Le cycle Saturne-Pluton, le cycle des remises en question


Si Saturne évoque le point culminant de toute réalisation humaine, Pluton évoque sa chute. Alors que Saturne (Chronos) est maître du temps, Pluton est le maître d’oeuvre de cette temporalité par la dégradation progressive induite par son action, finissant par engloutir la matière et le temps lui-même. Le duo Saturne-Pluton nous renvoie également à cette accélération du temps que l’on peut constater avec le climat, aujourd’hui, dont l’évolution est sans pareil. (Chronos en lisière du trou noir depuis la découverte de Pluton modifie nos repères temporels en accélérant le mouvement à chaque fois que ces deux astres se rencontrent.)

Au contact de Pluton, Saturne résiste mais finit par lâcher l’affaire, pour un temps. Nécessité cosmique fait loi. La rencontre de ces deux astres majeurs confère une remise en question des acquis destinés par nature à se transformer ou à disparaître. De nouvelles réalités s’imposent de manière inéluctable.

Ce fut le cas des années 80 qui ont vu la carte géopolitique se modifier après la dissolution du bloc soviétique et la présence du cycle Uranus-Neptune-Pluton qui a parachevé le processus engagé par la conjonction Saturne-Pluton en Balance.

La conjonction Saturne-Pluton illustre parfaitement cette lutte incessante entre un monde finissant et un monde en devenir. Lorsque ces deux astres sont en conflit, c’est encore plus vrai; lorsqu’ils sont en accord, la transition est facilitée. Une conjonction, comme celle qui se dessine actuellement, est ambiguë, car elle contient en germe toutes les possibilités de la configuration (harmonieuse et conflictuelle), et marque de son sceau tous les événements qui sont initiés dès lors; un processus de transformation s’engage, en même temps qu’une résistance s’organise.

Lorsque les signes cardinaux sont impactés par les astres lents, l’impact sur nos sociétés est majeur et inéluctable, surtout lorsqu’il s’agit de Saturne et de Pluton (astres symboliquement reliés à la fatalité). Les grands équilibres sont également en jeu.

Le cycle Saturne-Pluton nous engage sur plus de 30 ans, c’est dire son importance, à l’échelle de la société et dans une vie d’homme. Sa présence, à nouveau, dans un signe cardinal, le Capricorne, engage notre monde dans un processus de transformation profonde, car c’est de cela qu’il s’agit avec Pluton.

Dans le Capricorne, cela touche aux structures fondamentales de la société : Il n’y a qu’à observer la crise en Europe, un système financier en  crise qui perfuse la plupart des pays, la Chine en passe de devenir la première puissance économique mondiale alors que ce cycle passe sur le Jupiter natal de la Chine (Jupiter évoquant la reconnaissance, l’expansion dans le domaine structurel et politique par sa présence en Capricorne). Toutefois, même si le cycle évoque la reconnaissance et l’expansion, la présence de ce cycle est à double tranchant. En tous cas, la Chine devrait être marquée par de profondes transformations pouvant affecter l’équilibre du monde, le cycle Saturne-Pluton étant en conflit céleste avec le signe de la Balance, d’où son action sur les grands équilibres.

Pluton étant engagé dans la bataille, il cible son action sur tout ce qui a trait à l’économie, à la finance. Ce cycle qui fait face également au signe du Cancer fait reconsidérer, de manière plus importante encore, toutes les questions relatives à l’idée qu’on peut se faire d’une famille en général (PMA, par exemple), de l’idée de la nation, etc.

La famille traditionnelle est reconsidérée en profondeur avec un tel cycle. A l’échelle du monde, c’est l’idée de la nation qui est mise à mal. Toutefois, tout ne se fait pas sans résistance. L’Europe est un des continents les plus concernés par cette question. La révolte de Hong Kong à l’encontre du pouvoir chinois plus pressant en est un autre exemple. La recrudescence du nationalisme (terme employé dans son acception prévalent au XVIIIème siècle, tendant à légitimer l’Etat-nation) aux Etats-Unis et en Inde l’atteste. Je gage qu’il y en aura bien d’autres dans d’autres régions du monde. Le vieux monde se révolte contre celui qui se profile.

Les quatre signes cardinaux que sont le Capricorne, le Cancer, le Bélier et la Balance sont particulièrement concernés par ce cycle (surtout ceux du troisième décan). Suivant le thème individuel, cette profonde transformation opérera dans des domaines de la vie (finances, entourages, travail, quotidien, famille, relations sociales, etc.).

Pour les signes du Scorpion, du Poisson, du Taureau et de la Vierge, cette transformation sera un appui dans le secteur identifié dans le thème.

Cette configuration permet, pour ceux qui y sont préparés, une prise de recul et une prise de conscience sur leur parcours de vie. C’est un peu l’heure du bilan avec la possibilité de jeter les bases d’une nouvelle vie. Pour les autres, le changement inéluctable n’ayant pu être anticipé pourra se faire sentir plus durement. Les Capricornes, Béliers, Cancers et Balances du deuxième et du troisième décan devront être particulièrement attentifs à la période actuelle.

Tous ces changements individuels s’inscrivent dans un mouvement d’ensemble de nos sociétés.

On est dépouillé de quelque chose avec cette configuration, et dans le même temps ce qui a été initié auparavant peut finir par germer. Ce qui n’était plus attendu peut éclore, surtout avec l’arrivée de Jupiter en Capricorne prévue en 2020.

Voici jetées les bases de ce que peut engendrer ce cycle Saturne-Pluton sur un plan individuel et sur un plan collectif, sachant que les Capricornes des deuxième et troisième décans seront les plus concernés par la genèse du cycle et de ses promesses articulées avec le reste du thème astral. Si j’avais à formuler un petit conseil, je dirais qu’il ne faut pas trop résister à la mue qu’impose une telle configuration, et dans le même temps, ne pas tout jeter avec l’eau du bain. C’est le risque lorsque Saturne est impliqué dans un climat révolutionnaire.

En aparté, je voudrais passer un peu de temps pour vous signifier à quel point il est important de nuancer l’interprétation des cycles en astrologie. Si ces signes représentés par les grands cycles marquent des moments de bouleversement et de transformation majeurs à l’échelle de la société, il peut en être plus ou moins de même pour les individus qui sont pris par ce mouvement d’ensemble. De plus, tout changement peut être plus ou moins bien vécu selon l’impact du cycle dans le thème astrologique.

Parfois ce qui est vécu comme un bouleversement peut être considéré comme salvateur avec le temps, mais on ne le comprend que plus tard.

Et comme on ne le précisera jamais assez, tout facteur mis en exergue dans un thème par un transit planétaire doit être mis en perspective avec le reste des facteurs.

Tous droits réservés-Le 22 septembre 2019

Stéphane RIEUX

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :