grèce, Italie, Espagne, Chypre, France )?

A l’heure du constat, il serait difficile d’avoir une vision idyllique de la situation d’aujourd’hui. Si un climat de guerre devait se mettre en place, il faudrait que le système économique et financier ne puisse plus alimenter les sociétés. A ce propos, les pays qui perfusent l’Europe détiennent un pouvoir de plus en plus considérable sur les pays de l’Union européenne. La perfusion entretenue est un moyen d’asservir un pays à sa cause. Ainsi l’impérialisme n’a pas besoin de faire la guerre pour prendre possession de territoires. La guerre peut se faire à un autre niveau et pour d’autres raisons que celles qui consistent à conquérir de nouveaux territoires. La finance actuelle possède des outils à sa démesure pour mener à bien cette politique de conquête, non plus des territoires, mais des économies du monde entier. La crise actuelle ne fait que renforcer cette situation et la réponse à cet état de fait pourrait être une révolte de certains peuples qui finiraient par vouloir se replier sur eux-mêmes en se réfugiant derrière les partis politiques radicaux qui portent ces valeurs de repli national (partis qualifiés d’extrême droite). Les défis lancés au marché de la finance pourraient-ils susciter de vives réactions des acteurs principaux de cette finance mondiale  caractérisée par les pays les plus puissants tels que : les Etats-Unis, la Chine et la Russie, les banques, les multinationales qui influencent les politiques intérieures et extérieures des pays, Les fonds d’investissement spéculatifs qui provoquent artificiellement la montée des cours des matières premières et des céréales? possible. Ce qui serait de nature à asphyxier les pays récalcitrants au système.

En tout état de cause, un peuple qui a faim est à la merci de ceux qui tiennent un discours d’espoir et stigmatisant car il permet de qualifier et d’identifier le mal à combattre. C’est une des raisons pour lesquelles, les partis politiques radicaux tirent leur épingle du jeu en pareille circonstance. De fait, le monde de la finance n’a pas intérêt à voir les pays se replier sur eux mêmes. C’est la raison pour laquelle elle doit gagner la bataille de l’information pour lui permettre de noircir les partis politiques à vocation  nationale. Il n’est pas ici question de faire passer pour des victimes des partis radicaux ou extrémistes, mais seulement de mettre en exergue des profils de lobbies qui par leurs intérêts divergents sont de nature à se combattre. C’est une des raisons pour lesquelles les financiers ont vite compris qu’il fallait gagner la bataille de l’information en rachetant  les fabricants de l’info. Ensuite, il suffit de faire passer le message que la pensée nationaliste, au sens de la nation, est une pensée fasciste. L’affaire est dans le sac… Les partis démocratiques n’osent plus parler de nation libre, souveraine et indépendante et laissent l’idée de la nation aux partis extrémistes, la nation devenant toute proportion gardée assimilable au nationalisme, national socialisme, au fascisme. Tout cela pour dire qu’un pays replié sur lui-même ne fait pas l’affaire du monde de la finance puisque le pays en question décide seul de sa politique économique. En contrepartie, les investisseurs ont les moyens d’asphyxier les pays récalcitrants à leur modèle économique pour les raisons évoquées plus haut. Ces tensions peuvent être source de conflits et de guerre.

Astrologiquement parlant, dans les années 30 si Pluton qui était dans le signe du cancer désignait la puissance des nations contestée par Uranus en bélier contestataire et insurrectionnel générateur d’un climat ayant aussi bien servi l’Allemagne impérialiste que ses propres ennemis (Pluton en rapport avec  la notion de puissance et le signe du Cancer en rapport avec les nations) Pluton en capricorne désigne la puissance des états envisagée dans ses structures politiques, financières et économiques. Uranus en bélier en conflit avec Pluton illustre un climat de contestation majeure pouvant générer de violents conflits.

Le pape François est proclamé chef de l’église dans un climat particulièrement tendu, bien rendu dans son thème natal. L’analyse de ses dominantes planétaires met en évidence un personnage pouvant être pris dans les tourments contestataires de l’histoire et devant porter l’idée de rénovation  (Uranus proche du MC en conflit avec un Pluton à l’ascendant ). Il est dans un même temps marqué par un certain conformisme (Soleil en sagittaire associé à un Jupiter respectueux du droit établi, des institutions). Cela correspond à l’ambivalence de la fonction qui consiste à faire évoluer la « maison Dieu » tout en respectant le dogme. Son maître d’ascendant, la Lune, en verseau en conflit avec Uranus tend à lui faire adopter une posture non conventionnelle. Actuellement, Pluton maître des rénovations et du pouvoir est  positionné sur un mercure au descendant tourné vers les autres et la communication en général. Se pourrait-il qu’il adopte un discours rénovateur poussé par la contestation interne à l’église ? Possible, d’autant plus que Pluton maître de la maison IV qui peut désigner la communauté d’esprit et religieuse est en conflit avec Uranus. En tout état de cause, si Pluton donne de la puissance et de la portée à la parole d’un homme, il peut jeter un voile sombre sur une pensée claire qui se heurterait à l’incompréhension d’une grande partie des individus. Mais bon, gageons qu’avec un tel mercure en capricorne aussi bien disposé la maîtrise semble plutôt de mise malgré une agression de Mars qui peut le faire agir ou parler dans la précipitation, ce qui est bien dans l’esprit d’un sagittaire.

En conclusion, l’arrivée du pape François 1er semble correspondre à un moment particulier de l’histoire du monde comme pour PIE XII. Souhaitons que le chemin tracé par les évènements récents  ne nous conduise pas dans une situation particulièrement destructrice. La méthode coué ne suffira pas à infléchir une telle tendance. Les faits sont têtus et seules des actions de nature à contrer le marasme actuel en Europe et ailleurs dans le monde pourra nous faire entrevoir des perspectives salutaires.

Dans ce pessimisme ambiant, attardons-nous sur cette belle configuration de juillet 2013 où Jupiter, Saturne et Neptune, mettront en relation l’ordre, la structure, l’émancipation, les idéaux et le collectif. Tout d’abord la relation Jupiter-Neptune peut correspondre à l’émancipation et à la cohésion de certains peuples, à l’émergence d’idéaux pouvant être repris par des communautés de pensées (émergence de partis politiques ou idéal repris par des partis existants…). Saturne donnera de la structure à cet éveil et à ces initiatives. Cette configuration ambitieuse, difficile mais constructive devrait pouvoir coïncider avec l’émergence d’un climat plus consensuel ou de coalition, tout cela dans un contexte difficile et délétère illustré par la difficile configuration Uranus-Pluton beaucoup plus forte qui survivra à la belle configuration que je viens d’évoquer.

Afin d’illustrer l’état de tension qui règne dans le climat d’aujourd’hui,  je termine mon article au moment où la Corée du nord vient de déclarer la guerre à la Corée du sud.

Article publié par Stéphane RIEUX

 

Vidéo de la conférence du 15 novembre 2012 sur les tueurs en série vus par l’Astrologie

 

Les vagabonds de l’horreur vus par l’Astrologie

Joseph VACHER était un vagabond. Surnommé le Jacques l’éventreur du sud Est, il commettra une trentaine d’assassinats sur des femmes et des enfants parmi lesquels des bergers. Il sera arrêté par Emile FOURQUET, un magistrat hors norme dont on dira plus tard qu’il a été le premier profiler français…

Stéphane MOITOIRET et Noëlla HEGO : le 28 juillet 2008 le petit Valentin est retrouvé assassiné à Lagnieu dans le département de l’Ain. La relation est à priori fusionnelle, jamais l’un sans l’autre et c’est Stephane MOITOIRET qui portera le coup fatal. Qu’est ce qui a pu motiver un tel geste? Ce couple infernal sera arrêté le 3 août 2008 sur une route de l’Ardèche.

Prévisions astrologiques 2013 – France – Monde – Hollande – fin du Monde

L’année 2012 s’achève dans un contexte économique, social et politique particulièrement difficile pour le monde mais dans des proportions qui diffèrent en fonction des pays. Les pays de l’Europe du sud sont malades de leur économie et de leur système politique.

En ce qui concerne la France, 2012 aura été une année particulière avec son cortège d’espoirs et de déconvenues dans un contexte d’élection Présidentielle et de crise économique renforcée. Alors que le PS aura montré sa capacité à se rassembler autour d’un seul candidat malgré des années de conflits internes entre les notables du parti, l’UMP prend la trajectoire inverse en montrant  une unité apparente durant tout le quinquennat  de Nicolas SARKOZY pour finir par se déchirer à la suite de l’élection de la Présidence du parti, évènement symptomatique de clivages majeurs. Les arbitrages économiques et sociaux sont particulièrement difficiles dans une économie perfusée. D’autres sujets plus sociétaux sont abordés tel que le mariage homosexuel déjà accepté dans différents pays de l’Union Européenne (Espagne, Portugal…) et de par le monde (Etats-Unis, Afrique du Sud….).

Pour 2013, la difficile et lente configuration Uranus-Pluton conflictuelle installée depuis deux ans environ, à l’orbe de un degré près, continuera à s’illustrer jusqu’en 2017. Il apparaît difficile de faire de la prospective sans tenir compte du climat que nous renvoie cette pénible configuration. La notion de cycle est valable dans beaucoup de domaines comme l’économie où l’on parle de cycle de KITCHIN (3 à 4 ans), de cycle de JUGLAR…. On ne rappelle jamais assez que l’Astrologie rend compte avant tout de la notion de cycle dont le point de départ est la rencontre de deux planètes sur un même degré du zodiaque.

Ainsi, comme je le disais précédemment, si depuis deux ans Uranus et Pluton font un carré (aspect conflictuel), à l’orbe près, le premier carré exact s’est manifesté en juillet 2012. Il marque un moment particulier et renforce les possibles évènements en rapport avec le symbolisme de ces deux planètes. Il est toujours intéressant de faire une certaine rétrospective de telle sorte à vérifier si pour des configurations célestes similaires correspondent des évènements de même nature, même s’ils s’expriment sur des plans différents puisque d’une époque à l’autre les signes interceptés par les planètes sont différents. C’est une des raisons pour laquelle il me paraît intéressant de faire un parallèle avec la période des années 1930 et celle d’aujourd’hui. En effet, lorsque la crise financière de 1929 se produit, le Saturne carré Uranus est en formation pour être exact en avril 1930. Deux ans plus tard, en avril 1932 se produit le carré exact Uranus-Pluton. Voici les évènements qui sont reliés à ces deux époques :

Evènements des années 30 :

Crise financière en octobre 1929

En avril 1930, l’opposition Saturne Uranus est exacte

Crise économique et sociale

Famine

Carré exact entre Pluton-Uranus en avril 1932 (configuration conflictuelle)

Montée des extrémismes en Allemagne, installation de Hitler au pouvoir en 1933

Evènements à notre époque :

L’opposition Saturne-Uranus est en formation, la crise financière se déclare en septembre et se confirme en octobre 2008

Début novembre 2008, l’opposition Saturne-Uranus est exacte (configuration conflictuelle)

Crise économique et sociale

Montée des extrémismes en Grèce et en Hongrie.

Alors, peut-on superposer deux époques de l’histoire et en tirer des conclusions similaires? Sans doute, mais dans une certaine mesure car, même si l’on observe un cortège de  similitudes, chaque époque possède ses propres particularités. L’astrologie, quant à elle, rend bien compte des différences entre les époques de l’histoire car il n’est pas de configurations planétaires qui soient exactement identiques dans  le ciel. En l’occurrence, pour les deux périodes de l’histoire que je compare ici, Pluton est aujourd’hui dans le signe du Capricorne alors qu’il était en Cancer dans les années 30. Même si, et je l’ai montré, Uranus carré Pluton génère des conséquences similaires, le fait que le positionnement de Pluton est différent puisqu’il est en Capricorne rend très improbable la manifestation d’évènements en tout point identiques à ceux des années 30.

Dans les années 30, la faillite du système financier et économique ayant provoqué le rejet de la politique ultralibérale, les partis extrémistes ont vu leur popularité croître. Aujourd’hui la situation n’est pas comparable à celle de 1930; le soutien des pays de l’Union Européenne moins endettés auprès de ceux qui le sont davantage est une des raisons pour laquelle les populations ne sont pas massivement en révolte et moins tentées à adhérer aux politiques de partis extrémistes. D’autre part, le contexte historique est différent. En effet, les années 30 faisaient suite à la première guerre mondiale qui aura nourri des frustrations d’une partie de la population allemande que Hitler aura cristallisées (Hitler possède dans son thème de naissance un Pluton en conflit avec Uranus dominant, ce qui le mettait en phase avec ce cycle). Aujourd’hui, aucun pays de l’Europe ne semble nourrir de tels désirs, d’autant plus que l’Europe est en paix depuis la dernière guerre Mondiale.

Alors comment cette configuration particulièrement dure peut-elle jouer? Comme en 1930, Uranus, planète insurrectionnelle et de révolte est en bélier dans un signe mû par l’instinct, ce qui la rend très réactive. Pluton est une planète rattachée à la notion de puissance. Dans le signe du Capricorne elle évoque la puissance publique puisque ce signe désigne les Etats, le pouvoir en charge de gérer les affaires publiques, les administrations, le pouvoir économique. Le conflit actuel Uranus-Pluton invite à la révolte contre les puissances publiques et financières mais évoque aussi un exercice du pouvoir (sens de Pluton) tyrannique (sens d’Uranus en Bélier). Il se trouve que dans les années 30, Pluton était dans le signe opposé au Capricorne, à savoir, le Cancer qui désigne : la famille,  les Pays, les Nations, les populations et les communautés. Il y est resté jusqu’à la fin de l’année 1937. Ce cycle correspond à la montée du nazisme qui a stigmatisé certaines catégories de population, telles  que les juifs, les malades mentaux, les homosexuels et bien sûr tous les pays du monde, à commencer par les pays d’Europe qui ne furent probablement qu’une première étape mais aussi la dernière, Hitler ayant perdu la guerre.

Comme je l’ai mentionné plus haut, le Capricorne représente les états, ses structures, la conception du pouvoir, l’économie en général. On voit bien comment la relation Uranus-Pluton a joué et continue de le faire dans les pays arabes où les pouvoirs en place ont été contestés, surtout dans ceux marqués par ce cycle comme la Syrie. Il se pourrait bien que la situation s’enlise dans ce pays et dans tous ceux qui sont marqués par ce même cycle qui sera présent jusqu’en 2017.

En tout état de cause, au même titre que le monde, l’Europe s’est trouvée aux prises de ce cycle particulièrement funeste dans les années 30. Il est fortement probable qu’il produise des effets de même nature dans notre époque actuelle mais dans le sens qu’implique une relation de ces deux planètes dans les signes du Bélier et du Capricorne.

Si Pluton en Cancer au carré d’Uranus en Bélier met en exergue la puissance tyrannique d’un pays, en l’occurrence l’Allemagne dans les années 30 dont le pouvoir a été naturellement contesté (sens d’Uranus), Pluton dans le Capricorne évoque la puissance des états qui de nos jours est dépendante de la puissance financière mondiale. Celle-ci déjà contestée devrait l’être encore davantage à l’avenir (sens d’Uranus au carré de Pluton). De fait, Il y a d’un côté le caractère tyrannique, ou perçu comme tel, de ce pouvoir invisible et ectoplasmique dont l’organisation même ne correspond pas à une architecture habituelle avec à sa tête une autorité reconnue, visible et de l’autre, une révolte contre ce pouvoir perçue comme une tyrannie.

Par conséquent, 2013 voyant se reformer deux fois le carré exact Uranus-Pluton devrait forger un peu plus les promesses contenues en germe dans cette configuration. Les puissances économiques (les pays) et financières n’ont pas fini d’être contestées en 2013 et dans les années à venir, parfois de manière très violente car elles détiennent un pouvoir considérable sur les états proches de la faillite financière et économique qui perdent ainsi leur autonomie politique. Espérons que cela n’engendre pas un conflit majeur entre différents pays dans les années  à venir pendant et après cette difficile configuration. La faim et le désespoir aiguisent les appétits les plus féroces.

Pour finir sur une note positive, Juillet 2013 verra s’installer une belle configuration Jupiter-Saturne-Neptune. Elle invite à structurer et à organiser sur un plan mondial (sens de Neptune). Elle peut être rassembleuse et donne la possibilité de prendre des décisions qui  emportent l’adhésion des populations. Ses bienfaits seront assujettis à la volonté des Etats de se conformer à cet état d’esprit. En tout état de cause, la France devrait avoir la possibilité de tirer son épingle du jeu car elle dépend du cycle Jupiter-Neptune. Cette configuration étant de courte durée, pourra-t-elle contrebalancer les effets d’un carré Uranus-Pluton installé pour plusieurs années? cela m’apparaît  difficile. Il est bon de rappeler que les évènements de mai 68 se sont manifestés sur le cycle Uranus-Pluton. Sa réapparition aujourd’hui pourrait ressusciter ce qui a provoqué les évènements en mai 68 et engendrer des manifestations plus violentes et destructrices (sens du Carré Uranus-Pluton). Le milieu de l’année 2014 est à surveiller par rapport à ces possibles agitations car Uranus sera positionné sur la Lune en Bélier dans le thème de la cinquième République (la Lune représente le peuple).

Pour finir, voici la partie prévisionnelle d’une étude qui concerne François HOLLANDE que j’avais publiée en octobre de cette année :

Actuellement, face aux difficultés économiques et aux mesures que son gouvernement semble contraint d’adopter, François HOLLANDE perd une partie de sa popularité.

Tout d’abord il faut rappeler que Jupiter en transit, astre d’expansion, était au trigone de la Lune natale lors de l’élection présidentielle, la Lune étant un astre lié à la popularité. Le 13 septembre 2012, lorsque paraît le sondage témoignant de sa baisse de popularité, François Hollande ne bénéficie plus du soutien de Jupiter sur sa Lune natale. Quand on analyse cette Lune on ne peut pas vraiment dire qu’elle soit bien aspectée au natal. Elle est en conflit au carré de Neptune et opposée à la conjonction Jupiter-Uranus ce qui la rend sensible à des évènements ou à des éléments extérieurs (planètes trans-personnelles en aspects avec la Lune). De fait, il n’est pas besoin d’aspects conflictuels particuliers d’autres planètes lourdes pour que cette Lune lui soit défavorable. Quelques passages de planètes rapides peuvent suffire à ébranler l’édifice de la popularité.

Qu’en est-il de la planète responsable du secteur de la vie sociale et professionnelle (maison X), Uranus? Cette planète au moment des élections présidentielles de mai bénéficiait d’un sextile de Jupiter et d’un Carré de Saturne assez problématiques, provoquant des freins venant de l’étranger (Saturne maître de la maison IX, celle de l’étranger). Hollande aura su ménager sa popularité alors que certains pays étrangers portaient leur soutien à son adversaire Nicolas SARKOZY.

Quand sa baisse de popularité est rendue publique le 13 septembre 2012 alors qu’elle s’était sans doute érodée un peu avant, Saturne est encore au carré d’Uranus natal mais Jupiter n’applique plus d’aspect sur cet Uranus natal. Ainsi le symbolisme de Saturne joue à plein dans le sens d’une restriction et d’un appauvrissement de son action politique et sociale défavorables à une popularité.

Début novembre 2012, Saturne est revenu sur sa position natale en Scorpion. Cela devrait correspondre à une remise en question, tant sur le plan professionnel (Saturne maître de IX et de X avec Uranus) que personnel. En effet, en début d’année 2013, il appliquera un aspect conflictuel à Mercure maître d’ascendant jusqu’en novembre de cette même année. HOLLANDE devrait être particulièrement concerné par des évènements de nature à le contraindre à reconsidérer sa situation personnelle ou familiale (Mercure en maison IV), ou sa santé, à moins que cela touche sa famille politique. Ce transit est particulièrement important puisqu’il refait celui du natal. Il peut traduire un moment de restriction et d’affaiblissement de sa propre personne. Ensuite, vers la fin d’année 2013 Saturne appliquera un carré à sa conjonction Soleil-Pluton natale. Le Soleil qui représente l’image sociale devrait se ternir quelque peu. N’oublions pas que le passage de Saturne en 2006 sur son Soleil natal coïncide avec sa renonciation à se présenter aux élections présidentielles de 2007. Au milieu des années 2000, lorsqu’il fait la connaissance de Valérie TRIERWEILER  quelque chose se brise dans son couple avec Ségolène ROYAL, Saturne en transit est au carré du Soleil natal en maison IV, secteur de la vie de famille, du clan voire de la famille politique. C’est sur le plan personnel que l’aspect aura joué. De plus, Uranus en transit faisait une opposition avec ce Soleil natal et un carré au Saturne en transit.

Nous voyons bien combien HOLLANDE semble sensible au passage de cet astre sur des points particuliers de son thème. Qu’en sera-t-il en fin d’année 2013 lorsque Saturne en transit fera un carré à la conjonction Soleil-Pluton natale, un sextile à sa Lune natale et un trigone à la conjonction Uranus-Jupiter natale? Il faut noter que son état céleste sera meilleur qu’en 2000, Jupiter en transit sur la conjonction Jupiter-Uranus natale appliquera un beau trigone à Saturne en transit tout en faisant une opposition à la Lune natale. Les maisons III et IX (axe de la communication) et la maison VI sont concernées par tous ces aspects. Le secteur de l’étranger devrait être particulièrement sollicité dans cette période, sa communication aussi. Saturne maître de IX et de X en VI au natal transitant cette même maison avec tous les aspects en jeu dans cette période pourraient l’inciter à vouloir reconsidérer sa place sur l’échiquier politique mondial alors qu’il pourrait être saisi par des questions internationales particulièrement délicates et contraignantes l’amenant à jouer un rôle majeur. Saturne fera un sextile à sa Lune en maison IX natale. Il me semble intéressant de noter que lorsque Saturne reliait par trigone et sextile son opposition Jupiter-Uranus-Lune il devint Président de l’Internationale Socialiste. D’autre part, ce passage en maison VI qui régit pour un homme politique la vie quotidienne des populations et le monde du travail pourrait témoigner d’un environnement social particulièrement difficile à gérer sur un plan politique (période de restriction plus marquée). Notons qu’en juillet 2013, l’état céleste de Saturne sera particulièrement beau avec son trigone à Neptune et Jupiter en transit. Serait-ce pour Hollande l’occasion d’une ouverture sur le plan politique, voire sur celui de la politique internationale, Saturne étant maître de IX dans un contexte neptunien et jupitérien (avec Neptune sur la cuspide de la maison XI secteur, entre autre, de la vie et du projet  politique) . En tout cas, cela devrait marquer le début d’une période importante pour le Chef de l’état, d’autant plus qu’il est né sous le cycle Neptune-Saturne. Serait-il possible qu’il soit l’initiateur d’un plan d’envergure qui servirait la collectivité dans son ensemble, peut-être? Mais dans quelles conditions?  Son Saturne natal qui est problématique dans la mesure où il est au carré de son Mercure maître d’ascendant pourrait induire le fait que les dispositions qu’il serait amené à prendre pourraient être assez mal perçues. Avec Saturne on oeuvre souvent dans l’incompréhension générale car la portée positive de son action n’est pas perçue dans l’instant, ses bienfaits n’étant perçus que beaucoup plus tard, sauf naturellement si son action est négative voire destructrice dans un contexte céleste défavorable. En tout état de cause, François Hollande intègre avec difficulté les valeurs Saturniennes, son maître d’ascendant Mercure étant au carré de Saturne.

HOLLANDE qui a bénéficié du soutien d’Uranus sur son Mercure natal maître d’ascendant durant les élections va continuer à en bénéficier au moins jusqu’à la fin du premier trimestre 2014. L’inattendu est au rendez-vous, sa vie personnelle (Mercure en IV) a particulièrement changé depuis qu’il est Président. Il devrait avoir d’autres surprises le concernant directement, concernant sa vie de famille ou sa famille politique, voire les deux. De la nouveauté est peut-être dans l’air….

En mars 2013, son Mercure natal va bénéficier du sextile de Jupiter et du trigone d’Uranus. Cette configuration est favorable à l’expansion et à une valorisation personnelle, à moins que ce ne soit un excès de confiance lié à une réussite personnelle (sens de Jupiter transitant l’ascendant depuis quelques mois déjà) qui pourrait s’il n’y prend pas garde se retourner contre lui avec la présence dans le même temps du carré de Saturne sur ce Mercure natal. Il est souvent difficile de gérer en même temps un Saturne qui invite à la retenue, à la réflexion, à l’acceptation de la notion de restriction  et un Jupiter qui invite à un discours et des actions sociales généreuses. Devra-t-il renoncer à des engagements pris lors des élections? peut-être.

En conclusion de cette étude non exhaustive qui mériterait d’autres développements, l’année 2013 devrait-être une année contrastée avec des contraintes qui laissent présager des difficultés qu’il aurait à subir dans l’exercice de sa présidence. Le secteur de la vie privée et de la famille politique devrait être touché également, la maison IV étant fortement sollicitée en 2013. D’autre part, il ne faut pas perdre de vue que la présidence de François HOLLANDE devrait être marquée par une volonté de réforme en profondeur car avec une conjonction Soleil-Pluton au natal les choses ne restent pas en l’état, on est un réformateur dans l’âme.

Quant à la fin du Monde annoncée pour le 21 décembre 2012, astrologiquement parlant, il n y pas dans cette journée de configuration céleste particulière. Par conséquent, je vous dis à l’année prochaine et je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

Article publié par Stéphane RIEUX

 

Stéphane RIEUX : Conférence au Connétable le 15 Novembre 2012 à 21H30- Les Vagabonds de l’horreur

Dans le cadre des conférences organisées par Didier GESLAIN,

Stéphane Allexander présentera lors de cette soirée :

Les vagabonds de l’horreur vus par l’Astrologie

Joseph VACHER était un vagabond. Surnommé le Jacques l’éventreur du sud Est, il commettra une trentaine d’assassinats sur des femmes et des enfants parmi lesquels des bergers. Il sera arrêté par Emile FOURQUET, un magistrat hors norme dont on dira plus tard qu’il a été le premier profiler français…

Stéphane MOITOIRET et Noëlla HEGO : le 28 juillet 2008 le petit Valentin est retrouvé assassiné à Lagnieu dans le département de l’Ain. La relation est à priori fusionnelle, jamais l’un sans l’autre et c’est Stephane MOITOIRET qui portera le coup fatal. Qu’est ce qui a pu motiver un tel geste? Ce couple infernal sera arrêté le 3 août 2008 sur une route de l’Ardèche.

Stéphane RIEUX : Conférence au Connétable le 23 octobre 2012 à 21H00- Les tueurs en série

Marcel PETIOT

Guy GEORGES

Francis HEAULME

MOHAMED MERAH

Dans le cadre des conférences organisées par Didier GESLAIN,

Stéphane RIEUX fera une conférence sur les tueurs en série.

Les tueurs en série fascinent autant qu’ils effraient la société par leur détermination, leur capacité à détruire et pour la plupart leur insensibilité face à de tels actes. Lors de cette soirée consacrée à ces criminels emblématiques, l’astrologie tentera d’apporter un éclairage sur chacun d’entre-eux.

Les biographies et les thèmes astrologiques de chacun d’entre-eux vous seront présentés à cette occasion.

Marcel PETIOT : Médecin qui défraya la chronique dans les années 1940 en commettant 27 assassinats qu’il aura perpétré pour des motivations financières.

Francis HEAULME : Désigné ayant une anomalie chromosomique à perpétré plusieurs assassinats.

Guy GEORGES : Dit le tueur de l’Est Parisien, il s’en prendra exclusivement à des femmes.

Mohamed MERAH : Il défraya la chronique à Toulouse durant les élections présidentielles en tuant des enfants et des adultes ayant, pour la plupart, des origines juives.

Mardi 23 octobre à 21 h 00 au Connétable 55 rue des Archives. Métro Rambuteau.

Participation aux frais : 15 €

François Hollande en 2013

François HOLLANDE né le 12 août 1954 à 0H10 à ROUEN
-Source Didier GESLAIN-

Après une élection âprement disputée entre Nicolas SARKOSY et François HOLLANDE au deuxième tour de l’élection Présidentielle, François Hollande devenu Président semble moins plébiscité par l’électorat qui l’aura mené au sommet  de l’état. Le contexte de crise dans lequel le pays est plongé, mêlé à sa prise de responsabilité n’est sans doute pas étranger à cet état de fait.

François Hollande est né le 12 août 1954 à Rouen. Il est avocat et débute sa carrière à la Cour des Comptes. De 1974 jusqu’en 1997 il occupe différents postes, dans l’ordre chronologique :

En 1974, il préside l’UNEF. En 1979, il adhère au PS. EN 1981, après avoir fait HEC il est chargé de mission auprès de l’Elysée. En 1981, il se présente aux élections législatives et perd face à Chirac. De 1983 à 1984, il est Chef de Cabinet. Dans la foulée il perd aux élections municipales. Il devient conseiller à la cour des comptes. Aux élections législatives de 1988 il est élu député dans une circonscription de Corrèze. En 1991, il crée une formation à l’intérieur du PS, les Transcourants rebaptisée plus tard Démocratie 2000. De 1988 à 1991 il enseigne l’économie à l’institut d’Etudes Politiques de Paris. En 1989, il devient adjoint au maire de Tulle. En 1993, il perd aux  élections législatives. Il dira un peu après que son ambition le portait davantage sur les questions nationales. En 1994, il devient Secrétaire du Parti Socialiste chargé des questions économiques. En 1995, il se rapproche de Lionel JOSPIN et devient porte parole du PS. Dans cette période, il a la réputation de ne pas être conflictuel mais d’aplanir les tensions.

En 1997, il devient de nouveau député et premier secrétaire du Parti Socialiste le 27 novembre 1997 jusqu’au 21 novembre 2008. Il gagnera aux élections Européennes de 1999  face à la liste menée par Nicolas SARKOZY. Il renoncera à en assurer le mandat en décembre de la même année pour devenir Président de l’International Socialiste. En 2001, il devient maire de Tulle. Le 16 juin 2002, il est élu député. Durant toute sa présidence le PS remportera un certain nombre de succès électoraux. En 2006, il renonce à la présidentielle de 2007. Le 21 novembre 2008, il n’est plus le président du PS.

En 2008, il est élu Président du Conseil général de Corrèze. En 2011, il travaille sur un projet d’étude autour de la fiscalité, l’éducation et la production. Il est présenté comme le rival de DSK  dans l’élection présidentielle prévue en 2012.

Pour l’élection 2012, je vous renvoie à l’article (https://stephanerieux.wordpress.com/2012/05/10/le-ps-ou-la-chronique-dun-succes-annonce-pour-francois-hollande/)

Depuis le 15 mai 2012 il exerce la présidence de la République Française. Aujourd’hui une érosion de sa popularité a l’air de se confirmer.

Au regard de certains éléments de sa biographie exposés dans cet article, on peut dors et déjà observer le caractère multiple de ses activités et sa volonté, tout au long de sa carrière,de monter les échelons en se donnant le temps  : il est fonctionnaire, il se présente aux élections locales, il exerce des missions au sein du PS tout en se rapprochant des hommes importants du moment qui oeuvrent au sein du Parti. Il se présente aux élections européennes et ensuite à l’élection nationale présidentielle. Tout semble plus ou moins planifié. Il lui aura fallu plus de 30 ans pour atteindre le point culminant de son destin politique.

François Hollande est un homme de pouvoir ambitieux (Mercure maître de l’ascendant conjoint à la conjonction Soleil-Pluton dans le signe du Lion), tenace (maître ascendant et Soleil en Lion, conjonction Soleil-Pluton trigone à Mars)  et secondaire (Lune en Capricorne, Mercure maître de l’ascendant au carré de Saturne).

Qu’en est-il sur un plan astrologique et qu’elles sont les perspectives qui pourraient se dessiner pour lui dans les mois à venir?

Actuellement, face aux difficultés économiques et aux mesures que son gouvernement semble contraint d’adopter, François HOLLANDE perd une partie de sa popularité.

Tout d’abord il faut rappeler que Jupiter en transit, astre d’expansion, était au trigone de la Lune natale lors de l’élection présidentielle, la Lune étant un astre lié à la popularité. Le 13 septembre 2012, lorsque paraît le sondage témoignant de sa baisse de popularité, François Hollande ne bénéficie plus du soutien de Jupiter sur sa Lune natale. Quand on analyse cette Lune on ne peut pas vraiment dire qu’elle soit bien aspectée au natal. Elle est en conflit au carré de Neptune et opposée à la conjonction Jupiter-Uranus ce qui la rend sensible à des évènements ou à des éléments extérieurs (planètes trans-personnelles en aspects avec la Lune). De fait, il n’est pas besoin d’aspects conflictuels particuliers d’autres planètes lourdes pour que cette Lune lui soit défavorable. Quelques passages de planètes rapides peuvent suffire à ébranler l’édifice de la popularité.

Qu’en est-il de la planète responsable du secteur de la vie sociale et professionnelle (maison X), Uranus? Cette planète au moment des élections présidentielles de mai bénéficiait d’un sextile de Jupiter et d’un Carré de Saturne assez problématique, provoquant des freins venant de l’étranger (Saturne maître de la maison IX, celle de l’étranger). Hollande aura su ménager sa popularité alors que certains pays étrangers portaient leur soutien à son adversaire Nicolas SARKOZY.

Quand sa baisse de popularité est rendue publique le 13 septembre 2012 alors qu’elle s’était sans doute érodée un peu avant, Saturne est encore au carré de Uranus natal mais Jupiter n’applique plus d’aspect sur cet Uranus natal. Ainsi le symbolisme de Saturne joue à plein dans le sens d’une restriction et d’un appauvrissement de son action politique et sociale défavorables à une popularité.

Il s’avère que Saturne va libérer Hollande de cette étreinte particulière vers mi-octobre en rentrant dans le signe du Scorpion. Début novembre 2012, Saturne sera revenu sur sa position natale. Cela devrait correspondre à une remise en question, tant sur le plan professionnel (Saturne maître de IX et de X avec Uranus) que personnel.  En effet, en début d’année 2013, il appliquera un aspect conflictuel à Mercure maître d’ascendant jusqu’en novembre de cette même année. HOLLANDE devrait être particulièrement concerné par des évènements de nature à le contraindre à reconsidérer sa situation personnelle ou familiale (Mercure en maison IV), à moins que cela touche sa famille politique. Ce transit est particulièrement important puisqu’il refait celui du natal. Il peut traduire un moment de restriction et d’affaiblissement de sa propre personne. Ensuite, Saturne appliquera un carré à sa conjonction Soleil-Pluton natale. Le Soleil qui représente l’image sociale devrait se ternir quelque peu. N’oublions pas que le passage de Saturne en 2006 sur son Soleil natal coïncide avec sa renonciation à se présenter aux élections présidentielles de 2007. Au milieu des années 2000, lorsqu’il fait la connaissance de Valérie TRIERWEILER  quelque chose se brise dans son couple avec Ségolène ROYAL, Saturne en transit est au carré du Soleil natal en maison IV, secteur de la vie de famille, du clan voire de la famille politique. C’est sur le plan personnel que l’aspect aura joué. De plus, Uranus en transit faisait une opposition avec ce Soleil natal et un carré au Saturne en transit.

Nous voyons bien combien HOLLANDE semble sensible au passage de cet astre sur des points particuliers de son thème. Qu’en sera-t-il en fin d’année 2013 lorsque Saturne en transit fera un carré à la conjonction Soleil-Pluton natale, un sextile à sa Lune natale et un trigone à la conjonction Uranus-Jupiter natale? Il faut noter que son état céleste sera meilleur qu’en 2000, Jupiter en transit sur la conjonction Jupiter-Uranus natale appliquera un beau trigone à Saturne en transit tout en faisant une opposition à la Lune natale. Les maisons III et IX (axe de la communication) et la maison VI sont concernées par tous ces aspects. Le secteur de l’étranger devrait être particulièrement sollicité dans cette période, sa communication aussi. Saturne maître de IX et de X en VI au natal transitant cette même maison avec tous les aspects en jeu dans cette période pourraient l’inciter à vouloir reconsidérer sa place sur l’échiquier politique mondial alors qu’il pourrait être saisi par des questions internationales particulièrement délicates et contraignantes l’amenant à jouer un rôle majeur. Saturne fera un sextile à sa Lune en maison IX natale. Il me semble intéressant de noter que lorsque Saturne reliait par trigone et sextile son opposition Jupiter-Uranus-Lune il devint Président de l’Internationale Socialiste. D’autre part, ce passage en maison VI qui régit pour un homme politique la vie quotidienne des populations et le monde du travail pourrait témoigner d’un environnement social particulièrement difficile à gérer sur un plan politique (période de restriction plus marquée). Notons qu’en juillet 2013, l’état céleste de Saturne sera particulièrement beau avec son trigone à Neptune et Jupiter en transit. Serait-ce pour Hollande l’occasion d’une ouverture sur le plan politique, voire sur celui de la politique internationale, Saturne étant maître de IX dans un contexte neptunien et jupitérien (avec Neptune sur la cuspide de la maison XI secteur, entre autre, de la vie et du projet  politique) . En tout cas, cela devrait marquer le début d’une période importante pour le Chef de l’état, d’autant plus qu’il est né sous le cycle Neptune-Saturne. Serait-il possible qu’il soit l’initiateur d’un plan d’envergure qui servirait la collectivité dans son ensemble, peut-être? Mais dans quelles conditions?  Son Saturne natal qui est problématique dans la mesure où il est au carré de son Mercure maître d’ascendant pourrait induire le fait que les dispositions qu’il serait amené à prendre pourraient être assez mal perçues. Avec Saturne on oeuvre souvent dans l’incompréhension générale car la portée positive de son action n’est pas perçue dans l’instant, ses bienfaits n’étant perçus que beaucoup plus tard, sauf naturellement si son action est négative voire destructrice dans un contexte céleste défavorable. En tout état de cause, François Hollande intègre avec difficulté les valeurs Saturniennes, son maître d’ascendant Mercure étant au carré de Saturne.

HOLLANDE qui a bénéficié du soutien d’Uranus sur son Mercure natal maître d’ascendant durant les élections va continuer à en bénéficier au moins jusqu’à la fin du premier trimestre 2014. L’inattendu est au rendez-vous, sa vie personnelle (Mercure en IV) a particulièrement changé depuis qu’il est Président. Il devrait avoir d’autres surprises le concernant directement, concernant sa vie de famille ou sa famille politique, voire les deux. De la nouveauté est peut-être dans l’air….

En mars 2013, son Mercure natal va bénéficier du sextile de Jupiter et du trigone d’Uranus. Cette configuration est favorable à l’expansion et à une valorisation personnelle, à moins que ce ne soit un excès de confiance lié à une réussite personnelle (sens de Jupiter transitant l’ascendant depuis quelques mois déjà) qui pourrait s’il n’y prend pas garde se retourner contre lui avec la présence dans le même temps du carré de Saturne sur ce Mercure natal. Il est souvent difficile de gérer en même temps un Saturne qui invite à la retenue, à la réflexion, à l’acceptation de la notion de restriction  et un Jupiter qui invite à un discours et des actions sociales généreuses. Devra-t-il renoncer à des engagements pris lors des élections? l’avenir nous le dira.

En conclusion de cette étude non exhaustive qui mériterait d’autres développements, cette année devrait-être une année contrastée avec des contraintes qui laissent présager des difficultés qu’il aurait à subir dans l’exercice de sa présidence. Le secteur de la vie privée et de la famille politique devrait être touché également, la maison IV étant fortement sollicité en 2013. D’autre part, il ne faut pas perdre de vue que la présidence de François HOLLANDE devrait être marquée par une volonté de réforme en profondeur car avec une conjonction Soleil-Pluton au natal les choses ne restent pas en l’état, on est un réformateur dans l’âme.

Article publié par Stéphane RIEUX

 

La Résonance ou la réactivation des cycles

Articles publiés par Valérie Tenza.Darmandy et Stéphane Rieux

11 SEPTEMBRE 2001, LA RESONANCE ENTRE UN CYCLE MONDIAL ET INDIVIDUEL

Résonnance entre les cycles mondiaux et cycles individuels.

Plusieurs techniques de lecture peuvent cohabiter : les transits, les thèmes progressés(ou directions secondaires), les directions primaires. Elles peuvent s’associer afin de vérifier  les climats communs.  Un même évènement peut être codé simultanément dans les directions, progressions , les transits et se retrouver même dans la révolution RS.

C’est toujours l’effet de « répétition » trouvé à travers ces différentes techniques, qui dissocie un évènement  d’une tendance.  Il arrive que les transits classiques ne « parlent pas assez»  et que l’on trouve seulement des informations dans d’autres techniques. La Révolution Solaire est à part. Elle est une carte astrologique temporaire grossissant les faits ou climats psychologiques de l’année. L’utiliser seule est risqué, il faut qu’elle soit comparée au natal et adossée aux transits ou à d’autres techniques pour valider ou infirmer les informations contenues dans la RS. Le langage astrologique est un miroir tout en nuances.  Quelque soit la technique utilisée, le langage retranscrit la perception qu’aura une personne de « sa propre réalité ». Ainsi, un même évènement est codé d’un ciel à l’autre, par des  aspects astrologiques différents.

La résonance se présente, lorsque dans le ciel mondial, se forme un aspect planétaire constitué par les mêmes planètes du natal sans pour autant établir de contact avec ce dernier. La résonance peut être parfaite à savoir que les mêmes planètes reforment le même aspect natal. Plus régulièrement, les mêmes planètes apparaissent dans le ciel mondial sous un aspect différent. Même si aucun transit concomitant n’apparaît, la reconstitution dans le ciel mondial d’un aspect du natal forme une sorte de signal, un rappel. Les résonances mondiales sont composées du même tissu astral que celui du natal et reflètent momentanément une parcelle des dispositions de la carte natale. Cette connexion entre le ciel natal et mondial libère une période au cours de laquelle l’individu entre en résonance avec l’époque, lui permettant ainsi d’utiliser au maximum l’aspect natal concerné. L’expérience qui en découle peut être vécue en mode conscient ou inconscient, initiée par la personne elle -même ou être issue d’un concours de circonstances projetant le plan individuel dans la dimension collective. Ceci explique pourquoi certaines personnes sont symboliquement associées à des situations qui leurs collent à la peau ou incarnent une période clef de l’histoire. On peut dire que la personne se trouve en adéquation avec l’air du temps.  Les effets de résonance ou réactivation sont des marqueurs servant à identifier le relief de la carte astrologique : dans une carte du ciel, si l’on veut y voir clair il est nécessaire de trier ce qui est plat du dénivelé.

Au moment de l’élection de François Hollande, l’état du ciel mondial montrait une résonance avec sa structure natale, indiquant que son ciel natal s’unissait à l’époque en cours. Il possède en effet au natal le trigone Mars/Sagittaire-Pluton/Lion. Par la rétrogradation de Mars en Vierge durant le printemps 2012, Mars début Vierge reformait dans le ciel mondial un trigone Pluton début Capricorne,en Avril et Mai 2012, couvrant les deux tours de la Présidentielle. En Mai 2007 au moment de l’élection, on retrouvait en mondial Jupiter Sagittaire carré Uranus Poissons, cet aspect existant en conjonction dans le ciel natal de Sarkozy.

Le 11 Septembre 2001, New York.

11 septembre 2001 à 8H46

Plusieurs vols domestiques, détournés par des Kamikazes, furent transformés en bombes volantes et lancés sur les bâtiments emblématiques de l’Amérique. Les Etats-Unis subirent la pire attaque du XXIème siècle et le monde horrifié découvrait un terrorisme d’un nouveau genre : des passagers sacrifiés dans des avions suicides.  A 8h46, dans le ciel de NEW YORK, le vol American Airlines 11 percuta la tour Nord du World Trace Center . A  9h03 le vol United Airlines 175  s’encastre dans la tour Sud et explose entre les 78 et 85 ème étages. Un troisième vol détourné, American Airlines 77, s’effondre sur une aile du Pentagone.  Le vol United Airlines 93 s’écrase dans un champ près de Shancksville. Des passagers à bord de ce vol, comprenant leur funeste destination, réussirent à faire échouer le plan des pirates de l’air.Ce terrorisme spectaculaire glaça le monde et souleva des polémiques sur la sécurité aérienne du ciel des Etats-Unis. En quelques minutes, l’espace aérien fut gelé et le niveau de sécurité s’éleva dans divers pays. Ces attentats  déclenchèrent la mise en place des plans vigipirates dans les grandes villes et aux abords des lieux publics particulièrement sensibles tels que les aéroports et les  gares. Depuis ce jour, ces plans sont activés en période de fêtes et tous les passagers de vols domestiques ou internationaux embarquent sous des consignes drastiques de sécurité.

Le langage des astres du 11 Septembre 2001.

Le 11 Septembre 2001 s’est produit sous l’opposition mondiale de Saturne en Gémeaux à Pluton en Sagittaire,  l’axe  Gémeaux-Sagittaire, celui des voyages et de l’étranger.  Saturne en Septembre 2001 en Gémeaux face à Pluton, la transformation, ensemble, les planètes auront modifié  le niveau de sécurité dans tous les transports. Les transaturniennes dans le signe des Gémeaux ont par le passé, amené un changement fondamental en matière de sécurité. En Avril 1912, Pluton se trouvait fin Gémeaux et Neptune dans le Cancer. Suite au naufrage du Titanic, des nouvelles règles de sécurité maritime apparurent ( nombre suffisants de canots,  changement des routes de navigation selon les saisons et naissance du SOS). De très nombreux passagers du Titanic étaient nés sous un « Pluton et Neptune en Gémeaux, ou Pluton Gémeaux seul».

Minoru Yamasaki, architecte du World Trade Center, est né le 1er décembre 1912 sous ce Pluton en Gémeaux. Son ciel natal, bien que sans heure, montre cet axe Sagittaire-Gémeaux valorisé. L’architecte possède une concentration de planètes dans le signe du Sagittaire, Soleil 8°-9° Sagittaire, Mercure Rétrograde 24° Sagittaire, Mars 1° Sagittaire, Jupiter 22° Sagittaire, opposé à Pluton 29°Gémeaux.

A l’amorce des constructions des Twins Towers, l’opposition Saturne/Poissons-Pluton/Vierge se trouvait en aspect mondial, puis cette même opposition Pluton-Saturne revint  en 2001 à la destruction des Tours dans l’axe Gémeaux-Sagittaire. Pendant la construction du WTC, cette opposition Saturne en Poissons à Uranus-Pluton  en Vierge faisait de nombreux doubles carrés aux planètes natales en Sagittaire de l’architecte Minoru Yamasaki. Cet aspect mondial de Pluton-Uranus opposé Saturne en dissonances  sur les planètes natales de l’architecte soulève la question des  effets retardateurs  des transits des lentes.

Si les transits des transaturniennes, notamment Neptune et Pluton, peuvent coïncider avec des évènements au moment même des transits, leurs transits peuvent être bien plus insidieux. En étant placées à un endroit clef du thème natal ou d’un thème d’un lancement d’une action (comme c’est le cas pour le WTC en 1966), ces transaturniennes peuvent  simplement « initier un évènement» passant inaperçu sur le moment mais dont les effets se feront sentir lors de la réactivation du dit cycle.

La construction du WTC s’est initiée sous le plus difficile et destructeur des aspects mondiaux, la conjonction Uranus-Pluton opposée à Saturne. C’est dans cette énergie astrologique d’extrême tension et de crise que les tours se sont érigées vers le ciel et ont été pendant des années un lieu stratégique du business.  Un nouveau cycle d’opposition de Pluton-Saturne  tomba en 2001 : Saturne-opposé Pluton mondial réveillaient le climat destructeur initial de 1966.

Le carré de Uranus-Pluton aux planètes natales de Yamasaki, montrait l’issue ultérieure, plutôt destructrice des bâtiments sur lesquels il avait travaillé.

35 ans plus tard, le passage de l’opposition Saturne-Gémeaux- Pluton en Sagittaire sur les astres nataux en Sagittaire de l’architecte Yamasati détruisit son œuvre. Les signes de Feu et d’Air à la fois chez l’architecte et pour le ciel mondial de 2001 ( Saturne Gémeaux-Pluton Sagittaire) ne sont pas anodins dans la façon dont les tours furent détruites.  La tour Nord et Sud ont été démarrés en 1966 jusqu’en 1973.

Chaque année lorsque  le Soleil arrive autour des 17°18°-19° Vierge notre date du calendrier correspond au 10 ou 11 Septembre selon les années. Les années et les générations se sont écoulées. L’année 2001, lorsqu’on arriva à la  date du 11 Septembre, le Soleil revint à sa place annuelle 18°-19° Vierge mais était escorté dans le ciel mondial par l’opposition Pluton Sagittaire-Saturne Gémeaux, présente 35 ans auparavant au moment des fondations du WTC.

Cette opposition Saturne-Pluton est l’empreinte astrologique de la naissance du World Trace Center, érigé sous l’opposition Saturne opposé Pluton conjoint Uranus.  Durant l’année du lancement des travaux l’année 1966, Pluton a peu bougé.  De Janvier 1966 à Décembre 1966, Pluton a oscillé entre le 18ème et le 20ème degré vierge en Décembre 1966.

Ces phénomènes de  réactivation ne sont pas exclusifs à l’histoire du WTC , ils  sont courants. On les trouve en quantité abondante dans l’histoire du Titanic de sa fabrication à son naufrage, dans les évènements collectifs ou en suivant l’évolution d’un évènement, ou tout simplement l’entrée dans un bail, la construction d’une maison, sa vente etc.  Tout se passe comme si au moment du lancement d’un évènement émettant « une empreinte astrologique » restait à l’état de veille jusqu’à la venue de nouveaux cycles qui redistribuent les énergies initiales. Ces cycles constituent en quelque sorte la « vie » d’un bâtiment, d’un lieu, ou l’évolution d’une action lancée, parfois des années avant.

Un évènement initié sous tels aspects va avoir «  une suite » selon les cycles qui vont se représenter à ses endroits initiaux, exactement comme si il existait une mémoire astrologique. Le thème du démarrage d’une action peut être étudié au même titre qu’un thème natal.

Ces observations astrologiques et celles de la résonnance entre mondial et individuel viennent compléter le mécanisme des transits classiques.

11 Septembre 2001, Mercure, messager de Saturne :

En observant la carte de l’attaque de la 1ère tour, Mercure se trouve à la cuspide de la maison I.

L’astre Mercure occupe une fonction symbolique qui est celle de porter des messages. Mercure, le messager ou appelé Hermès est celui qui possède deux ailes aux talons, il vole et amène des nouvelles.  Dans la carte du ciel, au moment de la 1ère tour attaquée,  on donnerait à ce Mercure en Balance, signe de la PAIX, le bon dieu sans confession. Cela aurait pu être un climat de Paix si un Saturne -opposé Pluton- n’occupait pas le signe des Gémeaux.  Mercure entrainait dans son sillage, le climat Saturne, dont il avait la maîtrise et inévitablement l’opposition Saturne-Pluton.

Au moment exact de l’attaque de la première tour, dans le ciel astrologique de New-York,  Mercure se lève et se teinte de l’énergie castratrice de Saturne et du sombre Pluton.  Ce  Saturne s’oppose à Pluton parle de destruction des structures et de leurs reconstructions. Il s’agit d’un aspect dur pour ne pas dire cruel.  Rappelons dans les mythologies de  Saturne qui, muni d’une faux vient châtrer son père afin qu’il cesse de féconder sa mère. Saturne tue le père et le symbole de l’autorité.  Saturne mange ses enfants de peur de se voir détrôner par l’un de ses fils, symbole de la volonté de garder le contrôle.  La notion de castrer, d’ôter ou d’élévation aux sommets de Saturne est bien connue. Mercure , le messager ailé aux talons, est porteur d’un message Saturnien-Plutonien. La Paix symbolisée par Mercure en Balance est rompue. Cette attaque terroriste sonne comme une déclaration de guerre et plonge l’Amérique dans la crainte de nouvelles attaques suicides.

Résonnance Bush avec le ciel mondial du 11 Septembre 2001.

Georges W BUSH né le 6 juillet 1946 à 7H30- New Haven CONNECTICUT-

Georges W Bush né le 6 Juillet 1946 à 7h30 à New Haven Connecticut était le Président en place à l’époque. Il apprit la terrible nouvelle alors qu’il était en visite dans une école. Logiquement, son ciel natal devait être sensibilisé  à l’attaque terroriste de son pays.  Côté résonance, dans le ciel mondial, au moment de l’attentat Vénus en Lion se trouve face à Uranus Verseau, cette opposition parle d’une émotion soudaine. Vénus en Lion revient à la position natale de Vénus de Georges W Bush, ce qui lui procure une journée d’émotions intenses car Uranus mondial est en face des 2 Vénus.

Dans le ciel natal de Georges W Bush, on observe une conjonction Lune-Jupiter en Balance, aspect donnant des aptitudes à haranguer les foules (Hitler conjonction Lune-Jupiter en Capricorne). Cet aspect peut être trouvé souvent chez les artistes, les orateurs captivant un large public. Si elle est dissonante, la conjonction peut attirer une popularité associée à des faits répréhensibles (si le reste le thème va dans ce sens).   Lors de l’attaque de la première tour, dans le ciel mondial se trouve une Lune fin Gémeaux frappée d’un Mars ( la foule agressée). La Lune rejoint Jupiter Cancer dans la journée du 11 et 12 Septembre 2001. La Lune est déjà en Cancer à 13h le 11 Septembre et forme progressivement la conjonction à Jupiter Cancer dans l’après midi et la soirée.  Il s’agit d’une résonance du mondial au natal puisque le Président G. W.Bush possède la conjonction natale Lune-Jupiter.

Cette résonance de Lune-Jupiter du mondial à  natal du Président G.Bush correspond à des heures  historiques où les médias du monde entier sont braqués sur New York et l’allocution du Président Georges W Bush depuis la base aérienne en Louisiane.

La résonnance astrale la plus éloquente est la signature « Mercure-Saturne-Pluton » et l’emplacement des Mercure natal chez G.W Bush et le Mercure mondial du 11 Septembre 2001 pour le ciel de New-York à 8h46 précise.

On voit le rôle indiscutable de Mercure dans cette attaque terroriste.  Le thème natal de Georges W Bush possède un Mercure  encadré par Saturne et Pluton.  Il s’agit précisément des deux planètes en opposition mondiale en Septembre 2001 Saturne  14°Gémeaux opposé Pluton 12°Sagittaire.   Ces deux mêmes planètes rappelez vous étaient en opposition pendant la construction des tours en 1966. La résonnance est mondiale se trouve dans le thème du Président des Etats Unis de l’époque, Bush, en 1966 et dans le ciel de Septembre 2001.

Dans le ciel de New York, au moment de la première attaque, Mercure se lève exactement comme dans le ciel natal de Georges Bush.

Le ciel mondial à 8h46 à New-York reformule un climat issu d’une structure « Mercure-Saturne-Pluton » par maitrise, exactement le courant identique de l’encadrement de Mercure natal de Georges Bush – Mercure se lève encadré par Saturne-Pluton !

Autre résonnance entre le ciel de Bush et le ciel mondial le 11 Septembre 2011, en mondial on a un sextil Mercure-Pluton et le thème natal de Georges.W. Bush possède la conjonction natale Mercure-Pluton.

Cette résonance astrologique entre le courant mondial précis et local (heure précise de New York)  forme une sorte d’écho entre les cycles mondiaux et les cycles individuels.  Elle explique que certaines personnes entrent  dans la mémoire collective, à travers certains évènements singuliers.  Leurs thèmes épousent momentanément  « l’air du temps », une époque. Georges W. Bush était le Président qui entrait en résonnance avec les astralités mondiales du moment.

Pour finir cette présentation des cycles et résonances, on se devait d’apporter à l’astrologie sa précision d’orfèvre.

Précision astrologique, lever de Mercure.

Pour un évènement à répétition comme c’est le cas ici puisqu’il s’agit d’une série d’attaques, on prend l’instant de la première attaque, comme point de départ d’analyse. L’heure locale est 8h46.  La vitesse de l’ascendant fait que Mercure se lève au moment de l’attaque, mais 15 minutes avant ou 15 minutes après l’attaque, Mercure à 14° 17 minutes, ne fusionnait plus avec la cuspide de I.

L’instant où Mercure se lève correspond à une heure très précise sur New York, 8h43-8h44-8h45-8h46.   Ces 4 minutes correspondent à un delta de temps précis. Ce sont  les 4 à 5 minutes de temps nécessaires à l’astre Mercure afin qu’il franchisse la pointe de la I mondiale située 14° Balance et 22 minutes (selon les logiciels on peut trouver un minuscule différentiel sur les « minutes » de la cuspide).

La vitesse de la cuspide de l’ascendant étant d’environ 1 degré toutes les 4 minutes et quelques secondes, on peut estimer la vitesse de la cuspide au contact de Mercure en dressant la carte quelques minutes avant les attaques puis après les attaques.

En dressant le ciel de New York 10 minutes avant les attaques, pour 8h35, la cuspide de l’ascendant se trouve à 12°30 Balance et Mercure 14°16’ soit deux degrés se distancent. La conjonction de la cuspide avec Mercure n’est pas parfaite.  En dressant le ciel 10 minutes après les attaques, on aurait la même chose mais dans l’autre sens , Mercure se serait déjà levé, il serait décalé de 2 degrés par rapport à la cuspide de l’Ascendant et  commencerait sa traversée dans la maison XII.

On voit que la rencontre exacte de Mercure à la cuspide de I ( son lever exact) correspond à  8h43’-44’-45’-46’. Durant ces 4 minutes environ, l’astre reste ainsi en conjonction avec la cuspide puis après la cuspide descend sur le Zodiaque , ce qui donne l’illusion que l’astre remonte vers la maison XII.

L’attaque a eu lieu à 8h46. En constatant Mercure être en fusion avec la cuspide au moment des attaques,  on est devant ce qu’on appelle souvent en astrologie la synchronicité entre un évènement, la réalité et l’emplacement d’astres, le symbole.

Une seule question astrologique. Quelle « hasard » a fait que ces attentats aient lieu à cette heure précise dans le ciel de New York et non pas 20 ou 10 minutes avant ?

Valérie DARMANDY

11 Septembre 2012

Karine RUBY

Karine RUBY fut une grande snowboardeuse (planche à neige). Elle disparaît le 29 mai 2009 dans un tragique accident en haute montagne en tombant dans une crevasse.

Elle est née le 4 janvier 1978 à 12H00 à Bonneville (source : Didier Geslain).

Son maître d’ascendant Mars en Lion en fait une femme qui veut briller et être considérée par ce qu’elle fait (sens de Mars). Au carré de sa Lune il y a un conflit entre ses attributs masculins et féminins. Pour une femme c’est un aspect de virilisation. Mars au carré d’Uranus rend les initiatives surprenantes avec une prise de risque maximum. La Lune conjointe à Uranus va dans le même sens en donnant une note particulièrement individualiste, confirmé par le Soleil sextile Saturne.

C’est une femme de défi qui ne craint pas de prendre des risques calculés, Mercure étant trigone à Saturne. Mais le danger est présent dans ce thème car Mars maître de I est au carré de Uranus proche de la cuspide de la maison VIII (la mort entre autre chose….) et le Soleil  dominant qui est conjoint à Mercure (les déplacements) est au carré d’un Pluton angulaire particulièrement mortifère puisqu’il a la maîtrise de la maison VIII (lui même digne représentant des valeurs de la VIII et du Scorpion) .

Il est frappant de voir à quel point le danger est présent dans ce thème, d’autant plus que son Mars est très mal aspecté dans un signe fixe. Comme on dit familièrement : ça passe ou ça casse. Pour le coup, cela a fini par lui être fatal le 29 mai 2009.

Ce qui est particulièrement étonnant ce sont les transits qui, ce jour là, n’étaient pas particulièrement défavorables, alors qu’en général ils sont plutôt agissant sur les points clés d’un thème natal pour des évènements de cette nature.

Mais lorsqu’on pousse l’étude des transits en faisant une étude comparée du thème natal avec le thème du jour de la disparition de Karine RUBY, il en est tout autrement. Pour cela, il suffit de tourner le regard vers les aspects du thème natal et de regarder si des aspects qui se réfèrent à la notion de cycle se répètent le jour de sa disparition.

Mais avant tout, quelles informations nous donne la Révolution Solaire pour l’année de son anniversaire précédant sa disparition?

Celle-ci présente un ascendant positionné à moins de 10° de Pluton natal maître de la maison VIII natale (secteur de la mort et de tout ce qui se réfère à la notion de transformation…). Saturne se lève à l’horizon de la RS. Ensuite on peut observer un carré (angle de 90°) entre la Lune et Mars de la maison VI à la III (les déplacements). Ce conflit Lune-Mars entre en résonance avec le même aspect dans le natal qui est particulièrement délicat dans la mesure où Mars est maître de l’ascendant et de la VIII et au carré de la Lune en conjonction à Uranus proche de la cuspide de la VIII natal. De fait, l’angularité de ces deux astres dans la RS prend une résonance toute particulière. Jupiter et Mercure sont en opposition dans le natal, signe d’imprudence, et en conjonction dans la RS. Les deux maîtres de la VIII natale sont réunis en maison III dans la RS au carré de la Lune (mort reliée aux déplacements). Le climat est particulièrement mortifère.

Les transits du jour de sa disparition montrent une Lune qui est passée quelques heures avant sur le Mars natal. Jupiter est conjoint à Neptune alors que Karine est née sous un cycle Jupiter-Neptune (de la maison III à la IX, axe des déplacements), Mercure natal (les déplacements) est pris dans ce cycle par une conjonction à Neptune natal et une opposition à Jupiter natal.

Dans le natal, Pluton maître de VIII est carré à la conjonction Soleil-Vénus. Le 29 mai 2009, le Soleil est semi-carré à Vénus et opposé à Pluton (planètes transitantes).

Si les transits tels qu’on les utilise habituellement ne donnent pas d’informations particulièrement mortifères il apparaît que la répétition des cycles est étonnante entre le natal, la Révolution Solaire et le thème du jour de sa disparition. Reste que la Révolution Solaire  est tout de même inquiétante.

Valérie Tenza.Darmandy et Stéphane Rieux

Le 11 Septembre 2012

Karine RUBY né le 4 janvier 1978 à 12H00 à Bonneville
Source -Didier GESLAIN-

Révolution Solaire 2009

Transits du 29 mai 2009

Réflexion sur les méthodes prévisionnelles en Astrologie

L’Astrologie est davantage connue par le thème natal que les Astrologues dressent à partir des coordonnées de naissance que par les outils mis à leur disposition pour établir des prévisions tel que : les Transits, les Révolutions Solaires, les Progressions….

Ainsi, plusieurs systèmes de prévision  sont utilisés pour permettre de détecter des informations sur des évènements susceptibles de se produire.

Parfois, certains évènements sont difficilement décelables car les informations fournies par ces différents systèmes semblent insuffisants.

Pourquoi existe-t-il plusieurs systèmes de prévisions ?

Difficile d’essayer de répondre à une telle question sans évoquer la nature intrinsèque d’un évènement. Un évènement est caractérisé par l’émergence de phénomènes visibles et vérifiables dans le réel. Plus en détail, un évènement est la résultante de l’émergence de certains phénomènes antérieurs à l’évènement qui lui sont reliés par essence et qui fait qu’à un moment donné il prend corps et devient visible. L’évènement considéré dans son acception la plus visible ne serait finalement que le haut d’un iceberg dont la partie invisible ne devrait pas être moins considérée que la partie visible en tant que phénomène. Une chose n’a pas besoin de notre regard pour exister, elle existe par elle même. C’est peut-être cette partie là que les voyants détectent, mais ceci est un autre débat.

Cette digression permet d’envisager que pour prévoir un évènement il est nécessaire de prévoir un maximum d’éléments en lien avec celui-ci. Ainsi, chaque outil prévisionnel serait comme une fenêtre qui nous donnerait accès à une certaine vision du monde. Dès lors, il ne serait être question d’un système unique pour prévoir, car tout système quel qu’il soit est limité dans ses possibilités.

Si un évènement est perçu par différents biais alors on a un effet de répétition qui renforce sa manifestation. Tout agit comme si chaque système prévisionnel était en capacité de délivrer certaines informations liées à l’évènement. Ainsi, la convergence de vue délivrée par plusieurs de ces systèmes de prévisions tendant à confirmer la même chose appuierait la probabilité de l’émergence de l’évènement en question.

Parfois certains de ses systèmes de prévision ne délivrent aucune information particulière comme si certains indices ne pouvaient êtres désignées que par certains d’entre eux.

En conclusion, comme tout système est limité dans ses capacités, quelque soit le nombre d’outils prévisionnels à la disposition de l’astrologue, il y aura toujours un moment où celui-ci aura atteint sa limite d’investigation.

Même si la perfection n’est pas de ce monde, l’Astrologie reste un merveilleux outil de prévision et de connaissance de soi-même et des autres.

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 43 66 37 42

Astrologie – Saturne, une tragique réputation et pourtant!!!

 

SATURNE

Saturne est aux confins de notre univers visible, au seuil d’un univers qui échappe à notre vision d’homme. Cette planète nous donne une des premières clés pour nous faire découvrir les prémisses de cet environnement céleste qui nous apparaît si mystérieux.

Ainsi, Saturne se situe à la séparation des deux mondes, celui du matériel que notre incarnation illustre partiellement et celui de l’invisible perceptible, entre autre, par le biais des conséquences de son action au travers des planètes visibles mais dont il est toujours difficile de saisir la portée. L’action intangible et imperceptible de cet astre jusqu’à ce que ses effets soient ressentis ne renforce-t-elle pas la notion de fatalité subjective apparentée au fatalisme ? De mon point de vue, sans doute.

Le passage d’un monde à l’autre se fait par l’entremise de Saturne, gardien de la frontière entre ces deux mondes et témoin de leur coexistence. Pour cela, la désincarnation opère, l’être dans sa chair incarnée se désintègre au fur et à mesure qu’il s’éloigne du point crucial qui lui a donné la vie, c’est-à-dire notre Soleil. Cette étape douloureuse n’évoque pas forcément une tragédie ou la fin des fins mais le moment où face à l’exigence d’un tel passage, il est proposé à l’être incarné de s’élever en se dématérialisant d’une certaine manière par l’intérêt décroissant de la possession matérielle au bénéfice d’un lien désintéressé sans pour autant être indifférent.

Saturne est  par conséquent une planète d’élévation, d’enseignement mais de restriction pour le commun des mortels et ceci, d’autant plus que l’on est éloigné des exigences de cette planète qui invite au désintéressement, au retrait, à la solitude, au dépouillement, au pragmatisme, à la patience, à bâtir….. Ainsi, l’individu peut se retrouver dépossédé de ses biens ou de tout ce qui témoigne d’un quelconque attachement  pour l’inciter à saisir la portée de cette étape nécessaire à un accomplissement qui dépasse l’évidence et l’entendement.

Saturne enlève toujours quelque chose tout en participant à la construction de nous-mêmes dès lors que son enseignement est respecté. Cette planète porte en elle la possibilité de bâtir si on accorde du temps au temps comme pour toute construction qui nécessite qu’elle se fasse étape par étape dans le respect des phases de construction. Elle ne déconstruit que si on brûle les étapes.

Saturne est un architecte, il gouverne le temps, la quatrième dimension et gère la temporalité d’un monde fini. Ainsi, il règne sur la fatalité dans le sens du caractère inévitable des évènements.

Difficile après un tel exposé de percevoir la bienveillance d’un tel astre qu’on assimilerait facilement à une faulx car, Saturne prive davantage qu’il ne dispense de bienfaits. D’ailleurs, par nature, il ne saurait en dispenser. Ses faveurs ne seront perceptibles qu’au travers de l’expérience que nous feront de son action. Finalement, elles dépendraient de nous et c’est là qu’interviendrait la notion de libre arbitre. Joli paradoxe, me semble-t-il que de pouvoir faire intervenir la notion de libre arbitre avec la planète qui renvoie à une certaine fatalité.

Elle est la planète de la privation. Et pourtant, celle qui peut enlever jusqu’à la vie n’est-elle pas la même qui coupe le blé pour satisfaire à notre appétit et à notre survivance ? Qu’est ce qui fait que nous avons généralement une mauvaise perception de Saturne ? Peut-être parce que nous sommes davantage sensibles aux maux qu’il procure qu’aux bienfaits de son action destinée à satisfaire les nécessités de la vie. L’évidence échappe souvent à nos sens et à nos a priori.

En aspectant les autres planètes du système solaire, Saturne leur lance un défi. Il en appelle à une

prise de conscience comme si le fait de s’en éloigner, par le fait même d’une existence qui nous en distrait, nous redirigeait à certains moments de notre vie fatalement vers elle, engendrant une possible culpabilité naissante. Ainsi, la notion de culpabilité pourrait être introduite par cet astre. En tout cas, ses passages sur les points clés d’un thème ne laissent jamais insensible celui ou celle qui en « bénéficie » et la portée de ses éventuelles bienfaits comprise que beaucoup plus tard.

Avec Jupiter, Saturne se met au service d’une volonté d’expansion. En positif, c’est un aspect d’intégration dans la vie sociétale. Les ambitions élevées de Saturne dont la portée est difficilement perceptible par le commun des mortels trouvent le moyen de s’intégrer dans une dimension sociétale visible de tous (Les architectes par exemple en témoignent par leurs œuvres…). C’est un aspect qui donne beaucoup d’ambition. En négatif, Saturne et Jupiter se contrarient mutuellement par leur nature antagoniste. Saturne restreint alors ce que Jupiter déploie, émancipe. L’ambition de Saturne a du mal à trouver son point limite avec un Jupiter expansif. C’est un possible signe d’arrivisme ou de démesure. Ainsi l’exigence de Saturne est mise à mal dans un tel contexte. Ce qui à un moment donné doit être finalisé ne l’est finalement jamais car on veut toujours plus, aller toujours plus loin. Les ambitions ont du mal à aboutir parce que mal préparées, d’où des contretemps et des échecs répétés pouvant engendrer de profondes frustrations. Finalement, Saturne n’atteint pas son objectif et Jupiter est freiné dans son envie d’expansion et de représentation. L’intégration et la réussite sociales sont difficiles à atteindre avec une telle configuration mais dans le cas où elles seraient atteintes ce serait au prix d’un arrivisme (comme cité plus haut) forcené ou d’une volonté hors norme que d’autres aspects dans le ciel confirmeraient… La folie des grandeurs est en marche !!!

Avec le Soleil, Saturne structure la créativité. C’est un aspect d’élaboration et de construction. La volonté se conjugue avec les buts ultimes d’élévations de Saturne. Il fraternise avec l’amour dans ce qu’il a de plus élevé sur le plan existentiel. L’ambition se colore d’une générosité sans faille. Elle est désintéressée et portée très haut, à tel point qu’elle est souvent incomprise par le commun des mortels. Ici, nous ne sommes pas dans un contexte où l’amour est jovial. Il serait plutôt platonique. En négatif, l’envie d’exprimer un amour ou une créativité se heurte à un mur d’indifférence, d’où l’apparition de grandes frustrations avec ce type de configuration. La crainte de ne pas pouvoir dépasser les obstacles nécessaires à l’atteinte d’objectifs peut nourrir un complexe d’échec que seules d’autres configurations planétaires peuvent infléchir ou sublimer. La volonté peut être bridée.

Avec la Lune, le réalisme de Saturne se lie avec un monde imaginaire. Saturne structure cet imaginaire par nature dispersé. La pudeur est au rendez-vous avec un tel aspect, l’émotivité restreinte. De fait, il y a un manque sur le plan « affectif »qui sera peut-être comblé par ailleurs (en fonction d’autres éléments du thème).  En négatif, c’est encore plus vrai. L’imagination et l’émotion sont figées. Si l’aspect est important dans un thème natal, dans un contexte où les signes d’eau sont absents ou peu représentés, on peut mettre en avant l’absence presque totale d’imagination et de sensibilité. C’est par conséquent un aspect d’infirmité, en cela que l’individu semble incapable d’imaginer les conséquences de ses actes ou de quoi que ce soit. Il est dans une certaine mesure aveuglé. Sa sphère émotionnelle ne trouvera pas de terrain favorable à son expression et à sa légitimation. L’ambition peut être condamnée à errer dans les pensées sans jamais pouvoir s’exprimer dans le réel. La relation à la mère ou à la cellule familiale peut être vécue de manière très distante ou absente. Il faudra bien d’autres configurations pour contrebalancer la fatalité d’une telle relation entres ces deux planètes.

Avec Vénus, Saturne contrôle le domaine affectif. Cette configuration est au service d’un amour platonique. Les sentiments s’expriment de manière codifiée, sans vraiment de spontanéité. Ils sont cérébralisés, voire abandonnés au bénéfice d’un dessein qui invite à un certain détachement pouvant générer des vocations en lien avec cette disposition (religieuse, mystique…). En négatif, les sentiments sont prohibés, censurés. L’affectif étant sacrifié, les relations sociales sont difficiles. La frustration est de mise en pareil cas. Si cette relation tendue entre Vénus et Saturne domine chez un individu et qu’en parallèle s’expriment des envies manifestes, l’effet de manque peut provoquer un  désir d’appropriation pouvant être terrible, surtout si Mars est de la partie (tout rentre mais rien ne sort). L’individu devient égoïste, exclusif dans ses relations. Dans le meilleur des cas l’aspect est sublimé et sert des vocations pour le bien d’autrui.

Avec Mars, Saturne structure la combativité. L’action est portée à son plus haut niveau. C’est un aspect d’endurance, l’action se donne du temps pour agir. Le désir se conjugue avec ce qui est censé nous en délivrer. De fait il se verticalise, et comme pour Vénus, peut générer des vocations religieuses ou mystiques, la ferveur en plus (sens de Mars). En négatif, l’envie se heurte à un mur infranchissable et à la pendule céleste qui est la seule à régler les échéances événementielles. Les frustrations engendrées peuvent provoquer des actes inconsidérés  par compensation en fonction d’autres configurations présentes dans le thème, ou des blocages qui provoqueront une autodestruction mécanique et non pulsionnelle (l’autodestruction étant plutonienne). Aspect de possession et ou de dépossession.

Avec Mercure, Saturne trouve un moyen d’expression ludique. C’est un aspect de vulgarisation qui permet de transmettre une pensée profonde. La cérébralité est accentuée et ne laisse de place à aucune dispersion. La curiosité innée de Mercure est un peu mise à mal en pareil cas. Il est donné à l’intelligence la possibilité de pouvoir explorer des domaines peu accessibles au commun des mortels, « l’esprit » est scientifique. La réflexion est lente et sûr. Par déclinaison et analogie, Mercure désigne les mouvements et les déplacements qui sont d’autres moyens d’échange et d’expression. En négatif, l’incompréhension est à son paroxysme, la communication est soit bloquée (mutisme ou autisme) soit incohérente, déstructurée. « L’esprit est borné ». Les déplacements ne sont pas exempts de danger.

Avec Uranus, Saturne est tenté par le monde de l’invisible, l’inattendu et l’originalité uraniennes. La construction est au service de la modernité. La tradition inspire la modernité et le conservatisme se conjugue avec la nouveauté. C’est un aspect dédié aux scientifiques, aux architectes… En négatif, la tradition se heurte à la modernité. La logique de Saturne se heurte aux capacités déstructurantes d’Uranus. L’incohérence est de mise avec une telle configuration à moins qu’elle soit l’objet d’une prise de conscience particulière (sens de Saturne) surtout si le Soleil est de la partie. Comme toutes planètes transaturniennes, celles-ci joueront davantage sur un plan collectif sauf si elles sont en relation avec les planètes dites personnelles (Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars) et le maître de l’ascendant. Mais en tout état de cause, elles joueront puisqu’elles font partie intégrante de la structure du thème qui anime tout un chacun.

Avec Neptune, Saturne se projette dans les méandres d’un monde sans limite « aucune ». Il tente de contenir un espace indéfini, lequel espace est dans une situation contrainte. En positif, Saturne, le bâtisseur sert le dessein collectif ou une inspiration prolifique qu’il tentera de matérialiser, de canaliser. En négatif, Saturne est en perte de repère et incapable d’œuvrer selon ses propres critères. Tout devient confus, l’émancipation propre à Neptune est rendue difficile avec un tel aspect. On se sent prisonnier ou anéantie, contraint ou complètement perdu dans les abîmes neptuniens. La prise de conscience propre à Saturne est particulièrement difficile d’accès.

Avec Pluton, Saturne se procure un allié qui n’aura de cesse de provoquer des remises en questions incessantes. En positif, l’instinct s’allie à la raison, le mystère s’incarne et s’invite aux portes du monde visible. Les réalisations humaines n’ont jamais été aussi prêtes du précipice au bénéfice de perspectives nouvelles. La fin des fins est proche. C’est une configuration apocalyptique, la petite faulx s’alliant avec la grande. Par analogie, je dirais que le grand renouveau est à la portée de la destinée. En négatif, c’est un aspect de destruction et d’autodestruction. La configuration sera d’autant plus difficile à vivre si l’une des deux planètes est maîtresse de l’ascendant. Pour le moins elle agira comme un évènement extérieur qui interagira avec l’individualité… Certains seront témoins, d’autres directement concernés plus ou moins bien et cela en fonction des planètes personnelles qui lui seront reliées.

Le type saturnien

Nous avons affaire à un profil tout en retenue, austère et peu émancipé à contrario du type jupitérien. Il attire peu la sympathie mais peut susciter la considération par le sérieux qu’il manifeste. C’est un solitaire qui met une certaine distance entre lui et le monde qui l’entoure.

Parce qu’il est méthodique, ses démarches procèdent toutes de méthodes préétablies et planifiées. C’est une des raisons pour laquelle il cultive la patience mais s’il accumule des retards il pourra nourrir  un certain pessimisme.

S’il a particulièrement bien intégré cet astre, il développera une conscience hors norme, un point de vue très élevé.

Financièrement, il est économe pour financer des projets d’avenir. A l’excès, il sera prisonnier de son avarice.

Saturne n’intervient dans la vie affective que pour l’inscrire dans la durée ou la limiter au strict minimum, voire à l’inhiber complètement. Un saturnien a des tendances solitaires qui l’éloignent de conjoints potentiels.

C’est un bâtisseur accompli et si le thème astrologique dans son ensemble  le prédispose, alors nous pourrons avoir affaire à une personne dont la destinée sera d’une grande amplitude.

A contrario, si l’enseignement de Saturne n’atteint pas la conscience humaine, le Saturnien restera prisonnier de sa condition, fataliste, pessimiste, austère et retiré du monde.

Article publié par Stéphane Rieux

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 

Syrie, ou le Destin d’un pays chaotique

La Syrie est un territoire qui a accueilli les plus anciennes civilisations. A différentes époques ce pays a été occupé par les puissances en présence, à savoir : les Cananéens, les Phéniciens, les Araméens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Arméniens, les Romains, les Nabatéens, les Byzantins, les Arabes, les Croisés, les Turcs Ottomans et les Français. DAMAS, Capitale de la Syrie fut au coeur d’un empire colossal s’étendant de l’Asie centrale à l’Espagne tenu par les Califes qui ont gouverné le monde musulman de 661 à 750 apr J.C. De 750 à 1260 apr.J.C la Syrie est occupée par des Califes Sunnites.

Ensuite vient le tour des Mamelouks, peuplade constituée d’une milice formée d’esclaves. En 1517, les Ottomans imposent leur règne jusqu’en 1918, à l’exception de la période 1832-1840 où l’Égyptien Ibrahim PACHA impose sa volonté. La révolte arabe met fin au règne de l’Empire Ottoman en 1918. La Syrie devient un royaume identitaire arabe indépendant de toute puissance extérieure. Mais cette indépendance n’est que de courte durée. En effet, le 28 avril 1920 la Syrie passe sous protectorat français jusqu’au 17 avril 1946 alors que celui-ci est mis à mal à partir de Juin 1940 au moment de l’invasion de la France par les allemands. Avec l’aide des britanniques, les français quittent le territoire le 17 avril 1946. La Syrie devient indépendante.

Le 30 mars 1949, la Syrie est victime d’un coup d’état provoqué par le Colonel Husni al-Zaim. La démocratie a vécu. Tel l’arroseur arrosé, ce Colonel sera assassiné le 14 août 1949 et remplacé par le Colonel Sami al-Hinnawi qui sera lui même renversé en Décembre 1949 par Adib ibn Hasan Chichakli. Il se proclamera, tout seul comme un grand, président de la République et dissoudra  le parlement.

En 1954, les civils reprennent le pouvoir. Le 1er février 1958, la Syrie s’unit à l’Egypte imposant un système totalitaire sans partis politiques. Le 28 septembre 1961, le Général Haydar al-Kouzbari provoque un coup d’état et rétablit la République. L’instabilité politique est telle que le 8 mars 1963 un nouveau coup d’état par des Socialistes constitués de civils et des militaires est initié. En mai 1964, le Président Amin al-Hafez promulgue une constitution temporaire qui fera naître le Conseil Constitutionnel de la Révolution. Le 23 février 1966, des militaires commandés par le Général Salah Jedid abroge la constitution et impose une politique de divisions, plus régionale, des Pays Arabes.

Le 13 novembre 1970 Hafez el-Assad prend le pouvoir par le biais d’un coup d’état et devient Président le 22 février 1971 jusqu’à sa mort le 10 juin 2000. Son fils Bachar prend le relais comme dans toute Dynastie qui se respecte. La Syrie se dote d’une Constitution le 13 mars 1973. Au regard de tous ces évènements qui ont jalonné l’histoire de ce territoire, on s’aperçoit que son destin  n’ a souvent dépendu que de la seule volonté de puissances étrangères ou de quelques Colonels en mal de virilité comme c’est souvent le cas chez les dictateurs.

Depuis mars 2011, une partie du peuple Syrien essaie de surfer sur la vague contestataire répandue dans le monde arabe et de faire valoir dans une marre de sang des droits démocratiques. Difficile pour un pays qui n’a jamais vécu selon de tels préceptes tout au long de son histoire.

Quelle configuration planétaire marquante s’impose dans le ciel aujourd’hui alors que la Syrie subit une crise d’une ampleur et d’une violence qui rappelle des évènements que ce pays a vécus à différentes reprises? Il s’agit de l’implacable duo Pluton-Uranus. A l’orbe près de un degré, un carré Uranus et Pluton est en formation (angle de 90 °) en août 2010. Ensuite par le jeu des rétrogradations ces deux planètes se perdent de vue pour se retrouver enfin en juin 2011. Lorsqu’on regarde l’histoire récente de la Syrie, une rébellion contre le régime Baasiste est fomentée par une partie de la population, faisant écho aux évènements récents qui se sont passés dans le monde arabe. Il est important de noter que le Régime Baasiste est un parti laïque ayant pour motivation principale l’union des pays arabes. L’unité en astrologie est représentée par des valeurs solaires. Pluton est l’antithèse de ces valeurs car il est l’astre le plus éloigné du système solaire. Les premiers évènements marquants sont établis pour le 13 mars 2011, avec un premier point culminant le 18 mars où des manifestations de grande ampleur sont organisées dans les plus grandes villes de la Syrie. Ce jour là, nous avons une conjonction Soleil-Uranus, présente plusieurs jours, qui traduit symboliquement une révolte à l’encontre de tout ce qui est en rapport avec des valeurs d’unité portées par le parti Baasiste comme je l’ai décrit plus haut. Il ne faut pas oublier que ces évènements sont nés dans l’intervalle où l’aspect conflictuel Uranus-Pluton s’est formé par deux fois. Depuis, les aspects ne cesseront de se reformer pour voir se manifester un carré exact  à partir de juin 2012.

Une fois que le constat est fait d’un point de vue symbolique et du point de vue des faits dans cette période agitée, cette démonstration est-elle toujours valable dans les périodes antérieures?

Le 28 avril 1920, la Syrie passe sous protectorat français (Pluton fait un trigone -angle de 120°, à l’orbe près, avec Uranus).

Le 22 mars 1945, la Syrie est sous l’égide de la nouvelle constitution de la Ligue Arabe de Syrie (Uranus fait un sextile à Pluton).

Le 17 avril 1946 la Syrie devient indépendante, le cycle Uranus-Pluton se défait. Ensuite la Syrie subira un certain nombre de coups d’états jusqu’à ce que  le 28 septembre 1961, la République soit rétablie. Le cycle Uranus-Pluton se reforme par l’arrivée d’un conjonction. Depuis l’arrivée au pouvoir de Hafiz al-Assad à la présidence, succédé par son fils le 17 juin 2000, la Syrie connaît un semblant de stabilité. Il faut noter que son arrivée au pouvoir en 1970 coïncide avec l’émergence de la conjonction Uranus-Pluton présente durant  toutes les années 1960. C’est d’une main de fer que le pays est géré malgré une politique laïque. La dynastie  des « Al-assad » est en place. Le 13 mars 1973, une constitution est mise en place (Uranus et Pluton sont dans le même signe en Balance). Depuis, seul un sextile Uranus-Pluton s’est formé en 1996 jusqu’au carré conflictuel de 2010 qui a marqué les évènements d’aujourd’hui. Il est peut probable que la Syrie voie sa situation d’extrême tension se résorber. Il serait catastrophique que la guerre civile perdure aussi longtemps que va durer ce carré Uranus-Pluton jusqu’en début d’année 2016. Mais il est toujours compliqué de stopper une guerre civile où les forces minoritaires en présence profitent de l’occasion pour se hisser dans les sphères du pouvoir avec pour certains l’influence de forces étrangères. L’ONU tente désespérément de mettre un terme à cette guerre civile. L’action néptunienne portée par l’ONU n’est pas opérative en ce moment, Neptune ne faisant aucun sextile à Pluton ou Uranus.

Actuellement, Jupiter soutient et va continuer à soutenir quelques mois, au gré de ses rétrogradations et passages en direct, le cycle natal Uranus-Pluton. Le gouvernement en place trouvera-t-il une solution politique provisoire ? Rien n’est sûr car le carré Uranus-Pluton céleste qui est en résonance avec la conjonction du natal de la constitution de la Syrie, et ceci jusqu’en 2017 sans le soutien de Neptune, reste difficile. De plus, le carré Uranus-Pluton est en conflit avec Pluton natal. Il est probable que le pouvoir en place n’y résiste pas. Mais ce n’est pas pour autant qu’un changement de pouvoir réglera le problème d’un pays divisé et qui doit son unité par l’autorité en place. En effet, quelque soit le pouvoir qui viendrait remplacer l’existant dans l’immédiat, il est à craindre que ses fondations soient peu fiables (Pluton carré à Uranus). En juillet 2013, une superbe configuration se met en place, à savoir le beau triangle Jupiter-Saturne et Pluton céleste. Reste que le carré Uranus-Pluton céleste ne sera malheureusement pas touché par cette magnifique figure triangulaire qui aurait pu lui donner son point de résolution. De plus, un mois plus tard, Jupiter sera en conflit avec Uranus et Pluton céleste. Ce qui devrait avoir pour effet d’amplifier les effets néfastes du duo Uranus-Pluton. Il reste que la formation du beau trigone de Saturne sur Neptune et Jupiter céleste pourrait renforcer la position de l’ONU né sous le cycle Jupiter-Neptune et lui assurer une certaine réussite dans le règlement des conflits mondiaux.

Quant à Bachar Al-Assad qui préside le pays, il est né le 11 septembre 1965 (heure inconnue). Il est de cette génération née sous le cycle Uranus-Pluton très important chez lui car son Soleil natal est conjoint à cette conjonction Uranus-Pluton. Sa Lune natale conjointe à Saturne natale s’oppose à ce cycle Uranus-Pluton. Par effet de Résonance, le carré actuel Uranus-Pluton qui n’agit sur aucun point du thème (sauf peut être sur un angle du thème dont nous ne connaissons pas l’endroit précis en l’absence de l’heure de naissance) de Bachar Al-Assad est agissant. Le transit de Jupiter actuel en gémeaux au carré du conflit planétaire natal situé dans l’axe Poisson-Vierge doit pouvoir expliquer l’amplification et le point culminant des difficultés qu’il rencontre depuis plus d’un an.

Fin septembre 2012 sera un moment particulier pour ce Chef d’état, car dans le ciel se formera un double carré exact  Pluton-Uranus-Soleil avec une opposition Soleil-Uranus qui activera la conjonction Soleil-Pluton-Uranus à l’opposition de la Lune dans le natal. De plus, le 30 septembre, l’opposition Soleil-Lune céleste activera le carré Uranus-Pluton céleste et entrera en résonance avec l’opposition Soleil-Lune natale. Jupiter céleste sera au carré exact de sa conjonction Soleil-Uranus-Pluton natale. Serait-ce la fin de son règne??? Rendez-vous dans un mois!!!! En tout cas, il est peu probable qu’il soit insensible à cette manifestation céleste qui peut être le début d’un processus évènementiel majeur et négatif. Voici les thèmes correspondant aux périodes importantes de la Syrie.

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 43 66 37 42

Syrie sous protectorat Français – Le 28 avril 1920-

Constitution Ligue Arabe Unie -22 mars 1945-

Indépendance de la Syrie -17 avril 1946-

Rétablissement République en Syrie -28 septembre 1961-

Constitution de la Syrie -13 mars 1973-

Neptune dans tous ses états

NEPTUNE

Cette planète fut découverte en septembre 1846 par l’astronome Johann Gottfried Galle alors que son existence avait été pressentie par calcul mathématique trois ans auparavant (pressentie ? ne serait-ce pas un langage Neptunien ?).

Avec Neptune, nous quittons l’influence d’Uranus qui a affranchi l’individu de son passif, de ce qu’il a pu être, pour le voir fondre dans cet espace aux limites indéfinies ou le 1 devient multiple et le singulier pluriel.

Tout est désincarné et se confond dans les nimbes de Neptune. La pensée devient collective. Tout, absolument tout est amené à fusionner dans cette ambiance uniforme ou tout devient semblable à tout…

Point d’équivoque et de différence dans un tel contexte, l’unanimité règne en maître.

Neptune illustre parfaitement cette grande idée que nous faisons partie d’un tout. Elle porte en elle les idéaux altruistes et désintéressés car l’émergence d’une volonté unique, singulière et éventuellement égoïste est impossible avec Neptune grâce à son pouvoir de dilution.

Si l’on devait retenir quelques mots clés qui caractérisent le mieux cette planète, je retiendrais : collectif, idéal, fusion, pluriel, réceptivité, don de soi, infini. Par sa capacité fusionnelle, Neptune rend sensible voire hyper-sensible un individu à son monde environnant et dans certains cas à un monde qui dépasse le commun des mortels (pouvoir extralucide).

Avec la Lune, Neptune fabrique un monde dématérialisé mais néanmoins relié à l’individualité par l’imaginaire que la Lune incarne. Le rêve se teinte de grands idéaux qui dépassent l’intérêt personnel. La réceptivité, la sensibilité et l’émotivité sont  exacerbées avec une telle signature (don d’extra-sensorialité possible). En positif, l’imagination peut servir de base à une action sur le plan collectif (politique, social, humanitaire…). Elle est en phase avec tous les métiers où l’image, l’inspiration, la créativité, l’intuition, l’inconscient ou la spiritualité peuvent s’exprimer comme chez les Psychanalystes, Psychologues, Religieux, Mystiques, Artistes…. En négatif, les pouvoirs sont les mêmes mais la sensibilité est difficilement contrôlable. L’individu peut être noyé par des phénomènes provenant de son inconscient ou se lancer dans une quête désespérée d’un rêve inaccessible par le biais de stupéfiants ou de toute autre manière. Cela donne des prédispositions à la voyance et à d’autres possibilités d’actions décrites plus haut mais peut aussi provoquer la plus grande confusion mentale. Il faudra replacer cette configuration dans le contexte général du thème pour que cette tendance soit infléchie (voir si le pôle conscient est suffisamment fort pour contrebalancer une telle configuration qui peut sous-tendre un certain désordre psychique).

D’une manière générale, il faut toujours replacer un aspect entre deux planètes dans le contexte général du thème. Ce n’est que la synthèse globale qui prévaut dans une étude astrologique. Néanmoins si la configuration planétaire est dominante par angularité (proche des angles du thème) ou prise dans un aspect aux luminaires ou au maître d’ascendant, la traduction de l’aspect entre les deux planètes sera d’autant plus proche de la réalité.

Avec le Soleil, Neptune se lie avec le centre de notre monde et le principe de réalité. Il s’agit là d’une liaison pour le moins singulière. Le soleil nous projette dans un monde réel alors que Neptune voudrait nous en affranchir. En positif, c’est un aspect de dépassement de soi, de transcendance. On idéalise avec un tel aspect et parfois, le « rêve » peut devenir réalité ou alors la réalité est portée à servir des desseins qui nous dépassent (spirituels ou collectifs). En négatif, on a tendance à se perdre dans les méandres de notre idéal inaccessible avec une impossibilité de pouvoir les réaliser. Sans doute à cause d’une perception erronée de ce qui est possible et impossible. Il en résulte de la confusion, une perception déformée de la réalité, d’où des erreurs de jugement manifestes.

Avec Mercure, Neptune se lie avec le maître des échanges. Il est permis à Neptune de voyager et de s’incarner. Sa nature intangible devient perceptible.  Mercure incarnant la cérébralité, la rationalité, le mouvement et les voyages, sa liaison avec Neptune élargit les promesses de mercure. C’est un aspect d’abstraction ou de voyage lointain. Beaucoup de fluidité avec un tel aspect, tout semble accessible, le corps et la pensée peuvent être dotés de capacités hors normes. La question de savoir où se trouve la limite se pose, car elle s’éloigne des repères normatifs. En positif, la parole et les écrits sont inspirés, la pensée abstraite est accessible à la pensée rationnelle. C’est un aspect de dépassement intellectuel et physique en lien avec tout ce qui concerne les déplacements, les voyages, le mouvement d’une manière générale. Les voyages sont lointains. L’individu est protéiforme et s’adapte à son environnement. En négatif, tout est exacerbé, le message est brouillé, l’exil au bout d’un voyage d’errance. C’est aussi un aspect de déformation et d’absence de contrôle. C’est un aspect de délire sur le plan intellectuel qui rend difficile la perception par autrui du sens donné par les écrits, les paroles. L’irrationnel est inaccessible à une pensée rationnelle. A l’inverse, si l’inconscient est prédominant dans un thème, la pensée peut être submergée par une activité psychique désordonnée pouvant provoquer des désordres moteurs. Sur le plan physique, la prise de risque est importante lors de voyages et de déplacements. Dans les 2 cas, positif et négatif, c’est un aspect qui évoque le surréalisme.

Neptune participe à la cohésion, Mercure à la division. En positif, c’est un aspect de rassemblement. En négatif, c’est un aspect de clivage qui peut être conflictuel. (Selon les autres aspects en jeu).

Avec Venus, Neptune se conjugue avec la sphère charnelle qui est pleine de séduction, émotionnelle et artistique. L’individu peut être envahi par des émotions qu’il peut difficilement contrôler. En positif, l’inspiration pourra servir les desseins d’un artiste, d’un amoureux transi, encore que Neptune confine un certain lyrisme à l’amour pouvant  le rendre platonique (les sentiments sont tellement idéalisés qu’ils sont rarement atteints). En négatif, tous les points évoqués sont démultipliés, mais les émotions sont brouillées et difficiles à canaliser. Ce peut être un aspect d’éloignement ou de fuite des sentiments dans un thème natal un peu sec. Aspect pouvant être dévolu aux mystiques ou aux Religieux dans certains cas.

Avec Mars, Neptune se conjugue avec le désir. Beaucoup de ferveur avec un tel aspect, ce qu’on désire dépasse très largement les envies habituelles. Le désir étant idéalisé, il peut servir une foi, un idéal politique, sociétal (dans l’esprit de Neptune). En négatif, tous les points évoqués ci-avant sont exagérés. Avec un tel aspect conflictuel, on a tendance à prendre ses désirs pour des réalités, les actes peuvent être incontrôlés.

Avec Jupiter, Neptune se met au service d’une « volonté » d’intégration dans la sphère sociétale. Avec un tel aspect on peut être amené à guider les masses, à incarner un idéal dans la société. L’inconscient ou la spiritualité sont à l’honneur avec une telle configuration. En positif c’est un aspect de générosité, on peut être amené à dépenser sans compter. En négatif, elle peut être à l’origine de revers et de déceptions parce que mal gérée (ruineuse). Dans d’autre cas, cet aspect mettra en évidence le caractère nébuleux de celle-ci (générosité mal intentionnée, illégale). Il y a des risques d’être sous l’influence de groupes dont les conséquences seront nuisibles pour soi-même, ou alors les masses seront l’objet de manipulations d’une personne ou d’une organisation aux intentions nébuleuses et peut-être malhonnêtes.

Saturne se projette dans les méandres d’un monde sans limites « aucunes ». Il tente de contenir un espace indéfini, lequel espace est dans une situation contrainte. En positif, Saturne, le bâtisseur sert le dessein collectif ou une inspiration prolifique qu’il tentera de matérialiser, de canaliser. En négatif, Saturne est en perte de repère et incapable d’œuvrer selon ses propres critères. Tout devient confus,  l’émancipation sociale propre à Neptune est rendue difficile avec un tel aspect, on se sent prisonnier. Cela peut faire prévaloir l’idée d’enfermement, le domaine concerné dépendant de la maîtrise de chacune des 2 planètes dans le thème ou de leurs positionnements respectifs. En effet les planètes transaturniennes ne jouent sur un plan personnel que si elles sont en relation avec des planètes personnelles ou avec le maître d’ascendant.

Avec Uranus, la rencontre s’établit entre 2 planètes transaturniennes. Les valeurs individualistes et de rétraction, par le principe même du processus de densification, se conjuguent avec des valeurs collectives et de dilution dans un espace expansif aux limites incertaines. En positif, le singulier est au service du pluriel et vice et versa. La collectivité se nourrit du particularisme propre à l’individu. C’est un aspect d’assimilation où les valeurs individuelles sont reconnues et assimilées par le collectif. De fait, la liberté est de mise. En négatif, la configuration est destructrice et les tendances, décrites ci-dessus, exacerbées. C’est un combat sans fin entre les puissances individualistes et les puissances du collectif, entre les puissances de l’éveil et de l’inconscient, le ciel (URANUS) et les profondeurs (NEPTUNE). Ce peut être un aspect de révolte contre une nation ou un groupe d’individus important. Ce peut être aussi un aspect où les attributs de l’individu ne sont pas reconnus et acceptés par le collectif. De fait, l’intolérance est de mise avec une telle configuration.

Placé aux confins  de notre système solaire, Pluton est la planète la plus éloignée du système solaire quand elle ne se situe pas dans son périhélie (à l’endroit de son orbite où Pluton est le plus proche du Soleil). Si le Soleil ouvre la parenthèse de la vie, Pluton ferme cette parenthèse. Elle intervient après Neptune qui préfigure, par une dissolution de toute vie dans ce qu’elle a de singulier, un renouveau. Pluton porte en lui la fin, la promesse d’un renouveau et le mystère. Il est l’oméga de la manifestation et pourvoit à l’exigence de la manifestation dans sa quête à se perpétuer. Avec Pluton, nous sommes aux confins de notre système solaire : le silence absolu règne. L’immensité impersonnelle et plurielle de Neptune se lie avec le maitre des ténèbres, insoupçonnable, mystérieux doté d’une puissance colossale (pouvoir de transformation). Cette configuration évoque une puissance ectoplasmique à contrario d’une puissance dotée d’une organisation structurée et identifiable par sa tête, son centre. D’une manière plus prosaïque toutes les organisations qui s’y réfèrent telles que le monde de la finance, certaines religions ou organisations humaines sont concernées par une telle configuration. En négatif, c’est un aspect de manipulation des masses, de dissolution des énergies régénératrices, d’errance….

Les planètes transcendantes œuvreront sur un plan collectif plutôt qu’individuel, à l’exception de celles qui auront la maitrise de l’ascendant ou qui agiront sur les planètes dites personnelles (Lune-Soleil-Mars-Vénus-Mercure). En tout état de cause, même s’il y a toujours une interdépendance entre le plan collectif et individuel, tous ceux qui sont concernés fortement par ces planètes situées au-delà de Saturne dépendront davantage du plan collectif.

Le Neptunien

Cette signature planétaire nous renvoie à un profil difficile à cerner dans la mesure où les contours du Neptunien sont, par nature, difficiles à appréhender. Il en résulte un personnage hors norme qu’on ne saisit jamais vraiment, si tenté que l’on puisse réellement connaître quelqu’un. Mais en ce qui le concerne, le mystère qui entoure ce type de personnage est  indéniablement affirmé. De fait, Il peut inspirer l’inquiétude ou l’intrigue.

Neptune offrant des perspectives indéfinies, les limites imposées par nos cinq sens semblent pouvoir être dépassées pour le Neptunien grâce à une acuité et des perceptions extra-sensorielles possibles. (Surtout si Neptune a élu domicile dans les signes d’eau).

Le Neptunien a le sens du bien commun par sa vision englobante du monde qu’il perçoit et qui l’amène à  le considérer bien au-delà des clivages qui caractérisent les parties d’un tout (le monde). Cela en fait un idéaliste, voire un surréaliste, ne tenant pas compte de certaines réalités et des particularismes de la vie qui différencient telles ou telles choses de la vie.

Il est indéniable que le sens pratique peut manquer avec une telle signature avec des erreurs de jugement assortis. Seul un Neptune bien configuré permet de dépasser le handicap qu’elle dispense par nature. Alors, nous aurons affaire à un visionnaire qui sera en capacité de mettre en œuvre avec des planètes rapides des idéaux et des points de vues qui sont hors de la perception commune issue de la collectivité.

Le Neptunien peut être un voyageur de l’esprit  ou de la mer, ou plus prosaïquement un homme parmi les hommes de toutes origines qui se fond dans la masse des anonymes pour servir le principe de cohésion.

 

Article publié par Stéphane RIEUX

 

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 43 66 37 42

 

 

Jean-Luc DELARUE ou un destin meurtri

Jean-Luc DELARUE débute sa carrière comme animateur de radio en 1987 jusqu’en 1995. Parallèlement en 1989, il rentre dans le monde audiovisuel par le biais de Canal Plus. Il crée en 1994 sa maison de production d’émission Réservoir Prod et continue sa carrière d’animateur jusqu’en septembre 2010 où les affaires de drogue et plus tard ses problèmes de santé mettront un arrêt provisoire à sa carrière audio-visuelle.

Jean-Luc DELARUE est du signe du Cancer avec un ascendant Capricorne correspondant à l’axe de la vie sociale et de la famille. Il paraît bien normal que pour un natif du signe du Cancer les questions relatives aux faits de société inhérents à la famille l’interpellent et inspirent une de ses plus importantes émissions : ça se discute.

Son maître d’ascendant Saturne en Poisson conjugué avec la présence sur le MC de Neptune maître des poissons au semi-carré de la Lune renforce les valeurs de l’inconscient. Son Soleil qui règne sur le pôle conscient est en relation conflictuelle avec celui de l’inconscient (la Lune). Il est important de noter que l’angularité de ces deux planètes leur vaut de faire partie des dominantes dans ce thème natal.

Il y a par conséquent une dualité très marquée entre le pôle conscient et le pôle inconscient (opposition Soleil-Lune et la présence de Neptune fusionnelle qui règne sur la spiritualité, l’inconscient, l’humanitaire, le social…l’orientation donnée à Neptune dépendant de sa configuration).

Quelles conséquences peut-on attendre d’une telle dualité? Plusieurs réponses s’offrent à nous. En voici une d’entre-elles.

Si on s’en tient à des aspects purement symboliques, le rêve (la Lune) se confronte avec le principe de réalité (Soleil) d’une manière inadaptée, l’aspect entre ces deux planètes étant conflictuel. Une des conséquences pratiques c’est que le détenteur d’une telle configuration peut être la victime de son inconscient qui tend à « vouloir » rendre la réalité confuse et modulable à souhait au point de faire croire qu’on peut la changer sans tenir compte des contraintes liées à cette même réalité. Il s’agit de faire en sorte que le rêve devienne une réalité. Pour cela, la drogue est un des moyens d’évasion qui permet temporairement de faire croire que tout est possible.

Neptune angulaire en Scorpion (les profondeurs abyssales) opposé à Jupiter amplifie cet attrait pour un au-delà bien éphémère, d’autant plus que Neptune est maître de Saturne (lui-même maître de l’ascendant). Son ascendant est en Capricorne. Son maître Saturne qui désigne entre autres choses la conscience supérieure au trigone de son Soleil lui a fait sans doute comprendre à quel point ses « dérives  » liées à la prise de drogue n’étaient pas en phase avec la vision qu’il avait d’un comportement dit « normal ». D’où sa tentative de rachat de sa conduite au travers de ses pérégrinations dans tout le pays qui consistaient à porter la bonne parole aux citoyens en leur signifiant à quel point la prise de drogue est dangereuse. Cette prise de conscience est rendue possible par son Soleil trigone Saturne. Quant à son besoin d’expiation, il est bien souligné par son maître d’ascendant en Poisson, sa dominante Neptuniène et sa Lune en XII en Capricorne.

D’un point de vue astrologique, lequel des deux polarités inconscient et conscient semble l’emporter dans ce thème?

J’aurais tendance à dire que l’inconscient l’emporte car son Soleil (conscient) est déclinant. C’est un un Soleil de fin de journée. Quant à la Lune (inconscient), celle-ci se lève au moment de sa naissance donnant ainsi un avantage à un inconscient qui est une source d’inspiration au service d’une ambition (Capricorne). La Lune relie harmonieusement son maître d’ascendant Saturne et son maître de X Pluton (favorable sur le plan professionnel).

Il est bien évident que le caractère de Jean-Luc DELARUE ne se résume pas à ce trait de personnalité mais il est néanmoins important puisque les conséquences qui lui sont rattachées sont arrivées à leur paroxysme (procès, cure de désintoxication…). La structure du thème astrologique est solide en différents points et lui a valu une réussite hors du commun, fulgurante et imposante dans le monde de l’audiovisuel. Imposante ai-je dit? Voici un adjectif bien Neptunien.

Son maître d’ascendant Saturne est aux prises avec une  opposition Uranus-Pluton dans l’axe II-VIII et des aspects harmonieux avec le Soleil et la Lune dans l’axe VI-XII. Le relais disharmonieux de Saturne avec Mars en V fait de lui un homme d’affaires intransigeant (confirmé par l’opposition à Uranus-Pluton). L’axe des possessions matérielles II-VIII est fortement sollicité dans ce thème. Au regard des rémunérations qui sont pratiquées dans le milieu audiovisuelle on peut considérer que Jean-Luc DELARUE s’est bâti une immense fortune, hors norme (attributs de Neptune et Jupiter, ces deux planètes sont angulaires et par conséquent des dominantes du thème natal). Le maître d’ascendant en II (les possessions, l’argent) est très bien relié avec le Soleil maître de VIII (la puissance financière des banques ou de toute autre provenance). Il est de plus bien relié à Mercure qui lui donne l’habileté dans ce domaine. Quant à son patrimoine, Jupiter en taureau sur la cuspide de la maison IV lui apporte son cortège de bienfaits. Son patrimoine serait estimé à plusieurs dizaines de millions d’Euros.

Les maisons les plus occupées du thème sont la II, la VIII, la X et surtout la VI. Le fait qu’il focalise son attention sur le travail n’est pas étonnant.

Son attrait pour les questions relatives à la vie des gens dans leur quotidien est à relier au signe du Cancer, à l’occupation par plusieurs planètes dans la maison VI et à pluton maître de X en Vierge.

Saturne maître de son ascendant au carré de Mars et à l’opposition de la conjonction Uranus-Pluton explique ses dérapages comportementaux.  En effet, un Mars conflictuel dans un thème natal dénote une agressivité qui peut soit se retourner contre soi ou être dirigé vers les autres. Au carré de Saturne, l’action a du mal à être contrôlée et peut faire agir de manière brutale et inappropriée. C’est aussi un aspect de raideur, la mise en action est difficile, différée et perçue comme une charge à supporter. D’un autre côté, Mars en gémeaux lui apporte une certaine habileté et permet une multiplication des projets dans le domaine professionnel (Mars étant maître de X en maison V, cela peut être en rapport avec les jeux, les enfants, l’animation d’une manière générale). Uranus intensifie et Pluton génère les pulsions destructrices avec le carré à Mars. Mais il est à noter que l’absence d’angularité de cette difficile configuration amoindrit la force de celle-ci. De plus, le bon relais de Saturne par les luminaires dans un contexte saturnien (ascendant Capricorne et lune en Capricorne) va dans le sens d’un certain contrôle de lui-même.

Qu’est ce qui a bien pu se passer chez un individu dont la réussite professionnelle en ferait pâlir plus d’un et dont rien ne semblait pouvoir stopper l’ascension?

Si on devait qualifier un évènement majeur qui correspondrait à un moment particulier bouleversant le destin de Jean-Luc DELARUE je choisirais le 14 septembre 2010, jour de son arrestation dans une affaire de stupéfiant qui a mis un terme provisoire à sa carrière. Dans cette période Pluton transite sur la Lune natale et se trouve en opposition avec le Soleil natal. Le conflit des luminaires dont les conséquences ont été développées plus haut prend tout son sens avec Pluton qui écroule l’image sociale tel un « château de cartes », le rêve. L’opposition Saturne-Uranus natale est revivifiée par la formation quelques semaines plus tôt de cette même opposition céleste qui s’était déjà formée en 2008 dans le signe des poissons sur l’opposition  natale. Ces transits sont lourds à gérer d’autant plus qu’ils touchent des points essentiels du thème natal!!!

Nous avons là, je pense, un thème fort et intéressant car il met en perspective une dualité  de tempérament très forte qui sous-tend la colonne vertébrale du thème. Il ressort de ce thème :

Un côté bâtisseur et ambitieux (Soleil trigone Saturne et sextile à Uranus-Pluton).

Un côté auto-destructeur (Saturne maître ascendant opposé à Uranus-Pluton au carré de mars) mais tempéré par de bons aspects aux luminaires.

Un inconscient difficilement contrôlable qui est à la foi source d’inspiration et source de perdition par un usage important de drogue (La relation Soleil, Lune et Neptune).

Une dimension humanitaire.

L’apparente fragilité du personnage n’a t-elle pas suscité en partie sa vocation sachant que la configuration Soleil, Lune et Neptune sont les dominantes du thème natal?

Toutes les questions qui étaient abordées dans ses émissions à destination des gens de toutes provenances n’étaient-elles pas de nature à lui permettre de trouver des réponses à ses propres questions sur lui-même?

Un monde à soi mis en perspective avec celui des autres n’est-il pas de nature à nous permettre de relativiser nos propres fragilités et souffrances?

Voilà ce que m’inspire le thème de Jean-Luc DELARUE, intéressant à plus d’un titre. L’absence de réflexion sur ses problèmes de santé est délibérée et conforme à l’éthique à laquelle je souscris.

Jean-Luc DELARUE – 24 juin 1964 à 21H15 PARIS – Source Didier GESLAIN

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 43 66 37 42

Florent MALOUDA – Portrait astrologique d’un joueur tout en nuance

Florent MALOUDA est un joueur de football Français né en Guyane à Cayenne le 13 juin 1980.

Il sera formé à Châteauroux et fera son premier match professionnel en tant que remplaçant le 17 mai 1997 en deuxième division. Le 14 janvier 1998 il découvre la première division comme remplaçant de Amara TRAORE.

Lors de l’été 1998, Florent MALOUDA fera son entrée en première division dans l’équipe de CASTELROUSSINE. Il participera à deux saisons.

De 2000 à 2003, il jouera dans l’équipe de GUINGAMP. De 2003 à 2007, dans l’équipe de l’OLYMPIQUE LYONNAIS. Le 8 juillet 2007 il intègrera l’équipe de CHELSEA pour un montant de transfert supérieur à 21 millions d’Euros. Il se blessera au genou au début de son épopée « CHELSEENNE ».

En sélection dans l’équipe de France il est connu pour être adaptable, c’est à dire en capacité d’occuper différents postes sur le terrain. Il est aussi très disponible.

Dans son long parcours footballistique, il obtiendra un certain nombre de distinctions :

Trophée du joueur du mois UNFP en 2006.

Trophée du meilleur joueur en ligue 1 UNFP en 2007.

Joueur du mois du Championnat d’Angleterre de Football en mars 2010.

Pour ce qui concerne sa vie privée, il se mariera avec une Sud-Américaine en décembre 2003. Ensemble ils auront quatre enfants dont trois filles et un garçon : Kelys né en 2004, Sathya né en 2004, Aaron né en 2006 et leur troisième fille en 2010.

Côté people, le couple est considéré comme étant  un des plus discret du Football Français (Lune maître de I en XII).

Florent MALOUDA est reconnu pour être modéré dans ses déclarations publiques, ce qui dénote dans un monde people où les déclarations à l’emporte-pièce sont monnaie courante.

Observons son thème de naissance. Ce que nous pouvons dors et déjà mettre en exergue c’est l’occupation importante des signes doubles par cinq planètes (Signes des Gémeaux, Sagittaire et Vierge) qui lui confèrent une certaine adaptabilité.

La lune maîtresse de son ascendant Cancer située dans le même signe en maison XII en fait un homme discret, d’une certaine sensibilité et pourvu d’un esprit d’équipe (sens du signe du Cancer). Les valeurs de la Lune se transfèrent par conjonction à Vénus, ce qui lui confère une sensibilité accrue, un besoin d’être apprécié, aimé.

Mais il ne faut pas s’y  fier, malgré cette dimension particulière qui en fait un personnage emprunt d’une certaine douceur et d’une certaine sociabilité (Gémeaux ascendant Cancer, Lune conjoint Vénus en Gémeaux, Lune sextile Jupiter), Florent n’en est pas moins combatif et réactif. Le Soleil en Gémeaux au carré de Mars crée une tension qui s’exprime pleinement dans les situations conflictuelles. Avec un tel aspect en signe double, l’agressivité est subie ou dispenser à autrui (aspect en signe double). C’est un homme de défit. Son agressivité latente est bien canalisée, Mars conjoint à Saturne au sextile de Mercure piqué sur l’ascendant lui donne la capacité de l’orienter de manière constructive et réfléchie (Mars conjoint à Saturne en Vierge en maison III). Soleil carré Mars est un aspect idéal pour un sportif.

Florent est un personnage complexe doué d’intuition avec un ascendant Cancer conjoint à la Lune et de cérébralité (Mercure piqué sur l’ascendant).

Mercure trigone à Uranus est un aspect important du thème. Le mental est vif et percutant. La prise de décisions peut être très rapide. L’intelligence est originale et véhicule un certain idéal.

Mercure au carré de Pluton est déjà plus problématique par la nature de l’aspect en jeu mais aussi par l’angularité des planètes qui soulignent son importance.

Mercure, astre du mental, du mouvement et des échanges d’une manière générale, se heurte à un Pluton angoissant qui est source de révolte et de possibles destructions ou autodestructions. Le sentiment que tout se dérobe dans sa vie doit parfois se manifester. Tout cela est conforté pas un complexe d’échec (Soleil carré Saturne). Les bons relais de Pluton à sa conjonction Soleil-Vénus lui donne  la possibilité de dépasser ces moments anxiogènes par le biais d’une prise de conscience du caractère infondé de ceux-ci ou pour le moins par sa capacité à rebondir. D’autre part, sa nature plastique l’aide à contourner ses difficultés (signes mutables ou doubles dominants).

Mars, le maître de sa maison X qui régit sa sphère sociale et professionnelle, est en maison III (maison du mouvement, des voyages, des échanges…). Cette posture particulière de Mars désigne le sportif au même titre que le MC en Bélier. Mercure maître de III en I renforce l’importance de cette maison III important pour un sportif.

L’Astrologie n’en finira jamais de m’étonner tant elle témoigne de sa précision. Florent est un milieu de terrain dont le rôle est d’établir la liaison entre l’attaque et la défense. Quelle meilleure maison que la III, meilleur signe que le Gémeaux et meilleure planète que Mercure le messager pour caractériser une telle fonction sur un terrain de Foot (L’attaque -Mars- et la Défense-Saturne- sont réunis dans cette maison III).

Nous avons affaire à un joueur subtil, flexible, sensible, intuitif et au tempérament sportif.

Comme je le mentionnais plus haut, Florent MALOUDA débute sa carrière dans le milieu professionnel le 17 mai 1997. Mars en transit maître du secteur professionnel faisait un retour sur sa position natale, Saturne transitait son MC au sextile de Jupiter en transit (prise de responsabilité, intégration sociale. D’autant plus que Saturne et Jupiter sont respectivement maître de VII-Les contrats, la relation avec les autres- et maison VI – La profession).

Quand il intègre la première division lors de l’été 1998, Mars en transit maître de X était positionné sur sa Lune natale maîtresse de l’ascendant. Uranus en transit faisait un trigone à son Mars natal (excellent pour un sportif, évènement inattendu dans le domaine supporté par Mars natal-sphère sociale et professionnelle).

En 2000, il intègre l’équipe de GUIMGAMP, Mars transitait de nouveau sa Lune natale. Jupiter et Saturne en transit étaient en conjonction. Uranus en transit faisait un quinconce à Saturne natale maître de VII (changement et nouveau contrat).

En 2003, il intègre l’Olympique Lyonnais. Jupiter et Saturne en transit faisaient un semi-carré (aspect de tension). Saturne transitait sa Lune natale au trigone de Uranus en transit. Uranus en transit était opposé à Jupiter natal maître de VI (le  travail).

En 2007, il intègre une nouvelle équipe CHELSEA. Uranus en transit faisait une opposition à Saturne natale (maître de VII-les contrats).

En Juin 2013 son contrat avec CHELSEA arrive à terme. Sera-t-il reconduit? le voudra-t-il? Voudra-t-il faire autre chose? Changer d’équipe?

Uranus en transit proche du MC ne formera aucun aspect particulier à ce moment sur les planètes natales. Fin juin 2013, Jupiter transitera sa Lune natale (maîtresse de l’ascendant) et sera au trigone de Neptune en transit. Un tel aspect devrait faire qu’il entrevoit d’autres perspectives pour son avenir professionnel (Jupiter maître de VI et Neptune en VI dans le natal, ces 2 planètes vont dans le sens d’un élargissement, d’une ouverture) et même personnel (la Lune étant maîtresse de son ascendant). En septembre 2013, Jupiter transitera son ascendant, ce qui devrait lui octroyer une période de confiance particulière qui pourrait l’aider à s’affirmer dans d’autres domaines.

Si Florent MALOUDA participe au Mondial de Foot de 2014, Uranus en transit culminera sur son MC au carré de Pluton en transit et au carré de Mercure natal. Ce sera un climat de tension particulier et peut être le prélude d’une fin de carrière de footballeur bien remplie.

Florent MALOUDA-13 juin 1980-8H00-Cayenne en Guyanne-Source Didier Geslain

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 43 66 37 42

Pascal Terrasse – Un député proche des dirigeants du PS mis en lumière par MEDIAPART

Pascal TERRASSE est un homme politique socialiste mis en lumière récemment suite à un article de MEDIAPART. Il commence sa carrière en tant que Chef de Cabinet de Robert CHAPUIS de 1989 à 1993. Très vite, il sera saisi par les questions sociales qui n’auront de cesse de jalonner son parcours politique (Responsable de la reforme concernant les institutions sociales et médico-sociales, responsable  du groupe Socialiste à l’Assemblée nationale de l’examen du projet de loi sur la réforme des retraites…). Fort de son expérience acquise dans le domaine social, il devient en 2005 le Secrétaire National chargé des questions de santé publique (Vénus maître de son ascendant est conjointe à Pluton en maison XII en Vierge-secteur et signe relatifs, entre autre, à la santé).

En 1997, il est élu député de l’Ardèche et sera renouvelé en 2002 et 2007. Il restera attaché à une présence locale que la députation éloigne quelque peu. Il est conseiller Général du Canton de Bourg-Saint-Andéol.

En 2006, l’opportunité s’ouvre à lui de prendre la Direction du Conseil Général de l’Ardèche.

Vers 2007, il  est nommé membre du Conseil de Surveillance du fond de Financement de l’allocation d’autonomie.

Le 25 mai 2012, il est pris à partie par MEDIAPART concernant l’usage de son Indemnité Représentative de Frais de Mandat qui aurait servi à financer des dépenses à caractère privé. (Le Jupiter en transit, maître de III natal, fait un retour sur sa position natale au demi-carré de sa Lune natale = Propulsion sur le devant de la scène. De plus ce jour là, la Lune culmine dans son ciel de naissance et le Soleil fait une conjonction avec Jupiter en transit).

Pascal TERRASSE est du signe du Scorpion avec un ascendant Balance. C’est un Lunaro-Plutonien par l’angularité de la Lune positionnée sur son MC et la conjonction du maître de l’ascendant à Pluton.

L’identification de son maître d’ascendant à Pluton en maison XII en fait un homme secret qui oeuvre en coulisse. Il est d’une sensibilité profonde mais qui dans le même temps a besoin de s’exprimer et d’être reconnue (Vénus fait un trigone à Jupiter de la maison VIII à la maison XII –maisons des secrets). Confiné dans le signe de la Vierge, cette sensibilité est pudique et s’exprime au travers de l’action publique (Conjonction Vénus-Pluton-Uranus en vierge au sextile de la Lune et sextile à Neptune, planètes qui désignent le collectif).  L’identification du maître de l’ascendant à ce Pluton, grand maître du signe du Scorpion en fait un réformateur, un personnage qui n’envisage le progrès que dans une perspective de remise en question.

Le Soleil en Scorpion renforce cet état de fait. Il est résistant, pugnace et ambitieux (Soleil trigone Saturne) mais très sensible à l’image que l’on peut se faire de lui. Une Lune dominante par son angularité dans le signe du cancer lui confère un certain narcissisme, pour le moins par rapport à son image sociale (Lune proche de cuspide de X). Il est perfectionniste (valeur Scorpion et maître d’ascendant en Vierge).

Cette Lune faisant de très bons aspects (sextiles et trigones) avec les planètes transaturniennes (Uranus-Neptune et Pluton) en fait un idéaliste et un réformateur (aspects de la Lune à Uranus-Pluton). L’aspect difficile avec Jupiter est plus problématique (semi-carré à Jupiter). Il peut signifier des erreurs de jugements, d’appréciation et des périodes d’impopularité. L’aspect Jupiter-Neptune natal étant en résonance avec celui de la Vème République, il pourrait être amené à jouer un rôle gouvernemental dans les années à venir.

Le combat politique le place souvent dans un certain inconfort. Il privilégie les accords souterrains et consensuels (Mars en tension dans le signe du Lion au carré de Jupiter, de Neptune et opposé à Saturne). Fort des valeurs « Scorpionesques » dont il est pourvu, il est préparé à recevoir des coups (politiques).

Il est doté d’un esprit critique (maitre ascendant en vierge au semi-carré de mercure) qui peut créer des tensions avec son entourage (Lune semi-carré à mars).

C’est un homme porté par des valeurs collectives (Mercure conjoint Neptune et Lune trigone Neptune).  Son attrait pour la politique locale est essentiellement lié à une Lune dominante en Cancer.

Pascal TERRASSE est né sous 4 cycles planétaires, Jupiter-Neptune, Jupiter-Pluton et Jupiter-Saturne et Pluton-Neptune.  Les cycles se reforment à des périodes marquantes de la vie.

Lorsqu’il est élu le 1er juin 1997 le cycle d’intégration Jupiter-Saturne est formé, Jupiter en transit est sextile à Saturne en transit en maison VII (maison de la représentativité au sein d’une collectivité –autrui-). Le cycle Neptune-Pluton se reforme harmonieusement (rappel : Pluton est conjoint à Vénus maître d’ascendant dans le natal). Neptune apporte une dimension collective à une destinée. Il est probable que ces cycles ont été plus forts que le transit de Saturne au carré de son MC (représentatif de  la sphère sociale et professionnelle) qui est restrictif sur le plan professionnel. Dans une moindre mesure le combat politique a probablement été difficile.

Lors de sa réélection du 16 juin 2002, Jupiter transite le MC et il est au demi-sextile de Saturne transit.

Pour ce qui concerne les élections du 17 juin 2007 dans les semaines qui ont précédé l’élection, Jupiter en transit était trigone à Saturne en transit. (Aspect favorable).

Le député semble être très sensible aux cycles Jupiter-Saturne pour ce qui concerne la politique. Aujourd’hui, Saturne en transit proche de son ascendant s’oppose à la position qui a prévalu lors de sa première élection législative de 1997. Est-ce l’heure du bilan ? Possible. Ressent-il le besoin de reconsidérer sa vie politique ? En tout cas Saturne maître de sa maison IV (secteur de la descendance, du passé et du passif) semble émerger dans la vie de Pascal TERRASSE, comme une fatalité (sens de Saturne), une charge que l’on a du mal à supporter.  Pour le coup, lors de cette élection, le cycle Jupiter-Saturne ne se manifeste pas.

Les cycles en vigueur sont Jupiter-Neptune et Neptune-Pluton. Jupiter transit est carré à Neptune en transit réactivant l’opposition natal (planètes situées dans l’axe II-VIII, secteur des finances, argent). Il est probable que ses ennuis actuels soient liés à la présence de ce cycle dans ce secteur.

A deux jours du deuxième tour des élections Législatives sa réélection semble acquise pour le 17 juin 2012 (voir résultats du premier tour). Je ne ferai pas de pronostic astrologique, ce serait trop facile alors que les résultats favorables du premier tour sont connus au moment où j’écris cet article.

A compter du mois d’octobre 2012 jusqu’à fin août 2013, Saturne en transit sera en conjonction avec son Soleil natal (déjà en aspect avec Saturne le jour de sa naissance). Il devrait rentrer dans une période de réflexion ou une prise de conscience devrait lui permettre de redéfinir les contours de son action politique et de sa perception de sa vie. Si Saturne est pesant par nature, ce n’est que plus tard que ses effets bénéfiques sont ressentis. (Saturne bénéficiera d’une bonne configuration céleste, en aspect avec Neptune en transit et avec Jupiter en transit en juin 2013).

A partir de juin 2013 jusqu’à mi année 2015, la Lune maître de X sera chahutée par la configuration difficile Pluton-Uranus. Il est probable que sa situation change par rapport à sa situation actuelle. Il devra peut-être se défaire de ses mandats locaux au bénéfice d’un poste gouvernemental à compter de Septembre 2013. Jupiter culminera dans son MC renforcé par le cycle Jupiter-Saturne présent les semaines précédentes. Saturne en transit sera au trigone de la lune natale . Malgré tout, le début d’année 2014 devrait-être tendue, (la Lune natale sera très exposée par Pluton-Uranus et Mars).

En novembre et décembre 2014, la période sera particulièrement difficile. Les secteurs de la politique et de ses finances seront concernés (Jupiter en transit sur Mars natal en maison XI au carré de Saturne en transit en maison II qui sera opposé à Jupiter en VIII natal).

Pascal TERRASSE est né sous le cycle générationnel Uranus-Pluton. Le conflit céleste actuel de ces deux planètes qui va durer environ 5 ans devrait certainement provoquer des bouleversements majeurs dans son parcours.

Pascal TERRASSE – 26 octobre 1964 – Heure légale : 5H30
source : Stéphane RIEUX

     

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 43 66 37 42

Grèce – Prospectives et prévisions astrologiques

Après une période de dictature, la Grèce adopte un système démocratique le 8 décembre 1974.

Démocratie fondée le 8 décembre 1974

Je profite de traiter le cas de la Grèce pour faire un aparté sur les outils que l’Astrologie met à notre disposition pour traiter les évènements mondiaux.

En Astrologie, il existe deux catégories de planètes. Les planètes dites personnelles qui interviennent dans la sphère individuelle telle que :

La vie familiale, la vie affective, la vie sociale sous toutes ses formes (associative, professionnelle, amicale…), la vie matérielle….

Viennent ensuite les planètes dites collectives qui interviennent dans la sphère sociétale vue de son organisation et la sphère mondiale qui englobe tous les systèmes de sociétés.

Personne n’est déconnecté du monde qui le porte. De fait, comme il y a une interdépendance naturelle entre l’intime et le collectif, les planètes qui régissent le collectif agissent sur le plan individuel.

L’Astrologie rend bien compte de cette complexité et de l’étendue des possibles.

En ce qui concerne l’organisation des sociétés seules les planètes collectives dites trans-saturniennes seront  utilisées (à savoir : Uranus, Neptune et Pluton) en plus de Jupiter et Saturne. Elles ont la particularité d’être pourvues de longs cycles et de répondre ainsi aux cycles de la vie des Nations.

Voici une sommaire traduction du symbolisme associé à ces différentes planètes.

Jupiter est, entre autre chose, la planète d’intégration dans le monde environnant.

Saturne est à la lisière du monde réel, loin des yeux, loin du coeur (Soleil). Il témoigne d’un monde fini. De fait, il est l’aboutissement de toute construction humaine qui est destinée à se dégrader inévitablement.

Uranus vient juste après Saturne et désigne un monde en devenir. Le présent se conjugue au futur et le passé n’a plus court. La révolution et l’innovation sont en marche.

Nous quittons l’influence d’Uranus qui a dissipé tout ce qui se rapporte à l’individualité, telle qu’elle a pu être, pour nous fondre dans cet espace aux limites indéfinies ou le 1 est devenu multiple et le singulier pluriel. L’influence de Neptune nous renvoie à la notion de Collectif au sens large (Exemple : les Nations…).

Pluton intervient après Neptune préfigurant ainsi, par une dissolution, toutes vies et tous systèmes. Il porte en lui, la fin, la promesse d’un renouveau et le mystère. Il est l’oméga de la manifestation et pourvoit à  l’exigence de la vie qui n’a de cesse de vouloir se perpétuer. Sur le plan collectif, Pluton désigne le pouvoir absolu, les réformes… la puissance d’argent par le biais de la finance dont le caractère invisible et complexe de son action rend difficile sa maîtrise et sa régulation (bien dans l’esprit de pluton)…Pour finir, par le pouvoir qu’elle a sur les Etats. Tant que les fondamentaux les plus importants de l’économie mondiale seront en phase pour l’essentiel avec les attributs de Pluton, le monde sera dans son évolution sujet à des phases de transformations redoutables qu’il sera toujours difficiles d’anticiper, voire impossible…. Nous y sommes actuellement avec le carré Pluton-Uranus.

Je ferme cette petite parenthèse, sur le symbolisme planétaire qui fera l’objet d’un article plus complet, déjà en préparation, pour revenir au sujet qui nous intéresse ici, la Grèce.

L’humanité doit beaucoup à la Grèce pour ce qu’elle a apporté sur le plan philosophique, en matière de démocratie, en matière d’Art et de Sciences.

Information préalable : Les planètes transitantes sont représentées en format plus grand et à l’extérieur des thèmes. Le thème référent représenté par celui qui représente la Grèce possède ses planètes à l’intérieur des thèmes de transit. Ce qui permet de voir la superposition des transits sur le thème référent.

La nouvelle démocratie de cette grande Nation est née sous les cycles, Jupiter-Neptune, Jupiter-Pluton, Jupiter-Saturne et Pluton-Neptune. La Grèce est enfermée dans une figure qui s’apparente à un trapèze. Il semble malgré tout que la Grèce soit très sensible au cycle de Jupiter-Saturne car elle a adhéré à l’Union Européenne le 1er janvier 1981 alors que Jupiter-Saturne en transit faisait une conjonction. Il en est de même lorsqu’elle a intégré la zone Euro le 1er janvier 2001 (Jupiter-Saturne = aspect d’intégration).

Intégration dans l’union Européenne-1er Janvier 1981

Adhésion à l’Euro-1er Janvier 2001

Le 15 septembre 2008 marque un moment décisif dans la crise, certaines banques américaines sont en cessation de paiement et le système financier mondial est ébranlé. Les prémisses d’une crise mondiale se manifestent. Le lundi 6 octobre 2008 est appelé « le lundi noir » car les places boursières dévissent d’une manière catastrophique (plus de 20% de baisse sur les plus grandes places boursières). Le séisme financier a fait bouger les fondations de l’économie mondiale. Vu des planètes lentes, les thèmes des 15 septembre et 6 octobre sont similaires, aux planètes rapides près qui sont des facteurs déclenchants mais ne témoignent pas de la crise elle-même. Il en est ainsi pour tout évènement mondial.

Le cycle Jupiter-Pluton en transit s’exprime par une conjonction quelques mois plus tôt. Saturne en transit est opposé à Uranus en transit et au carré de Neptune natal. Saturne en transit est opposé à Jupiter natal, Jupiter en transit est opposé à Saturne natal. Quand on sait qu’un aspect Jupiter-Saturne évoque l’intégration « sociale ou par extension au sein de l’UE », un conflit répété de ces deux planètes nous renvoie à la notion de désintégration. Jupiter en transit est au carré de Pluton natale et rentre en résonance avec le quinconce de ces 2 planètes dans le thème natal. Saturne en transit est carré de Neptune natal.

La pleine Lune, qui a eu lieu le jour fatidique était positionnée sur l’opposition Saturne-Uranus.

La figure intégrale en forme de trapèze représentant la Grèce est complètement verrouillée par les transits conflictuels du début de la crise Mondiale.

Ainsi la Grèce n’a pas été épargnée par la crise financière de 2008 puisque la crise qu’elle vit encore aujourd’hui en est la conséquence. Mais celle-ci est officiellement déclarée le 16 octobre 2009 après l’annonce par le gouvernement des mauvais résultats économiques. Même si la date à prendre en compte me semble être celle de septembre 2008 car elle correspond au premier séisme qui, par son retentissement, a produit l’ensemble des effets sur le monde économique, il est tout de même intéressant de voir ce qui c’est passé.

Le 16 octobre 2009, Saturne en transit était en opposition à Uranus en transit. Pluton en transit était carré à Saturne en transit. Jupiter en transit faisait un quinconce à Saturne natal. (Aspect ambiguë entre ces 2 planètes qui rappelle le carré du 15 septembre 2008). Les planètes en transit Jupiter et Pluton faisaient un semi-carré entre-eux.

Prémisse de la crise qui deviendra mondiale – 15 septembre 2008

Aujourd’hui, la Grèce subit plus particulièrement le carré en transit de Pluton-Uranus. En effet, Pluton en transit fait un carré exact avec Pluton natal et Uranus en transit fait une opposition exacte avec Pluton natal. De plus, vers la fin du mois de juin 2012 un carré Jupiter-Neptune se manifestera dans le ciel entrant en résonance avec le carré de ces mêmes planètes dans le natal; ce qui pourrait avoir pour conséquence de provoquer de possibles manifestations populaires de grande ampleur qui ne devraient pas se limiter à la Grèce (pour rappel : aspect existant en mai 1968). Fin juillet 2012, Jupiter fera une opposition exacte à Neptune natal et un carré exact à Jupiter Natal. Un facteur déclenchant majeur est à prendre en compte, il s’agit de la nouvelle lune du 3 juillet 2012 activant le carré Pluton-Uranus en transit qui est en conflit avec Pluton natal, réactivant ainsi le quinconce Jupiter-Pluton natal. (Problème lié au monde de la finance et problème financier).

Fin juin 2012

Pleine lune – 3 juillet 2012

Par ailleurs, il faut se souvenir que lors des émeutes qui ont débuté le 6 décembre 2008, à la suite de la mort d’un adolescent tué par balles par un policier, Jupiter était au semi-carré de Neptune et Jupiter natals. (Le duo Jupiter Neptune est inflationniste, le collectif est mis à l’honneur par des évènements dont l’ampleur et les conséquences sont difficilement gérables par les gouvernements concernés, surtout en cas d’aspect conflictuel).  La conjonction Soleil-Mars en transit était sur Neptune natal au double carré de l’opposition Saturne-Uranus en transit (la configuration Mars-Uranus est insurrectionnelle). En avril et mai 2009, la Grèce a subi une grève générale et des manifestations violentes. Le duo en transit Jupiter-Neptune était conjoint dans le signe du Verseau et Mars en transit se manifestait de nouveau par une conjonction à Uranus en transit et par une opposition à Saturne en transit.

6 décembre 2008

mi-avril 2009 (référence avril-mai)

Le 7 mai 2010, la Grèce a bénéficié de l’aide de l’Union Européenne au moment ou celle-ci décida de se doter de fonds de stabilisation afin de subvenir aux défaillances éventuelles des Etats de l’Union. Jupiter (inflationniste qui symbolise l’abondance, la générosité)  en transit a rejoint par conjonction Uranus en transit qui est en opposition à Saturne (opposition manifeste au moment de la crise de septembre 2008). L’opposition de Saturne à la conjonction Jupiter transit-Uranus transit a très fortement restreint l’efficacité de cette manne financière.

7 mai 2010

Il est clair qu’au regard de la situation actuelle, il n’est pas besoin d’être un devin pour comprendre que la Grèce n’est pas sortie de l’Auberge. Mais il est tout de même frappant de voir à quel point les transits sont encore difficiles pour ce Pays qui a été frappé de plein fouet en 2008 (astrologiquement parlant). La Grèce revivra-t-elle des évènements similaires dans quelques semaines ? à suivre…

Alors, quelles perspectives à plus long terme peut-on entrevoir pour la Grèce?

Pour l’immédiat, à savoir le mois de juillet 2012, je vous invite à reprendre le passage de l’article qui traite de la question un peu plus haut.

Mi-juillet 2013, un triple trigone entre Jupiter-Saturne et Neptune en transit se formera, laissant présager une période de répit Social (valable pour les autres pays du monde sous réserve que d’autres points clés inclus dans les thèmes astrologiques de chacune des Nations ne soient pas affectés). Mi-septembre 2013, Jupiter transitera Saturne natal et Saturne en transit fera un trigone à Jupiter natal. Il est possible que le chaos actuel trouve un moment de répit dans la continuité de celui prévu mi-juillet. La Grèce pourrait ainsi récolter les fruits de sa politique de restructuration. Il le faudra bien car les transits à venir seront beaucoup plus problématiques.

mi-septembre 2013

En effet, mi-mai 2014, au deuxième passage de Jupiter en transit sur Saturne natal, Uranus en transit sera au carré de Saturne natal et Pluton en transit fera une opposition à Saturne natal (Saturne dans le signe du Cancer-peut désigner la Nation-). La structure même de la société devrait continuer à être remise en question et avec la participation d’Uranus gageons que le changement devrait être fortement ressenti. Pourquoi? Si Pluton est moins tangible dans ses effets, c’est parce qu’il est dans la genèse et la préparation des évènements à venir. Ainsi, son action est difficile à appréhender. Il opère les transformations, seule l’action d’autres planètes du système solaire à son endroit peut rendre manifeste et concrétiser les promesses de Pluton. Uranus, quant à lui, renverse les situations dans le sens indiqué par sa position dans les signes ou les aspects qu’il fait aux autres planètes. De fait, ses effets deviennent tangibles et le lien entre un évènement et le transit d’Uranus devient évident. Mais comme pour toutes planètes transaturniennes, les évènements en rapport avec elles ne sont déclenchés que par les aspects des planètes rapides sur ces planètes dites lentes (Saturne, Uranus, Neptune, Pluton et Jupiter).

15 mai 2014

La lunaison du 30 mars 2014, sera positionnée sur Uranus en transit au carré de l’opposition Jupiter-Pluton en transit. Cette configuration céleste affectera Saturne et Pluton natal. Malgré le soutien momentané du transit de Saturne au trigone de Saturne natal et la conjonction avec le transit de Jupiter (en mai 2014), le difficile carré Pluton-Uranus n’as pas fini de générer des tensions sur le plan financier et sur le plan de l’organisation du pays.

Lunaison – 30 mars 2014

Une détente sociale est possible au moment du transit de Jupiter en Lion qui fera un trigone à Neptune natal début septembre 2014.

1er septembre 2014

La Grèce devrait traverser de grandes périodes de turbulences mêlées à des périodes d’accalmies. Difficile d’entrevoir une issue stable tant que le carré Uranus-Pluton ne se sera pas défait pour longtemps à partir de 2017. A partir de janvier de cette même année il y’aura une opposition Jupiter-Uranus en transit relayée harmonieusement par Saturne en transit. Serait-ce la fin d’une crise qui aura fissuré les Nations avec une prise en compte de nouvelles valeurs Uraniennes sur un socle de valeurs acquises (Saturnienne) ? Le trigone Uranus Saturne se reformera en fin d’année 2017 et préfigurera l’arrivé de ce beau trigone Jupiter-Neptune en transit prévu pour le mois de janvier 2018. La Grèce devrait bénéficier de ces bienfaits car ce trigone agira sur le Jupiter natal. Reste Saturne natal qui sera mal transité par Pluton jusqu’en 2019 et devrait engendrer des soubresauts politiques et structurels, au gré de l’activation de l’aspect par des planètes rapides ou des phases lunaires.

1er janvier 2017

mi-novembre 2017

Pour finir, Saturne en Cancer désigne le poids d’une tradition dont la Grèce a des difficultés à faire évoluer. L’absence d’Uranus dans les cycles conforte ce point de vue. L’acquis de la société symbolisé par le trigone Jupiter-Saturne est mal relié au cycle Neptune-Pluton (Finance mondiale). C’est peut-être une des raisons pour lesquelles la Grèce a été un des premiers pays de la zone Euro à subir la crise économique.

Article publié par Stéphane RIEUX

 

Jean-François COPE, François FILLON – La course à l’échalote

Article publié par Stéphane RIEUX

A l’approche des Elections Législatives qui font suite à une défaite aux Présidentielles, les ambitions s’aiguisent pour prendre la tête de l’UMP.  Deux des éléphants de l’UMP ont manifesté leur envie de se positionner en tant que leader du Parti en vue des prochaines élections Présidentielles prévues théoriquement en 2017 (ambition avouée par COPE pour la Présidentielle). C’est un combat qui s’engage, chacun essayant de bousculer l’autre pour rester sur le devant d’une scène qu’ils veulent occuper seul.

Ce qui d’emblée est frappant,  lorsque l’on compare les thèmes des deux protagonistes, c’est le rapport de force entre l’amas de planètes contenues dans le signe des Poissons de François FILLON et les planètes Uranus-Pluton dans le signe de la Vierge du thème Jean-François COPE. Il est important de noter que les 2 signes Poissons -Vierge s’opposent dans le Zodiaque.

Le duo Uranus-Pluton posté sur l’ascendant de Jean-François COPE dénote un personnage individualiste (Uranus) marqué par une volonté de puissance (Pluton). L’opposition de Uranus-Pluton à Saturne en Poisson met en exergue un paradoxe entre un Monde que l’on voudrait renouvelé et moderne et le vieux Monde. Dans la mesure où le duo Uranus-Pluton est sur l’ascendant de Jean-François COPE, c’est la volonté de réformer la société qui s’impose. Ces aspects considérés isolément sont particulièrement destructeurs. Heureusement pour cet homme politique, cette opposition trouve un bon relais harmonieux avec Mercure en Taureau (Mercure maître des maisons  I et X, secteurs de la vie sociale et professionnelle). C’est au travers de son implication dans une activité sociale où la représentation est possible (Mercure maître de son ascendant, par conjonction, s’identifie à Jupiter), comme en politique, qu’il trouve une issue à la gestion de ce paradoxe décrit ci-dessus. La conjonction difficile de Mercure en Taureau (oralité) avec Mars en Bélier donne de l’agressivité verbale et le goût de combattre. Enfin, la conjonction Soleil Jupiter va aussi dans le sens d’un besoin de représentation, de considération. Cela en fait aussi un conformiste. (dimension paradoxale du personnage qui est, par ailleurs, individualiste).

Vénus culmine en maison X dans le Gémeaux en étant très bien aspectée par d’autres planètes. Cela donne à Jean-François COPE le besoin  de séduire et de posséder (dans la nature de Vénus qui de plus est maîtresse de II qui représente les biens matériels).

Enfin, pour ce qui concerne sa popularité, La lune est bien reliée à Vénus favorisant la popularité mais elle est aux prises avec deux carrés au Soleil et à Neptune qui peut apporter bien des désillusions.

Jean-François COPE – 5 mai 1964 – 14H20 – Boulogne Billancourt – Source : Didier GESLAIN

François FILLON est très marqué par le signe des Poissons. Il comporte des planètes froides et chaudes, d’où une hypersensibilité et une hyperactivité, d’autant plus que l’amas planétaire est au carré de Jupiter qui amplifie cet aspect des choses et au carré de Mars en Sagittaire (hyperactivité). Comme je le disais au début de l’article, cette configuration qui est en conflit avec Uranus-Pluton de Jean-François COPE est digne d’intérêt quand on observe la manière dont ils engagent le combat pour atteindre le même objectif.

Neptune à l’ascendant au carré de Uranus culminant en maison X évoque un conflit entre des valeurs individualistes (Valeurs Uraniène) et Collectives (Neptuniène). La domination du signe du Poisson avec une Lune dedans et Neptune à l’ascendant donnent une dimension sociale au personnage ou pour le moins le sens du bien commun. Le besoin de représentation est aussi fort que pour COPE (Soleil au carré de Jupiter). Le combat va être difficile car COPE est pugnace et méticuleux. Quant à FILLON il est patient et résistant. Ils sont habiles tous les deux (importance des signes doubles : Gémeaux, Poisson, Vierge).

François FILLON – 4 mars 1954 – 21H15 – LE MANS – source : Didier GESLAIN

Leur sort réciproque au sein de l’UMP devrait se jouer après les Elections Législatives, puisque le Parti sera dans la nécessité de se trouver un leader.

Jean-François COPE bénéficiera, dans les semaines à venir, de l’arrivée sur son MC de Jupiter en transit qui sera galvanisé par le sextile Uranus en transit. Le transit de Neptune sur Saturne natal opposé à Uranus-Pluton  natal apporte beaucoup de confusion, mais bien relié à son Mercure natal, devrait lui donner l’inspiration nécessaire pour clarifier les idées au sein de son Parti dans ce climat post-électoral où Saturne en transit fera un beau trigone à Venus natale en X. Il devra être attentif au mois d’octobre 2012 car Saturne rentrant dans le Scorpion fera une opposition à son maître d’ascendant et de X, Mercure natal. Si la question du choix d’un leader est décidée dans cette période, il est probable que son ascension soit différée ou compromise même si Saturne et Mercure sont bien aspectés dans le natal. Une des issues à ce conflit Saturne en transit-Mercure natal est le bon relais à Neptune qui incite à la jouer collectif et presque désintéressé. Mais est-ce dans la nature du personnage? J’en doute.

Quant à François FILLON, Saturne en transit en maison I et proche de l’ascendant et posté sur Neptune natal (maître de l’amas en Poisson) fait un carré à Uranus natal en X. Son libre arbitre devrait être freiné au lendemain des Elections Législatives. Il lui faudra attendre que Saturne en transit passe son chemin en rentrant dans le Scorpion vers octobre 2012, pour revenir enfin à sa position natale où il est très bien aspecté (à noter qu’il fera un trigone, aspect favorable, à sa Lune natale qui a la maîtrise de la maison X, secteur professionnel et social). En mai 2013, Jupiter en transit qui sera repassé sur sa position natale fera un trigone à son Neptune natal en I (mise en phase avec le cycle de la Vème République). Dans les années à venir la Lune natale, ainsi que toutes les planètes qui sont en Poisson, vont bénéficier du passage de Neptune en transit. Cela devrait améliorer fortement sa popularité mais provoquer par la même occasion des erreurs de jugement.

A l’heure où j’écris ma conclusion, nous savons qu’un congrès de l’UMP aura lieu pour décider d’un leader à l’automne 2012. Je dirai qu’il aurait été préférable pour COPE que le choix du Leader fût décidé juste après les Elections. Mars en transit sur l’ascendant et au carré du Soleil natal lui aurait donné l’agressivité nécessaire pour mener le challenge. En ce qui concerne François FILLON le meilleur moment est à venir. Son impatience caractérisée depuis quelque temps est marqué par un Mars en transit en opposition avec son amas planétaire en Poisson qui le titille depuis plusieurs semaines en le poussant à agir dans la précipitation.

Pour FILLON, le calendrier lui sera plus favorable dans le dernier trimestre 2012.

Quand on compare le thème de l’UMP et celui des candidats au poste de dirigeant, il s’avère que COPE est en résonance avec le cycle de l’UMP (Maître de I et X pris dans les planètes du Cycle de l’UMP, à savoir, Jupiter-Uranus-Pluton et Neptune).

Il en est de même pour FILLON, même si la Synastrie avec le thème de l’UMP semble un peu moins bonne que pour COPE.

Alors que dire? pour le moment il est prématuré d’engager un pronostic car nous ne savons pas si d’autres candidats vont se manifester pour se porter candidat à la candidature. Quand nous connaîtrons les candidats officiels, une étude pourra être menée. Juppé sera-t-il candidat?  Enfin, au regard du calendrier de l’UMP, FILLON me semble plus avantagé que COPE. 

Article publié par Stéphane RIEUX

 

Elections Législatives 2012 – Les Partis passés en revue

Article publié par Stéphane RIEUX

Les élections Législatives ont lieu tous les 5 ans et suivent les élections présidentielles. Dans ces élections locales, les candidats sont investis, d’une manière générale, par les partis politiques.

De fait, pour ce type d’élection, il semble important de privilégier l’influence des Partis politiques en présence ainsi que  le climat des 2 jours de l’élection à savoir, le 10 juin et 17 juin 2012.

Les Partis qui seront étudiés seront : UMP, PS, FN, Front de Gauche, Europe Ecologie et le MODEM.

Si l’on observe le climat astral qui prévaudra lors des 2 tours des élections organisées le 10 juin 2012 et le 17 juin 2012 et que nous les comparons au thème de chaque Parti politique, voici ce que l’on peut en dire :

PS :  La triple conjonction Jupiter-Uranus-Pluton natal du PS qui est le cycle régissant le PS va bénéficier d’un trigone de Jupiter en transit au premier et au second tour de l’élection  (trigone déjà actif lors des présidentielles). Jupiter en transit fera également une opposition à Neptune natal et un carré à Neptune en transit.  La relation Jupiter Neptune nous renvoie au cycle de la Vème République. Ainsi, le PS est au coeur des préoccupations de la Vème République. Toutes ces configurations astrales marquent un moment décisif pour le PS.  De plus, Uranus en transit sera conjoint à Vénus natal et au sextile de Venus en transit (Le duo Uranus Venus = Intense satisfaction). Le 17 juin, la Lune en transit sera positionnée très exactement sur Jupiter en transit qui va jouer un rôle déterminant comme je l’ai mentionné plus haut.

A ce stade, il est trop tôt pour donner un pronostic sans étudier les autres thèmes des Partis mais je gage que le PS devrait sortir son épingle du jeu lors de cette élection, aucun frein de visible durant cette période d’élection.

PS-4 mai 1969

UMP : Il est frappant de noter que le transit de Saturne sera positionné sur Mars natal, ce qui devrait figer l’action politique de ce parti, d’autant qu’il s’opposera par la même occasion à la Lune natale (signe des élections et de la popularité). Les semaines à venir devraient confirmer la profonde frustration de l’UMP que l’on pourrait relier à un échec électoral présidentiel et législatif. D’ailleurs ce Saturne transitant au trigone de lui-même natal devrait renforcer la nécessité de réorganiser un Parti en plein questionnement après  l’échec aux élections présidentielles et une probable défaite relative à ces Législatives.

UMP-17 novembre 2002

Nous allons maintenant aborder des Partis que l’on ne peut comparer à l’UMP et le PS car ils représentent des forces politiques moins importantes. D’autre part, le scrutin est structurellement plus favorable aux deux Partis les plus importants du paysage politique Français. Il est tout de même très intéressant de s’attarder sur le sors des autres Partis, car ils sont en général des variables d’appoint permettant à un gouvernement de pouvoir obtenir la majorité absolue à l’Assemblée nationale qui lui est nécessaire à la mise en oeuvre d’un projet politique.

FN : Le Front National est un Parti à la croisée des chemins depuis que son Chef historique a été remplacé (voir sur mon blog l’article sur le Front National). Les résultats encourageants obtenus lors des Présidentielles par Marine LE PEN devraient être confirmés aux législatives. Le transit de Jupiter à la fin du signe du Taureau fera un trigone au cycle qui préside le FN, à savoir, Mars-Pluton- Uranus natal (même si Uranus ne bénéficie pas du trigone de Jupiter il est associé à Pluton dans le même signe et c’est du cycle du FN dont nous parlons). Le 17 juin, la Lune en transit passera sur ce Jupiter transitant. Enfin, Venus en transit fera un trigone au Soleil natal du FN qui est pris dans le cycle (Cycle Uranus-Pluton du FN).

Il se pourrait bien que le FN joue un rôle déterminant dans l’élection de certains candidats de l’UMP au deuxième tour, surtout si l’UMP veut sauver les « meubles ».

FN-5 octobre 1972

LE MODEM : Un Parti marqué par le cycle Jupiter-Pluton dans le signe du Sagittaire au sextile de Neptune et au trigone de Saturne. Avec Pluton, comme pour le PS, nous avons affaire à un Parti réformateur dans l’esprit de la Vème République (Conjonction Jupiter-Pluton au sextile de Neptune, Jupiter-Neptune étant le cycle de la Vème république). Le cycle Jupiter-Pluton est au prise à un sextile de Neptune (qui donne une orientation politique de gauche) et un carré (90°) d’Uranus (qui donne une orientation politique de droite, plus réactionnaire). Le MODEM étant le parti du centre, regardons ce qui le symbolise en Astrologie, le Soleil. Celui-ci est au prise par 2 Carrés (aspect conflictuel) à Saturne et Neptune  d’où une difficulté à intégrer les valeurs du centre (Saturne en Lion désignant un conservatisme régalien et Neptune en  Verseau désignant une collectivité fondée sur des valeurs de fraternité aux accents de libertés), ce qui est tout de même un comble pour le MODEM censé représenter le centre. Ainsi, l’idée du centre défendue par le MODEM me  semble davantage construite sur des tiraillements entre une pensée de droite et de gauche que sur des valeurs de centre différenciées, d’où peut être une certaine confusion dans l’esprit du citoyen.

Mais revenons à ce qui nous intéresse, les élections Législatives.

Jupiter en transit fait un quinconce à Pluton natal qui est important pour le MODEM comme je l’ai mentionné plus haut. C’est un aspect ambiguë de 150° qui ne tranche pas. Saturne en transit relie harmonieusement l’opposition natale de Saturne et Neptune et la conjonction Jupiter-Pluton natale. Pour organiser, structurer, élaguer et redéfinir les contours d’un Parti, c’est parfait, mais pour tirer son épingle du jeu dans une élection, c’est insuffisant. Au regard des transits, il m’apparaît que rien de transcendant ne devrait arriver au MODEM dans ces élections.

MODEM-10 mai 2007

Le Front de Gauche : Le transit de Saturne faisant une opposition à la Lune natale devrait ternir les résultats du FG qui devraient être en retrait par rapport au bon score relatif, mais moins qu’attendu, de Jean Luc MELANCHON lors des Présidentielles. En contrepartie, Uranus en transit fait un beau sextile avec Jupiter natal.

Je pense que le FG devrait surfer sur la vague des Présidentielles et obtenir un score honorable. Reste que ses résultats dépendront des accords obtenus au deuxième tour de l’élection  avec le PS. Le meilleur semble à venir lorsque quelques semaines plus tard Jupiter en transit fera un trigone avec le Jupiter natal.

FG-1 février 2009

Europe Ecologie :  Ce Parti a été fondé sous le cycle Jupiter-Uranus, alors que l’ancien Parti avait été fondé sur le cycle Jupiter-Neptune. Jupiter-Uranus dans le signe des Poissons exprime une tendance à porter une révolte au sein d’un collectif. Cette conjonction est reliée par le Soleil en Scorpion. Cette configuration rentre en parfaite résonance avec les questions liées à la pollution ou celles qui sont relatives à la finitude d’un monde qui se délite (signe du Scorpion) par l’épuisement des ressources naturelles.

Le mauvais score d’Europe Ecologie lors des Présidentielles s’expliquerait par le semi-carré que faisait Jupiter en transit avec Uranus en transit, rentrant en résonance négative avec la conjonction de ces mêmes planètes dans le natal (Jupiter-Uranus étant le cycle de Europe Ecologie). Saturne en transit faisait un quinconce avec Uranus natal.

Pour les Elections Législatives, Saturne en transit fera un quinconce avec Jupiter natal (aspect ambiguë). Jupiter en transit fera au premier tour un sextile à Uranus natal.

Europe Ecologie devrait tirer son épingle du jeu lors de ces élections en bénéficiant des accords avec le PS au second tour.

EUROPE ECOLOGIE-13 novembre 2010

Conclusion : Le rapport de force entre les deux plus grosses formations politiques semble en faveur du PS. Pour le FN et FG, la tendance semble meilleure pour le FN. Le MODEM devrait essuyer une nouvelle déception. Quant à EUROPE Ecologie, le score devrait être honorable et faire un peu oublier l’affront obtenu lors des Présidentielles.

Au global, on s’aperçoit que si l’on tient compte du fait qu’une Assemblée est représentée par une composante de gauche constituée de plusieurs Partis politiques  et une composante de droite constituée de la même manière, il apparaît difficile de donner un pronostic précis concernant les résultats possibles. Mais il me semble que la gauche l’emportera car si l’on compare les deux plus grosses formations politiques, le PS semble plus avantagé que l’UMP.

Article publié par Stéphane RIEUX

 

Front de Gauche, un enfant de la grande crise financière

Article publié par Stéphane RIEUX

Le parti politique du Front de Gauche (FG) est officiellement fondé le 1 février 2009 juste après la Crise majeure initiée par les Subprimes et consolidée par le krach financier de l’automne 2009.  Ce parti est un des enfants de cette crise.  Il marque une volonté de réunir les différents courants de gauche en vue des prochaines échéances électorales et de porter un projet en rupture avec le système économique et politique actuel. On entend parler de VIème République.

A la tête de la direction du Front de Gauche une direction bicéphale, Jean-Luc MELANCHON et Martine BILLARD.

Nous sommes dans la période où le Soleil est dans le signe du Verseau que le Front de Gauche a « choisi » pour sceller la naissance de ce parti rassembleur.

Le Verseau est un signe de fraternité, rassembleur, il est ainsi en phase avec l’esprit de ce parti naissant. Qu’en adviendra-t-il? sachant qu’il ne repose que sur les épaules et le charisme d’un homme, en l’occurrence Jean-Luc MELANCHON.

On peut observer, en se référant au thème de naissance du FG, Une opposition entre Uranus et Saturne avec le concours de Jupiter au sesqui-carré de Saturne et au demi-carré d’Uranus. Au moment du Krach boursier, Jupiter reliait par un trigone et un sextile cette opposition Saturne Uranus. Jupiter a probablement évité le pire (Jupiter en Capricorne = aide des états).

Uranus s’opposant à Saturne marque un conflit majeur entre des valeurs révolutionnaires et des valeurs conservatrices. Ces 2 planètes au sesqui et semi-carré à Jupiter.

Jupiter au sesqui-carré de Saturne désigne les frustrations d’une population (signe de la Vierge) dans la nécessité. Uranus au semi-carré de Jupiter désigne un anticonformisme. Uranus en Poisson illustre bien cette révolte collective en déphasage avec les états capitalistes (Jupiter en Capricorne).

On comprend mieux pourquoi, le Front de Gauche, est porté par cette configuration astrologique.

De plus, chose extraordinaire, le parti du Front de Gauche a été fondé sur une fin de cycle Jupiter Neptune (Jupiter en Verseau en train de rejoindre Neptune en Verseau). Pas mal, me semble-t-il, pour un parti qui porte le projet d’une VIème République (marqué par la fin d’un cycle de la Vème).

Des dates importantes (rapport des planètes transitantes entre-elles) :

  • Mi février 2014, Uranus sesqui-carré à Saturne, Jupiter au carré d’Uranus.
  • Fin d’année 2016, Uranus est en opposition à Jupiter, Saturne est trigone à Uranus et sextile à Jupiter.
Ces configurations rentrent en résonance avec le thème natal du FG.  Il est fortement probable qu’elles marqueront un moment important, mais pour cela il faudra que ce parti supporte la configuration très conflictuelle de 2014 avec le concours de Pluton au carré.
Pour finir, il semble intéressant de noter que le thème de Jean-Luc MELANCHON est en phase avec le parti qu’il a crée. En effet, il a Uranus au carré de Jupiter (aspect dominant car il est angulaire). Jupiter est en conflit avec Neptune (opposition de 2 planètes qui illustrent la Vème République). De plus, Uranus envoie un carré à Jupiter et Neptune. Enfin , son maître d’ascendant, Mercure, est positionné en Vierge sur l’opposition Saturne Uranus du thème natal du FG.
Pour les Législatives, à défaut  d’un trigone de Jupiter en transit sur son mercure natal (maître de son ascendant et de sa maison X représentant la sphère sociale et professionnelle) qu’il a eu lors du premier tour de la Présidentielle, MELANCHON bénéficiera d’un joli trigone de Jupiter sur son Saturne natal à l’ascendant et d’un beau sextile à sa Lune natale en VII, ce qui devrait lui être d’un grand soutien pour ces élections. Il continuera à bénéficier du transit de Saturne sur son Soleil (en maison XI qui est, entre autre, le secteur de la politique). Il faudra comparer son thème avec celui de Marine LE-PEN pour mieux apprécier ses chances de l’emporter. Mais ceci devra faire l’objet d’un autre article dans les jours prochains.

Jean Luc MELANCHON

FG

Article publié par Stéphane RIEUX

           


FN – Front National, un changement de ton, de nom… ? L’Europe, une crise politique majeure?

Article publié par Stéphane RIEUX

Le Front National, dès son origine est un conglomérat de forces politiques diverses mais qui sont portées par des visions communes de ce que doit être une nation forte, identitaire, disciplinée et contre-révolutionnaire.

Contre-révolutionnaire ? magnifique association de 2 mots qui illustrent le mieux la relation URANUS (révolution) et PLUTON (négation, Anti, Contre).

En effet, Le FN a été fondé par Jean Marie le PEN le 5 octobre 1972. Uranus et Pluton se côtoyaient dans le signe de la Balance, signe des grands équilibres qui sont bouleversés par ces 2 astres. C’est un aspect, dans ce signe, de revendication avec la conjonction de Mars sur ces 2 astres.

C’est donc le cycle Uranus-Pluton qui conduit la vie et l’évolution de ce parti politique. Avec l’élection de Marine le PEN le 16 janvier 2011, en remplacement de son père, une étape du FN est franchie. La volonté de changer plus ou moins en profondeur l’idéologie de son parti marque aussi une étape nouvelle dans l’histoire du FN. On entend aussi parler de changement de nom. En tout état de cause, quelle que soit la volonté réelle de Marine le PEN et des instances dirigeantes du FN de créer une rupture avec son passé, il n’en reste pas moins que du point  de vue de son histoire, un changement s’est amorcé depuis la nomination de Marine.

Ce changement annoncé est-il un effet de manche ou une volonté de se défaire d’un passif idéologique embarrassant? Même si l’Astrologie ne semble pas pouvoir répondre de manière aussi catégorique à une telle question, elle peut mettre en exergue un certain nombre de réalités dont les astralités du moment rendent compte.

Voici le thème de naissance du front national dressé pour le jour de sa fondation ainsi que celui de l’Union Européenne.

FN

Union Européenne-Traité de Maastricht

Ce parti politique tenu d’une main de fer par Jean-Marie le Pen commence à souffrir de tension idéologique à partir de 1988. Cela coïncide avec la nomination de Bruno MEGRET au poste de Délégué Général du FN qui se fera le 5 octobre de la même année. Il s’opposera fermement à Jean-Pierre STIRBOIS qui participa à la mise en place l’organisation du FN. Le couple Pluton-Uranus en transit est en conflit (45° d’angle entre les 2 astres), Mars en transit est en opposition exacte à la conjonction  Mars-Pluton natale.Comme je le mentionnais plus haut, le FN a été fondé sous le cycle Pluton-Uranus (Pluton et Uranus rassemblé dans le même signe). Au même moment, Mars était positionné très exactement sur Pluton, d’où le côté volontariste, directif et autoritaire de ce parti.

De 1994 à mi-1999, à différentes reprises, Uranus et pluton feront des sextiles (angle de 60°). Dans cette période, le FN  consolidera son positionnement dans l’échiquier politique. Il obtiendra en 1998 le meilleur score aux Régionales depuis sa création à aujourd’hui. Il en sera de même pour les Législatives de 1997, pour les Municipales de 1995 et les élections Européennes de 1994. Le 5  décembre 1998, Bruno MEGRET quitte le FN pour créer son propre parti qui  deviendra le MNR en septembre 1999 (Mars est en transit sur Pluton natal au carré de la Lune en transit). Cela n’aura pas d’impact négatif sur le FN, sans doute protégé par la relation harmonieuse entre Uranus et Pluton en transit. En 2002, Jean Marie LE PEN surprend le monde politique en arrivant au deuxième tour de l’élection Présidentielle. Pluton en transit fait un sextile à Uranus natal. Le Soleil natal du FN qui désigne le patron, le grand Chef  situé au centre du parti, bénéficie d’un trigone de Neptune en transit, d’un carré à Jupiter en transit (les 2 planètes de la Vème République) , d’un trigone de Saturne en transit et d’un sesqui-carré à Uranus en transit. Jupiter amplifie, Neptune fait tomber les obstacles, Saturne donne un côté inéluctable (fatalité) et Uranus un caractère inattendu. Il est probable que l’absence d’un aspect Pluton Uranus (Cycle du FN) a manqué au FN lors de cette élection. De toutes façons, le FN n’aurait jamais pu en 2002 rassembler une majorité de votants en sa faveur.

Le 16 janvier 2011, Marine LE PEN est nommée Présidente du FN. Sa nomination se fait sur un cycle Jupiter-Uranus transitant (Astres en conjonction) et qui précédera le carré de Uranus à Pluton en transit qui se formera quelques mois plus tard. L’intervention de Jupiter dans le cycle Uranus-Pluton marque, probablement, une volonté d’intégrer et de normaliser l’image du FN dans la République tout en marquant une rupture avec le passé , Uranus commence à s’opposer à Pluton natal. La volonté affirmée de Marine LE PEN de banaliser le parti semble se confirmer. L’éviction de certains pro-nazis en 2011 s’inscrit dans le cadre d’une action de dédiabolisation du parti (Uranus Opposé à Pluton natal = Opposition au diable). Au milieu de l’année 2011, Uranus et Pluton en transit se font un carré intense et disharmonieux. La rupture est consommée.

Ce duo Jupiter-Uranus transitant s’oppose, dans le thème natal de Marine, à sa conjonction natale Uranus-Pluton et au trigone de son Mars natal en X (maison de la sphère sociale et professionnelle).

Le carré Uranus-Pluton en transit se reformant à différentes reprises jusqu’en 2018  (caractéristique du cycle Uranus-Pluton du FN), le FN n’a pas fini de faire parler de lui. A l’aube d’un changement de nom qui marquera la fin et le renouveau du parti, je gage que Jupiter devrait jouer un rôle prépondérant dans la destinée du nouveau parti lorsqu’il sera décidé de le rebaptiser.

Au regard des  éléments de discours dispensés par Marine LE PEN, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que le FN restera sur le plan idéologique en marge de l’Union Européenne selon le Traité de Maastricht telle qu’elle s’est construite en 1992 sous le cycle de Uranus-Neptune. Il est bien de noter qu’Uranus est semi carré à Neptune dans le thème natal du FN et que le duo Uranus-Pluton est au carré du duo Uranus-Neptune de l’Union Européenne. En avril 2014, Pluton transitera la conjonction Uranus-Neptune du thème natal de l’Union Européenne, lequel sera au carré de Uranus en transit avec le concours de Jupiter en transit opposé à Uranus transitant et Pluton transitant.

Il est probable que dans cette même période l’Europe soit ébranlée, mais gageons qu’elle le sera davantage en Septembre 2017 lorsque Uranus-Neptune transitants feront un semi-carré entre eux et que Pluton sera positionné par transit très exactement sur la conjonction Uranus-Neptune natal de L’Union  Européenne. Quant à Jupiter transitant, celui-ci fera une opposition à Uranus transitant, alors que ces 2 planètes sont harmonieuses dans le thème natal de l’Europe.

Je referme cette parenthèse européenne qui reste malgré tout un sujet important dans les débats idéologiques du FN pour signifier que dans la perspective d’une refondation du parti, celle-ci devrait se faire avec la présence du carré Uranus-Pluton transitant avec le concours de Jupiter, dans un souci d’intégration au Système.

J’en conclus que le FN devrait ne pas se départir de ses fondamentaux idéologiques (droite dure, ferme, excessive, contre-révolutionnaire et identitaire), mais se couper d’un passé qui freine l’émancipation de ce parti (Uranus transit en opposition à Uranus natal du FN et Pluton transit au carré de Uranus natal). Pour l’émancipation, Jupiter devrait faire l’affaire.

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  /Port :  06 99 81 69 17 / Tel : 01 84 16 03 47      

Cécile DUFLOT, une déconvenue politique ?

Article publié par Stéphane RIEUX

Il est fortement probable que Cécile Duflot subisse une déconvenue politique liée à une ambition qui ne serait pas assouvie.

En effet, sa RS (Révolution Solaire) met en exergue une dominante Lunaro Saturnienne. C’est 2 planètes sont en conflit, de la maison X à la maison I. Saturne planète de restriction à l’ascendant de la RS et du thème natal est en conflit avec la Lune maîtresse de X en X (maison de la vie professionnelle et sociale). Ainsi, il ne semble pas que ce soit une année d’expansion pour Cécile DUFLOT.

Le 16 mai 2012, correspond au premier rendez-vous politique pour elle, à savoir, la constitution du gouvernement. Uranus en transit est positionné pour longtemps sur son Soleil maître de X en conflit avec Pluton en transit. Le même jour, la lune sera positionnée sur son Soleil. Curieusement, le Soleil de Cécile DUFLOT est positionné sur la conjonction importante Lune Mars de Nicolas SARKOZY dont la configuration funeste (Pluton Uranus en conflit) a participé à son éviction de la Présidentielle.

De plus, avec un Saturne en transit à l’ascendant, l’heure est au bilan et à une prise de responsabilité par rapport à son passif (Saturne maître de IV qui désigne, entre autre, le passé et le passif). De fait, il est peu probable qu’elle occupe un poste de premier plan dans le gouvernement de François Hollande. Si cela devait être le cas, sa situation serait précaire à l’intérieure du Gouvernement, mais je n’y crois pas.

Il semble que le tableau ne soit pas meilleur si elle se présente aux Législatives de Juin.

Cécile DUFLOT

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port :  06 99 81 69 17  / Tel : 01 84 16 03 47      

Le PS ou la chronique d’un succès annoncé pour François HOLLANDE

Article publié par Stéphane RIEUX

C’est à posteriori de l’élection du 6 mai que je mets en ligne cette étude qui vient conforter le Résultat du 6 mai.

Dans l’étude d’une élection, il ne saurait être question de ne considérer que le thème natal des candidats, surtout quand il implique le collectif, en l’occurrence, le parti politique qui porte le candidat et la nation qui va en choisir un des 2.

C’est une des raisons pour lesquelles, je me suis attaché à étudier les thèmes des partis Socialiste et de l’UMP. Pour ce qui concerne le PS, le jour de sa création est le 4 mai 1969.

Thème du parti Socialiste :

Le PS a été crée le 4 mai 1969, sous l’égide d’une triple conjonction Jupiter Uranus Pluton relié harmonieusement, par sextile, à Neptune. On retrouve, les 3 planètes qui président à la destinée de l’UMP, Jupiter, Uranus et Pluton mais elles ne s’expriment pas de la même manière, par position dans les signes d’une part et par l’aspect que fait Neptune sur la triple conjonction.

La conjonction Jupiter pluton dans le signe de la Vierge, met la puissance financière au service de la population, sa conjonction à Uranus incarne la nouveauté et le changement. L’ensemble relié harmonieusement à Neptune évoque une politique dont le programme politique est construit  sur des valeurs Humanistes.

En mai1981, année où pour la première fois le PS remportait les élections Présidentielles sous la V ième République, la triple conjonction avec Jupiter Uranus Pluton natal du PS bénéficie du passage de la Jupiter en transit qui favorise le succès et l’expansion. Hors pour les élections de ce mois de mai 2012, Jupiter fait un  aspect harmonieux (trigone) avec cette même triple conjonction citée ci-dessus. C’est insuffisant pour faire gagner une élection, mais c’est un premier indice de succès.

Le thème de François HOLLANDE est intéressant à plus d’un titre, comme l’est celui de Nicolas SARKOZY que nous avons traité dans un précédent article. Ces 2 opposants politiques opposants politiques, autant dans le style que la personnalité, sont de signes opposés. HOLLANDE est LION avec son maître d’ascendant dans ce même signe, alors que SARKOSY est VERSEAU avec son maître d’ascendant dans ce même signe. Dans le Zodiaque ces 2 signes se font face (180°). De fait, les tensions entre ces 2 personnages s’expliquent, en partie, pour cette raison.

La RS (révolution Solaire) de François HOLLANDE pour l’année de l’élection présidentielle, est moins édifiante que celle de Nicolas SARKOSY pour la même période, mais elle met en exergue un indice particulièrement fort, c’est le retour de la Lune sur sa position natale (Lune en capricorne dans la RS et le thème natal). Dans une RS le retour d’une planète sur sa position natale est particulièrement important. La Lune étant angulaire, domine cette RS. Elle symbolise la popularité qui s’impose dans la vie du sujet concerné (Lune en maison I). C’est un indice supplémentaire qui confirme une ambition et un succès politique dans l’année en cours. (Lune en Capricorne).

Les transits sont beaucoup plus édifiants, le 6 mai 2012 les transits de Jupiter et du Soleil font un aspect harmonieux sur sa conjonction Uranus Jupiter natale (Uranus étant maître de X, domaine qui régit la sphère sociale et professionnelle). De plus, l’opposition de la Lune, en transit, a fortement activée cette configuration ce jour là. Le transit de Uranus fait un aspect harmonieux (trigone) avec mercure, son maître d’ascendant natal. Comme me le faisait remarquer une amie Astrologue, Valérie DARMANDY, un aspect natal important s’est reformé dans cette période, à savoir, le trigone Mars Pluton. C’est un aspect qui permet à l’instinct d’agir efficacement, sa présence au premier tour et deuxième tour de l’élection, a permis à François HOLLANDE d’agir avec une détermination sans faille. Cette configuration qui existait aussi pour Nicolas SARKOZY n’a pas eu le même effet, car dans son thème natal, Mars fait un aspect conflictuel avec Pluton (135°). De fait l’effet la résonance, ne fût pas le même pour chacun des 2 candidats.

En conclusion, fort des indices multiples amassées dans cette étude, François HOLLANDE était mieux armé pour remporter les élections, sachant que les 2 candidats étaient portés par des partis politiques de puissance similaire. En effet, il est à noter que des configurations extraordinaires appliquées sur les thèmes de naissance, au moment des élections, ne sauraient être suffisantes pour apprécier le gagnant, si on venait à  comparer 2 candidats qui ne représenteraient pas des forces politiques majeurs, comme nous l’avons vu au premier tour où certains candidats représentaient des forces politiques mineurs par rapport aux formations telles que, le PS ou l’UMP. Un candidat représentant une petite formation politique possédant un thème bénéficiant de transits superbes ne saurait battre un candidat d’une autre formation plus puissante qui aurait des transits négatifs. Tout au plus le « petit » candidat se verra notifier d’une belle progression par rapport aux performances habituelles de son parti. Il faut comparer ce qui est comparable, une grenouille ne mangera jamais le boeuf. Cette démonstration implique qu’il est aventureux de ne travailler que sur des thèmes individuels, sans voir sur quelles embarcations leurs détenteurs son positionnés.

François HOLLANDE

PS

RS-Révolution Solaire de HOLLANDE 2011

Transits du 6 mai 2012 superposé au thème natal de François HOLLANDE

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 84 16 03 47

L’UMP ou la chronique d’une fin annoncée pour Nicolas SARKOZY

Article publié par Stéphane RIEUX

C’est à posteriori de l’élection du 6 mai que je mets en ligne cette étude qui vient conforter le Résultat du 6 mai.

Dans l’étude d’une élection, il ne saurait être question de ne considérer que le thème natal des candidats, surtout quand il implique le collectif, en l’occurrence, le parti politique qui porte le candidat et la nation qui va en choisir un des 2.

C’est une des raisons pour lesquelles, je me suis attaché à étudier les thèmes des partis Socialiste et de l’UMP. Le jour de la création de l’UMP est le 17 novembre 2002, Alain Juppé devient le Président du parti. Il semble intéressant de noter l’opposition Jupiter Uranus dans l’axe fixe du LION VERSEAU et le trigone Jupiter Pluton. Jupiter en LION, désigne la puissance d’un pouvoir fort et incontestable. L’opposition à URANUS, aspect conflictuel, met en évidence des tensions entre un pouvoir régalien (Jupiter en LION) et des visées Uraniènes empreintes de modernité qui préfigurent la pensée réformiste dans un esprit tranchant et qui ne s’embarrasse pas de manières pour atteindre les objectifs fixés . L’aspect harmonieux entre Jupiter et Pluton, désigne le soutien des puissances financières.

Tous les évènements majeurs de l’UMP seront réglés sur les cycles de Jupiter-Uranus-Neptune et Pluton.

17 novembre 2002 – 16 juillet 2004Alain Juppé : Jupiter en opposition avec Uranus le 16 juillet 2004

16 juillet 2004 – 28 novembre 2004Jean-Claude Gaudin : Le 28 novembre Nicolas SARKOSY prend le relais

Intérim28 novembre 2004 – 14 mai 2007Nicolas Sarkozy : Jupiter est au carré de Uranus le 14 mai 2007, Jupiter commence sa conjonction  à Pluton qui donne de la force.

14 mai 2007 – 7 juillet 2007Jean-Claude GaudinIntérim, puis poste supprimé

Le 6 mai 2012, Nicolas SARKOZY essuie une défaite, Jupiter est au demi-carré (aspect conflictuel) à Uranus en transit, lequel est carré à Pluton en transit. Les 3 planètes qui régissent le parti de l’UMP sont en conflit. On notera que dans le thème natal de Nicolas SARKOZY, la conjonction Jupiter Uranus jouant un rôle majeur, explique en partie sa filiation avec le parti de l’UMP. Quant à la configuration céleste du 6 mai citée ci-dessus, par le biais d’Uranus, celle-ci vient se positionner très exactement sur la conjonction Lune Mars en maison VII (popularité reliée à la Lune) du Président SARKOZY. C’est dire à quel point il est concerné par les transits du moment.

En conclusion, je dirai que le parti de l’UMP, dont le sort semble régler sur les postures célestes de Uranus, Jupiter et Pluton, marque des moments de rupture lorsque Jupiter et Uranus sont en conflit. Pluton a aussi joué un rôle majeur dans cette élection.

Thème du parti Socialiste :

Le PS a été crée le 4 mai 1969, sous l’égide d’une triple conjonction Jupiter Uranus Pluton relié harmonieusement, par sextile, à Neptune. On retrouve, les 3 planètes qui président à la destinée de l’UMP, Jupiter, Uranus et Pluton mais elles ne s’expriment pas de la même manière, par position dans les signes d’une part et par l’aspect que fait Neptune sur la triple conjonction.

La conjonction Jupiter pluton dans le signe de la Vierge, met la puissance financière au service de la population, sa conjonction à Uranus incarne la nouveauté et le changement. L’ensemble relié harmonieusement à Neptune évoque une politique dont les préoccupations sont reliées à des valeurs Humanistes.

Enfin, on notera qu’en mai 1981, Jupiter était en conjonction sur la triple conjonction avec Jupiter Uranus Pluton natal du PS et que pour mai 2012, Jupiter est au trigone de cette triple conjonction natale.

Indépendamment des thèmes de Nicolas SARKOZY et de l’UMP, il est à noter, qu’Uranus qui incarne le mieux l’action du Président sortant, n’a pas résisté au carré de Pluton qui renverse les situations établies. Quand à Neptune, planète reliée au PS et à HOLLANDE, à bénéficié du soutien de Saturne qui aide à bâtir une stratégie en vue d’incarner des idéaux ou des utopies….

UMP

PS

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 84 16 03 47

Pourquoi Nicolas SARKOZY ne devrait pas être président en 2012

Article publié par Stéphane RIEUX

Nicolas SARKOZY ne devrait pas être de nouveau Président de la République Française pour différentes raisons que je vais énumérer :

J’utiliserai 2 méthodes, à savoir, les Transits Planétaires et la Révolution Solaire :

Son Thème natal :

RS 2012 Nicolas SARKOSY                                               Transits planétaires Nicolas SARKOZY pour le 6 mai 2012

Avant de commenter les thèmes dressés ci-dessus, je soulignerai 2 points importants que l’on peut observer lors des élections présidentielles de 1995 qui ont préfiguré sa chute politique et sa traversée du désert. Dans sa Révolution Solaire (RS) de 1995, on observera une culmination dans le ciel de Saturne en conflit avec Jupiter (Carré de 90°), c’est un aspect qui met en jeu une planète de reconnaissance sociale (Jupiter) et une planète (Saturne) qui forge l’ambition mais n’invite pas à la reconnaissance sociale. Le conflit majeur et dominant de ces 2 planètes dans la RS, évoque des erreurs de jugements qui remettent en cause la capacité à atteindre des objectifs. Sur le plan social, c’est un aspect de désenchantement.

Pourquoi évoquer un tel moment qui date de 17 ans? Parce que dans sa RS de 2012, l’aspect conflictuel entre Jupiter et Saturne se reforme dans le secteur de la vie sociale (maison X) et celui de l’héritage politique (maison IV). Il semblerait, par conséquent, que son Héritage (Saturne en IV) empêche Nicolas SARKOZY d’accéder, de nouveau, à la Fonction Suprême (Jupiter en conflit majeur avec Saturne).

La RS  de Hollande mets en évidence l’importance de la Lune (en maison I), et de Pluton maître de X qui se lève (proche de l’ascendant). Pluton bénéficie de l’aspect bénéfique de Jupiter et dissonant de mars et Uranus. Cela dénote un climat de tensions extrêmes dans lequel évolue Hollande cette année là.

En ce qui concerne les transits du 6 mai 2012, date du deuxième tour des élections présidentielles Françaises, on notera pour Hollande, un soutien du transit de la conjonction Soleil Jupiter sur la Lune natale (popularité) et sur son Jupiter Uranus natal (Uranus maître de X, secteur de la sphère sociale et professionnelle).

Concernant Sarkozy, on notera que sa Lune natale (popularité), conjointe à mars dans son thème natal, sera affectée par le transit de Uranus, lui même en conflit avec pluton transitant. Tout cela, naturellement attisé par le demi carré de la conjonction transitante Soleil  Jupiter opposée à la Lune transitante. De plus, Mercure natal, maître de X, est affecté par Pluton transitant (demi-carré) et Jupiter transitant(carré); alors que pour les élections de 2007, son Mercure natal était soutenu par la conjonction Pluton Jupiter.

Il me semble que la configuration céleste du moment soit plus favorable pour Hollande.

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 84 16 03 47

LA TUNISIE

Article publié par Stéphane RIEUX


La TUNISIE – Article du 17 avril 2011

La TUNISIE semble marquée par la configuration SATURNE URANUS, pour
plusieurs raisons :

12 mai 1881 : la TUNISIE passe sous protectorat Français (SATURNE en aspect
harmonieux de 120° avec URANUS).

20 mars 1956 : proclamation de l’indépendance du pays (SATURNE en aspect
harmonieux de 120° avec URANUS). Le trigone de 120° est un aspect de détente
est d’harmonie.

25 juillet 1957 : proclamation de la République (SATURNE en aspect
harmonieux de 120° avec URANUS). Le trigone de 120° est un aspect de détente
et d’harmonie.

17 novembre 1987 destitution de Habib BOURGUIBA (SATURNE en aspect de
conjonction avec URANUS). La conjonction marque la fin d’un cycle est son
renouveau.

Octobre 2009 : Election présidentielle, (SATURNE est en aspect d’opposition
de 180° avec URANUS). L’opposition de 180° est un aspect de tension. La
– Masquer le texte des messages précédents –
trajectoire de Saturne, à partir de cette période, aura faite une course directe
et rétrograde, faisant revenir en arrière la planète pendant plusieurs
mois. L’aspect d’opposition s’est formée à 3 reprises jusqu à aujourd’hui. Il
se reformera de mai à août 2011, à l’orbe prêt (moins de 10 degrés) puis ces
2 planètes s’éloigneront l’une de l’autre par rapport à l’aspect de
référence. J’ose un peu de prospective, mais je considère que tant que cette
aspect de tension se reformera, la Tunisie restera dans une situation de
statu-quo et confuse avec des conflits épars.

Un aspect ambiguë de 150° (orbe de 2° maxi) se formera en début d’année
2012, cet aspect entre SATURNE et URANUS sera soutenu favorablement par
NEPTUNE, ce qui laisse envisager qu’une issue à cette tension interne
pourrait provenir des instances internationales (Neptune) permettant d’aider le pays

à mener des actions politiques populaires.
Il faudra attendre 2015 pour que l’aspect trigone harmonieux se reforme
entre ses 2 planètes (période qui devrait signifier l’émergence d’évènements
particulièrement importants pour le pays).

L’aspect trigone entre URANUS et SATURNE s’est manifesté le moment où le
pays passe sous protectorat Français et le moment où l indépendance de 1956
est proclamée et lors de la nouvelle République de 1957 (évènement de même
nature présidant à une nouvelle « constitution »). Visiblement, lors de
changements majeurs présidant à ce pays, le trigone entre ses 2 planètes
semble être un aspect relativement important marquant un nouveau départ.

Pour chacune des dates importantes, SATURNE est en aspect avec URANUS.
Le printemps arabe est marqué par la tension saturne Uranus et la conjonction Jupiter Uranus qui évoque l émancipation (signifié par Jupiter) de l idée de révolte ( propre à Uranus ). Lequel saturne s oppose à Uranus depuis la fin 2009. D où les tensions importantes qui laissent présager des difficultés à mettre en place un nouveau système politique, voir une nouvelle constitution. (au moins dans
l’immédiat). Saturne se réfère au conservatisme, à la tradition, Uranus se réfère à la Révolution, à la modernité, à la rénovation, à l’idée de réforme.

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17 / Tel : 01 84 16 03 47

L’ASTROLOGIE

Bonjour tout le monde!

L’Astrologie est une véritable science humaine qui participe à l’exploration de l’être humain considéré dans son individualité mais aussi dans sa vie sociale et collective, car la résultante d’une destinée dépend des capacités individuelles en interaction avec la sphère collective et sociale dans laquelle chaque individu évolue.

L’astrologie, science humaine ancestrale et empirique, est basée sur l’étude de la relation des planètes du système solaire entre elles, projetées sur le zodiaque des 12 signes et les maisons correspondantes.

L’astrologie est unificatrice parce qu’elle témoigne de l’existence sous toutes ses formes, comme reliée par une même trame universelle revendiquée dans son acception la plus visible, c’est à dire, elle-même.

Son usage est une ouverture au monde, aux civilisations, aux différentes cultures et à la diversité des êtres humains. L’astrologie ne sert pas à juger mais à essayer de voir, avec le plus de clarté possible, les enjeux pour chacun d’entre nous et pour la collectivité dans son ensemble.

Je vous invite à partager mes quelques réflexions et ébauches d’études basées exclusivement sur l’Astrologie.

Article publié par Stéphane RIEUX

Pour toute consultation – mail : astrologiquementvotre@gmail.com  / Port : 06 99 81 69 17